Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Les ostracodes, ostracods, ostracoda


Recommended Posts

:sourire:

Merci à tous, et surtout à Elasmo pour ses planches de clichés qui donnent une bonne idée de ce que l'on peut trouver dans un étage précis d'une région précise.

L'auteur des images a-t-il mis des noms sur ses trouvailles?

Si oui, il serait intéressant de les donner, au moins pour ceux qui sont les mieux identifiés.

La planche sur les foraminiféres intéressera certainement ceux qui se passionnent pour cet étage.

Quand aux microgastéropodes, ils ressemblent énormément à ceux que l'on trouve actuellement sur les bords de la Méditerrannée du coté de chez moi : les quatre dernières photos sont celles d'un pyramidellidae dont l 'hétérostrostrophie caractéristique de la famille est remarquablement conservée (même les spécimens actuels ont assez souvent perdu leur protoconque), et la troisième photo est celle d'un représentant de la famille des eulimidae, gastéropodes parasites dont la coquille porcelannée et la courbure sont là aussi caractéristiques.

Link to post
Share on other sites

Oui Merci Elasmo pour ces belles images. On a rarement l'occasion d'en voir sur cet étage - web ou publi - pourtant riche en macro et micro. En espérant que l'auteur de ces planches en fasse un site internet ou un bouquin.

voir ici des associations du même âge:

http://coqu-actuetfo...es-et-diatomees

même secteur, avec quelques images d'Ostracodes et également un Elphidium semblable à celui de STR, des Nummulites variolarius sur la 1ere image (et non pas Elphidium ! ), et des Quinqueloculina comme sur la planche présentée par Elasmo.

Link to post
Share on other sites

Non pas d'identifications précises pour le moment, cependant ces espèces sont connues et n'ont pas fait à ma connaissance l'objet de publications auprès du grand public.

Il y a effectivement pas mal d'Eulimidae, parasite des échinodermes, certains gisements du Lutétien et de l'Auversien recèle plusieurs espèces jusqu'à 17 espèces !

Attention toutefois il s'agit de l'Eocène inférieur étage : Lutétien moyen du Bassin Parisien

Link to post
Share on other sites

Dans ce lieu précis, le Santonien de Provence présente sur plusieurs mètres une succession de couches calcaires indurées, chacune étant séparée de la suivante par une couche de vase non consolidée.

Couche calcaire comme couche de vase ont une épaisseur variant de un à quelques cm.

Les couches calcaires sont formées par l'accumulation de débris infracentimétriques de différents organismes marins calcaires.

Les couches de vase, de couleur grise, sont dispersibles dans l'eau.

La présence d'une grande quantité de débris végétaux est visible à la surface d'au moins une des couches calcaires.

Ayant récolté quelques plaques de ces couches calcaires, j'ai commencé par les laver à l'eau dans une bassine, puis, par curiosité, je me suis intéressé au résidu présent au fond de ma bassine.

Aprés lavage de ce résidu afin d'éliminer les fractions les plus fines, séchage, puis tamisage afin d'éliminer les fragments les plus gros, j'ai observé la fraction obtenue.

Les foraminifères y sont les éléments figurés dominants.

On trouve ensuite, sans ordre d'abondance, des microgastéropodes, des fragments de bivalves, de brachiopodes, d'éponges, d'oursins, de bryozoaires, etc...

Et, ce qui nous intéresse ici, des ostracodes en assez grand nombre, mais trés peu diversifiés, (une seule espèce ?).

post-7470-0-12250700-1345015589_thumb.jp

Link to post
Share on other sites

Pour les exemples de Kayou je verrais plutot des oogones de Charophytes (plantes aquatique) que des ostracodes, pour la raison suivante entre autre c'est le Stampien provencal est d'origine lacustre plutot que marine, de plus vers chez moi (foret de Montmorency) on trouve dans les meulières de nombreux fossiles de Charophytes dans ces même niveaux (Stampien lacustre) qui ne sont pas sans me rappeler ce type de micro fossile

Link to post
Share on other sites

De plus prés, ce même ostracode en vue latérale droite, légèrement dorsale, comme dans l'image précédente.

Longueur : 1,1 millimètre

L'articulation dorsale se situe à droite.

La partie antérieure se situe en bas.

Seule sa valve droite est entièrement visible.

Deux caractères des ostracodes sont bien observables sur l'image qui suit :

- Bien que symétriques, les ostracodes ont une valve plus petite que l'autre.

Chez cette espèce ce caractère est flagrant avec une valve gauche nettement plus grande que la droite.

-Il n'y a aucune strie d'accroissement sur les valves, car comme chez tous les arthropodes, lorsque l'animal grandit, il change de carapace, c'est la mue !

Par contre, et c'est là un moyen de différenciation, les brachiopodes et les lamellibranches, qui gardent la même coquille tout au long de leur vie, présentent des stries d'accroissement parallèles au bord de leurs valves qui sont toujours visibles.

post-7470-0-36076500-1345017147_thumb.jp

Link to post
Share on other sites

Certains me demanderont : " Et sur les plaques ? "

Alors voilà; mais c'est difficile à voir, car c'est petit et les fossiles de la surface des plaques sont souvent en mauvais état, et en plus, on ne peut pas les voir sous plusieurs angles !

post-7470-0-39389600-1345018330_thumb.jp

Link to post
Share on other sites

Evidemment, ça ne vaut pas la plaque présentée par Dromiopsis, mais cela vient de France et tout le monde peut en avoir .

On voit donc ici le début de séparation des deux valves d'un ostracode qui a été définitivement stoppé par la fossilisation !

Même si la conservation des valves n'est pas terrible, l'image est quand même intéressante, (mais ce n'est que mon avis !).

post-7470-0-95193700-1345019335_thumb.jp

Link to post
Share on other sites

  • 4 years later...

bonjour elasmo  j'ai pu observer c'est forme ovale sur des morceaux de coquilles

semble toujours être coller dessus

 

sur la dernières photo  c'est les empreintes des forme ovale qui m'intrigue

 

pour revenir sur le sujet un lien sur les ostracode non marine

 

http://documents.irevues.inist.fr/handle/2042/42328

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.