Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Yvelines : du Crétacé dans le Stampien ?


walden
 Share

Recommended Posts

Bonjour,

Dans les Yvelines, à proximité des Étangs de Hollande, j'avais trouvé, il y a longtemps, des empreintes d'oursins (Cidaridae, Schizasteridae) dans du silex :

1 radiole
post-11190-0-12187300-1453752095.jpg

2 tylocidaris ?
post-11190-0-77693800-1453752083_thumb.j

3 ceci : http://www.geoforum.fr/topic/28473-aire-interambulacraire/

et des empreintes d'ambulacres de cidaris.

Il s'agit de silex blanchâtre ou caramel, très roulés pour la plupart, et pas de meulière, pourtant beaucoup plus commune dans la région. Le problème est que c'est vraiment typique du Crétacé supérieur alors que c'est une zone qui date du Stampien. En y revenant hier, des empreintes d'inocérames, une autre radiole et peut-être du corail se sont ajoutés aux précédents fossiles :

4 inocérame
post-11190-0-60396200-1453752085_thumb.j

5 radiole
post-11190-0-99227000-1453752093_thumb.j

6 corail ?
post-11190-0-96747800-1453752089_thumb.j

Comme la zone est assez longue (c'est le long d'un chemin, donc plusieurs dizaines de mètres), il n'est pas envisageable que quelqu'un y ait vidé son sac (contrairement à ce que j'avais cru d'abord). Autre possibilité : un camion qui aurait jeté quelques centaines kilos de silex pour faire le chemin, mais c'est peu probable car la meulière se trouve déjà en abondance dans la région.

D'après le BRGM, c'est du Stampien supérieur (g2b2 Argile à meulière de Montmorency) et il n'est pas fait mention de la possibilité qu'il y ait du Crétacé à cet endroit, ni ailleurs à proximité.

Quelqu'un aurait une explication ? Ça m'intrigue vraiment.

Merci par avance.

Link to comment
Share on other sites

Tu veux dire quoi par "a proximité des étangs" ?

Sont naturels ces étangs ? Sinon pourquoi ne pas penser qu'au creusement de ceux-ci des couches crétacé aient été atteintes ?

C'est à 300 mètres environ de l'étang.

Ton idée est intéressante mais l'explication doit être différente. Les étangs sont artificiels (creusés fin XVIIe s. pour alimenter Versailles) et leur profondeur n'est que de 5 mètres, ce qui ne semble pas suffisant pour atteindre le Crétacé. La notice du BRGM donne la profondeur du Crétacé pour une vingtaine de sondages mais sans indiquer les coordonnées. Il est à plusieurs dizaines de mètres sous les étangs.

Link to comment
Share on other sites

à mon avis, si les silex sont roulés, cela veut dire qu'ils ont été transportés après érosion ; c'est un processus assez courant dans les roches sédimentaires qui proviennent du remaniement de roches antérieures.

Merci pour la précision. Les silex sont vraiment très roulés, très lisses. J'ai rarement vu ça avec une telle importance dans les silex du Crétacé. Mais l'Oligocène a quand même une puissance de plusieurs dizaines de mètres ; ça veut dire que le remaniement aurait fait remonter les silex sur cette distance.

Dans ton exemple sur le burdigalien, est-ce que tu sais à quelle profondeur est l'albo-cenomanien ?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Aucune chance de voir des éléments crétacés aux alentours des étangs de Hollande.

Comme évoqué plus haut, la masse des sables de Fontainebleau est très importante à cet endroit. Si par extraordinaire, il y avait un reste fossile crétacé, ce serait un élément isolé.

Je pense que cette accumulation provient de la route (quelques camions suffisent) et ces "cailloux" ont servi d'empierrement.

Pour avoir les premières traces de Crétacé il faut aller plusieurs km vers l'Ouest, région d'Epernon et au delà.

Bravo pour les clichés !

Link to comment
Share on other sites

Théoriquement ce n'est pas impossible d'avoir des galets de Crétacé remaniés dans de l'Oligocène, mais pour le démontrer il faudrait trouver ces galets cimentés par des grès de type Fontainebleau (ce serait une information sans doute inedite, mais verifier tout de meme car des galets sont connus dans le Stampien) ou mieux trouver l'équivalent dans une fouille fraiche, fosses, travaux, sablière ou rochers.

Si les galets sont juste en surface, isolés, en effet c'est suspect.

Link to comment
Share on other sites

Il existe des galets remaniés du Crétacé dans l'Oligocène. Ils s'en rencontre dans le niveau des Sables à Galets d'Etréchy notamment pour le niveau le plus connu dans la littérature.

Maintenant on est loin des silex présentés par walden et une découverte "inédite" avec des matériaux est toujours possible.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour la précision. Les silex sont vraiment très roulés, très lisses. J'ai rarement vu ça avec une telle importance dans les silex du Crétacé. Mais l'Oligocène a quand même une puissance de plusieurs dizaines de mètres ; ça veut dire que le remaniement aurait fait remonter les silex sur cette distance.

Dans ton exemple sur le burdigalien, est-ce que tu sais à quelle profondeur est l'albo-cenomanien ?

Hello,

à Bellegarde l'albo-cenomanien est juste dessous de la molasse aquitano burdigalienne mais dans la région, nombres de plissements et effondrements ont ensuite chamboulés les couches sous l'effet des canyons du Rhône et de la Valserine, avec en plus les dépôts morainiques......c'est assez complexe!

en pièces jointes, faune du gault que je trouvais dans la molasse burdigalienne, le temps ou je taquinais la dent de requin...

(Birostrina sulcatus, B.concentrica, ammonites(Fragment d'une déroulée), Natice,pleurotomaria(moule interne)..brachio,

c'est en découvrant cette ammonite (j'étais candide) que l'on m'a expliqué que le remaniement pouvait être aussi un terme de géologie...

post-9950-0-25060400-1453823827_thumb.jp

Link to comment
Share on other sites

Merci à tous pour vos idées et suggestions, c'est très instructif.

à Next50MY : les silex ne sont pas pris dans une matrice.

à dromiopsis : la situation géologique semble beaucoup plus calme ici que dans ton cas (montagne) où le remaniement a chamboulé beaucoup de couches.

Un sondage du BRGM a été effectué à 1 km dans une zone similaire et le Crétacé apparaît à une profondeur de 112 m ! Les silex seraient donc isolés en surface en effet. Comme le confirme caenozoic, le Crétacé est assez distant, vers Epernon comme vers Houdan (20 km).

Afin d'examiner l'hypothèse du camion et de son chargement, il ne resterait plus qu'à demander à l'agriculteur voisin ou à la commune.

Si quelqu'un est du coin et veut y aller (sur le chemin, mais pas dans le champ cultivé à côté évidemment !), il suffit de me le dire, je donnerai l'emplacement en MP. Mais ne faites pas 100 km pour ça...

Link to comment
Share on other sites

Il existe des galets remaniés du Crétacé dans l'Oligocène. Ils s'en rencontre dans le niveau des Sables à Galets d'Etréchy notamment pour le niveau le plus connu dans la littérature.

Maintenant on est loin des silex présentés par walden et une découverte "inédite" avec des matériaux est toujours possible.

meme si le scenario anthropique est le plus plausible, on n'est jamais à l'abri d'un remaniement sédimentologique.

L'épaisseur des sédiments sousjascent n'est pas un bon argument. en revanche la forme plane des galets et l'absence de galets fragmentés est un bon argument sédimentologique.

Qui peut avoir intéret à reverser des galets crétacés ici et à fortioroi qui est capable de trouver des galets du Crétacé de cette forme ? je serais très curieux de connaitre un endroit ou les trouver sous cette forme dans cette région...

Link to comment
Share on other sites

A cette même hauteur mais à une dizaine de km au S.E. se trouvent les Grès de Fontainebleau, vestige de systèmes interdunaires. Les sables très fins dans la région peuvent être considérés comme faciès latéraux à cet ensemble, ils sont d'origine éolienne, c'est pourquoi je doute que des silex (fragmentés ou non) puissent se retrouver naturellement dans cet horizon.

Pour rappel, les étangs de Hollande ne sont pas réellement "naturels". C'est le résultat d'un projet d'aménagement vieux de plusieurs siècles. Afin de mener à bien ces grand travaux hydrauliques, il a fallu assainir de grandes zones marécageuses et permettre l'acheminement de matériaux aussi je ne suis pas surpris de voir des caillasses utilisées pour la réalisation des routes être découvertes ça et là.

Ca c'est le coté historique, mais l'histoire des camions qui vident du tout venant pour l'établissement d'une voie ça me parait crédible aussi.

A voir sur place, c'est le mieux !

Bonne journée

Link to comment
Share on other sites

sauf que si tu trouves les bonnes references biblio tu verras des figures sedimentologiques caracteristique de tempetes dans la formation "sables de Fontainebleau" au sens large. Mais bien d'accord que pour etre objectif il faut lever la coupe. l'eolien je connais bien et comme toi je sais aussi que la connaissance de ces terrains est un eternel travail car les affleurements sont rares. Entre Etampes et ces Etangs, je veux bien parier qu'il y a d'autres enivronnements que l'Eolien et surtout des lignes des cotes très très variables sur la durée de l'Oligocene, comme dans tout le Paleogene d'ailleurs.

C'est effectivement des etangs creusés pour les jeux d'eau de Versailles. d'apres ce qu'on lit dans les rapports sur l'écologie et la protection du biotope " forêt de Rambouillet ".

Link to comment
Share on other sites

Les figures de tempêtes dans ces sables relèvent d'une activité hydrodynamique avec des figures assez caractéristiques et effets de granoclassement et vannage visible.

Dans tous les cas, c'est la partie inférieures des sables qui les montre.

Dans le cas du niveau éolien, soit la partie supérieure des sables (= le niveau des sables visibles aux etangs) , en dehors de paléosols et quelquefois de fossiles continentaux, pas de traces de tempêtes.

C'est hyper raccourci mais comme tu le dis, il y a beaucoup de papiers et d'excursions sortis ces dernières années pour bien comprendre ces mécanismes.

Après, et c'est ça le coté génial de la géol, une ou des découvertes de toute nature permettent parfois d'apporter des éclairages à ces démonstrations (ou les mettre à terre !)

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.