Jump to content

CLERGUEMORT

Membre
  • Posts

    518
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

About CLERGUEMORT

  • Birthday 10/17/1954

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    France

Recent Profile Visitors

9,088 profile views

CLERGUEMORT's Achievements

  1. Sur le site de la mine Henriette à la Crouzille, le chevalement porte à son sommet une plaque avec le nom du puits et sa date d'inauguration (juillet 1950), d'autre part l'estacade n'est pas couverte. ci dessous la photo du chevalement avec sa plaque. Le treuil est abrité dans une baraque "Fillol" en tôle. Sur le site de la mine du Cellier, le chevalement ne porte évidemment plus la plaque avec le nom, l'estacade est couverte par un abris en tôle ondulée à toiture arrondie (cette couverture qui ne parait pas sur les photos de 1961 a été ajoutée ultérieurement), et la baraque du treuil est en planches. Ci dessous le puits du Cellier dans son environnement plus large avec les débuts de la mine à ciel ouvert à ses pieds. Je pense pas que l'on puisse faire plus clair
  2. cette photo est bien prise au Cellier, la topographie des lieux, la végétation (il n'y a pas de pins ou de sapins sur le site de la Crouzille) et surtout la baraque du treuil le prouvent. Les photos que j'ai postées précédemment représentant le puits du Cellier sont issues du fond CFMU, il n'y a donc pas de confusion possible et j'ai d'autre photos plus larges qui montrent le puits dans son environnement.
  3. Chevalement du puits Henriette à la Crouzille en 1951 Photos du chevalement Henriette remonté sur le puits du Cellier (Lozère) en 1961 On remarque sur une des 2 photos le pont de l'atelier de réparation des véhicules légers... 😄
  4. bonjour désolé de paraitre comme redresseur d'information, mais ce n'était qu'une précision formelle sur l'histoire de la société CFM que je connais particulièrement bien ayant géré pendant 15 ans les archives de cette société, de CFMU et d'autres , je suis en outre le rédacteur des chapitres administratifs et technique des DADT cités et de plus d'une vingtaine d'autres concernant d'autres exploitations CFMU/CFM du Limousin, de Lozère et de Bretagne. Concernant la mutation de CFMU en CFM, je n'invente rien, ce sont simplement les rapports des conseils d'administration du groupe IMETAL qui le relate et qui sont plus fiables que n'importe quels témoignages oraux. Concernant le bob cat, effectivement nous n'étions pas d'accord, mais il me semble avoir reconnu par al suite que vous aviez raison, ayant retrouvé par la suite les traces de l'achat de cet engin dans les archives. mea culpa...
  5. il ne s'agit pas d'une renonciation mais d'une déclaration d'arrêt définitif de travaux (DADT), cette procédure acte définitivement l'arrêt des travaux mais pas forcément la renonciation à la concession. Les DADT n'ont pas été rédigés au moment de l'arrêt des travaux car les exploitants envisageaient toujours une amélioration du marché de l'uranium. Administrativement parlant, on ne fermait pas définitivement les mines dans l'éventualité d'une reprise. CFMU et CFM, c'est simple et compliqué à la fois seulement une histoire de fusion acquisition de sociétés comme il y en a des centaines par an dans le monde économique capitaliste, rien à voir avec le fantasme de raisons politico-écologiques. CFM = Compagnie Française de Mokta CFMU = Compagnie française des mines d'Uranium 1955 : Création par le CEA, SLN (Société Le Nickel), PENARROYA, PECHINEY, KUHLMANN, HUARON et ROTSHILD, de la Compagnie Française des Minerais d’Uranium (CFMU).En 1956, la CFMU entreprend des recherches sur plusieurs indices situés en Limousin mais aussi en Bretagne, dans le Morvan et sur d'autres matériaux que l'U (fluo, feldspath, matériaux industriels...) 1971 : SLN et PEÑARROYA s’unissent dans un holding nommé IMETAL. 1981 : IMETAL absorbe une autre compagnie qui opère dans le fer mais aussi dans l'uranium, notament au Canada, la compagnie MOKTA (ex Mokta El Hadid). Au sein du groupe IMETAL, la CFMU centralise alors tous les actifs uranium du groupe IMETAL dont ceux de la compagnie MOKTA qui est alors dissoute. Dans la foulée, la CFMU ayant changé de capital et de statut change aussi de nom et devient la Compagnie Française de Mokta (CFM) pour garder le nom de Mokta qui jouissait d'une excellente réputation d'opérateur minier dans le monde entier. 1986 : Rachat de CFM par COGEMA, CFM devient filiale de COGEMA avec ses propres actifs miniers, (dont Hyverneresse) 2011 : . COGEMA devient AREVA, CFM devient donc filiale de AREVA. 2018 : AREVA devient ORANO et CFM devient donc filiale d'ORANO. CFM reste toujours responsable de ces anciens travaux donc déclarant des actes administratifs qui concerne ses anciens sites miniers.Voila pourquoi la DADT d'Hyverneresse est faite au nom de CFM héritière en quelque sorte des actifs de CFMU. voilà 🤔
  6. oublié de préciser la dimension : arête du cube : 5 cm
  7. Campylite des Rosiers, sans doute étiquette DEMARTY découpée. Galène et blende sur quartz, pas de provenance précise, ancienne collection Sainfeld.
  8. Bonjour pour faire plaisir à Vincent, galène octaèdrique et blende et galène de la mine de Trèves
  9. pas de souci pour celui-ci, outre des lamelles microscopiques ça et là (si petites que je ne vois pas comment les coller manuellement, j'ai cassé le morceau en 2 et l'or est présent en plusieurs endroits sur la cassure, ci joint la photo.
  10. ATACAMITE, LIBETHENITE et HALLOYSITE mine de La Farola (Atacama) récolté en 1980 OR natif et chrysocolle Inca de Oro, Copiapo - Atacama récolté en 1984
  11. Une vieille Dahu Ancienne collection de l'Ecole de Pharmacie de Lyon
×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.