Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

ASPARIS

Calvi en Corse, où gratter des minéraux ?

Recommended Posts

Salut Salut,

 

je vais demain vacances à Calvi, pour la semaine, et j'aimerais savoir si certains auraient des tuyaux, pour trouver des choses au alentours, sans faire non plus 3 heures de route... Si vous préférez donner cela par MP, pas de problème ;) 

J'ai déjà regardé Mindat, mais il doit y avoir des connaisseurs pour me conseiller...

A + et merci d'avance pour les infos,

 

Abel

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites


Bonjour,

As-tu regardé les postes sur la Corse, il y a déjà pas mal d'informations.

Un conseil si tu peux: vas à Matra, c'est un peu loin de Calvi, mais moins de 3 heures, tu ne seras pas déçu et c'est facile. En plus superbe paysage. Sur la route vers Moïta, affleurement de roches vertes avec filon d'amiante.

Tu peux aussi aller vers le Cap Corse et t'arrêter aux carrières d'amiante.

Bon voyage et raconte nous à ton retour.

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Michel,

 

merci beaucoup pour ta réponse, mais je pense tout de même que je ne vais pas réussir à emmener ma mère pour beaucoup de route en une journée, sur une semaine, mais qui sais ? Oui, le Cap, c'est connu aussi, mais pas tout près non plus, mais c'est très riche...

Je vais peut être tester Argentella, ancienne mine de Plomb et de cuivre peu connue, mais qui est peut être intéressante au niveau des haldes, et puis de toute façon c'est une belle ballade... 

Je te demanderais au connaisseurs de Matra en MP si j'y vais ;) 

 

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite demande, pour ceux qui savent, est-il encore possible de trouver de jolies choses vers le Cap, et si oui, où précisément, merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors...

 

quelques préliminaires (on commence toujours par ça quand on est un gentleman) :

  • les anciens travaux miniers & leurs haldes, déblais, bâtiments annexes... relèvent de la législation sur la protection des sites archéologiques. Voilà, c'est dit. (Jetez-moi des pierres, si possible intéressantes...). Balade photo bienvenue, mais gratter/casser/exporter = panpan cucul (et y a aussi des "sécurisateurs zélés" et autres bureaucrates bétonneurs qui mériteraient la fessée).
  • un grand nombre de communes sont dans l'emprise du Parc Naturel Régional, ce qui complique - en principe - aussi la collecte...
  • la région de Calvi n'est pas des plus passionnantes pour les amateurs de "beaux minéraux" (même si c'est pas totalement dénué d'intérêt)

Pour les anciennes exploitations à proximité : à quelques exceptions près, rien de très joyeux (des mouches millimétriques de minerai moche dispersées...) ; et en prime, c'est généralement noyé/casse-gueule/inaccessible. L'Argentella vaut le coup pour la balade et le panorama (grimper depuis le lac-barrage jusqu'aux bâtiments plutôt bien conservés à flanc de montagne), sa tranchée impressionnante mais grillagée, et là encore casse-gueule (y a eu un mort...). Les éboulis/haldes de ce coin ne livrent rien de très joli. Les mines de cuivre du centre de l'île (en gros, le secteur entre Île-Rousse et Corte) sont parfois encore accessibles (quand pas bétonnées/grillagées/réserves naturelles à chiroptères), ça vaut le coup niveau histoire/archéo (voir le joli site web réalisé par Arkémines) mais là encore rien qui mérite des coups de marteau. Plus loin, côté Corse Alpine, il y a quelques mines, là encore rien de très spectaculaire ; hormis peut-être Matra (très facile de ramasser des machins arsenicaux dans le cours du ruisseau, je doute que ça ennuie quiconque si on prend l'air ingénu pour rapporter quelque "galet").

 

Pour les curiosités minérales hors exploitations : quelques roches ont des minéraux/cristallisations sympathiques, p.ex. le "granite à sphène (cristaux brun/miel, jusqu'à ~1 cm)" dans le secteur d'Algajola (ne pas taper sur le "monolithe" ! on trouve des bouts de la même roche partout aux environs), les granites alcalins à amphiboles de la vallée de Porto (facile de voir quelques belles baguettes bleu-noir ou vert sur fond blanc dans les galets de la Lonca, en amont d'Ota...) et cristaux cm-dm pas trop pourris de quartz laiteux dans les [micro]granites rouges vers Porto (p.ex. sur la piste qui monte au San Petru). Dans toute la Corse alpine, quelques belles roches par-ci par-là (métagabbros à grands pyroxènes, souvent bronze comme sur la route de Canavaggia, quelquefois vert émeraude dans le Fium'Altu vers Orezza...), de belles serpentinites à foison et, puisqu'on est dans l'amiante, tout le cortège de minéraux "alpins" aux environs de la carrière de Canari dans le cap Corse (accès déconseillé, mais y a de quoi voir aux environs). Pour la photo (et l'ambiance lunaire), les péridotites et autres gros gabbros près du sémaphore tout en haut du Cap (merci de pas marteler, ça gâche les clichés pour ceux d'après...). Quelques rares glaucophanites/éclogites à petits grenats le long de la route à l'est du même Cap Corse.

Je laisse de côté les skarns, pegmatites à fayalite rouillée, [micro]grenatites et autres curiosités du massif du Cinto/Rotondo, ça égaiera certes les randonnées des pétrographes sportifs mais franchement pas de quoi justifier une ampoule aux pieds...

 

La prochaine fois, éviter de s'y prendre la veille ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a 2 heures, Drealiste a dit :

Pour les curiosités minérales hors exploitations : quelques roches ont des minéraux/cristallisations sympathiques

J'y rajoute les prasinites des Schistes Lustrés, localement à épidote et glaucophane automorphe en belles baguettes brillantes d'un bleu très foncé, presque métalliques (1cm max), et les bancs de quartzite à épidote.

 

Il y a 2 heures, Drealiste a dit :

gros gabbros près du sémaphore tout en haut du Cap

Avec des hornblendes énormes, mais pas faciles à dégager ! Et aussi ceux à smaragdite (omphacite-actinote riche en Cr, vert émeraude), celui d'Orezza est célèbre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Drealiste, et merci beaucoup pour ta réponse, et oui, je m'y suis pris trop tard...

Merci pour toute les infos, je note ! A vrai dire je suis maintenant rentré, mais je compte y retourner cet été avec plus de temps et de moyens, la il y avait les amis à la maison et tout le patatra, pas trop e temps. J'ai tout de même réussi a trouver quelques quartz sympa en affleurements, et puis je compte aller gratter dans les filons... Merci pour Algajole, j'irais ! ;) Les reste aussi surement. J'ai aussi trouvé à Ile Rousse le Bouquin d'Alain Gauthier sur Les Mines et Mineurs corses, donc j'irai surement à l'Argentella, ca à l'air magnifique ala "Grande tranchée", j'irai voir, et puis je pense pouvoir trouver quelques minéralisations sympa à Valle Calda, à coté du barage, genre Chalco... Et si tu sais ou l'on peut y trouver de la galène, car on en voit dans le bouquin mais c'est pas précisé... Merci encore et je vous tiens au courant, et merci à toi aussi Lucailloux pour les suppléments ! 

 

A +

 

Abel

Il y a 13 heures, Drealiste a dit :

Alors...

 

quelques préliminaires (on commence toujours par ça quand on est un gentleman) :

  • les anciens travaux miniers & leurs haldes, déblais, bâtiments annexes... relèvent de la législation sur la protection des sites archéologiques. Voilà, c'est dit. (Jetez-moi des pierres, si possible intéressantes...). Balade photo bienvenue, mais gratter/casser/exporter = panpan cucul (et y a aussi des "sécurisateurs zélés" et autres bureaucrates bétonneurs qui mériteraient la fessée).
  • un grand nombre de communes sont dans l'emprise du Parc Naturel Régional, ce qui complique - en principe - aussi la collecte...
  • la région de Calvi n'est pas des plus passionnantes pour les amateurs de "beaux minéraux" (même si c'est pas totalement dénué d'intérêt)

Pour les anciennes exploitations à proximité : à quelques exceptions près, rien de très joyeux (des mouches millimétriques de minerai moche dispersées...) ; et en prime, c'est généralement noyé/casse-gueule/inaccessible. L'Argentella vaut le coup pour la balade et le panorama (grimper depuis le lac-barrage jusqu'aux bâtiments plutôt bien conservés à flanc de montagne), sa tranchée impressionnante mais grillagée, et là encore casse-gueule (y a eu un mort...). Les éboulis/haldes de ce coin ne livrent rien de très joli. Les mines de cuivre du centre de l'île (en gros, le secteur entre Île-Rousse et Corte) sont parfois encore accessibles (quand pas bétonnées/grillagées/réserves naturelles à chiroptères), ça vaut le coup niveau histoire/archéo (voir le joli site web réalisé par Arkémines) mais là encore rien qui mérite des coups de marteau. Plus loin, côté Corse Alpine, il y a quelques mines, là encore rien de très spectaculaire ; hormis peut-être Matra (très facile de ramasser des machins arsenicaux dans le cours du ruisseau, je doute que ça ennuie quiconque si on prend l'air ingénu pour rapporter quelque "galet").

 

Pour les curiosités minérales hors exploitations : quelques roches ont des minéraux/cristallisations sympathiques, p.ex. le "granite à sphène (cristaux brun/miel, jusqu'à ~1 cm)" dans le secteur d'Algajola (ne pas taper sur le "monolithe" ! on trouve des bouts de la même roche partout aux environs), les granites alcalins à amphiboles de la vallée de Porto (facile de voir quelques belles baguettes bleu-noir ou vert sur fond blanc dans les galets de la Lonca, en amont d'Ota...) et cristaux cm-dm pas trop pourris de quartz laiteux dans les [micro]granites rouges vers Porto (p.ex. sur la piste qui monte au San Petru). Dans toute la Corse alpine, quelques belles roches par-ci par-là (métagabbros à grands pyroxènes, souvent bronze comme sur la route de Canavaggia, quelquefois vert émeraude dans le Fium'Altu vers Orezza...), de belles serpentinites à foison et, puisqu'on est dans l'amiante, tout le cortège de minéraux "alpins" aux environs de la carrière de Canari dans le cap Corse (accès déconseillé, mais y a de quoi voir aux environs). Pour la photo (et l'ambiance lunaire), les péridotites et autres gros gabbros près du sémaphore tout en haut du Cap (merci de pas marteler, ça gâche les clichés pour ceux d'après...). Quelques rares glaucophanites/éclogites à petits grenats le long de la route à l'est du même Cap Corse.

Je laisse de côté les skarns, pegmatites à fayalite rouillée, [micro]grenatites et autres curiosités du massif du Cinto/Rotondo, ça égaiera certes les randonnées des pétrographes sportifs mais franchement pas de quoi justifier une ampoule aux pieds...

 

La prochaine fois, éviter de s'y prendre la veille ;)

 

 

Ha oui, chaud pour la tranchée, j'avais pas fait gaffe !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hormis le coin de la Grande Tranchée et ses éboulis qui méritent le coup d'oeil (on peut trouver des débris de galène dans le "stérile" qui remblaie le chemin d'accès), les autres travaux du secteur sont très "sales" (galeries noyées/effondrées, et tout ça paumé sous le maquis et les ronces).

Le seul truc encore vaguement observable sans y perdre sa santé est au sud d'Ogliastrone, quelques mètres carrés là où le sentier franchit un ruisseau - blocs de gangue très altérés, quelques veinules de pyrite en cours de pourriture (= patine couleur rouille et efflorescences sulfurées sur la roche amphibolitique en place), bref : rien de folichon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, merci beaucoup pour le topo, mais j'ai cru voir qu'il y avait vraiment des choses à Vallet Calda, après tu dois connaître bien mieux que moi. Aussi je crois que le BRGM signale une présence uranifère au nord de la baie...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Y a des déblais à Valle Calle mais c'est du même style qu'Ogliastrone ou Cardiccia - minerai Fe-Zn-Cu dispersé dans une gangue amphibolitique chloriteuse. Pour donner une idée :

20130514-P1210359.thumb.jpeg.52dc7b33e05d47ec184477ee81016534.jpeg

Filon à quartz+hématite (tous les sommets entre Argentella et Licciola en sont lardés), granite de l'Argentella

20160612-P1260351.thumb.jpeg.abf230109b5d0afa39af51cc6c570b8f.jpeg

Sulfures Fe-Zn dans amphibolite, Ogliastrone

20160612-P1260440.thumb.jpeg.87bfef84c9f1b356a78b389b0f8e32c0.jpeg

Sulfures Fe-Zn sur fond de quartz et chlorite, Cardiccia

Bref c'est pas pour décourager, mais pas de quoi finir en vitrine...

 

Pour le fun, les indices de pyrite dans les rhyolites et rhyodacites du secteur de Galeria, ça ressemble à ça, pouah :

20150609-P1250152.thumb.jpeg.1cbefd4a2aafd77e4f423a3090273082.jpeg

 

Quant à l'indice à U-W, ce sont juste des minéraux accessoires du granite à biotite - pas de cristallisations pour autant que je sache.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, merci encore, t'as l'air de bien connaitre, donc à part qq quartz, la minéralisation pas top...

Et un peu de minerai boff...

 

Merci, je tiendrai au courant de ce que je trouve ! 

 

:hi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je suis là à Calvi, j'ai bien relu toutes vos propositions, et si jamais Dréaliste ou Lucailloux est dans le coin pour aller gratter un petit peu, bien que les alentours soient stériles, ce serai avec grand plaisir ! 

 

Comme je ne suis pas dans la Ville même mais sur les hauteurs vers de la route, coté Révélate, je peu aller me promener, et trouver de petits quartz bien sympa, mais abimés, car dans les affleurements, (petites pointes plus ou moins limpides sur quartz, et ce matin, drole de plaquage abimé sur roche très ferrugineuse) et je n'arrive pas à mettre la main sur un filon présentant des cristallisation ! Alors si vous avez des suggestions, je les prends donc volontiers ;) Si il faut persévérer dans les filons plus larges, ou je ne sais pas, mais j'aimerai trouver....

 

Voilà, avec un peu de chance, j'irai au cap, mais sinon, je ferai sans doute Monticello, Algajola et l'Argentella... Et puis de toute facon, c'est bien de voir ces vestiges historiques !

Ou même si quelqu'un qui est sur place veux faire équipe pour aller taper, je dis pas non

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut, désolé j'y retourne pas avant 2 mois, puis tu es sur la partie hercynienne de l'île, que je ne connais pas bien.

Il doit quand même y avoir quelques (vrais) Corses sur le forum ;)

 

Bonne vacances !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

Trouvé à Matra cet après-midi. Réalgar cristallisé dans géode de dolomite (le plus grand cristal fait 7mm). Un exemple parmi beaucoup d'autres.

Quelques conseils: y aller à partir de 16h00 environ. Le matin, c'est infernal: en plein soleil avec une orientation des haldes les plus intéressantes pratiquement plein est.

Se garer au pied du gros châtaignier à la fin du chemin en béton. Se diriger plein nord vers les travaux (c'est plein de vaches, pas de danger apparemment, elles sont craintives. Descendre à gauche par de sentiers passant près d'un autre gros châtaignier vers le torrent. Le remonter un peu et le traverser. Monter sur la halde rive droite par une sente raide. On commence à voir partout des tâches jaunes de réalgar transformé au soleil. Au sommet de la halde, se diriger vers la droite par une sente assez bien marquée qui va aux travaux supérieurs. On traverse des éboulis plutôt raides. Dans l'un d'eux, pleins de roches vertes avec de l'amiante chrysotile en pagaille (il est à noter qu'à l'entrée de Matra en venant de Corte, la route traverse un énorme banc d'une magnifique serpentine).

On arrive finalement sur les haldes supérieures. Vieille grande battisse ruinée rive gauche avec des machines rouillées (je n'y suis pas allé, il faudrait redescendre vers le ruisseau et le retraverser).

On voit des rails dans une sorte de tranchée, ce qui semble être un galerie éboulée. Au déboucher, de l'eau suinte et on observe des encroûtements très abondants d'arséniates (picropharmacolite sans doute). Monter au sommet des haldes et creuser. C'est inépuisable (malheureusement pour la pollution !). Les plus cristaux se trouvent dans des géodes de la gangue avec quartz, calcite, dolomite, des arséniates variés. On peut trouver des cristaux centimétriques.

Bonne recherche

 

Michel

realgar1.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ahhh Michel, merci infiniment pour le topo, je vais négocier d'y faire un tour... Ca à l'air top, toi aussi alors tu passes régulièrement tes vacances sur l'île de Beauté...

Bas si je trouve une date pour y aller et que tu es dans les parages, du reviendrai faire un tour ? Les cristaux centimétriques me chauffent bien ! 

Je tiens a courant de toute facon, et puis par MP si j'y vais ;)

Dommage Lucailloux, peut être pour une prochaine, même si tu n'es pas dans mon coin....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques compléments:

Le chrysotile de l'éboulis. des amas de fibres libres très abondants et moins fréquent un échantillon de serpentine transformée en chrysotile.

Ensuite les arséniates: dépôt sur environ 4 m2 et échantillon d'environ 10cm

chrysotile1.jpg

chrysotile2.jpg

arseniate1.jpg

arseniate2.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, sans dire ou je suis allé, je peut vous dire que je suis sur des empreintes de galène cubique dans quartz avec des restes de galène, et des un petit peu de pyro ! 

Si vous avez des infos sur de la pyro ou mimétite en corse, je prends ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...