Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2022, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 23>26 juin 2022

Lave du Desteu Collobrières


nicoulina
 Share

Recommended Posts

Lave du Desteu, Collobrières

Bonjour à tous

:sourire: Tout d'abord veuillez m'excuser de cette intrusion sur votre forum : je ne suis ni géologue, ni collectionneuse de minéraux, ni professeur de SVT mais simple randonneuse curieuse... et ce forum m'a semblé être celui qui avait le plus de chances de répondre à mes questions.

Lors d'une randonnée à Collobrières, vers le plateau Lambert, on passe à un lieu appelé sur la carte IGN "La lave du Desteu" : quelqu'un pourrait-il me dire l'origine de cette formation isolée sur le plateau ?

post-5826-1238101311_thumb.jpg

En redescendant le vallon du Desteu, on arrive à un petit pont de pierre ; là, la rivière coule sur des roches presque blanches. De quelle nature sont-elles ?

post-5826-1238101333_thumb.jpg

Tout cela pour ne pas écrire trop de bêtises dans un prochain article de mon blog randomania. Dans le domaine de la géologie, j'ai beaucoup de mal à trouver un spécialiste qui accepte de m'aider.

Merci à tous

Link to comment
Share on other sites

Salut,

en allant voir sur le site infoterre www.infoterre.fr, qui recense les carte géologiques de France j'ai trouvé la réponse:

ce sont des Gneiss migmatitiques

Les gneiss sont des roches métamorphiques qui dérivent pour la plupart d'anciennes roches, sédimentaires ou volcaniques, pauvres en calcium et magnésium (marnes ou grès, laves variées). Leurs minéraux sont à peu près les mêmes que ceux des granites. Ce sont des roches typiquement cristallophylliennes, mais elles sont très fortement recristallisées, ce qui les rend très cohérentes et, de ce fait, très résistantes à l'érosion.

Les gneiss migmatitiques, ou migmatites se distinguent en ceci qu'ils présentent les traces d'un début de fusion de leurs constituants, par apparition en îlots et en plages de zones à aspect granitique. Cette fusion partielle (phénomène dit de l'anatexie) arrive à se produire sous des pressions et températures de plus de 15 kilomètres de profondeur (plus de 600°). La fusion commence souvent par donner des petits amas dispersés (souvent en "ocelles" centimétriques) de cristaux clairs. Dans un stade plus avancé la partie complètement fondue se retrouve dans la roche finale sous forme de lits ou de poches granitiques et (à la périphérie) de filons de granite obliques au feuilletage.

http://www.geol-alp.com/0_geol_gene/glossa...ches_crist.html

Link to comment
Share on other sites

ce sont des Gneiss migmatitiques

Un grand merci pour votre réponse rapide. Est-ce que cette réponse s'applique pour les deux photos ? en effet la lave du Desteu est grise, irrégulière et ressemblant à des plaques juxtaposées, tandis que dans le lit du ruisseau les roches sont lisses et blanches.

post-5826-1238139255_thumb.jpg

:grand sourire: Je ne manquerai pas de vous citer dans mon blog : j'apprécie que vous m'ayez répondu.

Link to comment
Share on other sites

En fait, les migmatites sont des roches métamorphiques et pas du tout des roches volcaniques comme les laves. IL serait intéressant de savoir d'où provient le toponyme.

Les roches très claires du ruisseau pourraient être des granites issus de la fusion, mais c'est très spéculatif, on pourrait en dire plus avec des photos plus rapprochées.

D'après tout ça, je ne m'explique pas trop l'absence de végétation sur ce secteur, les migmatites sont normalement végétalisées, peut être une structure du type "dalle de granite" comme on en trouve en Limousin.

Serge

Link to comment
Share on other sites

Bienvenue sur ce forum, Nicoulina !

Non loin de là, se trouvent les deux menhirs du Plateau des Lambert, le châtaignier " de Madame de Sévigné ", et à quelques kilomètres l'ex-chartreuse de la Verne, où l'emploi décoratif de la serpentinite de la Mole fut remarquable.

Les gneiss migmatitiques ? j'y viens ! Déjà pour signaler que sur certaines des photos, ils sont mis à nu par l'érosion hydrique : normal, nous sommes dans le lit d'un oued (si cette dénomination vous surprend, comprenez, dans le lit d'un torrent à régime d'oued !).

Pour comprendre la dénomination " laves du Destel ", il faut se reporter à la légende de la carte, ou, mieux, consulter les anciennes cartes géologiques…

Si personne n'ignore le fait que la Provence cristalline comprend deux entités, le massif volcanique de l'Estérel et le massif métamorphique des Maures, peu savent que le massif des Maures a connu divers épisodes volcaniques (comme d'ailleurs le reste de la Provence). Les plus récents de ces épisodes ont tout de même 5 millions d'années ! Au moins deux de ces épisodes ont donné lieu à de magnifiques inversions de relief ! Et certains de ces épisodes se situent tout près de Saint-Tropez ! Tel le pointement basaltique qui arme la colline Sainte-Anne…

Ainsi, tout près de la Mole et de sa serpentinite, se trouve la cheminée basaltique de Sainte Magdeleine, cette cheminée a déversé une lave qui s'est mise en place dans un fond de vallée Miocène.Cette coulée est découpée en mesa, le dernier lambeau arme la colline qui donne son nom à Cogolin (à 9 km de Saint-Tropez, par la route). Mais cette cheminée n'est pas isolée, elle est accompagnée de deux pointements basaltiques, dont celui du Destel !

Que dit la légende de la carte postée par Hervé ? " À l'ouest des gneiss de Bormes, gneiss migmatitiques (terrains éruptifs et métamorphiques) " ! Ces deux petits pointements ne sont plus figurés sur les cartes actuelles, le Destel, lui, est toujours basaltique !

Lave, donc !

Une dernière remarque : j'ai employé Destel, c'est le nom de ce sommet ! Si je devais employer le provençal pour le désigner, j'écrirais Destèu, mais alors je devrais savoir que ÈU est une diphtongue et que dans une diphtongue l'accent tonique porte sur la première voyelle (et pas sur la deuxième, qui est, elle, atonique !) ; mais aussi que : U reste U, sauf s'il est suivi d'un N ou d'un M nasalisé, ou s'il suit un A, un O, cas dans lesquels il se prononce OU…

Donc, prononcer : *Dèstèou ! À+

Link to comment
Share on other sites

:sourire: Alors là, vous m'épatez tous ! les membres de la communauté sont vraiment complémentaires et de vrais pros !

Si j'ai bien compris le terme de "lave" est approprié et c'est juste un peu de lave au milieu des gneiss migmatitiques ?

Et les roches blanches du lit de la rivière alors (à un carrefour de chemin en descendant le vallon du Destéou), garde-t-on l'idée de trenen23 : granits issus de la fusion ?

Merci

Link to comment
Share on other sites

salut! :coucou!: J'ajouterais par prudence et rigueur sur les termes géologiques que mieux vaut parler de roche volcanique ; le terme de lave étant réservé à ce qui est très chaud, fondu et vient de sortir d'un volcan. :clin-oeil: Merci !

Et là, je suis bien de ton avis, André ! Je ne sais pas par quel " miracle ", ONF ? Sentiers pas le Conseil Général, ou la commune ? Ce poinement basaltique du Destel est devenu " lave du Desteu " ! Quand on sait que lave désigne à l'origine un écoulement boueux, 5 Ma plus tard, le basalte est non seulement bien solide, refroidi, mais aussi altéré… plus rien à voir avec la lave qu'il fut un jour !

Et, André, tu fais bien de le souligner : du coup, dans mon message précédent, je suis allé mettre (ce que j'aurais dû faire dès le départ) entre guillemets et en italique ce fameux " laves " !

Link to comment
Share on other sites

Juste pour la joie de créer un peu de confusion et être utile aux cruciverbistes :siffler: :siffler: :siffler: j'ajoute

- la pierre de lave qui nous sert l'été pour les pierrades et autres cuissons conviviales,

- la lave de Bourgogne qui est l'appellation que les carriers et tailleurs de pierres ont donnée depuis des lustres à un calcaire de là-bas qui se débite en grandes plaquettes de un à quatre centimètres d'épaisseur et qui est très utilisé en toiture.

http://www.tremplinhp.com/lavier/taille-lave.htm

N'ayant encore jamais cassé une "pierre de lave" je ne sais pas comment c'est fait à l'intérieur. Je pencherais pour que ce soit artificiel.

Link to comment
Share on other sites

:surpris: Un grand merci à la communauté qui a trouvé la solution de l'énigme géologique de la lave du Desteu !

J'ai écrit mon article : si l'un d'entre vous veut y apporter des modifications ou corrections, qu'il n'hésite pas. Je pense que je reviendrai certainement vers vous à d'autres occasions : la géologie en votre compagnie m'a beaucoup intéressée.

La note de mon blog : Les menhirs Lambert en passant par le moulin du Collet

nb : le BRGM, sur la feuille de Collobrières, parle de trois pointements basaltiques au nord de l'accident de la Môle ; quelqu'un sait-il où se trouvent les autres ?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...