Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans (Isère).
Fête des minéraux et bijoux de l'Oisans du 3 au 5 mai à Bourg d'Oisans (Isère)
elasmo

Fossiles de l'Auversien en France

Recommended Posts


Très bien, ce sujet !

Je vais apporter ma modeste contribution avec quelques photos, j'ai des specimens qui le méritent. ;)

 

Rostellaria athleta (d'Orbigny, 1850)

Auversien (77)

19 cm

DSCF4149.jpg

DSCF4147.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

En regardant ta nérite et la mienne j'ai l'impression que les nérites gardent leurs couleurs d'origine ?

Un peu comme les coquilles d'huitres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est plutôt ce que je voulais dire.

Sur la mienne, l'intérieur est classiquement blanc, alors que l'extérieur, bords de l'ouverture comprise, est recouvert d'une sorte d'émail brillant.

C'est assez curieux de ne voir ça que sur les nerites.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi, selon les règles habituelles de la nomenclature, 

    Cerithium cossmanni (charpiat, 1919

peut remplacer ou être synonyme de

    Cerithium brocchii, (deshayes, 1833)

 

??? :o

 

À l'évidence le taxon (très bien) décrit (et fort bien illustré) par Deshayes dans sa "description des coquilles fossiles" des environs de Paris dispose d'une antériorité écrasante de quelques 94 ans, excusez du peu.

Dans d'autres cas plus pointus, j'aurais peut être cherché si une autre antériorité existait, mais le nom choisi dédié à Maurice Cossmann, est surprenant vu que le dit Cossmann, à l'époque où Deshayes décrivait pour la première fois ce Cérithe (1833) n'était pas encore né et qu'il s'en fallait de 17 ans. :huh:

Hi hi...

 

Il y a peut-être une explication (???), mais en tous cas, Charpiat, lui même, en 1909 dans 

"Bulletin du Muséum national d'histoire naturelle"

du 29 Juin 1909, 

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5528052z/f121.item

Utilise bel et bien le nom spécifique "brocchii, Deshayes 1933".

Avant de nous expliquer la main sur le cœur qu'il s'agit en fait d'une variété de C. tuberculosum (ce dont je ne doute pas pour ma part)

 

Si seulement Cerithium brocchii n'était pas juste une variété de Cerithium tuberculosum mais réellement une espèce distincte, ça simplifierait un peu les choses...!

 

Je me demande donc ce qui a motivé Charpiat en 1919  à retourner sa veste et à transformer C. brocchii en C. cossmanni, si, comme il l'écrivait, je cite P.395 : 

«(...) Il n'y a pas lieu de faire du C. brocchii de Deshayes une espèce distincte(...)»

Curieux. :rolleyes:

Si quelqu'un a le texte de 1919 je serais très curieux de le lire.

 

 

Disons que par moment on se dit qu'on ferait mieux d'en rester à la nomenclature de l'iconographie, voire à celle de Deshayes, qui ont au moins le mérite d'être cohérentes et comprises depuis longtemps.

 

 

Je vous engage à lire ceci par Jean Boussac, en 1911, qui résume très bien les problèmes posés par la nomenclature des cérithidés, en particulier l'introduction qui est très parlante :

https://archive.org/stream/essaisurlvolut00bous#page/4/mode/2up

 

A part ça, très jolies photos, comme d'hab, Elasmo.

J'en prépare d'autres.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

 

La fiche sur le site du GERMC donne peut-être un début d'explication :

 

http://www.germc.net/data/p1/index.php?sfpg=MTM3IENlcml0aGl1bS8qKjMzMjA5MmI5MjgxZWYyYzk1ZjgwMTczZDcwN2FhMjc4OTQwN2U1NzlmZmI5YTllYzYyY2Q0OGIyZmNiOTY4YWY

 

Et j'approuve : toutes les photos d'Elasmo sont superbes !

 

Charpiat 1919 tome 25 n°5 et n°6, page 415 à 422 et 527 à 532

1919 tome 25 n°5.pdf

1919 tome 25 n°6.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, merci encore Luté60, c'est particulièrement précieux, ça et tout s'éclaire parfaitement.

 

À la lecture de tous ces documents et surtout de celui de Charpiat,

1919 tome 25 n°5.pdf

P. 421,

Ainsi que le lien que tu donne avec d'excellentes photos que je reprends ci dessous,

on peut constater les choses suivantes :

 

- il existe bien un Cerithium brocchii, Deshayes, 1833 (ou Cerithium tuberculosum var. brocchii, selon Charpiat)

avec « deux filets antérieurs finement granulés au lieu d'être tuberculés ». (Boussac, 1912)

J'ai l'impression que tous ceux que j'ai sont de ce type, mais je dois vérifier un tas de specimens...

 

- il existe bien aussi un Cerithium cossmanni, Charpiat, 1919 (ou Cerithium tuberculosum var. Cossmanni, selon Charpiat)

"...surmonté de trois cordonnets finement granuleux, souvent effacés..." (Cossmann, 1889)

 

Je cite Charpiat : « ...La variété décrite par Deshayes n'est pas la même que celle décrite par Cossmann... »

 

Donc, selon lui, un taxon à deux cordonnets (C. tuberculosum, Lamarck var. brocchii, Deshayes) :

 

broc.jpg.b8d50830c8f397c150aa4f138525f617.jpg

 

Et un taxon à TROIS cordonnets (C. tuberculosum, Lamarck var. Cossmanni, Charpiat) :

 

cos.jpg.c7acfdbfbe6f77fba5018555f5ed66ee.jpg

 

 

Voilà qui me parait bien plus logique.

J'espère que vous suivez ?

 

Par contre je ne comprends toujours pas pourquoi Le Renard et Pacaud ont éliminé la var. Brocchii dans la révision des mollusques.

Je la cherche toujours.:mellow:

 

Malheureusement je crains que sur les photos d'elasmo, les cordonnets soient totalement effacés (individu roulé ?) et qu'on ne puisse trancher.

Je vais faire des photos demain, j'ai des individus de Isles-Les-Meldeuses dans un état merveilleux.;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Me revoilà.

J'ai examiné vite fait tous les specimens de mes tiroirs : à première vue ils ont tous deux cordonnets antérieurs et non trois.

Je pourrais en déduire que je n'ai que des Cerithium brocchii et pas C. cossmanni

Mais pas si vite.

D'abord, d'Isle les Meldeuses, deux cordonnets :

 

isle.thumb.jpg.692f495cd71bbdc5080c6a31387cff4f.jpg

 

Puis, du Guépelle, toujours deux cordonnets, le n°2 diablement proche d'un C.tuberculosum... :

 

guep.thumb.jpg.599adb3ea0d15145c86f3156dc2aef01.jpg

 

Enfin, des fossiles d'un autre site du Nord 77, un peu roulés mais exploitables, à deux cordonnets :

 

ger.thumb.jpg.f672b0a206fccca66ebf1b09df2f98da.jpg

 

Maintenant, regardez attentivement celui de gauche de la dernière photo.

Vers la pointe, il a deux cordonnets visibles.

Vers l'ouverture sur le derniers tour, ils sont assez effacés, mais il y a bien trois cordonnets.

:o

 

Alors ?

Cerithium brocchii au début de la croissance et Cerithium cossmanni à l'âge adulte ?

 

En effet, ce ne sont que des variétés du même, tuberculosum comme le disent Charpiat, Cossmann et Boussac.

 

Je vais me coucher.;)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà.

À force de chercher, j'ai fini par en trouver un qui correspond à la description de Cossmann, et au type décrit par Charpiat comme C. tuberculosum var. Cossmanni.

Avec trois cordonnets au dessus de la carène principale.

C'est exactement cette var. qui est en photo dans l'iconographie sous la ref 137-4, pas celle de Deshayes avec deux cordonnets.

 

Il faut noter que cette forme est quasi absente de tous les cérithes de cette espèce que j'ai de plusieurs sites (Isles-les-Meldeuses, le Guépelle, La Ferté, etc... dans ma collection.

La forme décrite par Deshayes avec deux cordonnets au dessus de la carène principale (var Brocchii, Deshayes, 1832) est en écrasante majorité... 99% à la louche.

 

Serratocerithium Cossmanni (Charpiat, 1919)

Auversien

Isles-les-Meldeuses, 77

39 mm

cosmm.thumb.jpg.7f5484bf4d156bd331aa1d1834a6e015.jpg

 

Et pour moi, l'autre forme à deux cordonnets devrait exister sous le nom 

Serratocerithium brocchii, Deshayes, 1832.

Je ne comprends pas pourquoi elle est absente de la dernière révison : à l'évidence ce n'est pas le même taxon.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...