Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

Recommended Posts


Effectivement ce ne sont pas des Nummulites variolaris uniquement du Bartonien, et de petites tailles, cela peux être N. laevigatus qui forme de véritables bancs (pierre à liards) dans le secteur de Compiègne entre autre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce que quelqu'un sait pourquoi les Nummulites ont disparu à la fin de l'Oligocène ?

alors qu'on trouve des espèces fossiles sur de multiples régions du globe.

Serait-ce lié à une crise climatique qu'a connu cette période sachant que les Nummulites ont traversé la limite Eocène Oligocène ?

"La Grande coupure" déterminée par les Stehlin et confirmée maintes fois depuis et encore maintenant, est une crise biologique d'origine climatique et oceanique (chute du niveau marin), ayant permis aux especes terrestres de migrer (mammiferes en provenance d'Asie par ex) alors que les marines devaient sans doute changer de territoire !

http://fr.wikipedia....ène-Oligocène

Ce lien semble en accord avec cette hypothese, pas mal de documentation en ligne à ce sujet, mais pour l'instant pas lu de doc specifique sur l'extinction des Nummulites. La taille de ces foraminifères diminuant avec les millions d'annees, traduirait elle des changements climatiques progressifs plutot qu'un arrêt brutal des conditions favorables de l'ecosysteme ? La grande coupure ne serait qu'une étape -non fatale- à la rarefaction des Nummulites et a leur diminution de taille ?

ref Biblio:

http://www.geo.edu.r...aciu-CR2001.pdf

Baciu C. & Hartenberger J.-L. 2001 - Un exemple de corrélation marin–continental dans le Priabonien de Roumanie. Remarques sur la Grande Coupure. C. R. Acad. Sci. Paris, Sciences de la Terre et des planètes / Earth and Planetary Sciences 333 (2001) 441–446

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ignore pourquoi les Nummulites disparaissent, mais il est probable que cela soit du à un renouvellement de faune marine, comme toutes les espèces il y a un "roulement" dans les groupes

Très intéressant le PDF sur la corrélation

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est certain que la baisse des températures influe sur le nombre et la taille des Nummulites : on connait ceci pour les mollusques egalement: Nummulites planulatus du Cuisien pulule et Le Lutetien connait des malaco-monstres dans les embouchures d'estuaires nutritifs (ca c'est issu d'une de mes paleocartes Mr Elasmo). Le delta du Nil est ultra prolifique au niveau betes: quand on a de la faune et de la flore en amont: forcement ca nourrit l'aval.

Paleonummulites variolarius et Nummulites vascus sont de petites espèces millimétriques.

Les carbonates ont besoin de saumures chaudes pour cristalliser, c'est un truc incontournable, donc des calottes glaciaires qui ont commencé à apparaitre dès l'Oligocène ont du avoir une action nefaste sur des groupes sensibles.

Mais si j'ai bien compris les Docteurs ès-Nummulites : comme la psychologie de Madame Nummulites est assez sensible à la clarté de sa piscine, la pluviometrie des bassins versants et la turbidité des eaux marines doit aussi avoir un impact sur son moral, mais de là à en faire une cause d'extinction globale ?

Il faut trouver un paramètre valable partout: Peut etre une idee à trouver du côté de la salinité des eaux marines: j'ai lu que les Nummulites se sont bien répandus en raison de leur forte porosité et donc de leur flotabilité . Peut etre qu'une réduction de la salinité océanique a réduit cette capacité ? Madame Nummulites ne sachant plus nager ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

on trouve egalement dans le cuisien dans les niveaux d'aizy un banc de nummulites de petites taille de l'ordre du milllimetre

par contre elle ce fait plus rare dans le sparnacien

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais si j'ai bien compris les Docteurs ès-Nummulites : comme la psychologie de Madame Nummulites est assez sensible à la clarté de sa piscine, la pluviometrie des bassins versants et la turbidité des eaux marines doit aussi avoir un aspect sur son moral, mais de là à en faire une cause d'extinction globale ?

SI il y a eu refroidissement et debut de glaciation, il est possible que sur les continents au nord, on soit passé d'une phase de Biostasie à une phase de Rhexistasie ou le couvert vegetal diminue, et donc l'erosion des sols mis en place entraine une très grande turbidité des eaux continentales puis marines. En principe les dépôts géologique consecutifs doivent être plutôt détritique grès, argiles...

Est ce que madame Nummulites n'a pas suporter se surplus de poussières et n'avait aps assez de lingettes swiffer :desole:

Share this post


Link to post
Share on other sites

SI il y a eu refroidissement et debut de glaciation, il est possible que sur les continents au nord, on soit passé d'une phase de Biostasie à une phase de Rhexistasie ou le couvert vegetal diminue, et donc l'erosion des sols mis en place entraine une très grande turbidité des eaux continentales puis marines. En principe les dépôts géologique consecutifs doivent être plutôt détritique grès, argiles...

Est ce que madame Nummulites n'a pas suporter se surplus de poussières et n'avait aps assez de lingettes swiffer :desole:

Oui ça tient la route dans les zones cotieres, ou se concentrent ces betes, il devait y avoir une tranche de temperature mini - maxi, une turbidité, ainsi qu'une salinité idéales. La temperature ne devait pas etre le seul critère limitant ! Les petits qui n'ont plus de bouée il fait pas bon les laisser au bord de la piscine nutritive, surtout si la soupe est froide et qu'on ne voit pas le fond.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour a tous

Ma petite participation a ce sujet,que je trouve très intéressant . Voici quelques photos de nummulites laevigatus trouvés à Gournay sur aronde ,près de compiègne.(merci pour la détermination quelques posts plus haut). Trouvés avec un fossile de gastéropode en moule interne.Est il possible de l'identifier ?

J'en profite pour réitérer ma proposition pour une rencontre et ou échanges de fossiles.Etant en déplacement professionnel dans la région Picarde . ;)

post-11526-0-94908800-1352474959_thumb.j

post-11526-0-08395000-1352474970_thumb.j

post-11526-0-59411900-1352474981_thumb.j

post-11526-0-82768600-1352474993_thumb.j

post-11526-0-23064600-1352475012_thumb.j

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est d'ailleurs marquant c'est que ce niveau repère à N. laevigatus est pratiquement toujours constitué d'une biocalcirudite à ciment calcaire, de Compiegne à Craonne, ce qui rejoint bien ce qui est dit plus haut : eaux chaudes prolifiques avec faibles apports détritiques à cet endroit du bassin, mais richesse en micro-organismes.

Est-ce que quelqu'un connait cette abondance dans des sables avec cette espèce (N. laevigatus) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Next50MY : " Une espèce voisine de Ancilla buccinoides,

celle ci on ne voit pas bien la taille mais elle semble beaucoup plus grande. "

Pour les dimensions :

hauteur 4,5cm

au plus large 3cm

au plus étroit 1cm

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui est d'ailleurs marquant c'est que ce niveau repère à N. laevigatus est pratiquement toujours constitué d'une biocalcirudite à ciment calcaire, de Compiegne à Craonne, ce qui rejoint bien ce qui est dit plus haut : eaux chaudes prolifiques avec faibles apports détritiques à cet endroit du bassin, mais richesse en micro-organismes.

Est-ce que quelqu'un connait cette abondance dans des sables avec cette espèce (N. laevigatus) ?

Si mes souvenirs sont exacts, parfois, oui.

Mais il y a sable et sable. On ne peut pas vraiment dire que certains horizons du Lutétien inférieur correspondent au portrait robot du sable quartzeux :)

Sinon je reste un peu scotché sur la température de l'eau comme "cause des causes".

D'une eau de style indo-pacifique à 20/25° on chute beaucoup à l'Oligocène et il y a certaines de mes bestioles chéries qui n'aprécient vraiment pas.

La preuve : après avoir squatté l'Europe Occidentale pendant près de 150 Ma, couic-couic à l'Oligocène inférieur (très rares survivants qui ont du se tirer une belemnite remaniée dans la tête). C'est silence radio depuis chez nous, chez les bataves et autres saxons.

Tous à vos mesures isotopiques mais il faut trouver le labo !

PS/ Je viens de trouver cela :

http://www.geologie....R0085_059_A.pdf

(il y a un début à tout)

Puis cela (pas encore lu) :

http://www.univie.ac...ajes_v105_1.pdf

......et cette référence que je ne connaissais pas mais que je vais m'empresser d'utiliser pour mes recherches (c'est ça le recyclage !)

Large Ecosystem Perturbations: Causes and Consequences

Par Simonetta Monechi,R. Coccioni,Michael R. Rampino (2007)

http://books.google.fr/books?id=J1BQDSXhF3QC&pg=PA6&lpg=PA6&dq=Extinction+of+larger+benthic+foraminifera+in+the+late+middle+Eocene+and+across+the+Eocene-Oligocene+transition&source=bl&ots=CaubCzzssl&sig=sWkNpYc1pY-82x9O9gpWjOHHQ20&hl=fr&sa=X&ei=QdmfUJOrPI2xhAfpuYGoCA&ved=0CGoQ6AEwCTgU#v=onepage&q=Extinction%20of%20larger%20benthic%20foraminifera%20in%20the%20late%20middle%20Eocene%20and%20across%20the%20Eocene-Oligocene%20transition&f=false

Achat de la version numérique possible à 11,65 euros (on peut y survivre)

Share this post


Link to post
Share on other sites

on trouve egalement dans le cuisien dans les niveaux d'aizy un banc de nummulites de petites taille de l'ordre du milllimetre

par contre elle ce fait plus rare dans le sparnacien

ici:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.



×
×
  • Create New...