Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente aux enchères de minéraux.
Vente aux enchères de minéraux les 2 et 3 octobre à 14h15

Fossiles, croyances superstitieuses et coutumes populaires


Recommended Posts

Comme certains collègues de Geoforun qu'ils me connaissent déjà, je ne suis pas intéressé par les fossiles par eux-mêmes, :surpris: ni sur les relations d'eux avec les sciences de la Terre ou les sciences dela Vie...:question:

Je suis très intéressé à connaître leurs relations avec la culture populaire :lasse:

Cette fois, je vous remercierai, votre collaboration à ma recherche, si vous voulez m'informer sur certains aspects des fossiles français qu'ils sont liées à la religiosité populaire traditionelle ou au sacrée superstitieux, ce type de relation sacrée, elle met en évidence par des des signes tels que:

- Le nom commun du fossil est associée, avec le nom de Dieu, de Jésus, la Mère de Dieu, des anges, certains saints ou saintes, quelqun des trois rois mages, le diable ou les démons, les sorciers ou les sorcières, les morts, certains êtres et monstres fantastiques, les tempêtes et la foudre, le soleil, la lune, les étoiles filantes, etc.

- Certaines personnes, très croyantes ou superstitieuses, croient qu'ils ont des pouvoirs surnaturels ou des vertus extraordinaires

- Ils doivent être collectés dans certains endroits spécifiques, tels que près de certains sanctuaires de pèlerinage, des lieux de prétendues apparitions, dans des lieux mythiques, etc

- Ils ont été utilisés ou sont utilisés comme des amulettes protecteur, des talismans ou comme des souvenir ou témoignage de pèlerinage porte-bonheur

- Certains fossiles ont été utilisés ou sont utilisés, dans diverses formes traditionnelles de lithothérapie pour prévenir ou guérir diverses maladies, ou accidents comme des morsures venimeuses

Chers confrères de Geoforum, merci beaucoup par votre collaboration et votre patience :help1:

Link to post
Share on other sites

  • Replies 76
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Bonsoir, chers/chères confrères de Geoforum,

quelq'un de vous peut m'informer sur certains aspects paléontologiques, tels que le genre ou l'espèce et l'âge relative, liées à des articles ou jointures de des tiges de crinoïdes, de certains endroits français, liés avec des traditions de la religiosité populaire chrétienne, sur la base de certaines croyances très naives et irrationnels?.

Elles sont:

- les "étoiles de la Madone" d'Utelle

- les "étoiles de la Vierge" de Velotte

- les "étoiles de la Vierge" de la colline de Sion

- les "étoiles de sainte Radegonde" de sainte Radégonde (Deux-Sèvres)

- les "étoiles ou pierres de Saint-Vincent" de Digne-les-Bains

Svp, quelqu'un de vous sait de l'existence d'autres types "d'étoiles saintes", françaises?

Merci beaucoup

Link to post
Share on other sites

Svp, quelq'un confrère de Geoforum connais il à quel genre ou espèce, spécifiques, appartiennent les crinoïdes, avec articles de section l'étoilée qui sont appelés populairement "étoiles", "pierres étoilées" ou "étoiles de pierre" et leurs géochronologies respectives?

Et plus spécifiquement ceux ci, liés avec des anciennes traditions legendaires catholiques:

- les "étoiles de la Madone" d'Utelle (département des Alpes-Maritimes, région Provence-Alpes-Côte d'Azur)

- les "étoiles de la Vierge" de Velotte-et-Tatignécourt (département des Vosges, région Lorraine)

- les "étoiles de la Vierge" de la colline de Sion-Vaudémont (département de Meurthe-et-Moselle, région Lorraine)

- les "étoiles de sainte Radégonde" de sainte Radégonde (département des Deux-Sèvres, région Poitou-Charentes)

- les "étoiles ou pierres de Saint-Vincent" de Digne-les-Bains (département des Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d'Azur)

Svp, confrères de Geoforum, quelqu'un de vous sait de l'existence d'autres types "d'étoiles saintes et porte-bonheur" pour les catholiques, aux territoires francophones?

Merci beaucoup

Link to post
Share on other sites

Les oursins fossiles en Provence et le roi mage Balthazar

Selon une légende de Provence, lorsque le roi mage Balthazar, faisait leur route vers Bethléem, suivant l'étoile de la Nativité, il aurait rencontré une très jolie jeune fille provençal et il aurait oublié, sa mission sacrée...

Dieu, pour lui rappeler son devoir sacré, aurait fait apparaitre la figure de l'étoile de la Nativité, enregistrée miraculeusement, sur toutes les pierres et les rochers des alentours (c'etaient les oursins fossiles) ! Après avoir vu ce prodige, Balthazar le roi mage, a compris le message et il a repris son voyage vers Bethléem pour aller adorer l'enfant Jésus.

En Provence, les oursins fossiles, étaient considérés des portes bonheurs pour la maison et c'était une coutume populaire les placer sur les toits des "mas".

Svp. si quelqu'un collègue provençal connait cette légende populaire, voulez-vous m'informer sur la localité où elle a été inventé?

Quelqu'un connait si, en Provence, il y a des places où les fossiles d'oursins étaient connus populairement comme "étoiles"? ou quelque autre nom vernaculaire lié aux étoiles?

Link to post
Share on other sites

Les peyrillons de Faudon

Près de l'ancien village de Faudon, commune d'Ancelle (Hautes-Alpes, France), sur une replat du versant nord de Saint-Philippe, vers 1650 m d'altitude, se trouve un affleurement de calcaire à Nummulites (Éocène, Priabonien) connu sous le nom de sentier des lentilles ou champ de lentilles.

On raconte que ici, quelques siècles avant, un faudonnais, habitant du village de Faudon, semait des lentilles, lorqu’un voyageur inconnu lui demanda:

- « Que semez-vous donc là ? »

- « Des peyrillons (petites pierres) », [dialecte local: Samenan de peyrillons] répondit-il par moquerie.

« Eh bien, dit l’autre, vous récolterez des peyrillons » [dialecte local: eh ben, moun brave, de peyrillons recoultares].

Ce voyageur n’était autre que le diable.

Et, lorsque le faudonnais voulut récolter ses lentilles, il ne trouva que des peyrillons.

En fait, les lentilles pétrifiées ou « peryllouns » de la légende, sont certaines variétés de ces fossiles que la science appelle nummulites.

Svp. quelqu'un collègue de Geoforum connait des légendes populaires similaires, à lesquelles on a pensé que la fossilisation c'était une œuvre du diable?

Quelqu'un sait dans quelle région francophone, autrefois, était usagé le nom populaire "monnaie du diable" pour nommer les grandes nummulites aplatis?

Link to post
Share on other sites

Sur le possible vari origine de Le Graoully, le dragon legendaire de Metz

Si quelq'un de vous connais l'existence de ce document:

"LE GRAOULLY DE METZ A LA LUMIÈRE DE LA PALÉONTOLOGIE" par M. André BELLARD, Mémoires de l'Académie nationale de Metz, 1965-66.

Pour plus de détails voir le document intégral ici:

http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/34134/ANM_1965-1966_139.pdf?sequence=1

Que ce que pensez vous, sur cette hypothèse paléontologique d'André BELLARD, pour expliquer le possible vrai origine de Le Graoully de Metz?

Quelq'un collègue, connait dans les territoires de langue française, quelques autres cas similaires? où des restes squelettiques fossilisés d'un animal préhistorique, ont peut donner naissance à une légende d'un monstrueux dragon ou serpent, sanguinaire et destructeur, vaincu miraculeusement par un saint?

Link to post
Share on other sites

et la tarasque de Tarascon? tu a des infos sur la tarasque? Herakles.

Ami 'gaeldeploeg', à ce moment, je n'ai pas de données paléontologiques valides sur la Tarasque de Tarascon.

J'ai trouvé, seulement, une «blague» créationniste selon laquelle la Tarasque aurait été la representation des souvenirs préhistoiriques d'un ankylosaure, donc selon les creationistes, les dinosaures n'auraient pas été éteints il fait 65 millions d'années, comme le prétendent les évolutionnistes, ils auraient vécu avec les gens préhistoiriques et les souvenirs de cette coexistence auraient donné lieu à des légendes de dragons. :gratte-tete::question::surpris:

Aussi, je sais qu'un dinosaure découvert en 1991 par les paléontologues Le Lœuff et Buffetaut, dans le département de l'Aude, a été nommé, Tarascosaure (Tarascosaurus salluvicus), en l'honneur de la Tarasque. Ses restes ainsi qu'un modèle grandeur nature sont exposés au musée Dinosauria d'Espéraza.

Avez-vous des informations paléontologiquement valides sur la Tarasque de Tarascon?

Link to post
Share on other sites

hélas non! Herakles. hélas!

Ami 'gaeldeploeg',

j'ai trouvé sur internet un mot très interessant: "sauroctone", c-à-d., tueur de lézards ou de sauriens et aussi une vaste liste de saints chrétiens sauroctones, tueurs ou dompteurs de dragons, vouivres, tarasques, coulobres et coquatrix qui vont être domptés, soumis ou tués dans les premiers siècles de christianisation des territoires francophones. Cette liste est, potentiellement, interessant pour ma interprétation paléontologique de nombreux cas de dragons, vouivres, tarasques, coulobres et coquatrix, domptés, soumis ou tués selon diveres légendes dans toute l'Europe.

Mais rien d'information sur des hypothèses explicatives rationalistes, basées sur les trouvailles de des restes paléontologiques appropriées, comme des ossements de certains vertébrés marins ou continentaux, associées à chacunne d'elles, sauf pour le cas de la Graouilly de Metz que moi, j'ai présenté dans un message précédent.

Pour plus de détails, voyez:

LES SAUROCTONES :

http://www.mythofrancaise.asso.fr/mythes/themes/saurocto.htm

Liste des saints sauroctones: http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_saints_sauroctones

Link to post
Share on other sites

  • 1 month later...

Bonjour,

pour info :

A propos des oursins fossiles, lorsque les mamelons sont grands, BOCCONE (naturaliste et botaniste italien 1633-1704) les appelait « Mamelles de Saint-Paul ».

Voir aussi : Dictionnaire général de la langue française et vocabulaire universel des sciences, des arts et des métiers... (Livre numérique Google) paF. Raymond, 1832, p. 622

Les pointes d’oursins, quand elles sont en forme d’aiguilles étaient appelées par les italiens Bastonchelli di San-Paolo (bâton(net)s de Saint-Paul) (Gualtieri – Traité de Pétrification, t. LIV, p. 373).

Chapak

Link to post
Share on other sites

Les griffes du Diable

"De nombreuses légendes sur les fossiles courent encore de nos jours. De nombreux fossiles ont inspiré des légendes et il arrive qu'un même fossile inspire plusieurs légendes. De nombreux fossiles étaient considérés comme les restes de créatures mythiques. C'est le cas de l'huître fossile, Gryphaea arcuata qui est un mollusque du Siménurien que l'on retoruve dans l'Oxfordien. Elle est appelée « griffe du Diable » ou « ongle de pied du Diable » en raison de sa forme pointue et recourbée. Sa surface recèle des stries d'accroissement comme les ongles. La valve gauche est convexe, très creuse et la valve droite est plus petite, plate et concave.

Une des légendes populaires, de Villers-sur-Mer, dit qu'il s'agit de griffes perdues par le Diable alors qu'il courrait sur la plage après les âmes perdues."

cristalammonite.wifeo.com/documents/Griffes_du_diable.pdf

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

pour info :

A propos des oursins fossiles, lorsque les mamelons sont grands, BOCCONE (naturaliste et botaniste italien 1633-1704) les appelait « Mamelles de Saint-Paul ».

Voir aussi : Dictionnaire général de la langue française et vocabulaire universel des sciences, des arts et des métiers... (Livre numérique Google) paF. Raymond, 1832, p. 622

Les pointes d'oursins, quand elles sont en forme d'aiguilles étaient appelées par les italiens Bastonchelli di San-Paolo (bâton(net)s de Saint-Paul) (Gualtieri – Traité de Pétrification, t. LIV, p. 373).

Chapak

Salut Chapak! merci beaucoup pour votre contribution... J'espère que ne serait pas la dernière

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je viens aussi de trouver ceci (fin XVIIIe):

"Monaye de Saint Boniface" (Sancti Bonifacii moneta et en allemand : Bonefacii pfenning") - c'est ainsi qu'ont été appelé les troques ou trochites (

entroques et encrines).

Bonne suite dans tes recherches.

Link to post
Share on other sites

Les oursins fossiles en Provence et le roi mage Balthazar

Selon une légende de Provence, lorsque le roi mage Balthazar, faisait leur route vers Bethléem, suivant l'étoile de la Nativité, il aurait rencontré une très jolie jeune fille provençal et il aurait oublié, sa mission sacrée...

Fallait que ce soit une sacrée chaudasse la gadie quand-même :siffler:

Parce que bon ok y'avait pas Mappy à l'époque, mais faut qu'il m'explique comment il a fait pour se paumer en Provence sur le chemin d'Irak en Palestine... gratte-tete.gif

JeF

PS (pas G) : ha j'ai peut-être une idée, aurait-il suivi cette étoile ?

post-5954-0-88624900-1303228931_thumb.gi

tongue.gif

Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Je viens aussi de trouver ceci (fin XVIIIe):

"Monaye de Saint Boniface" (Sancti Bonifacii moneta et en allemand : Bonefacii pfenning") - c'est ainsi qu'ont été appelé les troques ou trochites (entroques et encrines).

Bonne suite dans tes recherches.

Salut 'Chapak'

merci beaucoup par cette neuve contribution!

Svp. quelle est la référence de la source de cette information?

Une personne seule, peut faire des grandes petites choses... mais, c'est toujours, avec de l'aide d'une équipe humaine qu'il peut atteindre des vraies grandes choses...

Link to post
Share on other sites

Bonjour, jeune José le français,

Dans quelle source historique, vous fondez votre surprenant affirmation, selon laquelle un roi et mage, peut-être astrologue, mais, sûrement, un personnage imaginaire, il est parti de l'Irak en direction à la Palestine?

siffler.gif

Link to post
Share on other sites

Salut 'Chapak'

merci beaucoup par cette neuve contribution!

Svp. quelle est la référence de la source de cette information?

"Dictionnaire des fossiles" -Elie BERTRAND - 1763 - p. 101 (sur l'édition papier que j'ai). Sur googleBook c'est page 114.

Idem pour mon autre contribution. Seule les pages diffèrent.

post-195-0-07909100-1303319142_thumb.jpg

Link to post
Share on other sites

Bonjour, collègues!

Frédéric Mistral, dans "LOU TRESOR DOU FELIBRIGE" ou "DICTIONNAIRE PROVENÇAL-FRANCAIS" (1878-1886), T.2, p. 522, nous informe sur le mot provençal "pèiro de sant Estève": astroïte, étoile de mer pétrifiée, oursin fossile, pétrifications que l'on croyait provenir de la lapidation de saint Étienne;

Svp. On connais, et veut nos informer, sur quelques anciennes usages populaires, supertitieux, liés à ces oursins fossiles, nommés "pierres de saint Étienne"?

On connais les genres d'oursins fossiles, les plus communs dans cette région?

Link to post
Share on other sites

Bonjour, collègues!

Simon J. Honnorat, dans leur "Dictionnaire provençal-français" ou, "Dictionnaire de la langue d'Oc".Tome premier (A-E), 1846, nous informe sur le mot provençal "Det-de-sourcier", c-à-d. "Doigt de sorcier", nom qu'on donne, à Sisteron et dans les environs, aux bélemnites pointues.

Svp. On connais, et veut nos informer, sur quelques ancienns usages , supertitieux, ou légendes populaires, liées à ces fossiles, nommés "doigts de sorcier"?

On connais les genres des bélemnites, les plus communes dans la région de Sisteron?

Merci!

Link to post
Share on other sites

Les rostres de belemnites: ma grand mere, en Champagne, me disait que c'etait des pierres de frondes des anciens. On racontait aussi que c'etait la ou le tonnerre tombait (comme les marcassites...)

Quand j'etais gosse, toujours en Champagne, du cote de Rosnay, on ramassait les nummulites. C'etait des "pieces de monnaies de Gaulois".

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...