Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Sign in to follow this  
matchacos

Pierre réfractaire

Recommended Posts

Bonjour.

Je vais me fabriquer une petite hutte dans mon jardin pour me faire des saunas cet hiver, et je me demande quel type de pierres pourraient coller avec ce genre d'utilisation: chauffage long (plusieurs heures) et ensuite aspergeage avec de l'eau très froide pour dégager la vapeur.

Inipi.png

Il ne faut surtout pas que la pierre pète au contact de l'eau alors qu'elle est archichaude, et il faut aussi qu'elle emmagasine beaucoup d'énergie (et qu'elle soit dense, il y a une contrainte de taille: pas de pierre ponce.)

Est-ce que qq'un aurait une idée là dessus? Qq chose qui ne soit pas rare ou lointain, les stéatites et autres olivines ne se trouvent pas sous le pas d'un cheval, et il semblerait que le granite risque de ne pas tenir le coup.

Dans mon coin (l'Essonne) on a surtout du grès et de la meulière, pas trop recommandés.

Peut-être du basalte...?

Merci d'avance pour vos suggestions.

Mathieu.

Share this post


Link to post
Share on other sites


il y a des personnes qui vivent dans des "yourtes" et qui utilisent exactement ce type de sauna que tu décris

il y a eu un reportage la dessus tu peux le retourver sur Youtube peut être : ça resemble à une emission du type "fourchette et sac à dos" mais je ne suis pas sur que ce soit celle ci car c'était sur ue nchaine du cable

ça se passait en France bien entendu avec des gens écolo et bio à 200% qui allaient jusqu'a fabriquer leurs propres lessuive et dentifrice.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je peux t'en envoyer des tonnes, si tu payes le port ...

Plus sérieusement, tu dois pouvoir trouver du basalte en plaques sciées auprès d'artisans du bâtiment qui font du revêtement, avec la découpe souhaitée...

Ou tout simplement des morceaux de brut en vrac dans le ballast des voies ferrées (ces cailloux sont comme l'honneur, bien lavés ça peut resservir).

Et avec de l'olivine dedans !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou tout simplement des morceaux de brut en vrac dans le ballast des voies ferrées (ces cailloux sont comme l'honneur, bien lavés ça peut resservir).

Yes yes, ça c'est un bon plan, j'ai des voies désaffectées près de chez moi, j'vais aller y faire un tour sous peu! Les cailloux sont un peu petits mais bon, si ça marche bien :clin-oeil:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Helo, c'est remoi. En fait il n'y a pas de basalte sur le ballast de la sncf (ou RER) près de chez moi, on dirait plutôt du grès.

Bref, j'ai pas pu trouver, par contre je vais en Bretagne ce w-e, est ce que le granite pourrait faire l'affaire? :gratte-tete:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le basalte est formé de micro-cristaux noyés dans une pâte amorphe, et ça résiste bien à l'usage que tu veux en faire (c'est utilisé pour les "pierrades"), tandis que le granite est formé par un association de grains tous cristallisés: quartz, feldspath et micas... et je pense que ce granite ne résisterait pas bien à des variations brusques de températures.

:lumiere:;) Téléphone aux services du ballast à la SNCF pour leur demander où se trouve le dépôt de basalte le plus proche de chez toi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour avoir construit un barbeuk en basalte, moi je ne te le conseille pas !! il part en plaque, même des fois faut te planquer en raison des éclats qui filent comme une fronde !!

Moi je ferai ça plutôt avec des galets compacts de roches métamorphiques pas trop gros (15-20 cms de diamètre) du style roches vertes. Elles sont très résistantes. Ce n'est que mon avis !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest TOURMALINE

Pourquoi ne pas utilisé tous simplement des briques.

étant enfant dans les année 60 en Corrèze, le chauffage était moins moderne qu'aujourd'hui, on faisait chauffé une brique sur le poéle à bois, une fois chaude, on la plié dans du papier journal et on s'en servait comme bouillote.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ce qui est des carrières de basalte, la plus proche est à trois heures de route (dans le Morvan) alors ça me fait aussi cher d'y aller que d'en acheter dans une boutique spécialisée. Et si ça fait vraiment des caillasses qui éclatent en faisant un bbq, ça doit être encore pire en renversant de l'eau froide par dessus, enfin vu que je serai pas très habillé dans mon sauna, je préfère ne pas opter pour la grenade à fragmentation! :treve:

Pour ce qui est de la roche métamorphique, je vois qu'on peut trouver de la diorite (écrasée... :gratte-tete:) pas loin du granite rose;est-ce que ça serait un type de roche adaptée?

Pour ce qui est de la brique réfractaire, je doute qu'elle emmagasine autant de chaleur que les roches plus denses. Il s'agit que si je chauffe tout ça, ça se maintienne à haute température suffisamment longtemps, car ça va consommer sévère, niveau bois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon j'ai récupéré pas mal de granite rose du coup; sur une plage et dans une carrière.

J'ai fait un test avec un petit comme une grosse noix de la plage qui a chauffé plusieurs fois au rouge en moins de 15 minutes après plongée dans une casserole d'eau froide. Mais le lendemain (je l'avais laissé dans l'âtre se refroidir en douceur) il avait perdu toute sa cohésion et est parti en gravier sous une faible pression de la main.

Est-ce que ça pourrait être dû au fait qu'il provient de la mer et est de ce fait plus abimé? Ou il ne faut pas le refroidir en douceur? Car la fois

où je l'ai chauffé au rouge puis plongé dans l'eau à plusieurs reprises, il était encore bien solide...? :desole:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Es-tu sûr que l'énergie dépensée à chauffer tes pierres à plus de 100°C ne soit pas excessive par rapport au résultat attendu, à savoir produire de la vapeur d'eau ? Autant faire bouillir de l'eau, non ?

Est-il si important que la production de vapeur soit instantanée ?

Et que penser d'une nettoyeur vapeur, qui fournit de la vapeur à la demande ? ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

une première remarque à la suggestion d'employer du ballast de voie de chemin de fer : attention, c'est pas très conseillé !

je m'explique : les trains roulent (ou ont roulé, ça dépend de la voie...), et emettent diverses substances que l'on peut qualifier de "dangereuses" (huiles, poussieres de carbonne des freins, amiante, et surement plein d'autres choses pas glop !). Chauffer ça, puis jeter de l'eau dessus afin de vaporiser cette eau, risque de remobiliser une partie de ces substances qui vont aller dans les poumons, sur la peau, les muqueuses et plein d'endroits où il vaudrait peut être mieux pas que ça se dépose !!!

=> donc mieux vaut oublier ça, quitte à trouver une carriere qui en vende pour un poil plus cher (parce que par terre, c'est gratuit... si tu te fais pas chopper par des gendarmes ou des agents SNCF bien sur !!!)

Pour avoir pratiqué un peu le sauna en finlande, les pierres utilisées là bas étaient plutot "locales" (vu qu'on les ramassait au sol dans la forêt! et elle est grande la forêt boréale !!!) . les pierres sont disposées directement sur un poele à bois, accumulent la chaleur, et sont aspergées d'eau une fois de temps en temps. Aucune pierre n'a éclaté pendant le laps de temps que j'y était (15 jours, mais pas tout le temps dans le sauna quand même !!!) et il vaut peut être mieux changer les pierres de temps en temps plutot que de chercher un matériau perenne mais pas forcément "trouvable"...

et comme l'a dit Augustin, ya ptêt des cailloux "spécial sauna" directement en vente (voir alors leur composition !)

Bonne journée et bonne suée !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah, je fais ça en mode pas cher, alors comme je fais ça sous abri léger, je peux pas rentrer de poêle à bois dans la tente, ni dégager la vapeur d'eau progressivement, c'est pas ultra isolé, et ça caille dehors. Les saunas fonctionnent souvent ainsi avec différents types de pierres. Les plus optimisées (au poêle) sont les stéatites, mais il y a une autre technique où on chauffe en dehors du sauna, et ramène les pierres dedans.

Il faut donc qu'elles soient très chaudes pour durer plus et suffisamment dégager de chaleur humide pour bien faire suer son monde (3m de diamètre mon abri) ceci dit, un feu classique me parait suffisant pour en chauffer pas mal, pas besoin de 4h comme ils préconisent sur certains sites. :lire2:

J'ai pas opté pour le ballast effectivement il est souvent crado et de toute façon c'est pas du basalte dans la voie désaffectée, et ils sont trop concassés.

Du coup je m'interroge toujours sur le fait que le granite se soit pulvérisé aussi facilement, il me semblait que ces cailloux seraient plus résistants à la chaleur vues les conditions dans lesquelles ils se sont formés! :o

S'ils ont une durée de vie d'une session, ça va m'en faire des A/R en Bretagne!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me faut un dégagement très rapide de vapeur car cette hutte n'est pas hyper isolée, et ça doit pouvoir monter à 80° peut-être plus. Je ne vais pas faire tourner mon réchaud de rando sous la tente, ou j'aurai le temps de crever de froid, surtout en plein hiver (c'est le trip.)

Bon ben c'est embêtant cette histoire de grenu qui se dissocie, il n'y a pas un moyen de les faire durer plus? Peut-être en chauffant moins (mais du coup le sauna n'est pas très efficace ou la séance ne dure pas) ou en refroidissant les pierres brutalement ou autre?

Je vais pouvoir faire des tests avec de la pierre ponce, mais j'ai peur qu'elles emmagasinent trop peu d'énergie...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut

juste pour comprendre: tu as un abri où il caille un brin (pas isolé), 3 m de diamètre, et tu veux faire monter la température à 80 °C pendant un temps assez long pour te (et sans doute un petit groupe) faire suer, rien qu'avec tes pierres chauffées et qui, une fois aspergées d'eau donneront un chouia de vapeur et puis basta-glagla?

J'ai hâte d'avoir le compte rendu de ton premier essai !

Une tente de 3 m de diamètre: tu dois pouvoir y installer un petit fourneau, central ou pas, avec tuyaux d'aération et d'évacuation, sans problème.

Tu te fais bien suer à vouloir te faire suer ! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest Pascalp37

...c'est de la diabase à olivine qui est utilisée.

compter 65€ les 15kg dans les mag spécialisés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et oui à tous les deux, seulement je tâche de m'en faire une (hutte) à peu de frais, ça implique que comme je n'ai pas de chaudière portative (cf le plan plus haut dans la page), je passe en mode cailloux chauds comme ça se fait parfois, et que habitant en région parisienne, je me demande bien où je pourrais trouver ces cailloux abscons.

Dans mon coin, il n'y a que du sable et des silex, je vais tacher de trouver des diabases comme sur ton avatar, ça doit bien faire suer :top:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello.

Bon ben j'ai fait un test hier soir, et alors la pierre ponce, c'est super bof, comme je m'y attendais, elles ont pas bcp emmagasiné de chaleur, résultat: quelques vapeurs pas suffisantes pour réchauffer la hutte qui doit qd même bien faire dans les 3m de diamètre.

Et idem côté granite: j'ai cassé pas mal de cailloux chauffés au rouge dès qu'ils se sont mollement entrechoqués, et certaines commencent à s'effriter, par contre ça chauffe dur :suer:

Est-ce que qq'un saurait comment trouver des diabases à olivine d'un diamètre conséquent? (15-20cm)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, c'est moi à nouveau avec mes pierres à hutte de sudation.

Près de chez un ami, j'ai trouvé cette roche dans une carrière à Sauvain dans le Forez. C'est manifestement du basalte, et peut-être contenant de l'olivine. Est-ce que ça conviendrait? Aussi résistantes que des diabases à olivine (ou du moins suffisantes)?

J'ai trouvé sur un vieil article scanné sur le web (p3 point 7) qu'il y a des téphrites à olivines à cet endroit.

Ici une vue de carte géol de la carrière, mais je n'ai pas la légende; ça signifie quoi ß7?120913122812710223.jpg

Pierre:120913122612401417.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Copie d'extrait de la carte géologique en question :

"vβ7. Basanitoïdes. Selon J. Hernandez, un basanitoïde est une lave basique

alcaline contenant plus de 5 % de néphéline normative et pas de feldspathoïde

modal.

Dans le Forez, les basanitoïdes forment un groupe dont les caractères

pétrographiques sont, optiquement homogènes :

- la texture est toujours porphyrique avec une pâte hyalopilitique ;

- les phénocristaux sont formés par de l'olivine, de l'augite et du plagioclase ;

- la mésostase est constituée par un verre brun clair à brun foncé.

Ces caractères permettent d'appliquer à ces laves le terme de basanitoïde

même si l'on ne possède pas d'analyse chimique.

Les gisements sont ceux de Saint-Georges-en-Couzan (x = 23,55 ; y =

79,4), Sauvain (x = 721,5 ; y = 76,5) ; Disangue (x ~ 720,5 ; y ~ 77,4), Chevelières

(x ~ 719,4 ; y ~ 77,6), Font-Froide (x = 720,3 ; y = 75,75), Grande-

Pierre-Bazanne (x = 721,5 ; y = 68,2), Petite-Pierre-Bazanne (x = 722,8 ; y

68,2), Grand-Genévrier (x = 719,1 ; y = 66,5).

À Saint-Georges-en-Couzan, une ancienne carrière permet d'observer un

dyke orienté NNW-SSE avec des orgues ayant une disposition remarquable

: subhorizontales à la base de la carrière, elles convergent et se verticalisent

vers le haut.

Les lambeaux de Sauvain, Disangue, Font-Froide et Chevelières se

situent à une altitude de 920 à 1 000 m et forment un ensemble discontinu

s'étendant sur 3 km de long dans une direction ~ N130°E, entre la faille

N140°E de Chalmazel au Sud et la vallée du Lignon au Nord. Cet ensemble

était-il discontinu dès l'origine ou constituait-il, avant érosion, une entité

continue ?

Le gisement de Sauvain est le plus important avec une superficie d'environ

1,5 km2. Au sommet, la lave est finement prismée (pendage 60°NW)

avec de très nombreuses enclaves de socle et des nodules de péridotite. Une

grande carrière a été ouverte 250 m au Nord-Ouest de Sauvain au Sud de la

grotte, en contrebas de la route du Mas (x = 721,95 ; y = 76,15). Deux autres,

plus petites, se situent l'une sur le flanc nord (près de l'embranchement de

la route du Mas avec la D 101) et l'autre à l'extrémité nord-ouest, tout près

de la D 101 ; on y observe un débit plus grossier, des enclaves et nodules

beaucoup moins fréquents, ainsi que des prismes pendant à 20° vers le

Nord-Est. Enfin à la cote 910, il n'existe plus de prismation mais un débit

en dalles épaisses. En 1995, on pouvait voir à 150 m à l'WSW du hameau

de Fontapin, dans le talus et le fossé sud de la route du Mas, la base de la

coulée reposant sur une paléoaltérite granitique, d'environ 1 m d'épaisseur,

évoluant de haut en bas d'un faciès argileux et ocre à un faciès sableux et

grisâtre surmontant la roche mère : le granite à biotite du Forez.

L'épaisseur du gisement de Sauvain est d'environ 60 m et l'écoulement de

la (ou des coulées) semble s'être fait vers l'ESE. On peut y rattacher le lambeau

en forme de haricot, situé juste au Sud, à l'Ouest du hameau des Champs."

le sablais

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ok cool, merci pour toutes ces précisions, est-ce que d'après vous ça conviendrait? Les gros cristaux ne risquent-ils pas de fragiliser la pierre chauffée au rouge ou la présence d'olivine renforce-t-elle la cohésion de la pierre?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  


×
×
  • Create New...