Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2022, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 23>26 juin 2022

Question sur le basalte


Guest Maya
 Share

Recommended Posts

Bonjour, si on trouve du basalte en Auvergne est-ce que ça veut dire qu'il y avait un océan avant ? Le basalte est le principal composant de la croûte océanique si j'ai bien compris ma leçon de 4ème. Merci

Link to comment
Share on other sites

Le basalte est en effet très présent au niveau des dorsales océaniques, là où les plaques continentales se séparent, est le basalte forme alors le "nouveau" fond marin. Dit autrement, les plaques s'écartent, la fissure créée "vomit" du basalte, qui colmate le vide créé au fur et à mesure, des deux cotés de la fissure, dont les bords s'éloignent petit à petit.

Pour les volcans d'Auvergne, un point important, il y a différents types de volcans et donc de volcanisme, et des périodes d'activité fort éloignées les unes des autres.

Le volcanisme sous l'eau est caractérisé par la formation de Pillow-lavas, ou lave en coussin.

En Haute-Loire, ce type de formation s'est développé sous lac peu profond il me semble.

Il y a eu du volcanisme sous-marin dans les Alpes, avec notamment comme "preuve" pas mal de roches ophiolitiques (ancien plancher océanique), comme au Mont Viso, Les Alpes étant la limite entre la plaque européenne et africaine.

Pour l'Auvergne, y a t-il eu un volcanisme sous-marin, de dorsales ? Je ne sais...

Link to comment
Share on other sites

J'ai cherché un peu, pour faire avancer le schmilblick...

Le basalte est une roche volcanique issue d'un magma refroidi rapidement au contact de l'eau ou de l'air. C'est le constituant principal de la couche supérieure de la croûte océanique.

Le mot basalte est emprunté du latin basaltes, lui-même probablement dérivé d'un terme éthiopien signifiant «roche noire».

Le basalte est mélanocrate à holomélanocrate (sombre à très sombre). Il a une structure microlithique, est composé essentiellement de plagioclases (50 %), de pyroxènes (25 à 40 %), d'olivine (10 à 25 %), et de 2 à 3 % de magnétite. Le basalte est issu de la fusion partielle, au niveau de la low velocity zone, d'une pyrolite hydratée.

Les plus grands épanchements basaltiques connus sont les trapps du Deccan en Inde, le plateau de la Columbia aux États-Unis ou encore les laves triassiques nord-américaines. La construction basaltique la plus célèbre est sans doute la chaussée des Géants en Irlande, où l'on peut admirer des orgues basaltiques (formations en forme de colonnes, généralement de coupe hexagonale). Les régions sombres de la Lune (les « mers ») sont formées de basalte.

hl9.jpg

Orgues basaltiques de la carrière Peylenc en Haute-Loire

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, si on trouve du basalte en Auvergne est-ce que ça veut dire qu'il y avait un océan avant ? Le basalte est le principal composant de la croûte océanique si j'ai bien compris ma leçon de 4ème. Merci

Pas du tout ! le basalte est une roche formée par l'épanchement de laves essentiellement constituées de plagioclases (felsdspaths) et de pyroxènes. S'il est vrai que la plancher océanique est essentiellement constitué de cette roche, cela ne veut pas dire pour autant que c'est une roche qui se forme sous la mer. De nombreux volcans terrestres vomissent ou ont vomi des laves qui ont donné du basalte. L'origine du basalte est directement dépendant de la nature de la lave et non pas des conditions dans lequel s'effectue l'épanchement. Avec l'andésine, difficile à dissocier du basalte, ils constituent 95 % des roches volcaniques (d'épanchement). J'insiste sur le caractère "épanchement", c'est à dire une solidification de la lave en dehors de la croûte terrestre car sinon cette même lave, donnera des gabbros. :gratte-tete:

Link to comment
Share on other sites

eh bin en fait, je ne suis pas volcanologue, mais il faut savoir qu'il existe du volcanisme au niveau des limites de plaques (tectoniques), c'est à dire sur les dorsales et dans les zones de subduction.

MAIS! il existe du volcanisme intraplaque, comme c'est le cas du massif central.

Les volcans de la chaine des puys appartiennent à un volcanisme de point chaud intraplaque. Donc loin des zones océanique. De plus, il existe du volcanisme intraplaque au sein des plaques océaniques (Hawaii, la réunion), mais aussi au sein de plaques continentales (chaine des puys).

Link to comment
Share on other sites

Avec l'andésine, difficile à dissocier du basalte, ils constituent 95 % des roches volcaniques (d'épanchement). J'insiste sur le caractère "épanchement", c'est à dire une solidification de la lave en dehors de la croûte terrestre car sinon cette même lave, donnera des gabbros. :clin-oeil:

Donc, si j'ai tout bien suivi, le gabbro, c'est du basalte qui est resté dans la cheminée ou la chambre magmatique.

Mais alors, et le gneiss ? Je me suis laissée dire que gabbro et gneiss, c'est la même chose... :help!:

Merci de la réponse !

Link to comment
Share on other sites

Donc, si j'ai tout bien suivi, le gabbro, c'est du basalte qui est resté dans la cheminée ou la chambre magmatique.

Mais alors, et le gneiss ? Je me suis laissée dire que gabbro et gneiss, c'est la même chose... :help!:

En un mot, le gabbro est de la lave de même nature que le basalte mais qui se solidifie et cristallise très lentement. Dans les chambres magmatitiques les "déplacements" et les conditions ne sont pas vraiment réunies pour donner du gabbro. On notera que les cheminées et les chambres peuvent donner des roches intermédiaires avec des éleménts très bien cristallisés dans des matrices vitreuses. Par exemple les kimberlites dans lequel on trouve le diamant bien cristallisés.

Le gneiss est une roche métamorphique c'est à dire une roche initiale qui a subi une transformation de texture et de composition chimique sous de forte contraintes de pressions et de températures. On peut donc trouver des gneiss dérivés de gabbros mais aussi de granites, de basaltes, ou de roches sédimentaires comme des grès ou des marnes.

Voilà en un mot et en raccourci car les choses sont bien évidemment plus complexes, :content:.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Salut... Alors, je ne suis pas vulcanologue, cependant , je peux compléter ce qui a été dit concernant le basalte d'Auvergne... Ce basalte appartient à la chaîne des Puys, par conséquent, il s'agit d'un basalte qui provient d'une activité intraplaque (type point chaud) mais, à cela, il faut savoir que lors de la formation des Alpes, il y a eu une distension (écartement, mouvement de divergence) en arrière, qui a permi la remontée de magma, et donc la formation de la chaîne des Puys. Actuellement, la théorie qui est en vogue pour expliquer cela est la "théorie des "hots fingers"", soit un combiné d'un point chaud et mouement de distension, suite à la formation des Alpes. J'espère avoir apporté un peu de clarté à se petit problème...

Link to comment
Share on other sites

Guest JoeldeParis

Le basalte n'est pas le monopole du volcanisme sous-marin, ce qui est vérifiable en observant les coulées aériennes actuelles ou sub-actuelles de l'Etna ou du Piton de la Fournaise.

Le basalte n'est pas le monopole d'un rift d'expansion, aérien ou sous-marin, car il est manifeste en condition intra-plaque, par exemple aux Indes.

Le basalte auvergnat n'est pas le monopole de la chaîne des Puys, il suffit pour s'en assurer de voir les coulées basaltiques sur le figuré sur la carte géologique du stratovolcan cantalien.

Pour le reste accord total avec D G en particulier sur l'influence de l'origine du magma.

JB

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
En tant qu'auvergnat, je tient à dire que le basalte auvergnat vient des volcans de la chaîne des puys.

Bonjour,

Je tombe sur cette discussion un peu ancienne..................mais je réagis quand même......... comme le dit JB, le basalte auvergnat n'est bien entendu pas le monopole de la chaîne des Puys ! le basalte est une lave particulièrement commune que l'on trouve en abondance dans tous les systèmes volcaniques auvergnats, du Cézalier au Devès et Velay en passant par le Cantal et le Mt Dore, en fait il y en a partout............

Link to comment
Share on other sites

Guest re_de_ka

puisque la question du basalte d'auvergne est reglée (il ne s'agit pas d'un volcanisme sous-marin mais terretre), et que la question du volcanisme auvergnat en lui-même est lancée, je me permets de joindre ces liens, de Pierre Thomas, geologue de l'ENS Lyon:

http://www.ens-lyon.fr/Planet-Terre/Infosc.../volcan-M-C.htm

http://www.ens-lyon.fr/Planet-Terre/Infosc...sif-central.htm

le cas auvergnat est complexe, et nul ne sait pour l'instant s'il s'agit de rifting, de point chaud, d'un cumul des deux (comme en islande), le rôle des orogénèses alpines et pyrénnéennes....

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
Bonjour, si on trouve du basalte en Auvergne est-ce que ça veut dire qu'il y avait un océan avant ? Le basalte est le principal composant de la croûte océanique si j'ai bien compris ma leçon de 4ème. Merci

Bonjour, la preuve géologique qu'il y'avait un océan autrefois dans une région donnée est de trouver les roches constituant l'ancienne croute océanique à savoir ce qu'on appelle les ophiolites c'est à dire (tout en s'implifiant l'explication) un ensemble magmatique constituée (du bas vers le haut) par des roches ulrabasiques (péridotites), des roches basiques litées, le complexe filonien et les pillow lavas (laves en coussins). Autrement dit la présence des basaltes seuls sans qu'il soient en pillow lavas et le manque des autres faciès (roches basiques, roches ultrabasiques et complexe filonien) ne signifie en aucun cas l'existence autrefois dans la région donnée de croute océanique ou plancher océanique. Amitiés

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

desolé pour moi ,je ne connais pas du tout la région où a été localisé ces formations basaltiques ,mais à mon avis il fallait chercher à dater cette roche et faire relation avec les phénomènes géologiques qui ont affecté cette région .mais tout est possible qu'il soit d'origine océanique ou continentale ,le basalte c'est un gabbro ,la différence c'est au niveau de la structure ,les phénomènes de la géodynamique externe peuvent affleurer l'une ou l'autre formation à structure grenue ou microlitique

Link to comment
Share on other sites

:grand sourire: salut

j'ai trouvé ces informations sur un site ,et j'espere qu'elles soient utiles pour vous. :coucou!:

Basalte

Étagement d'une coulée de basalte, depuis la couche supérieure vitrifiée jusqu'aux orgues basaltiquesLe basalte est une roche volcanique issue d'un magma refroidi rapidement au contact de l'eau ou de l'air. C'est le constituant principal de la couche supérieure de la croûte océanique.

Le mot basalte est emprunté du latin basaltes, lui-même probablement dérivé d'un terme éthiopien signifiant «roche noire».

Le basalte est mélanocrate à holomélanocrate (sombre à très sombre). Il a une structure microlithique, est composé essentiellement de plagioclases (50 %), de pyroxènes (25 à 40 %), d'olivine (10 à 25 %), et de 2 à 3 % de magnétite. Le basalte est issu de la fusion partielle, au niveau de la low velocity zone, d'une pyrolite hydratée.

Les plus grands épanchements basaltiques connus sont les trapps du Deccan en Inde, le plateau de la Columbia aux États-Unis ou encore les laves triassiques nord-américaines. La construction basaltique la plus célèbre est sans doute la chaussée des Géants en Irlande, où l'on peut admirer des orgues basaltiques (formations en forme de colonnes, généralement de coupe hexagonale). Les régions sombres de la Lune (les « mers ») sont formées de basalte.

post-660-1156523869_thumb.jpg

post-660-1156524028_thumb.jpg

Link to comment
Share on other sites

Guest JoeldeParis

Merci à Olivine qui relance le fil.

Je cite Maya dans son post originel.

Le basalte est le principal composant de la croûte océanique si j'ai bien compris ma leçon de 4ème. Merci

Cet énoncé est parfaitement exact. C'est la distension créée par les cellules de convection thermique (hypothèse considérée comme assez fiable aujourd'hui) qui crée la faiblesse par où remonte le basalte. Simultanément, la distension crée une dépression qui se remplit d'eau : l'océan.

Quand Olivine s'en mêle, le basalte devient andésite...

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...
  • 1 month later...

Bonsoir,

Les volcans de la chaine des puys appartiennent à un volcanisme de point chaud intraplaque

De nos jours c'est très largement remis en cause par les données tomographiques. Le volcanisme serait du à une remontée de magma depuis la plaque européenne subduite. Le magmas arrivant sous le massif central est ensuite drainé par les faille du rift passif des Limagnes ( cf la localisation de la chaine des Puy le long de ces failles).

en parlant de dorsales

C'est la distension créée par les cellules de convection thermique

Il me semble qu'aucune données tomographique n'est mis en évidence une remontée de matériaux mantellique chaud au niveau des dorsales. C'est plutôt la traction a la fosse qui est à la mode en ce moment, sachant qu'en fait c'est un tout avec la convection. Ce qui est sur c'est qu'il faut jeter à la poubelle ces schémas qui trainent partout :

Fig1-1.JPG

Ou encore

convection.gif

Il faut bien savoir que la tomographie ( et oui formidable outils !) n'ancre les dorsale qu'à 150km de profondeur... un épiphénomène en comparaison de certaine plaque subduite dont la signature thermique semble descendre jusqu'à 2900km!

Donc luttons contre ces représentations d'un autre âges !

Comme le topic se nomme "question sur le basaltes" en voici deux que je vous soumet :

-sous une dorsale : le magma basique rentre OK. Si il cristallise en profondeur : ca donne du gabbro, s'il remonte ca donne des basaltes.

Le probleme est que si du gabbro se forme alors il y a de la cristallisation fractionnée et donc il devrait y avoir des roches un peu plus acides quelque part ... Or nada ! tout ne semble que roche franchement basique....

-Deuxieme chose les gabbros se forment par décantation des plagio et pyroxènes dans la chambre magmatique ( si tant est qu'il y en ait une ). Ca c'est ce que je croyais jusqu'à ce que je tombe sur un bouquin où ca se ferait par acolement des minéraux sur le toit de la chambre refroidit par l'hydrothermalisme...

Si quelqu'un a une idée ca serait bein sympa ! :sourire:

Link to comment
Share on other sites

Point de fractionnement lors de la cristallisation d'un gabbro. Il cristallise tranquillement et donc la composition "roche totale" reste basique pas d'évolution chimique.

Tu dois probablement parler des cumulats gabbroïques qui par définition sont le résultat de l'accumulation (par sédimentation ou autres) d'un mélange pyroxène+plagioclase

Link to comment
Share on other sites

eh bin en fait, je ne suis pas volcanologue, mais il faut savoir qu'il existe du volcanisme au niveau des limites de plaques (tectoniques), c'est à dire sur les dorsales et dans les zones de subduction.

MAIS! il existe du volcanisme intraplaque, comme c'est le cas du massif central.

Les volcans de la chaine des puys appartiennent à un volcanisme de point chaud intraplaque. Donc loin des zones océanique. De plus, il existe du volcanisme intraplaque au sein des plaques océaniques (Hawaii, la réunion), mais aussi au sein de plaques continentales (chaine des puys).

Alors pour commencer, Olif, ton intervention m'a interpellé! L'orgine de certains basaltes dans le monde (comme Hawaï), s'explique certe par la presence d'un point chaud! Ce qui n'a jamais été prouvé dans le massif central!!

Mais a une époque cette théorie satisfaisait bon nombre de géologues qui se sont penché sur le sujet.

Pour ma part la presence de basaltes dans le volcanisme de la chaine des puy indique simplement que le magma qui a donné naissance a ces laves n'etait pas tres différentié, (c'est a dire jeune et c'est le cas pour beaucoup d'apareils volcaniques qui n'ont eu qu'une seule erruption dans leur vie de volcans) et que sa source reste principalement la fusion partielle du manteau superieur.

( Je vous conseil un petit tour au puy de la vache et de lassolas dans la chaine des puy, c'est certe un cas d'ecole, mais vous verrez de belles bombes basaltiques, recentes puisque la premiere et derniere erruption de ce volcan ne date que de quelques 3000 ans !) Quand a son origine, comme quelqu'un l'a souligné un peu plus tot est a relier a la formation des alpes, qui a aminci un peu plus la vielle croute des regions alentours.

Je repond un peu a la question? Amicalement Nico.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Bonjour, :sniff!:

nouvelle question sur le basalte :

Les basaltes sont tous (tous ? ) issus de la fusion partielle de péridotite mantelliques. La partie fondue a une composition basaltique. Ma question est la suivante : Peut on reformer une péridotite en mettant un basalte dans les conditions de pressions et températures règnant dans le manteau ? Ca me paraitrait logique

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...