Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Ambre - Quésaco ?


Recommended Posts

Ambre - Quésaco ?

La question est posée.

Voyons si certains ont déjà vu ce machin !

Surprise_question.jpg

L’objet photographié (extrêmement petit : 0,05 mm) est une inclusion de l’ambre.

A quoi correspond cet étrange objet ?

Ressemblant à des gants de vaisselle (un peu ratés pour le nombre de doigts proposé à 8), ou, semblable à des ailes d'ange boudinées, quel est donc cet objet fossile de l'ambre?

Quésaco ? Qu'est-ce que c'est ? ...

Si je pose la question, c’est évidemment que c’est une rareté.

Cette vue (ce détail) n’a jamais été révélé !

Et pourtant cet objet est d’une importance capitale !

Alors, d’après vous, Quésaco ?

Eric (Jouons un peu…)

Link to comment
Share on other sites

Organe respiratoire ?

Elamos EST UN SALE [CENSURE !] ...Oui bon, Elamos est un spécialiste !

Gagné !

Cest effectivement un organe respiratoire !

Je suis dautant plus surpris (agréablement surpris !) que la référence fossile na (je crois, et jen suis assez certain) jamais été photographiée !

Tandis que les hommes ont imaginé, (un jour sur un coin de table), pouvoir classer les scorpions en familles à partir de leurs poils (car ce critère différencie effectivement les types) -mais pourquoi prendre les poils plutôt que les formes des vésicules des épithéliums des glandes salivaires [je dis nimporter quoi, cest de lhumour] pourquoi donc avoir laissé de coté dautres organes, certes assez constants, mais qui racontent beaucoup sur lévolution du groupe ?

Après leur étude sur un coin de table, les spécialistes ont imposé que le caractère dogmatique des poil (facile à utiliser techniquement) et aussi fiable, serait la base de classification des scorpions.

Bon, souhaitons que nos spécialistes de taxonomie des scorpions ne travaillent jamais à la classification des ours, la tâche risque dêtre difficile !

Bon bref.

Pour la détermination des scorpions la quête visuelle des poils sappelle la trichobothriotaxie. Cest la science qui se propose détudier la position des trichobothries (soies sensorielles spécialisées) sur les pédipalpes du scorpion examiné.

Lorsque les trichobothries sont facile à observer, (c'est-à-dire lorsque vous-même lobservateur- ne mesurez que 1,237 mm, les soies sont "reconnaissables".

Oui, juste devant vous, elles forment de petites cupules sur la cuticule.

Elles peuvent parfois être difficile à voir si le scorpion a faim et souhaite manger et vous a dans le collimateur, ou, impossible à distinguer si le spécimen en noyé dans l'ambre avec sa morve au nez. (Cest une image, cest de l'humour).

Bref, reste alors les petites "ailes" respiratoires ?

Oui, ces organes sont plus expressifs que les poils, car, ils témoignent rigoureusement que les scorpions ancestraux respiraient par des branchies et étaient strictement aquatiques.

Les archéo branchies des scorpions sont le témoignage dune vie antique passée dans leau (eau de mer, puis, eau douce).

Et, ce détail morphologique dun petit scorpion juvénile à peine de 14 mm (en mesurant de lextrémité des pinces à bout opposé au dard) est surtout un exploit photographique.

Limage (très difficile à prendre) a été réalisée en sur-exposition lumineuse (forte) pour observer lanimal par transparence un peu à la manière dune radiographie aux rayons x.

Bravo à Elamos qui, a (peut-être joué) de chance ?

Mais, je ne critique pas BIEN au contraire !

BRAVO !

Limage montre bien un organe respiratoire.

Un organe respiratoire de scorpion fossile de lambre.

Je vous laisse chercher dans Google via la rubrique images.

Le premier qui me rapporte limage des branchies respiratoires dun scorpion fossile de lambre (un vrai fossile, évidemment, pas une contrefaçon en bakélite) recevra en cadeau un insecte de lambre.

Eric.

Link to comment
Share on other sites

!!!!!!. alors là je suis bluffé, je ne connaissais pas du tout.

Donc si je te comprends bien, il s'agit d'un organe pris par transparence à travers le fossile ?

Oui, en fait j’ai inventé une technique d’observation non destructive des ambres qui me permet de voyager (ou du moins presque) dans les échantillons, à l’intérieur même des inclusions organiques.

Et l’avantage de cette méthode, c’est que le technique offre l’avantage de travailler sur des échantillons bruts.

Les échantillons photographiés peuvent conserver leur épaisseur (c’est le cas évidemment du scorpion).

Le détail de la prise d’image de l’organe respiratoire du super TOUT petit minuscule scorpion (18 mm pour l’animal complet) est vraiment un exploit photographique !

Pour donner un référentiel de travail et des échelles voici un autre visuel avec un trips :

Ambre_technique_photo_trips_petit.jpg

C’est l’invention et non pas l’outil qui permet d’accéder aux souhaits escomptés de faire de belles images des inclusions de l’ambre.

Lorsque certains (laborantins) vantent le prix de leurs matériels onéreux pour faire des images scientifique d’inventaire (des sortes de microscopes avec caméra que l’on appelle trinoculaire), où lorsque d’autres montrent des images 3D toutes grises, preuve peut être faite que la recherche intuitive de solutions inventés (bricolées parfois) est de temps en temps efficace, ou, au moins amusante, puisqu’elle permet d’aller photographier des organes jamais observés (ou presque) de la science comme ces branchies respiratoires du bébé lilliputien scorpion.

Link to comment
Share on other sites

Tu pourrais nous en dire plus sur la méthode de photographie employée ?

J’ai peur de faire une longue, (une longue) digression.

Et, il y a quelques secrets de cuisine que je souhaite conserver. (Ou ne pas donner à la concurrence). La concurrence qui n’est évidemment pas celle des lecteurs du Géo-forum. Bien sûr.

Mais juste pour comparer, allez demander aux spécialistes de la grande institution (ceux qui à l’époque, il y a quelque temps, publiait en noir et blanc) de vous présenter :

- 1) leurs découvertes uniques de photographie comme l’organe respiratoire du scorpion, par exemple, ou, les mélanophores (présenté ici au forum)

je ne suis pas convaincu qu’il vous explique ensuite

- 2) la méthodologie de la prise d’images...

Disons que la méthode photographique utilise les propriétés physiques de la gemme d’ambre.

Plus il y a d’ambre, plus l’exploitation des réponses physiques de la gemme est facile. Et ainsi l’exploration est originale.

L’ambre est disposé sous une ambiance particulière, qui, permet non seulement de voyager "dans" l’inclusion organique mais également de révéler des images fantômes.

Plus d’infos ici sur la technique photos et les images fantômes.

http://laboutiqueajacques.com/Les_plus_belles_images_AMBRE.html

Pour l’instant je ne peux (je ne veux) pas en dire d’avantage.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...