Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Matériel de géologie et outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

STR

Membre
  • Compteur de contenus

    729
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de STR

  • Date de naissance 03/09/1956

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    BOUCHES DU RHONE
  • Intérêts
    PALEONTOLOGIE<br />STROMATOLITES

Visiteurs récents du profil

13 514 visualisations du profil
  1. C'est vrai que dans le Campanien du chaînon de Saint Chinian, pour ce qui est des encroutements stromatolitiques, il y à matière à montrer ... Allez, je m'y colle ! Pour commencer, des encroutements stromatolitiques de valves d'Unios (lamellibranche d'eau douce).
  2. Une année scolaire studieuse se termine. Les élèves ont suivi les voies tracées par leurs maîtres. L'avenir est assuré.
  3. Pour participer, en me référant à ce qui a été dit au début de ce sujet (cf : http://www.geowiki.fr/index.php?title=Conglomérat ). Donc, un échantillon de " Brèche osseuse du mont Leberon, Vaucluse " du MNHN. Je ne sais pas si "Leberon" est dû à une coquille ou s'il s'agit d'une orthographe ancienne ... Et une photo du buste d' Albert Gaudry, son heureux découvreur, toujours au MNHN Auquel, il faut quand même rendre hommage : https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Gaudry .
  4. Merci ! Pour le commun des mortels dont je fais partie, ces quatre photos sont plus explicite que le long discourt d'une thèse. Elles sont faciles à retenir et facilitent la compréhension des phénomènes.
  5. Personnellement, dans un cas pareil, j'aurai déjà poli une section ; par exemple la base du cylindre de petite hauteur que l'on voit à mi-hauteur sur la dernière photo. Cela demande juste une paire d'heures, quelques feuilles assorties de papier abrasif à l'eau, et, une fois bien plan, suffisamment poli, un cliché mouillé, ou sous l'eau, permettrai sans doute de se faire une idée. Pour le moment, vu la taille, il ne me semble pas possible que cela ait été déplacé ; donc origine locale. Sans que cela ne donne une indication sur son âge ; et donc ne facilite son identification. Sur section polie, la présence de bulles indique qu'il s'agit de ciment ou de béton. S'il s'agit d'un fossile, il y aura peut être des structures reconnaissables, mais pas obligatoirement. Donc ; à suivre ...
  6. Bon ! Vous l'avez compris, cette histoire de nids de "flamants roses", dès que j'y ai pensé, cela m'a fait rire tout seul. C'est donc sans hésitation que j'ai décidé de vous en faire profiter ...
  7. Allez, je lance une petite idée, juste pour le fun ... Bientôt le 14 juillet, les départs pour le sud, la mer, les étangs de la Camargue et du Languedoc. Vous verrez que beaucoup de ces étangs sont asséchés, et vous verrez aussi les flamants roses qui se sont adapté aux inondations récurrentes de ces environnements très plats après le moindre orage. Regardez : https://www.google.fr/search?q=nids+flamants+roses&rlz=1C1CHBF_frFR734FR737&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwjj6KbLroHVAhVMZVAKHckTADw4ChD8BQgGKAE&biw=1430&bih=799 Ne riez pas ! Même environnement, même climat (surtout en ce moment), même niche écologique, même biotope. L'histoire se répète ... Et là, en plus, les "flamants roses", ils ont laissé plein d'autres traces. Mais, comme toujours, ce n'est que mon avis.
  8. Ce sont des experts en Art Moderne ...
  9. Il est vrai que sur ce sujet, dans l'Hettangien du chaînon de Saint Chinian, il y a de quoi faire ... Ci après, deux images de couple main pied de grosse bêtes (des sauropodes) Mais ces traces là sont évidentes. D'ailleurs, quand en août 2010, la personne que je considère comme la plus compétente en le matière (G. G. de l'université de Bourgogne), est venu sur le terrain pour les voir, elle ne m'a pas démenti. Par contre je pense que, au regard de la fragilité de ces traces, il ne vaut mieux pas donner leur localisation exacte. Ces traces sont incluses des des série de laminites qui ont assuré leur moulage puis leur conservation. Ces deux traces étant orientées dans la même direction, mais non alignées, on peut légitimement penser que c'est tout un troupeau qui à ce moment là est passé par là. .
  10. Désolé de perturber le fil de vos schémas/interprétations, mais, comme on est toujours dans le même étage, au même endroit, j'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur. Donc, une série de clichés de ces petites traces de la surface des bancs ; plus ou moins rondes, plus ou moins alignées, et plus ou moins régulièrement espacées ... Images en plan rapprochées prises d'en bas à droite jusqu'en haut à gauche.
  11. J'ai souvent pensé, en voyant ces traces plus ou moins rondes, plus ou moins alignées, plus ou moins groupées par deux, que l'on retrouve en plusieurs endroits le long de cette route, à des traces de pas d'un petit vertébré bipède ... Mais sans jamais en être absolument convaincu ... Donc, si d'autres ont des idées ...
  12. NB : pour le lotus de la quatrième photo, il faut bien sûr lire "feuille" au lieu de "fleur"...
  13. Ce qui est drôle, c'est que j'ai presque l'impression de parcourir certains de mes fichiers ...
  14. Durant le mois de juin dernier, je me suis rendu au MNHN, rue Buffon, Paris, et j'en ai ramené des images. Ce sujet me parait approprié pour partager celles concernant les végétaux. Il s'agit de bons échantillons. Ils ont tous été découverts en France. Pour ce qui est de la détermination, il suffit de lire l'étiquette. Par contre, je suis plus habitué à faire des photos au soleil matinal de la garrigue ; et là, c'est différent ... La qualité des clichés s'en ressent ... . . . . . . .
  15. Il est vrai que vu à l'envers, ça parait vraiment ... à l'envers ! Pour ce qui est des nombreux sillons verticaux rectilignes, plus ou moins perpendiculaires à la dalle, ils ne sont que le résultat de l'érosion récente qui a mis en évidence les contraintes subies par la roche. Dans la région, ces dalles dolomitiques d'Hettangien ont été très utilisées pour la construction, et ces figures se voient un peu partout. Je connaissais déjà cette thèse https://hal.archives-ouvertes.fr/file/index/docid/48230/filename/tel-00009709.pdf (j'en avais le PDF dans ma bibliothèque concernant l'Hettangien), mais je n'avais jamais fait le rapprochement. Comme quoi il faut parfois que l'on vous mette le nez dessus ... Ce qui est intéressant c'est que, comme je le disais, ces édifices sont vraiment totalement différents d'autres du même étage que l'on trouve dans les environs. Et il faudra bien expliquer pourquoi. Là dessus j'ai bien une petite idée ... Allez, je vous mets deux images d'un échantillon, juste pour le plaisir.