Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Dent de requin crétacé supérieur


Recommended Posts

Bonsoir,

A la fin du Santonien, tu peux rencontrer le trio Squalicorax, Anomotodon et Cretalamna de façon assez volumineuse. En coulisse tu peux encore rencontrer Pseudocorax, Scapanorhynchus, un Heterodontidae, un Chiloscyllium et un Triakidae. Il y a d'autres genres, mais beaucoups plus difficiles à trouver et à identifier.

JP

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir.

Merci pour les renseignements JP. Content que ce soit vous qui me répondiez !!! Je pense que je vais cependant avoir besoin de vos compétences et vos connaissances...

J'ai trouvé il y a quelques années ces dents et vertèbres de requin, sur le site de Beauval (carrière de craie phosphatée). Elle datent du campanien (niveau à Bélemnitella mucronata), où elle restent néanmoins très rares et pas faciles à trouver...

Hélas, j'ai des problèmes avec l'identification, ma documentation restant très limitée... Si on pouvait me confirmer ce que j'ai trouvé et m'éclairer sur les genres, voire les espèces si c'est possible...

Voici des photos :

J'ai placé une règle en cm pour donner l'idée des dimensions. Les dents sont en général petites.

post-2639-1207766782_thumb.jpg

post-2639-1207766793_thumb.jpg

1 et 2 : je pense à Scapanorhynchus raphiodon. Dent effilée et tranchante, 2 denticules latéraux de chaque côté de la dent, profil de la dent en sigmoïde, racine en V, émail de la dent à aspect finement strié, apparement petit bourellet au niveau du sillon nutritif.

3 : vertèbre non identifié, une idée ???

4 : de même.

La suite sur un autre post.

Link to comment
Share on other sites

La suite :

post-2639-1207767140_thumb.jpg

post-2639-1207767148_thumb.jpg

post-2639-1207767156_thumb.jpg

Je pense à :

5 : Je pense que ce n'est pas une dent de requin. Ca me fait penser à une dent d' Enchodus, mais en miniature... La dent est très lisse. deux excroissances sur la tranche, la rendant coupante. Pas de racine hélas. Une dent de quoi ??? B)

6 : Je penche pour Squalicorax (pristondontus ?). Une dent de petite taille, mais fort jolie dje trouve. Finement crénelée sur la tranche, forme de triangle penché, hélas pas de racine compléte... dommage !!! :tease:

7 : aucune idée. Lamna ? :question:

8 : le genre Cretolamna. aucune idée pour l'espèce... (appendiculata ?) :masque:

J'espère que l'on pourra m'éclaircir... Merci d'avance.

Je suis très content d'avoir trouvé ces dents de requin. On est très fier sur le terrain quand on trouve un truc un peu rare... :sourire:

Bonne soirée.

Cordialement.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, moi je fouille actuellement dans du campanien en bord de mer sur un site déjà étudié, et j'utilise pour identifier un pdf fait sur ce site en question.

N'étant pas un grand spécialiste en la matière, ce que je propose n'est pas forcément juste.

Pour moi la 1 ce serait du Carcharias latus (?), la 2 du Paranomotodon (j'en ai trouvé ce WE et mêmes caractéristiques que celle-ci), pour les vertèbres 3 et 4 c'est très dur de pouvoir donner une identification (surtout chez les sélaciens), pour la 5 aucune idée, pour la 6 comme toi Squalicorax pristondontus, pour la 7 aucune idée, et pour la 8 sur c'est un cretolamna appendiculata.

Voila, sur ce, je laisse aux pros de donner leurs avis

A bientot

Link to comment
Share on other sites

Merci pour cet effort d'indentification Cryolo.

Je vois qu'on est d'accord pour deux dents au moins !!! :clin-oeil:

Je n'ai pas beaucoup de documentation sur le site où je fouille de temps en temps. J'ai des documents de base, mais rien de bien précis, j'ai du tout déterminer par moi même... Là pour les Sélaciens, je galère un peu, ne m'y connaissant pas du tout...

Où puis-je trouver une bonne documentation :

- Sur la classification des sélaciens du jurassique au miocène, en particulier le crétacé supérieur ?

- Les clés de détermination des dents des Sélaciens, avec des planches ou des photos ?

Est-ce que ça existe, et si possible pas trop cher (même en pdf à la rigueur ?) :coucou!:

Link to comment
Share on other sites

Guest mistral34

Quelqu'un pourrait il prendre sympathiquement en main Dinomaniac pour qu'il fasse de meilleures récoltes :surpris:

Soit plus concentrés quand tu fouille, toute tes dents sont cassées :sourire:

Mais je sais c'est pas des gisements faciles a fouiller quand on doit casser les blocs pour trouver.

Link to comment
Share on other sites

Quelqu'un pourrait il prendre sympathiquement en main Dinomaniac pour qu'il fasse de meilleures récoltes :coucou!:

Soit plus concentrés quand tu fouille, toute tes dents sont cassées :coucou!:

Mais je sais c'est pas des gisements faciles a fouiller quand on doit casser les blocs pour trouver.

:sourire: Si elles sont cassées mes dents, c'est que je ne tape pas dans le cailloux, je les trouve dans les éboulis au pied de la couche (pourquoi se fatiguer ? :grand sourire: ). Je les ramasse simplement quand il y en une qui traine. C'est pour ça qu'elles sont cassées, car elle sont en proie à l'érosion et aux chocs.

De plus, je suis très content de les avoir trouvées sur ce gisement où elles sont plutôt rares. Et ce n'est pas grave si elles sont cassées, car je ne recherche pas l'esthétisme (bon, il est vrai qu'une belle pièce fait plaisir), mais je cherche à connaître la biodiversité du site. Je suis heureux de trouver un bout de fossile, tant qu'il reste identifiable...

Bon, sinon si quelqu'un veut me donner des cours de dégagement, je prends, ça peut servir !!! :question:

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Bonjour,

Là c'est pas possible d'identifier finement et à distance ton lot de dents.

Au sujet de la "casse", c'est quasi la normalité dans le Crétacé crayeux. La plupart des grandes dents sont fracturées in-situ, donc on peu recoller si on prend du total. Mais dans la craie phosphaté c'est autre chose, les dents sont aussi fracturées mais il y a du transport de matériel déja fracturé. Le nombre important de dents compense les deux nuisances en principe ou bien alors il faut compenser par le volume échantillonné, ce qui est de loin la meilleure solution tant que c'est possible.

JP

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Là c'est pas possible d'identifier finement et à distance ton lot de dents.

Au sujet de la "casse", c'est quasi la normalité dans le Crétacé crayeux. La plupart des grandes dents sont fracturées in-situ, donc on peu recoller si on prend du total. Mais dans la craie phosphaté c'est autre chose, les dents sont aussi fracturées mais il y a du transport de matériel déja fracturé. Le nombre important de dents compense les deux nuisances en principe ou bien alors il faut compenser par le volume échantillonné, ce qui est de loin la meilleure solution tant que c'est possible.

JP

Il est vrai qu'à part pour les Corax il est vraiment difficile de rien casser... :surpris:

Reste la superglue dans la musette et la solution de la marmote (alias Mistral :lasse: ), à savoir le papier d'alu qui est simplement formidable pour ne rien perdre ! :triste:

Link to comment
Share on other sites

Mais aussi

Il y a aussi le classique de Dirk Nolf "Dents de requins et de Raies du Tertiaire de la Belgique" qui pour 10 euros classe les dents couramment trouvées par étage géologique, mais ça ne concerne que le tertiaire.

Tjrs en vente au museum à Bxl.

Bonsoir.

Grandblanc

Link to comment
Share on other sites

Salut dinomaniac80

je me suis procuré recemment un superbe ouvrage traitant des sélaciens

mémoires du service géologique de Belgique n° 15 1977 Herman J. en résumé.

"Les sélac. des terrains néocrétacés et paléocènes de belgique et des contrées limitrophes".

Superbe ouvrage de 450 pages et 21 planches. -photos- il y a du matos.

il est en vente au museum des sc. nat. de Bruxelles pour moins d'une quinzaine d'euros, un contact -sympathique par mail- un débit fait par virement ou sur un n° de carte bleue, les frais de port en sus, et en quelques jours tu as dans les mains un ouvrage de réference.

pour info, environ trois fois moins cher que sur les sites qui vendent des publications scientifiques d'occasion.

beaucoup d'autres travaux dispo mais c'est un peu la jungle pour s'y retrouver. voir site.

mail du service biblio: commandes@ sciencesnaturelles.be

site du museum http://www.sciencesnaturelles.be/

Bonnes fouilles,

Grandblanc

Link to comment
Share on other sites

Concernant les identifications, le tour est presque bouclé :

1 : Carcharias sp, difficile d'en dire plus sous l'angle de ta photographie

3-4 : Vertèbres de requins, pas plus à dire

5: je ne pense pas à de l'Enchodus, bien que cette forme soit présente sur ce site

6: Squalicorax kaupi

7: Paranomotodon angustidens (cassée, mais présente sur le site de façon régulière)

8: Cretalamna appendiculata (probalement var. pachyrhiza)

Concernant les techniques de fouille, chacun ses méthodes, toutefois la ramasse de surface est sujete à une casse importante, tu as d'ailleurs pu le constater sur ton matériel et à des incertitudes sur les niveaux prélevés. Celles-ci peuvent être bien souvent levées, si on a déjà une bonne connaissance de la stratigraphie du site.

Le prélèvement in situ reste pour moi la meilleure approche pour se genre de gisement en tout cas, voici quelques photos qui argumentent mes propos.

Le travail sur bloc est certe plus fastidieux en temps et en énergie, mais le résutat est bien meilleur en qualité et même dans le cadre d'une approche biostratigraphique.

La plus part des dents figurées ont subi un dégagement manuel pour les pièces sur bloc et acide pour les pièces "libres" en fonction de la fragilité des pièces. Certaines pièces sont fracturées in situ et dans ce cas, il vaut mieux un dégagement manuel avec le bloc.

Concernant l'age: ce gisement montre plusieurs horizons phosphatés compris entre le santonien et le Campanien inf.

FM

post-2082-1210690698_thumb.jpg

Cretolamna appendiculata var. pachyrhiza

post-2082-1210690819_thumb.jpg

Cretolamna appendiculata var. pachyrhiza

post-2082-1210690833_thumb.jpg

Squalicoraax kaupi

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Voilà, avec le post de Chimera, tu as toutes les ficelles pour refaire un échantillon.

En block, c'est idéal, car il n'y a rien de plus volatile que la mémoire, surtout de nombreuses années après une fouille. Au moins il reste quelque chose pour parler de la nature du sédiment.

JP

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...