Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2022, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 23>26 juin 2022

forage profond


a0i0r
 Share

Recommended Posts

salut tous le monde,

je suis nouveau sur ce site et je ne suis pas un grand expert mais je suis curieux .

bon je veux savoir avec quels équipements on peut effectuer des forage profond > quelque km

* 12 km en 1989 Péninsule de Kola (craton Balte, actuelle CEI)

http://superdeep.pechenga.ru/

* 15 km sous 8 km d'eau en 1965, en Bavière

voila je rêve de faire un bronzage au centre de la terre ( burn baby burn ) il sont fous les soviet. mais pas aussi con en effet ils visent à atteindre des réserves enfuis de pétrole( enfin ils vissaient ) . bon il ya une théorie qui dit que les réserves de pétrole se renouvelles continuellement suivant un cycle a une grande profondeur de la terre. donc les réserves de pétroles sont renouvelable et illimités mais il faut chercher loin mais on n'a pas les moyens techniques pour atteindre ce niveau vu les condition de pression et de température. je veux savoir est ce que cette histoire est vrai vu qu'il y a des sociétés qui effectue des forages profonds vu la crise de pétrole. sinon si vous avez une idée sur le matériel nécessaire on commence a creusé maintenant.

elle est belle la couleur des petro-dollard

a plus :gratte-tete:

Link to comment
Share on other sites

Le pétrole est bien "formé" (dans des conditions particulièrese) n profondeur, mais à partir de matières organiques venant de la surface des océans (plancton...),

et ne constitue pas une réserve renouvelable, tout au moins à l'échelle de l'humanité !!!

Les tentatives de forages profonds ont effectivement des buts scientifiques et technologiques, voire politiques (comme la course à l'espace par exemple) .

Forer un mètre à des profondeurs de 10 Km demande des mois de travail et coûte une fortune !

...Les volcans nous amènent en surface bien plus de renseignements qu'un forage profond ne peut le faire !!!

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

En fait dans tes propos il y a des idées fausses et justes à la fois.

Il y a bien du pétrole qui se forme de nos jours (donc il y a renouvellement), mais il ne sera disponible au mieux que dans quelques millions d'années et exploitable que s'il peut migrer et se rassembler dans un piège. De toute manière on exploite le pétrole à une vitesse bien supérieure à ses capacités de renouvellement.

Le forage profond de Kola était une entreprise scientifique soviétique de prestige visant à battre un record et aussi tant qu'à faire à obtenir des informations intéressantes sur la structure de la croute terrestre, le lieu avait été choisi très soigneusement sur des critères scientifiques, mais pas pétroliers, on est dans dans du socle où il n'y a jamais de gisement de pétrole.

Comme te l'ont fort bien dit mes camarades, la technologie utilisée est celle des forages pétroliers améliorée pour supporter les températures fortes rencontrées à plus de 10 km de profondeur.

La chute du mur de Berlin et de l'URSS ont marqué la la fin de ce projet titanesque et engloutisseur de crédit, mais passionnant.

Serge

PS, 8 km d'eau en Allemagne, ça m'étonne un peu, c'est la profondeur d'une bonne fosse océanique des familles et chez mes camarades germains, y'a pas à ma connaissance.

Link to comment
Share on other sites

Tout à fait d’accord avec les bémols de tremen33, pas avec la remarque de kayou sur les volcans : ils amènent d’autres informations, donc rien de comparable et donc pas plus puisque c’est différent.

Concernant les sondages profonds des soviétiques il se dit qu’il y avait aussi en arrière plan l’idée de tester la faisabilité de forages horizontaux à partir d’une profondeur choisie, en vue d’aller pirater des gisements dans des pays limitrophes. Si c’est vrai, cela fait un peu SF et de fait, avec la chute du rideau de fer, ce programme (ruineux) a été stoppé. Ils étaient fous ces romains !!!!! heu ces russes, mais pas pire que les ricains qui ont entrepris couvrir le fond des océans avec un réseau serré de micros (et eux ils l’ont fait) pour écouter… je sais pas moi, les forages russes ?

Link to comment
Share on other sites

Concernant les sondages profonds des soviétiques il se dit qu’il y avait aussi en arrière plan l’idée de tester la faisabilité de forages horizontaux à partir d’une profondeur choisie, en vue d’aller pirater des gisements dans des pays limitrophes. Si c’est vrai, cela fait un peu SF et de fait, avec la chute du rideau de fer, ce programme (ruineux) a été stoppé.

Il y a bien longtemps que les forages horizontaux ou "contrôlés" se pratiquent régulièrement dans le pétrole y compris pour aller pomper chez le voisin! Il n' y a nul besoin d'utiliser les techniques russes de forage profond!!!!!!

Link to comment
Share on other sites

Un forage profond est difficile à maintenir en parfaite verticalité, et il arrive aussi qu'à la suite d'un incident -exemple chute de train de tige et trou resté obturé en profondeur par des tiges coincées- on doive poser un système pour continuer le forage en déviation ...sans que cela gène fortement la pose d'un tubage et des crépines.

Le forage horizontal, où presque... est aussi prétiqué pour des captages d'aquifères sur des versants... au lieu de creuser des galeries de captage.

photo: des éléments de train de tige remontés après une chute de train de tige à 1600 m de profondeur... trou bouché par de la fraille, et poursuite en déviation .(Forage d'eau)

post-3743-1235888782_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

Il y a bien longtemps que les forages horizontaux ou "contrôlés" se pratiquent régulièrement dans le pétrole y compris pour aller pomper chez le voisin! Il n' y a nul besoin d'utiliser les techniques russes de forage profond!!!!!!

Oh moi je disais cela parce que l'info m'avait paru un peu ollée ollée, mais je n'avais aucune idée de son bien fondé. Pour être plus précis, ce que j'avais lu à l'époque (je ne sais plus où), faisait état d'un forage vertical qui partait ensuite en horizontal. C'est crédible ça ?

Ensuite, si tu me dis qu'il se pratique régulièrement d'aller pomper chez le voisin, autant pour moi, je ne savais pas. Mais je suis quand même étonné que cela se sache. Tu as des exemples ?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

Forer et pomper chez le voisin a débuté au Texas dans les petits gisements proches les uns des autres; par la suite, d'autres se sont pratiqués de façon plus discrète (sahara sur des permis voisins) mais aussi proches de frontières.............(je n'en dis pas plus; les forages sont encore en activité!)

Pour mémoire : à l'heure actuelle, un forage productif n'est pas en fait UN forage mais toute une série à partir d'un même point qui sont disposés en "parapluie" pour augmenter le débit de pompage; on peut faire faire pratiquement ce que l'on veut à un forage "profond" en jouant sur la souplesse des tiges!

Pour ma part, pour gagner de la place , pour atteindre une cote sur un gisement (-500) , j'ai fait partir le sondage à 80° en inverse (le gisement est plein Ouest, le sondage est parti plein Est ) il est revenu à la vertical vers 150m, a commencé à "tourner" à 300m , et s'est mis à plat vers 500m longueurs de tiges, pas la cote en "Z") ; suite à une faille 40 m avant le minerais, sondage bloqué : cimentation/mise en place d'un "coin"/ déviation du forage pour "contourner" la zone et enfin , rencontre du minerais à 670m (longueur de tige) sur 60m!

Link to comment
Share on other sites

Pour le forage à l'horizontale, je savais, bossé pour EXON dans ma jeunesse, par contre, le truc à Zunyite, ça m'éclate bien, tu peux m'expliquer plus précisément ce qui t'as conduit à faire du forage artistique en recherche de minerais si j'ai bien compris et comment tu as controlé le parcours ?

Merci d'avance, Serge

PS, c'est moins impressionant mais il y avait une magnifique tige horizontale au beau milieu du front de taille d'une carrière creusoise? Le foreur avait été assez surpris de la ressortie de tige.

Link to comment
Share on other sites

Merci zunyite de ces quelques infos ; l'exploitation pétrolière est un domaine que je ne connais pas beaucoup. J'étais hydrogéologue qui plus est dans une région où les aquifères sont peu profonds, alors les techniques des forages profonds je n'en ai vu que les grandes lignes théoriques et encore était-ce il y a plus de 25 ans, je suppose que les techniques ont du évoluer.

Je suis un peu admiratif des figures de style que tu décris... tout autant d'ailleurs que de la souplesse des trains de tiges !. Mais rassure moi quand même : si tu sais à peu près ou tu vas arriver, des fois, l'outil se barre là où tu ne veux pas ?

A te lire avec grand intérêt

Cordialement

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

Un croquis de l'allure du trou profil et plan)

post-85-1235998331_thumb.jpg

Pour répondre aux questions: la cible a bien été atteinte à la cote prévue

Les déviations dans un sondage ou un forage peuvent être prévues de façon précise si on connaît bien le matériel utilisé et le terrain (trous précédents) mais assez bien approchées si c'est le premier forage.

Le matériel de perforation/forage/carottage a les mêmes réactions en face du terrain : a tendance à se diriger vers la contrainte minimale. Autrement dit, se met à la perpendiculaire de la structure dominante; dans mon cas, le train de tige se met toujours à la perpendiculaire de S1 suivant une accumulation en perte d'angle/longueur; il suffit de calculer ensuite ce qu'il faut comme angle de départ/longueur pour arriver à un z défini.

Ce qui a compliqué ce trou c'est la faille , inconnue alors ,qui appuyait trop sur le train de tige pour passer (une cimentation à forte pression n'a pas permis de maintenir le terrain..

Pour dévier un train de tige on utilise un coin en acier monté sur axe et balourd; le réglage au départ (en rapport entre la position du balourd inséré dans le trou mesuré auparavant et la position du coin qui détermine vers où va se diriger l'outil)

Les mesures de déviations se faisaient tous les 5Om avec un petit minuteur (tropari ou eastman)) 100m avant la minéralisation et un ensemble caméra/tiges souples et cercle optique (fotobor Atlas copco)pour les derniers 100m et la traversée du minerais (masse magnétique)

Link to comment
Share on other sites

salut,

et merci pour vos réponses :grand sourire: je ne croyais pas avoir autant de réponses . mais avez vous une idée sur la technologie utilisé pour effectuez un forage profond de cet envergure

simple question d'un curieux comme moi :exclamation:

merci d'avance les amis

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

Pour bien se rendre compte il faut intégrer la flexibilité normale d'une tige (flexion de +- x cm par tige de 3 ou 6m), jeux normal du filetage entre tiges , cumul sur le nombre de tiges , on obtient une trés grande souplesse de l'ensemble.

Ce train de tige a été utilisé pour une dizaine de sondages dans les mêmes conditions.

Link to comment
Share on other sites

Joli joli !!!

Une question et après je te fiche la pax, promis : un train de tige qui a travaillé comme ça, c'est réutilisable pour faire un second trou ?

Une question et après je te fiche la pax: c'est quoi ? qui tu es pour me dire quel question posé

je vois que Mr a la grosse tête. sinon je ne vais pas t'attendre pour me fiché a la porte.

adieu et sans merci :coucou!:

Link to comment
Share on other sites

Bon, je ne comprend ton intervention, je crois qu'il y a maldonne et confusion.

Tu n'as pas été snobé par qui que ce soit, ton post a dérivé sur des sujets très proches qui m'intéressent bien au demeurant et qui t'intéresse aussi à ce que j'ai cru comprendre. Coté technologie pour forage hyperprofond, j'ai bien peur qu'on ne puisse pas rajouter grand chose, j'ai toujours autant de peine à lire le russe et c'est eux qui peuvent en dire plus

Zunyite n' a manifesté aucune impatience à ton égard et Trilobiq lui demandait juste un complément d'information sur une expérience vécue.

Cordialement, Serge

Link to comment
Share on other sites

Une question et après je te fiche la pax: c'est quoi ? qui tu es pour me dire quel question posé

je vois que Mr a la grosse tête. sinon je ne vais pas t'attendre pour me fiché a la porte.

adieu et sans merci :grand sourire:

Je ne comprends pas non plus cette réaction aOiOr, et je pense qu'il y a malentendu.

Je te confirme que je posais juste une question supplémentaire à Zunyite, rien contre toi.

Link to comment
Share on other sites

Salut,

Je vous présente mes excuses les plus sincères pour mon incompréhension du message que vous avez posté. En faite j’ai cru que vous avez écrit : « Une question et après je te fiche la porte » je renouvelles mes excuses et j’espère que vous allez pardonner mes excès de colère et je demande aussi le pardon a tous ceux que j’ai heurté par mon comportement.

C’est vrai je dois me calmé et je dois vérifier avant de passer a l’attaque. En tous cas j’espère que vous n’êtes pas fâché. Je suis à votre service.

Au revoir et milles merci

:coucou!:

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Voici un article intéressant sur le forage de Kola :

geojournal.pdf

Ce forage a fait l'objet d'un livre édité chez Springer : - Kozlovsky, Ye.A. (Ed.), 1987. The Superdeep Well of the Kola Peninsula. Springer Verlag, Berlin, 558 p.

Ce livre donne tous les aspects techniques du forage, les problèmes rencontrés...

Il y a également eu un article dans le journal "La recherche" à la fin des années 80.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

Je me permet d'ajouter mon grain de sel à cette discussion intéressante qui me replonge une paire de décennies en arrière.

En ce qui concerne le sondage soviétique de Kola : il était peut être très onéreux, mais il avait permis aux soviétiques de l'époque d'acquérir une expérience considérable des forages profonds par rapport aux occidentaux (Nord américains et Européens) qui en étaient encore à définir leur programmes de recherche par sondage profond. Dans les années 80, le but de ces programmes de sondage profond était de "réinvestir" l'étude de la croûte continentale, à une époque où l'on avait beaucoup travaillé sur la croûte océanique.

Le sondage de Kola s'est arrêté, peut être à cause de la chute de l'Union Soviétique, mais surtout, je pense, parce qu'ils étaient arrivés à des limites techniques : Vers 84 - 85, il leur était déja difficile de descendre plus bas et très difficile de remonter des carottes (qui avaient tendance à éclater du fait de la décompression).

De plus, les résultats qu'ils avaient obtenu ne correspondaient pas à ce qu'ils recherchaient à l'origine.

Pourquoi avaient-ils choisi Kola ? parce que du fait de la localisation de ce site (en plein bouclier précambrien), ils pensaient que la croûte continentale était assez mince et qu'ils allaient pouvoir la traverser et si, ma mémoire ne me joue pas des tours, atteindre ou traverser la discontinuité de Moho. Je crois me rappeler qu'ils avaient des arguments géophysiques (présence de réflecteurs) leur permettant de penser qu'ils allaient pouvoir traverser des discontinuités intéressantes. ça n'a pas été le cas .

Et donc, manque de "bol" pour eux , ils se sont "tapés" des kilomètres de roches monotones (gneiss ? granulites ?.. je ne sais plus et je ne me suis pas replongé dans l'article remonté par Blackschorl). Rien donc de très folichon.

Cela montre que, malgré les efforts de planification ou de compréhension de la géologie de surface et de la géophysique, les forages profonds ne donnent pas forcément des résultats prévisibles. Mais bon... les surprises, c'est la science en marche :-)

Les allemands ont eu un peu le même problème pour leur forage profond KTB du Sud Ouest de l'Allemagne. Si je me rappelle bien, ils avaient retenu ce site car il devait leur permettre de traverser toute une pile de nappes subhorizontales et avoir ainsi une bonne coupe des structures de la chaîne hercynienne de cette région. Hors ce n'est pas vraiment ce qu'ils ont obtenu. De mémoire, ils sont tombés sur des "compartiments" plutôt redressés et monotones. Bon.. ils en ont profité pour peaufiner leur technologies de sondage.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...