Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

▲ Interdiction de ramassage des fossiles et minéraux sur 37 km de côtes en Normandie, non ! >> Il faut participer à l'enquête d'utilité publique 🙂
>> https://www.registre-dematerialise.fr/4130/
Faites svp participer vos proches 🙂 Partagez svp ! >> Réseaux sociaux, courriels aux amis, etc. Plus que quelques jours...▲

Principaux sujets de Géoforum.


▲ Interdiction de ramassage des fossiles et minéraux sur 37 km de côtes en Normandie, non ! >> Il faut participer à l'enquête d'utilité publique 🙂
>> https://www.registre-dematerialise.fr/4130/
Faites svp participer vos proches 🙂 Partagez svp ! >> Réseaux sociaux, courriels aux amis, etc. Plus que quelques jours...▲

Les ammonites se seraient nourries de plancton


Théophraste
 Share

Recommended Posts

Une équipe franco-américaine de chercheurs, coordonnée par Isabelle Kruta, du Centre de Recherche sur la paléobiodiversité et paléoenvironnements (MNHN/CNRS/UPMC), a réalisé au synchrotron ESRF (1) des scans d'une qualité exceptionnelle de fossiles de Baculites, ammonites « déroulées » disparues à la fin du Crétacé, il y a 65,5 millions d'années. Ces recherches ont permis de découvrir que l'un des plus grands groupes d'ammonites (auquel appartiennent les Baculites) avait des mâchoires et une radula (sorte de langue couverte de dents) adaptées pour manger de petites proies présentes dans la colonne d'eau, comme le plancton. Cette découverte, qui a permis aux scientifiques d'élucider la place des ammonites dans la chaîne alimentaire, pourrait également apporter un nouvel éclairage sur la raison de leur disparition. Les résultats sont publiés le 7 janvier 2011 dans la revue Science.

Les ammonites sont de proches parents disparus du calmar, de la seiche et du poulpe. Elles font partie des fossiles les plus connus au monde. Apparues il y a environ 400 millions d'années (au début du Dévonien), les ammonites ont connu une explosion de leur diversité il y a 200 millions d'années (au début du Jurassique). À cette époque, elles étaient devenues si abondantes et diversifiées au sein de la faune marine qu'elles sont aujourd'hui utilisées par les paléontologues pour déterminer l'âge relatif des roches marines du Mésozoïque (-251 à -65 millions d'années) dans lesquelles elles se trouvent.

Dans cette étude, les chercheurs ont utilisé la technique de microtomographie à rayonnement X synchrotron (2) pour vérifier la présence de mâchoires et de radula chez trois ammonites fossiles trouvées aux Etats-Unis dans le Dakota du Sud (lors d'expéditions menées par l'AMNH dans les Grandes Plaines (3)) et procéder ensuite à leur reconstruction virtuelle en 3D. Les images obtenues sont d'une telle qualité que les mâchoires et les dents des radulas ont pu être intégralement révélées.

« Grâce à cette découverte, nous avons pu observer pour la première fois la délicatesse de ces structures exceptionnellement bien préservées et nous avons mis à profit la grande qualité des détails pour comprendre l'écologie de ces animaux disparus. » Isabelle Kruta (MNHN).

« La microtomographie à rayonnement X synchrotron est à ce jour la technique qui présente le plus haut degré de sensibilité pour étudier les structures internes des fossiles sans les détruire», indique Paul Tafforeau (ESRF). « Nous avons procédé à un premier test sur l'un des spécimens d'ammonite après l'échec d'une tentative avec un scanner classique. Les résultats étaient si impressionnants que nous avons scanné tous les autres échantillons disponibles et découvert presque à chaque fois une radula et, pour l'un d'entre eux, de nombreuses autres structures.»

Par ailleurs, l'un des spécimens avait dans la bouche un petit gastéropode et trois petits crustacés (l'un d'eux ayant été coupé en deux). Ces fossiles planctoniques ne se trouvant nulle part ailleurs dans l'échantillon, les scientifiques pensent qu'il s'agit du dernier repas de l'animal et que celui-ci n'a pas été la proie de ces organismes après sa mort. « La présence de plancton dans les mâchoires des Baculites est la première preuve directe du mode d'alimentation de ces ammonites déroulées. Ceci permet de mieux comprendre leur succès au Crétacé », note Fabrizio Cecca (UPMC).

« Nos recherches suggèrent plusieurs choses. Tout d'abord, que la radiation des ammonites aptychophores pourrait être associée à celle du plancton pendant le Jurassique inférieur », indique Neil Landman (AMNH). « En outre, le plancton a été très affecté lors de la crise biotique qui a marqué la limite Crétacé-Tertiaire, et la disparition de leurs ressources alimentaires a probablement contribué à l'extinction des ammonites. » Isabelle Rouget (UPMC) acquiesce : « Nous nous rendons compte à présent que les ammonites ont occupé dans la chaîne alimentaire une place bien différente de celle que nous pensions être la leur jusqu'alors. »

Ces nouvelles microtomographies de Baculites confirment également les résultats de recherches plus anciennes qui montraient que les dents radulaires des ammonites comportaient de multiples cuspides (4). Les scientifiques peuvent aujourd'hui observer la radula dans ses moindres détails : la cuspide la plus grande mesure 2 mm et les dents, très fines, ont des formes variées (en forme de sabre ou de peigne). La mâchoire inférieure est plus grande que la mâchoire supérieure, et est composée de deux moitiés séparées par une fente médiane, ce qui est propre à ce groupe d'ammonites (les aptychophora).

Références :

The Role of Ammonites in the Mesozoic Marine Food Web Revealed by Jaw Preservation. Isabelle Kruta, Neil Landman, Isabelle Rouget, Fabrizio Cecca, Paul Tafforeau. Science, 7 janvier 2011.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour l'article

Il est fort probable qu'en 200 millions d'existence et d'évolution il y ai eu des spéciations suivants les groupes d'ammonites, donc on ne peux pas en tirer des généralités à partir d'un groupe particulier, mais cela démontre que des groupes spécialisés ont existés.

Très intéressant je trouve.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • 6 months later...
Guest Pascalp37

...intéressant !...mais je doute que certains becs de perroquet servaient à bouloter du plancton....plutot crustacés, comme le font les nautiles et autres poulpes aujourd'hui.

Link to comment
Share on other sites

Tout est ralatif, ça dépend de la taille de la bestiole et du milieu dans lequel elle évolue. Mon chat ne chasse pas les même proies qu'un tigre (trop petit et ya pas de buffle dans mon coin :grand sourire: )Dans le zooplancton tu trouves du krill, crustacés, ... ya bon pour les ammonites

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...