Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

circulation des fluides dans les couches geologiques


flux
 Share

Recommended Posts

Bonsoir,

Question à un spécialiste en géologie :

Un territoire comprend cote à cote 2 formations géologiques :

- une zone 1 de formation a faciès argileux et silteux reposant elle même sur du granite.
- une zone 2 de formation tufs rhyodacitiques massifs

La zone 1 renferme elle même des lentilles sableuses contenant de l'eau puisée par puits de captages pour la consommation des habitants.

La zone 2 comprend des forages miniers (à environ 1 km des puits de la zone 1)

Le fait que les formations (zone 1 et 2) précisées plus haut soient très différentes empêche t'il la migration d'une pollution éventuelle vers les puits ?

Merci par avance de votre réponse

Link to comment
Share on other sites

Ce n'est pas tant le fait que ces deux formations soient différentes qui empêche la migration d'une pollution éventuelle. Il y a beaucoup d'autres facteurs à prendre en compte pour répondre à cette question... Comment sont agencées ces deux "zones" l'une par rapport à l'autre ? Comment est le contact entre les deux ? Si c'est une zone très faillée, les fluides circuleront plus facilement.

A quelles profondeurs sont les lentilles sableuses ? les forages miniers ?

Et puis, les argiles sont peu perméables, ce qui permet déjà d'atténuer les possibles migrations...

Mais je n'ai pas assez d'informations pour vous en dire plus.

Il y a sans doute des experts sur ce forum qui vous apporteront des infos supplémentaires mais de là à vous répondre quant au risque de pollution, je pense que eux aussi auront besoin d'autres infos.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

Merci de votre réponses.

J'ai fait un petit croquis du territoire si cela peut aider pour situer le problème

Mon interrogation porte sur la migration possible des fluides entre la partie jaune et les différentes parties vertes

Le fait que l'argile atténue les migration préserve t'il la ressource en eau ?

Merci

PS : Les lentilles sont entre 20 et 40 m de la surface . Les forages situés à environ 1 km sont faits à différentes profondeurs

Doc1.doc

Link to comment
Share on other sites

Une coupe est insuffisante, il faut avoir une vision 3D. De plus les forages miniers sont-ils verticaux?

S'il s'agit de projets de forages et que vous ayez peur d'une éventuelle pollution de vos eaux, suivant la profondeur des forages, ceux-ci peuvent être réalisé à l'air, ou en utilisant comme boue uniquement de l'eau sans aucun additif (la proximité d'une rivière doit aussi imposer l'utilisation d'une boue de forage qui ne fasse pas de dégât sur l'environnement)

Link to comment
Share on other sites

En plus des deux questions précédentes :

Je vois qu'il y a une rivière à proximité immédiate du forage (à une centaine de mètres), les autres me corrigeront si je raconte des âneries, mais ça ne me paraît pas tip top...

Elle s'écoule par où cette rivière ? Passe t-elle au dessus de la formation argileuse et silteuse en aval ?

Peut être que zunyite (qui s'y connaît bien plus que moi) me répondra que la rivière n'a aucune importance, mais à mon niveau, ça m'intrigue...

Mais bon comme le dit Jean-François, j'imagine que s'il y a une rivière à côté, des précautions supplémentaires sont prises...

Le fait que l'argile atténue les migration préserve t'il la ressource en eau ?

Si l'argile n'est pas recoupée par des failles (comme c'est le cas sur votre schéma), c'est un point positif. Etant peu perméables, elles préserveront plutôt bien les ressources en eau. Maintenant attention, j'ai dit peu perméables, je n'ai pas dit complètement imperméables ! Selon comment circule l'eau et le type d'éléments polluants, il risque de y avoir une partie des polluants qui passeront dans ces lentilles sableuses. Ils seront limités par les argiles, mais il risque d'y en avoir un petit peu quand même.

En quelle quantité ? Serait-ce dangereux pour les habitants ? Je n'en sais rien, je n'ai pas les connaissances pour évaluer ce genre de choses (et puis pour le moment il manque encore trop d'informations, on ne sait pas quels sont les éléments polluants par exemple...).

Link to comment
Share on other sites

Difficile de faire quelqu'ouvrage que ce soit eloigne d'un cours d'eau.. quoi qu'il en soit ce sera toujours a l'interieur d'un bassin versant.

Le seul moyen d'etre sur que les forages d'eau ne soient pas impactes par une pollution eventuelle, est qu'ils soient situes bien en amont des forages.

Mais si ce ne sont que des forages sans veritable exploitation, deblais, residus miniers, peu de chance que ca provoque la moindre pollution, quelque soit le contexte. La fracturation naturelle joue un rôle bien plus important dans la circulation de fluides que quelques forages.

Link to comment
Share on other sites

Merci de vos réponses

Les forages sont en aval de la zone de captage donc la ressource en eau est préserver d'une pollution arrivant par les eaux de surface ou de semi surface.

Mon interrogation portait donc uniquement, en cas d'accident, sur une migration souterraine des additifs utilisés pour les forages vers la ressource en eau.

A ce sujet je retiens de la réponse de JUBAL que la couche "argileux /silteux" étant peu perméeable

préservera plutôt les ressources en eau.

Néanmoins n'étant pas totalement imperméable ; " selon comment circule l'eau et le type d'éléments polluants, il risque d' y avoir une partie des polluants qui passeront dans ces lentilles sableuses. Ils seront limités par les argiles, mais il risque d'y en avoir un petit peu quand même "

Sur le point de la circulation de l'eau est il fait ici allusion au fait que de toute façon on peut supposer, vue la géologie, que des eaux d'infiltrations naturelles circulent dans la partie souterraine des tufs et qu'il y'aurait en principe déjà une petite porosité avec la couche argileux /silteux ?

Link to comment
Share on other sites

Si la question est : Est-il possible que des fluides de forages se retrouvent dans l'eau de mon puits? La réponse est oui c'est possible.

Comme par exemple si tu me dis que tu as le nez qui coule et des courbatures, il est possible que tu ais la grippe.

Mais ce n'est pas derrière un ordinateur que l'on peut te donner la réponse. C'est comme en médecine, aucun médecin digne de ce nom te donnera un diagnostic par internet.

Qui ici connait à partir des éléments que tu as fourni, les propriétés de ton aquifère, l'état de fracturation des roches?

Cette question se pose sans cesse aux collectivités qui doivent protéger la ressource en eau. Viennent-elles poser la question sur un forum?

Si tu as des inquiétudes sur la qualité de ton eau, rapproche toi des autorités compétentes (Police de l'eau , la direction départementale des territoires,la préfecture etc).

Link to comment
Share on other sites

Comme pour les collègues: si une étude est à mener, il faut ...tous les éléments nécessaires. (Terrain, archives, antécédents, caractéristique/alimentation de l'aquifère, gradient, nature et volume des "polluants", etc...consulter un hydrogéologue) .

Une échelle pour le schéma ?

post-3743-0-46222000-1450027548_thumb.jp

Link to comment
Share on other sites

Que considérez-vous comme un 'accident' de forages miniers?

Il faut bien se dire que les additifs de sondages carottés sont réglementés et sont pour la plupart biodégradables.

Cela n'a rien strictement rien a voir avec les forages pour le gaz de shales qui opèrent la fracturation hydraulique et utilisent pour cela un cocktail complexe de produits chimiques.

Comme souligné par les autres intervenants, l'information que vous nous fournissez autorise seulement un avis très général sur ce cas.

Link to comment
Share on other sites

"Sur le point de la circulation de l'eau est il fait ici allusion au fait que de toute façon on peut supposer, vue la géologie, que des eaux d'infiltrations naturelles circulent dans la partie souterraine des tufs et qu'il y'aurait en principe déjà une petite porosité avec la couche argileux /silteux ?"

Non, je ne sais pas si des eaux circulent déjà dans la partie souterraine des tufs. Il y en a toujours plus ou moins qui s'infiltre, mais en quelle quantité ? Vu d'ici on ne peut pas l'estimer... En revanche, si pas mal d'eau circule, il est possible qu'il y ait des échanges avec les argiles (limités certes mais réels...).

Maintenant, comme cela a déjà été dit par les autres, on ne peut pas faire de diagnostic avec les infos dont nous disposons (l'analogie de Jean-François avec le docteur le montre bien).

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.