Aller au contenu
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Emme

Pourquoi appelle-t-on massif des chaînes de montagnes ?

Messages recommandés

Bonjour, il y a quelque chose qui m'intrigue et je n'arrive pas à l'expliquer, par exemple chez nous en France, on appelle le Massif Central, massif, mais la c'est directement dans le nom, mais le Massif Central est une chaîne de montagne non ? Même exemple pour les Vosges, on l'appelle officiellement Massif des Vosges, alors que les Vosges sont une chaîne de montagne, pareille pour la Forêt Noire en Allemagne et la liste est très longue pour le monde entier.

Quelqun a une explication ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


Normalement on dit massif quand on a une relief montagneux aux sommets plutôt groupés (comme pour un massif de fleurs !) et chaine lorsque les sommets forment une surface plutôt allongée.

le sablais

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour illustrer, la chaine des alpes comporte de nombreux massifs : massif de belledonne, de l'oisan, du mont blanc, etc....

ces massifs sont délimités par de profondes vallées découpant le paysage.

ça peut être considéré comme arbitraire (car les massifs sont généralement hétérogène, géologiquement), mais on se situe ici à mi-chemin entre géologie et géographie et c'est finalement assez parlant.

Le massif central est une appellation géographique (il est au milieu de rien, "reliefement" parlant - désolé pour le néologisme sauvage). D'ailleurs, central par rapport à quoi ? car en regardant une carte de France il est nettement au sud du centre géographique (situé au dessus de St-Amand-Montrond : Farges-Allichamps et Bruère-Allichamps se le disputent)

Et la "région centre" s'étend presque jusqu'en haute Normandie.... (car si Dreux est proche du centre de la France, alors moi, je suis prêtre !!! :coucou!: )

Pascal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, à mon avis, en géologie le terme de "massif"n'a pas une signification particulière; c'est plutôt du vocabulaire français pour dire que c'est énorme, gigantesque, imposant. Bref de la masse!!! Donc massif de ....= Chaîne de ..... que se soit en Europe ou Afrique :question:;) A+ et Salem

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

???,

Un massif, ce n'est pas une plaine... c'est...heu....massif.

On dit aussi "massif Alpin", etc.

Oui mais cela induit en erreur puisque on appelle les parties des différentes chaines de montagnes, des massifs, comme par exemple le massif du Mont Blanc qui lui fait partie des Alpes, alors que le "Massif des Vosges" c'est une chaîne de montagne et pas une partie d'une chaîne de montagne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les Vosges c'est un massif, pas une chaine !

le sablais

Pourtant, les Vosges ne font pas partie d'une chaîne de montagne.. :question: depuis longtemps, je pensais qu'un massif était une partie d'une chaîne de montagne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Je crois que des réponses approchées ont déjà été données. En réalité, il y a le terme "massif" employé par les géologues et le terme "massif" employé par les géographes ou géomorphologues qui n'ont pas la même signification :

-1 : en géologie, le terme massif devait être réservé (et comme d'habitude on observe de nombreuses dérives dans l'emploi de cette notion) à un complexe plutonique associé ou non aux domaines sédimentaires qu'il a modifiés lors de sa mise en place. Nulle notion de relief (c'est à dire de géographie) normallement ici.

-2 : en géographie, le terme désigne un ensemble de reliefs, quel que soit le type de relief (modéré type vosgien ou armoricain ou plus prononcé type alpin). Nulle notion de géologie normallement ici.

Ainsi, par exemple, le massif de Huelgoat (ensemble plutonique zoné carbonifère : terme de géologie) fait partie du massif armoricain (terme géographique, pour faire simple) ou encore le massif granitique du Champ du Feu fait partie du massif vosgien...

Mais, comme les roches plutoniques résistent souvent mieux à l'érosion (et avec elles un peu de leur encaissant sédimentaire transformé), elle forment effectivement souvent des ensembles en relief et on a un peu alors tendance à mélanger les deux notions, notamment dans les zones à modélé récent (Alpes, Pyrénées). Pire, par extension, tout domaine en fort relief groupant un ensemble de points hauts et encadré de vallées marquées va devenir un "massif", peu importe que cet ensemble de reliefs soit "centré" sur un pluton ou pas...On abouti ici à une conception géologico-géographique en réalité bien pratique car elle permet des repères communs faciles.

Exemple : si on considère le massif de Cauterets (Pyrénées) : il s'agit d'un pluton zoné d'âge carbonifère : c'est donc une notion de géologie. Au sein du massif de Cauterets on distingue par exemple le massif du Balaïtous (ensemble de points hauts granitiques encadré de vallées avec le Balaïtous en point culminant = notion géographique ou géomorphologique) ou encore le massif du Vignemale (idem) mais également le massif du Barbat (point culminant granitique mais sommets adjacents quartzitiques)...

Pour finir, le sous-bassement des Vosges fait effectivement partie de la chaîne hercynienne (env.300 Ma). Cette partie de la chaîne fût tranquillement aplanie (puis recouverte de sédiments) avant l'ouverture du fossé rhénan (proto-rift oligocène) qui va remettre à l'affleurement d'anciennes roches issues de l'édification de la vielle chaîne hercynienne (et notamment des massifs granitiques) : mise en relief qui va conduire à l'individualisation du massif des Vosges (terme géographique donc)...

EricT

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et pour compliquer le tout - comme l'a déjà remarqué notre ami - la chaîne des Alpes (par exemple) se compose de plusieurs massifs qui, eux-mêmes peuvent se subdiviser en chaînons, alors que l'ensemble des massifs composants la chaîne alpine peut très bien recevoir l'appellation de " massif alpin "… :Suisse: " Va comprendre, Charles ! "(ou : pourquoi faire simple, lorsqu'on peut faire compliqué ?) :sourire: Sans oublier que le mont Blanc est un des sommets du massif du Mont-Blanc… À+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité

Et dans ce cas le granite qu'on trouve à 4000m de profondeur dans le Jura et qui provien du massif du Mont Blanc (pluton de granite du Mont Blanc) fait il partie du massif du Mont Blanc ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Non, quand même pas, même s'il y a un soupçon de corrélation ! Les "alpins" te répondront mieux sans doute...Géologiquement, le massif du Mont-Blanc correspond à un pluton granitique encaissé dans des séries métamorphiques para- et orthodérivées (vois les coupes et cartes sur http://www.geologie-montblanc.fr/formation.htm : c'est sommaire mais ça permet de fixer les choses. Il y a sans doute bien d'autres sites plus ardus...). En réalité, c'est assez "restreint" géologiquement. Pour ce qui est de "l'entité géographique massif du Mont-Blanc", il te faudra attendre que les "alpins" répondent...Ce qu'il y a sous la couverture mésozoïque plissée (Trias, Jurassique, Crétacé) du Jura est évidemment à relier aux roches que l'on observe dans le massif du Mont-Blanc dans le sens où il s'agit vraisemblablement d'un même ensemble de croûte continentale mais cela s'arrête là : sous la couverture plissée-faillée du massif du Jura (au sens géographique), il est probable qu'il y ait tout un tas de massifs (au sens géologique) du même tonneau (ou pourquoi pas très différents) que celui du Mont-Blanc...

EricT

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

" Et dans ce cas le granite qu'on trouve à 4000m de profondeur dans le Jura et qui provient du massif du Mont-Blanc (pluton de granite du Mont-Blanc) fait-il partie du massif du Mont-Blanc ? "

Une réponse détaillée serait longue et complexe ! Éric a très bien répondu.

Pour faire simple et rapide, les granites et gneiss de l'actuel massif du Mont-Blanc sont le résultat de la surrection d'une montagne " jeune ", le massif des Alpes. Mais ces roches (granites et gneiss de l'actuel massif du Mont-Blanc) sont anciennes, puisqu'elles appartenaient au système varisque, une chaîne immense, qui parcourait une bonne partie de la planète et dont, actuellement, nous restent des lambeaux reliques, tels, en France, le fameux " V hercynien ".

Au cours de l'été 2009, des tourmalines intriguantes ont été trouvées dans le bassin d'Argentière. La question de la provenance de bore, fut posée sur le forum. Il fut constaté sur place que des filons de tourmalines hercyniennes croisaient les fentes alpines dans lesquelles se trouvaient les tourmalines alpines… À+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité

Merci pour ces précisions je vais très bientôt aller voir cela de plus près :)

Ma question porte d'avantage sur l'utilisation du terme massif. EricT nous donne l'explication suivante:

"-1 : en géologie, le terme massif devait être réservé (et comme d'habitude on observe de nombreuses dérives dans l'emploi de cette notion) à un complexe plutonique associé ou non aux domaines sédimentaires qu'il a modifiés lors de sa mise en place. Nulle notion de relief (c'est à dire de géographie) normallement ici. "

De quel(ls) massif(s) fait partie le granite sous le Jura ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Voici une coupe N-S à travers le Jura depuis la rivière Ognon jusqu'en Suisse (ref : guides géologiques régionaux, P. Chauve)...On y voit essentiellement une couverture sédimentaire mésozoïque (Trias à Crétacé), plissée et faillée consécutivement à l'orogenèse alpine (front de déformation alpin). Sous cette couverture, il existe un socle (en rouge sur la coupe - Attention, ce n'est pas "un massif") structuré comme l'a dit Papyfred pour une grosse partie lors de l'orogenèse varisque (phase hercynienne : en gros 300Ma), puis sans doute bien érodé avant le dépôt des séries mésozoïques. Ce socle a lui-même été affecté par les évènements alpins récents (Cénozoïque).

Imagine un socle qui ressemblerait à celui, dénudé, de la Bretagne actuelle (qui correspond également à une portion de la chaîne varisque) : des massifs granitiques, des plutons divers et variés (granodiorites, diorites, gabbros...), des roches métamorphiques en pagaille (gneiss, migmatites, micaschistes...), d'autres peut-être un peu moins (vieilles séries du Paléozoïque...) et des trucs encore pires (reliques de croûte océanique, morceaux de manteau...), tout ça avec des failles, des décrochements, des imbrications, des écailles....Et bien, sous la couverture sédimentaire dans le Jura, il te faut imaginer quelque-chose d'aussi complexe et non pas un "massif" unique...Et surtout pas quelque-chose qui aurait rapport avec le massif du Mont-Blanc. On ne peut évidemment ne mettre de noms ni sur les massifs plutoniques, ni sur les autres formations qui composent ce socle hercynien profond pour la simple raison qu'en gros, on ne sait pas comment c'est fait sous la couverture (il faudrait une quantité industrielle de sondages profonds de plusieurs centaines à milliers de mètres, ou des tirs sismiques, ou de la tomographie, ou une gravimétrie hyper-détaillée...et encore).

post-1904-1285175837_thumb.jpg

En espérant t'avoir aider un peu ...

EricT

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Invité Sparnacum

Bonjour

Voici un ouvrage de 300 pages richement illustré pour comprendre la géologie du Jura entre le seuil de Bourgogne, les Vosges, les Alpes et la Bresse.

pour les Jurassiens et accessible pour tous les passionnés de géologie.

Vincent Bichet et Michel Campy, 2009 - Montagnes du Jura - Géologie et Paysages. NEO Editions.

"Nature, organisation et formation des terrains - Déformation des terrains - érosion et formation des paysages"

Cela couvre toute l'histoire géologique du secteur :

- paléogéographie et éléments de paléontologie aux périodes de sédimentations mésozoïques, cénozoïques, quaternaires

- phases structurales,

- érosions, glaciations, pédogénèse, géomorphologie, karsts, moraines, terrasses ...

- géologie appliquée, exploitation des matériaux : marbre, gypse, tourbes, ignimbrites, granulats ...

:sourire:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

Voici un ouvrage de 300 pages richement illustré pour comprendre la géologie du Jura entre le seuil de Bourgogne, les Vosges, les Alpes et la Bresse.

pour les Jurassiens et accessible pour tous les passionnés de géologie.

Vincent Bichet et Michel Campy, 2009 - Montagnes du Jura - Géologie et Paysages. NEO Editions.

"Nature, organisation et formation des terrains - Déformation des terrains - érosion et formation des paysages"

Cela couvre toute l'histoire géologique du secteur :

- paléogéographie et éléments de paléontologie aux périodes de sédimentations mésozoïques, cénozoïques, quaternaires

- phases structurales,

- érosions, glaciations, pédogénèse, géomorphologie, karsts, moraines, terrasses ...

- géologie appliquée, exploitation des matériaux : marbre, gypse, tourbes, ignimbrites, granulats ...

:sourire:

Très bel ouvrage de vulgarisation, que je recommande a tous géologue et jurassien.

Même si il est encore plus intéressant si on est géologue ET jurassien :clown: Combinant ces 2 appellations, j'y ai retrouver avec plaisir les géopaysages de mon enfance accompagné par de très belles illustrations très pédagogiques

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


×