Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Miettes uranifères à jeter


Recommended Posts

Bonsoir,

j'ai un petit cas de conscience,

J'ai, dans une boite en plastique, un échantillon de torbernite, arrivé par la poste et réduit en miette par le transport.

Je me retrouve avec de la poudre verte, inexploitable, et j'aimerai m'en débarrasser. Avec deux bébés à la maison, j'aime pas trop garder ça.

Seulement voilà, je n'ose ni la foutre à la poubelle, ni la jeter dans la nature.

Auriez-vous une solution, propre et secu, pour virer quelques grammes de torbernite?

J'avais pensé la donner aux poules pour avoir des oeufs carrés. Et je me suis rendu compte que j'oserai jamais manger un oeuf carré.

Donc si il y a des érudits sur le recyclage des uranifères, je suis preneur.

Bien à vous

 

mick

Link to comment
Share on other sites

Ca dépend de la taille de la poussière, beaucoup de sites d enfouissement sont équipés de détecteurs de radiation et qui sonnent parfois seulement pour une radio ou une couche contaminée.

C'est sur pas dans le sélectif mais c'est logique.

Après pour quelques grammes effectivement rien de dangereux.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, iCy79 a dit :

beaucoup de sites d enfouissement sont équipés de détecteurs de radiation et qui sonnent parfois seulement pour une radio ou une couche contaminée.

 

Ce qui fait qu'ils sont généralement désactivés ( ou évité )... Car ils sont réglés avec un seuil de détaction trop bas ( mais règlementaire )... Ce qui les fait sonner régulièrement pour rien. ( enfin une radio ou une couche, ou un détecteur de fumée, ... )

 

Et comme à chaque fois c'est blocage complet de la décharge/centre de traitement le temps que les services compétents interviennent [ entrainant un manque à gagner important pour les exploitants ], ils sont coupés ( ou évité par les camions ).

 

Link to comment
Share on other sites

Le 29/4/2016 à 09:15, mickaillou a dit :

Bonjour,

merci pour vos conseils,

je crois que je vais l'enfouir à une bonne profondeur dans un coin du jardin,

bonne journée à vous

 

mick

 

A mon avis le plus mauvais plan: lixiviation de sels d'uranium vers la nappe avec les eaux de pluie.

Le mieux, c'est la poubelle...

Cdlt

 

Michel

Link to comment
Share on other sites

On parle de quelques miettes, pas de quantités industrielles.

 

Je ne pense pas que la migration de cette quantité infime d'uranium vers la nappe soit problématique. L'eau des nappes contient déjà des quantité infinitésimales d'uranium/radon (http://social-sante.gouv.fr/IMG/pdf/bilan_100609.pdf) et c'est pas avec trois paillettes de plus que ça va changer quoique ce soit.

 

Mais c'est vrai que c'est problématique ces poussières. En y pensant j'ai déjà du en mettre quelques unes dans le réseau d'évacuation des eaux lorsque je me lave les mains après avoir manipulé des uranifères.....

 

Finalement, comme Michel, je pense qu'il est préférable de les mettre à la poubelle. Autant ne pas ''contaminer'' son jardin, la décharge, elle, est déjà complètement pourrie par toute sorte de produits toxiques alors autant tout regrouper au même endroit.

 

edit: sinon il y a l'enfouissement en couche géologique profonde. L'avantage c'est qu'en creusant il y a surement moyen de trouver des minéraux  :siffler:

En passant il y a un reportage arte (Voyage aux pays des déchets nucléaires) sur cette question. A voir en replay: http://www.arte.tv/guide/fr/061743-000-A/voyage-aux-pays-des-dechets-nucleaires

Link to comment
Share on other sites

On n'est en général pas bien conscient de ce que peut représenter une contamination de l'eau par des métaux lourds. L'OMS a fixé une norme directrice pour l'uranium dans l'eau à 15 µg/l (ou 0,015 mg/l). Donc au delà de cette concentration, l'OMS considère l'eau comme non potable. 1 gramme d'uranium (soit 1 million de µg) qui se solubiliserait et passerait dans l'eau est donc susceptible de contaminer environ 66 m3 d'eau au point de la rendre non potable.

On peut ainsi citer d'autres cas comme le mercure par exemple pour lequel la norme en France est de 10µg/l (susceptible de baisser dans les prochaines années). 1 g de mercure peut donc potentiellement polluer 100 md'eau. 1 g de mercure, ce n'est pas beaucoup quand on pense aux anciennes piles boutons, aux tubes fluorescents, aux contacteurs électroniques, etc...

Et ainsi de suite pour Pb, Cd, Al...

Michel

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Michel de Champigny a dit :

On n'est en général pas bien conscient de ce que peut représenter une contamination de l'eau par des métaux lourds. L'OMS a fixé une norme directrice pour l'uranium dans l'eau à 15 µg/l (ou 0,015 mg/l). Donc au delà de cette concentration, l'OMS considère l'eau comme non potable. 1 gramme d'uranium (soit 1 million de µg) qui se solubiliserait et passerait dans l'eau est donc susceptible de contaminer environ 66 m3 d'eau au point de la rendre non potable.

On peut ainsi citer d'autres cas comme le mercure par exemple pour lequel la norme en France est de 10µg/l (susceptible de baisser dans les prochaines années). 1 g de mercure peut donc potentiellement polluer 100 md'eau. 1 g de mercure, ce n'est pas beaucoup quand on pense aux anciennes piles boutons, aux tubes fluorescents, aux contacteurs électroniques, etc...

Et ainsi de suite pour Pb, Cd, Al...

Michel

 

Oui, mais heureusement, beaucoup de substances (dont la plupart des minéraux naturels) sont "insolubles" au sens du chimiste.  C'est à dire que leur solubilité est tellement faible que la solution saturée que l'on pourrait réaliser ne renfermerait que fort peu de matière dissoute.  Et en plus, on n'arrivera sans doute jamais à produire des solutions saturées si le milieu est percolé régulièrement.

Michel

Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, Michel de Champigny a dit :

On n'est en général pas bien conscient de ce que peut représenter une contamination de l'eau par des métaux lourds. L'OMS a fixé une norme directrice pour l'uranium dans l'eau à 15 µg/l (ou 0,015 mg/l). Donc au delà de cette concentration, l'OMS considère l'eau comme non potable. 1 gramme d'uranium (soit 1 million de µg) qui se solubiliserait et passerait dans l'eau est donc susceptible de contaminer environ 66 m3 d'eau au point de la rendre non potable.

On peut ainsi citer d'autres cas comme le mercure par exemple pour lequel la norme en France est de 10µg/l (susceptible de baisser dans les prochaines années). 1 g de mercure peut donc potentiellement polluer 100 md'eau. 1 g de mercure, ce n'est pas beaucoup quand on pense aux anciennes piles boutons, aux tubes fluorescents, aux contacteurs électroniques, etc...

Et ainsi de suite pour Pb, Cd, Al...

Michel

 

D'un point de vue théorique il y a bien risque de contamination mais en pratique, je doute.

 

Déjà la torbernite c'est ~50% d'uranium, ensuite si c'est lessivé par la pluie, jamais tout cet uranium n'arrivera dans la nappe en même temps. Une certaine partie de cet uranium n'arrivera même sans doute jamais à la nappe. La contamination est donc plus diffuse et beaucoup moins importante.

 

Également, 66 m3  c'est un gros volume d'eau mais par rapport au volume d'eau d'une nappe ça doit être négligeable. Après c'est sur que si tout le monde se met à enfouir des uranifères....... c'est un autre problème!

 

Question: dans une décharge, n'y a-t-il pas risque de lixiviation? Ça doit surement être protégé par une bâche couplée à un aménagement permettant de drainer l'eau mais où va cette eau? Et quid des éventuelles fuites?

 

 

Link to comment
Share on other sites

Pas la peine de se prendre la tête pour si peu...

 

Pour avoir la conscience tranquille : il y a un organisme qui s'occupe des déchets radioactifs, dont les ménagers (et il y en a bien plus qu'on ne le pense...), qui s'appelle l'ANDRA.

http://www.andra.fr/download/site-principal/document/objets_radioactifs.pdf

 

Sinon, dans n'importe quel labo ou service radiologie, ils ont des déchets radioactifs qui sont enlevés régulièrement.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.