Jump to content

nico_geol

Membre
  • Posts

    107
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by nico_geol

  1. Bonjour, un vieux post remonté ? oui pourquoi pas la géologie c'est aussi et avant tout du terrain et ça interesse tout le monde . Pour ma part il me semble que pour analyser des structures géologiques il est utile de connaitre les mouvements qui les ont engendrés. C'est pourquoi je vous propose le livre "Géodynamique" des collection Dunod, Laurent Jolivet et Henri Claude Nataf, qui a l'avantage de faire une présentation assez globale des déformations observables sur le terrain et de leurs causes, autant pour des phénomènes de surfaces que de mouvements en profondeurs. Il me plait à penser que la géologie structurale n'est autre qu'une photographie figée a un instant donné d'un système dynamique quelque soit l'échelle de l'observation . Bonne lecture.
  2. pfff pfff pfff pas daccord avec tout le monde la dessus ! les lherzolites ( de lherz en tout cas) sont tellement banalisées que personne ne parvien a décrypter exactement l'histoire de ces roches.. !!! a l'affleurement il y a a certe des roches magmatiques plutot massives et de beaux corteges de minéraux , mais a d'autres endroit elle a aparait mélangée de facon plus ou moins complexe avec des formations volcano sédimentaires brechiques... !!! Mine de rien , les lherzolites vont encore faire couler bocoup d'encre !!! ( heureusement certain se penchent encore sur le sujet :) ) http://www.gm.univ-montp2.fr/spip/spip.php?article776
  3. oui en effet .. concentre toi Nico .. concentre toi héhé.. Je m'amuse avec matlab pour comprendre l'utilisation des matrices de transformations .. a plus tard pour la suite de l'aventure !
  4. Apres une plus mure reflexion.. le un mirroir et une rotation autour d'un axe donne la meme chose.. Mais du coup je tombe sur un os ! En effet, je sais effectuer une rotation autour d'un axe du repere orthonormé par une matrice qui ressemble a ca par exemple pour une rotation suivant z : cos a - sin a 0 r = sin a cos a 0 0 0 1 Mais voila je ne trouve pas comment faire une rotation aurour d'un axe quelconque.. bon je suis désolé je sais que je depssae le cadre des sciences de la terre.. peut etre devrais je demander un peu d'aide sur un forum de mathématiques lol .. voila ou j'en suis.. euhhhh.. Islem ??? tu me file un coup de main hihihihi !
  5. nico_geol

    Help !

    Le plus dur sera de récuperer la notice de la carte géol !!!! Essaye les bibliotheques universitaires et les laboratoires de géologies en demandant gentillement.. Sinon contact le BRGM si tu veu investir (ou son equivalent allemand)..
  6. Bonjour , Oui en effet il y a quelques différence avec ce shéma de la muscovite qui montre lui une structure TOTO .. (Succession tétraedre octaedre ) alors que la biotite a une structure TOT (remarque : nous avons volontairement omis les groupements OH, les position reduites de l'hydrogene etant inconnue.) Par contre ce qui me choque sur ton shéma, c'est que les parametres de mailles de la muscovite présentée sont a peu de chose les memes que ceux que j'ai pour la biotite.. ALors en ce qui concerne la représentation 3D , j'avai d'autre choses a faire cette semaine alors je n'ai pas avancé bocoup .. j'ai un peu reflechi aux outils mathématiques.. je vois les matrices pour une rotation, je sais appliquer une symétrie centrale ( en théorie ! lol ), mais .. RIEN POUR LE MIRROIR ... sauf une transformation manuelle des coordonées.. Voila voila .. merci Pachy de t'interesser a notre petit projet :) , qui j'espere deviendra grand .. parceque nous avons une 20 aine de minéraux a représenter..hihihihihii.. pour un projet de fin d'etude top secret defense lol !!!!!
  7. Je suis effectivement daccord ave l'explication de LeguMman, c'est un probleme de retard du signal, ce qui fait qeu sur l'interferogramme les courbes seront plus ou moins rapprochées suivant si tu es en orbite montant ou descendante.. Les franges permettent d'evaluer les mouvement verticaux du sol .. du coup savoir si on est en orbite montante ou descendante te donne la polarité du mouvement ( orbite montante = + les franges sot eloigné = mouvement vertical vers le haut ) et inversement... Mais bon pareil, ca remonte a loin et je veu pas te dire de betise .. J'y pense ... si tu veu une reponse d'un specialiste cherche parmi l'equipe du laboratoire magma et volcan de clermont ferrand .. A bientot..
  8. Merci pachy, alors pour la perspective en effet je dois pouvoir regler ca c'est bien un probleme de caméra.. .. en ce qui concerne les symetries , ca me convient parfaitement .. Il ne me reste qu'a les appliquer.. et dans le bon ordre .. j'utilise MATLAB ( bien pratique avec les matrices) pour faire mes calculs.. Mais vu comme ca si je commence par opérer une rotation, puis la symetrie centrale , je doute remplir toute la maille.. je vais faire des essais.. Encore merci ..:) .... oui alors en effet, mes Si et Al sont de la meme couleur.. (bleu turquoise) tout comme les Mg et Fe (verts) sur la face z=0
  9. En ce qui concerne la taille des atomes (d'oxygenes surtout) qui efface la structure je peu meme faire mieux tout en gardant cet esprit de conserver le rayon ionique.. je peu les rendre transparents :) Euhhhh pardon Pachy mais j'ai rien compris a ton histoire de perspective :s , je travaille en 3D dans un repere orthonormé.. Tu me parle des parametres de la caméra? :coucou!:
  10. Merci c'est en effet le shéma que j'ai en tete pour reflechir.. la structure TOT dans cette orientation la.. et les assemblage hexagonaux des tétraedres de sillicium vue de dessus (selon c ) ... Pour les parametres de mailles , je vais continuer d'utiliser celles présente avec les coordonnées des atomes sur le site que tu nous a proposer.. Merci Pachy,j'espere que ta nuit t'a eclairé :)
  11. Bon je récapepète ! Le groupe d'espace est c 2/c On a donc un centre de symetrie (centre du volume monoclinique), Un axe de rotation inversion d'ordre 2 (le long de c), et un plan de miroir a 1/2 de b ... sui bon ou j'my goure !
  12. Je ne crois pas que ce soit si irréaliste que ca pour un mec de master 2, d'autant que je crois comprende que c'est une modelisation numerique qui doit etre realisée.. ... et MATLAB n'est pas bien compliqué faut juste s'acharner un peu! hihihihhiihi Tu peu expliquer un peu plus ta problematique ?
  13. Apres une nuit intense de reflexion et de jeu avec les chiffres aucune solution miracle ne m'est apparue.. On retrouve bien notre motif dans la strucutre de la biotite.. c'est deja un bon début.. D'apres le commentaire de Pachy, je dois pouvoir trouver la position des autres atomes simplement a partir des positions donées dans le tableau en applicant des transformations mathématiques.. Mon esprit se perd entre le calcul et la géométrie dans l'espace.. Comment faire?
  14. UN PETIT DESSIN VAUT MIEU QU'UN LONG DISCOURS ...... Napoléon ...
  15. Bonjour .. J'ai longtemps rélféchis avant de poster mon commentaire parceque je ne sais pas si ca va te plaire hihihihi Pour ce qui concerne le travail en 3D, j'ai pour habitude de n'utiliser qu'un bloc note et un visualisateur. Tu connais le VRML ? L'interet est que chaque objet est identifié, et manipulable (tu peu faire varier des parametre, superposer des "calques" ect ... ) et donc ta modelisation peut avoir une certaine dynamique et te permettre de faire des calculs. Je sais que tu vas me dire que l'ecriture a la main d'un fichier VRML est longue et fastidieuse.. mais on peut automatiser tout ca avec MATLAB par exemple qui est au programme de géol :) .. Alors a reflechir .. as tu juste besoin d'une représentation visuelle 3D ou veu tu travailler avec ton modele ? J'attend ta résponse pour t'en dire plus .. Amicalement , Nico
  16. Bon j'avoue Islem il faut que je revise ma nomenclature des classes de symetrie ! mdr ..
  17. Coucou a vous :) Merci Pachy pour ces informations . .. En logiciel pro il y a aussi CARINE , qui offre de bon resultats... Mais nous somme partis sur une problematique un peu différente. Nous nous interessons a la position de chaque atome dans la maille cristalline , et nous nous proposons d'en faire une représentation 3D en VRML .. ( c'est un langage objet descrptif, les atomes sont des spheres dont la taille est estimée d'apres les rayons ioniques des atomes ) Prenons l'exemple de notre biotite : Le site référence la position de 11 atomes dans la maille monoclinique, ce n'est qu'une petite partie. Il faut donc une fois ce motif de 11 atomes créé, utiliser les symétries pour le reproduire dans l'integralité de la maille. Et nous en sommes la. On a déduit d'apres les données que l'on posede qu'il faut répéter 8 fois ce motif. 2 fois dans la direction b (y) et 4 fois dans la direction c (z) .. pour arrivé au résultat de Z=4 (4 fois la formule structurale dans la maille ) Probleme de géometrie dans l'espace : comment operer les symetries ??? Je me trompe peut etre mais je ferai bien un miroir pour le direction b et une translation simple dans la direction c mais je ne trouve pas les parametres .. (Je ne sais pas si je peu publier les resultat en 3D , mais il suffit de les demander si vous voulez voir ! ) Voila j'ai tenté de mieu expliqué ou nous en somme en esperant trouver un petit peu d'aide :) Merci a tous ..
  18. Ton post me souleve une question importante.. Il me semble me souvenir que lors d'un subduction forcée le volcanisme en surface est rare. Ce que je te propose c'est deja de commencer par trouver un exemple de subduction forcée ou il y aurait un volcanisme. Dans tous les cas lors d'une subduction tel qu'elle soit des fluides sont perdus dans le " coin de manteau" au contact de la CO avec la lithosphere mantellique sujucente.. d'autre part dans une subduction forcée, les forces de friction et de frottement sont bocoup plus importantes que lors d'une sudcution spontanée gravitaire. Peut etre un début de reponse quant a l'apport de chaleur expliquant un eventuel volcanisme.. Creusons ensemble..
  19. les gabbros lités sont une partie structurale de la croute océanique. Petit rapel sur la constitution de la CO d'apres les forages et les observations de croutes océaniques obductés nous avons a partir d ela surface : - Des pillows lavas - un complexe filonien basaltique - Des gabbros isortropes - des gabbros lités ( ou rubanés) - enfin la racine lithospherique de peridotite le litage provient bien de la cumulation des minéraux sur les parois de reservoirs magmatiques dans lesquels ont cristalisés ces gabbros. Ils sont donc dit cumulatifs . D'autre parts il peuvent aussi montrer une foliation (sub verticale) dans les parties inferieurs ainsi que dans la racine mantellique qui correspond a l'ouverture océanique..
  20. ET moi qui croyais qu'on m'avait kické sans raisons mdr.. Merci Théo pour l'acharnement :)
  21. ok Pachy, je vois ce que tu veu dire.. mais a l'echelle nous concernant , et vu le niveau ( maitrise j'imagine) de l'exercice.. ne peut t'on pas se limiter a une corrélation globale des températures observées ? Ta technique est fortemet conseillée pour des différences de gradient a plus grande echelle je pense.. Ce que je propose c'est etant donné que l'exercice a deja eté corrigé, Stoof pourrait nous mettre la correction en ligne.. ???? voila je te dis ca parceque en théorie on considere en théorie que sur les premier kilometres de la croute continentale le gradient géothermique est stable et linéaire.. donc je pense que le but de l'exo etait d'expliquer pourkoi on observe un gradient aparement plus faible que la normale ( isolation de la couverture sedimentaire) et expliquer la petite variation la petite variation des températures observée ..
  22. " Note: je rédige aussi une réponse pour l'inapplication de la notion de corrélation en ce cas. " Hein ?????
  23. et bien c'etai a mon sens tout l'interet de l'exercice.. proposer des explication pour expliquer les différences observées.. Quant a la construction de ton géotherme le coeficient de correlation de tout les points est proche de 0.99 , il existe donc une droite de regression et un gradient moyen de 1°C /44 metres .. je ne vois pas de rupture de pente mais simplement 2 points a une tempéréture a peine plus elevée.. la meilleure explication que l'on a trouvé jusqu'a present pour expliquer cette augmentation de K ,reste la teneur en eau probablement superieure des couches 3 et 4. .. pour le gres (detritique) on peut suposer une plus forte concentration en elements radioactifs.. mais l'exercice s'arrete la et on ne dispose pas de plus d'informations..
  24. euh.. ben j'ai fait le graphique et le gradient est regulier pour toute la serie.. avec une correlation pas géniale pour les points des couches 3 et 4..
  25. D'autre phénomenes peuvent aboutir a une modification du flux de chaleur (mesuré) d'une roche. - La topographie ( le flux de chaleur mesuré aparaitra plus faible qu'il ne l'est en réalité si on le mesure au fond d'une valée par exemple ) - Le protocole de mesure : durant le forage il faut bien attendre une homogeneisation des temperatures apres avoir fait le trou ( la colone de forage chauffe les roches environnantes en creusant ) - Meme probleme mais inverse avec les boues de forages , en injectant de l'eau on modifie aussi pendant un temps les temperatures observable, la vidange des boue doit avoir eté bien faite avant la mesure .. quand a la mesure de la conductivité thermique elle est effectuée en laboratoire sur de petite sections que l'on qualifiera d'homogenes
×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.