Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


emedard

Membre
  • Content Count

    92
  • Joined

  • Last visited

About emedard

  • Birthday 07/07/1977

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Clermont-Ferrand
  • Intérêts
    Microminéralogie<br />Pétrologie magmatique<br />Minéralogie systématique<br />Volcanologie

Recent Profile Visitors

7,310 profile views
  1. Prépa BCPST ou PC, ça doit revenir à peu près au même pour rentrer en école d'ingénieur. Le problème c'est qu'il y a très peu d'écoles en géologie (en gros l'ENSG à Nancy + la fac/école privée Lasalle Beauvais et des "écoles" internes aux universités comme l'EOST à Strasbourg - ou Normale Sup bien sûr, mais ce n'est pas la plus facile à avoir). D'un autre côté, après une bonne prépa tu seras toujours admise en licence si tu n'as pas eu d'école. Sinon par l'université, licence + master, il faut juste faire attention à choisir le bon master, se renseigner sur les débouchés, mais certains masters, notamment professionnels sont très côtés. Etienne
  2. deux stages de cartographie de terrain d'une semaine en première année (domaines volcaniques et socle profond) et pour le master pro deux stages de terrain d'une semaine en deuxième année (formations superficielles et méthodes géophysiques). Plus du travail sur le terrain dans le cadre du stage de fin de M1. Etienne
  3. Salut Serge, Moi aussi j'ai probablement une vision caricaturale... J'ai des amis profs de SVT passionés de géol qui l'enseignent très bien, mais j'ai eu une mauvaise expérience personnelle avec un prof. de terminale qui partait du principe que de toutes façons on ne pouvait pas finir le programme, donc autant laisser tomber une partie de la géologie. Bilan j'ai bossé ça tout seul et quand c'est tombé au bac j'ai fait carton plein - par contre les collègues faisaient la gueule. Pour faire plus actuel, j'enseigne en première année de licence des choses très générales (très proches du programme de lycée, en fait) et je me rends compte que certains étudiants s'ennuient presque, alors que d'autres ne sont vraiment pas au niveau. Et si, il y en a encore quelques-uns, heureusement une minorité, auxquels les profs de lycée n'ont enseigné qu'une partie du programme en se disant que le reste ne devrait pas tomber... Une grosse différence entre fac et lycée, c'est qu'ils sont habitués au mode "dissertation" des SVT, alors que l'enseignement de fac est beaucoup basé sur la physique, la réflexion et les modèles, ce qui dérange beaucoup certains étudiants. Pour la pétro, j'imagine que tu dois faire partie de la génération sacrifiée par Dédé Thonat ? J'ai retrouvé récemment une partie de ses collections, et c'était vraiment du n'importe quoi - la géologie de tiroir dans toute sa splendeur (et je suis collectionneur, donc pas forcément allergique à la géologie de tiroir, mais il y a des limites...). Ca a beaucoup changé, mais c'est évident qu'au niveau universitaire il y a un stade ou il faut laisser de côté les grandes idées et apprendre à "lire" un cailloux ou une carte pour pouvoir ensuite revenir aux grandes idées. Bon allez j'arrête de blablater, Amicalement, Etienne
  4. Bonjour, Je connais quelqu'un qui l'a fait, mais ce ne sera pas une partie de plaisir. Il va falloir te remettre à niveau en physique, chimie et mathématiques (en ce qui concerne la géologie, la plupart des facs reprennent tout à zéro car certains professeurs de lycée oublient de l'enseigner). Si tu penses que ton niveau ne sera pas suffisant, de nombreuses universités proposent une année de remise à niveau scientifique, à faire avant de commencer la licence. Il est même parfois possible de commencer en licence, et si ça ne va vraiment pas faire le 2nd semestre de la remise à niveau pour reprendre d'un bon pied l'année d'après. En tout cas, si tu veux faire une licence de Sciences de la Terre dans ton cas, il faut que tu sois motivé et sûr de ce que tu veux faire. Etienne
  5. Bonsoir à toutes et à tous, Me rendant dans les Pyrénées pour des vacances je serais bien passé faire un tour aux mines de gypse d'Arignac (entre autre pour les célestines micro). Ne connaissant pas le gisement, j'aurais voulu savoir si quelqu'un y était allé récemment et pouvait me renseigner sur l'accessibilité. Ce sont des carrières en exploitation, non ? Toute information sera grandement appréciée. Merci beaucoup, Etienne
  6. jolies les photos du Tennis de Murol ! par contre j'ai un soupçon d'enstatite pour les "rhönites" - je n'ai toujours pas de preuve de la présence de rhönite dans ce secteur, et les formes cristallines ne correspondent pas vraiment. Etienne
  7. Merci beaucoup pour l'info, même avec du retard ! Super que tu ais finalement réussi à faire un master, bon courage pour la dernière ligne droite. Pour info, tu n'as pas du me connaître, mais j'ai remplacé Danielle Briot comme responsable de la licence ST de Clermont, donc c'est super intéressant de savoir ce que sont devenus les anciens étudiants, surtout quand les étudiants actuels ont besoin d'infos sur les possibilités d'études, ce qui marche, ce qui marche pas... Etienen
  8. ça pourrait être un feldspath plagioclase aussi, avec les olivines dans un basalte argilisé ça ne serait pas stupide. Etienne
  9. tu n'as que de l'imagerie sur ton MEB ? pas d'analyse EDS ? Ça permettrait d'avoir une idée de la composition... Etienne
  10. Bonjour Philippe, Alors, tu as trouvé le volcan à 22 Ma ? Menoyre est à 6 Ma, donc c'est pas ça... Etienne
  11. Bonjour Goliathe, Pour ce qui est de la géotech, on a un bon master ici à Clermont, tu peux essayer de contacter le responsable Jean-Claude Besson, je crois qu'il y a aussi pas mal d'anciens étudiants qui traînent sur le forum. La planéto, c'est essentiellement recherche donc peu de débouchés. Mais il faut surtout le voir comme de la géologie appliquée aux planètes : tu peux faire de la géologie structurale à partir d'images satellites, de la pétrologie sur les météorites... et pas forcément que de la géophysique. Dans ces domaines il y a Lyon qui a un master de géochimie, Nantes est plus géophysique, et tu peux faire de la pétro/volcano appliquée à la planétologie à Clermont ou Toulouse. Etienne
  12. Bonjour loulou, Il est possible avec une bonne licence de Sciences de la Terre de rentrer à l'ENSG (après le L3 - je connais quelqu'un qui l'a fait il y a deux ans), je pense qu'il en est de même pour l'ENGEES. Il faut juste avoir de bon résultats et de la motivation. Une chose à vérifier cependant, est-ce que le fait que tu ais fais une première année de prépa ne va pas t'interdire de passer le concours "fac" de l'école. Je ne crois pas, mais mieux vaut demander tout de suite. En ce qui concerne les licences, et si tu n'as pas de problème de mobilité, le mieux est probablement de regarder quels sont les masters qui t'intéressent (si finalement tu ne rentres pas dans une école), et d'aller faire ta licence dans l'université dont le master t'intéresse. C'est toujours mieux d'être dans la place, tu côtoieras des enseignants spécialistes des domaines du master, et peut-être auras tu quelques options qui préfigurent un peu le master. Et tu pourras te rendre compte si c'est vraiment ça que tu veux faire. Je te dirais bien que la meilleure est celle de Clermont, mais comme je suis responsable de cette licence, ça ne sera pas crédible ;-) Non, sérieusement la plupart des licences ST-STU-STE des grandes universités sont de bonne qualité. Pour l'inscription en L2, effectivement cela n'a rien à voir avec postbac : c'est une procédure propre à chaque licence. En général il y a un dossier assez simple à envoyer vers la fin du printemps (+/- juin). Il faut que tu regardes sur le site des universités qui t'intéressent, et éventuellement que tu contactes le responsable de la licence qui saura t'indiquer en détail la procédure à suivre si ce n'est pas assez clair sur internet. Bon courage, Etienne
  13. Bonjour, Pour revenir au sujet initial, j'en profite pour rappeler qu'il vaut en général mieux un bac S pas très bon et beaucoup de motivation, qu'un bac ES ou L pour faire des études de géologie. Je ne vois pas très bien la logique de faire un bac autre que S si on veut faire des sciences après. Parce qu'il faudra bien rattraper le programme de 1ere et term S a un moment... Ce n'est pas pour te décourager, il y a effectivement des étudiants qui réussissent en sciences de la Terre après un bac ES ou L, et je te le souhaite. Mais ce n'est pas la voie la plus facile, et pour ceux qui ont le choix et qui sont sur de ce qu'ils veulent faire plus tard je ne le conseille pas. Etienne
  14. Bonjour, Si tu as l'occasion de passer par le LMV (5 rue Kessler a Clermont) je veux bien y jeter un coup d'œil, ca a l'air sympa. Tu peux peut-être faire passer par Rémi, aussi. Il faudrait d'abord les regarder a la bino et/ou pouvoir prendre des photos avec une meilleure résolution. Et un petit coup de MEB-EDS au besoin, effectivement, ca doit pouvoir se faire chez nous. Le 1 me fait penser éventuellement a de la jarosite, le contexte serait pas trop mal en plus, mais il faudrait un plus gros grossissement. Il pourrait peut-être y avoir des supergenes de Pb dans ce contexte aussi. Ou simplement des oxydes/hydroxydes de Fe. Tiens moi au courant, Etienne
  15. Bonjour, Non, un réveil des volcans de la chaine des Puys est très improbable car il s'agit d'édifices monogéniques formés lors d'une seule éruption (ou une série d'éruptions assez rapprochées dans le temps). Donc s'il y avait éruption dans le secteur de la Chaine des Puys, il s'agirait d'un nouvel édifice, indépendant de ceux déjà existants. Mais rien n'empêche que cet édifice se forme dans le même alignement que la Chaine des Puys. En terme de probabilité je ne suis pas un spécialiste, mais je dirais que la probabilité de formation d'un nouvel édifice volcanique est la plus forte dans les secteurs qui ont été actifs récemment, notamment la Chaine des Puys et ses prolongements sud (Pavin) et le Vivarais (au nord de l'Ardèche). Etienne
×
×
  • Create New...