Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

Fossile étrange...


Recommended Posts

Bonjour

 

Serge à tout dit, il s'agit effectivement d'une huître, malgré son aspect étrange, que l'on pourrait apparenter à une feuille plissée, mais il s'agit bien d'un mollusque bivalve, très abondant, car son nom gregarea, indique qu'elles vivaient en banc (grégaire)

pl_lopha_greagarea.jpg

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, elasmo a dit :

Bonjour

 

Serge à tout dit, il s'agit effectivement d'une huître, malgré son aspect étrange, que l'on pourrait apparenter à une feuille plissée, mais il s'agit bien d'un mollusque bivalve, très abondant, car son nom gregarea, indique qu'elles vivaient en banc (grégaire)

pl_lopha_greagarea.jpg

Ah Alectryona existe encore ? il y a pas un autre truc très proche avec un nom différent ?

 

Serge

Link to comment
Share on other sites

On pourrait mettre nomenclature paléo et labyrinthe en synonymie.

Au cours de l'histoire de la paléonto, la bestiole a été placée sous différents noms de genre: Ostrea, Alectryonia, Lopha, Actinostreon, ...

Alectryonia est un nom créé par F von Waldheim en 1807.

Ce nom a ensuite été mis en synonymie avec le nom  Lopha. Celui-ci ayant été créé par Röding en 1798, la règle d'antériorité veut que ce soit le nom Lopha qui soit conservé.

Après, on a le nom de Actinostreon qui est apparu avec Bayle en 1878.

Alectryonia a surtout été utilisé jusque dans les années 1930 environ, puis Lopha jusque les années 1980.

Le traité de paléontologie des invertébrés de 1971 considère que l'Actinostreon de Bayle est un sous-genre de Lopha. Ce qui se traduit par une éciture du type Lopha (Actinostreon).

Depuis 1990, on constate une nette tendance à considérer Actinostreon comme nom de genre.

Les noms affichés sur le site du MNHN me semblent être ceux qui étaient utilisés par le collecteur.

- Les Alectryonia de la collection Pervinquière datent de 1912. Ceux de la collection Basse de 1931-34: époque Alectryonia.

- La Lopha gregrea est un spécimen recolté par JC Fischer en 1969: époque Lopha.

Mais... toutes les "Alectryonia"  ne sont pas devenues des Lopha voire des Actinostreon. Ce serait trop simple. Alectryonia carinata (comme cité par le MNHN) du Cénomanien est maintenant Rastellum carinatum.

Bref, j'ai comme l'impression d'avoir pris un coup de vieux et que ni les Alectryonia, ni les Lopha de not'jeune temps ne sont des taxons encore valides...

Et donc: Actinostreon gregarea est le nom actuel de la bestiole.

Link to comment
Share on other sites

Oui c'est l'éternel problème des révision, déjà vu dans l'éocène du Bassin parisien, on à changé les noms de Cossmann et Pissaro, 1910, pour revenir parfois à l'initial 120 ans après, comme quoi les noms d'origines ne sont parfois pas si mauvais, à conditions de ne pas avoir de synonymies dans d'autres taxons fossiles

Link to comment
Share on other sites

Mais, à la date d'aujourd'hui personne n'est sûr que demain le nom, souvent basé uniquement sur le squelette ou le test ne va pas changer, car on aura trouvé un spécimen avec les parties moles conservées puis, encore si l'on trouvait son ADN. Le bivalve d'eau douce Unio est si polymorphe que les scientifiques des siècles derniers lui avaient donné une centaine de noms différents. L'attribution d'un nom comporte et comportera souvent une marge d'erreur et pour exemple, même en minéralogie où un grenat (terme général correct) qui est concerné par plusieurs espèces (almandin, spessartite, grossulaire, uvarovite, etc.) mais dont certains cristaux ont passé, lors de leur croissance, par deux ou même trois espèces suivant que les scientifiques analysent son cœur, la partie médiane ou sa surface.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...