Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2022, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 23>26 juin 2022

Quartz ?


Guest visiteur4
 Share

Recommended Posts

Guest akwaba

Hello

Ok, ça vient pas des Alpes...mais on va faire avec !

Contexte, toujours bordure migmatite/micaschiste et certainement des filons pegmatites dans le secteur.

Dureté : raye le quartz mais des doutes pour la topaze, ou alors difficilement

Densité, pas mesurée

Sections hexagonales, cristaux comme 'enchâssés',

surfaces vitreuses (avec quelques stries) et surfaces plus 'rugueuses' et moins vitreuses (cf.photos)

Rien de transcendant...

mais j'aimerai avoir confirmation, si c'est possible avec si peu d'indices.

post-3524-1270838365_thumb.jpg

post-3524-1270838396_thumb.jpg

post-3524-1270838433_thumb.jpg

A+

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir Stéphane !

" Raye le quartz ", d'accord ! Mais as-tu essayé de le rayer avec du quartz ?

Regarde attentivement les stries, celle du quartz sont perpendiculaires à l'allongement, celles de la topaze sont parallèles à l'allongement… autre chose : la cassure conchoïdale du quartz - le clivage parfait {001} de la topaze… À+

Link to comment
Share on other sites

Guest akwaba

Bonsoir Papyfred

Pour les stries elles sont comme le quartz, perpendiculaires à l'allongement.

On ne peut les voir que sur 2 faces bien lisses...

Pour la cassure, oui conchoïdale...

Clivage, à vrai dire les 2 faces de la pierre 'semblent' être des faces définitives...sur les côtés des cassures.

A+

Oups, EDIT : non j'ai pas essayé de rayer la pierre avec un quartz ...

Link to comment
Share on other sites

Guest akwaba

Salut Phénacite

J'ai passé presque une aprés midi à faire des tests de dureté, et plus j'en fait, moins je comprends...

Pour rayer les Topazes incolores que j'ai (surtout des morceaux de clivage mais avec des faces bien lisses)

avec la même Topaze, et bien je suis obligé d'appuyer comme un dingue pour avoir une griffure...

Mais avec cette pierre, je peux le faire oui, mais je n'arrive pas à 'équilibrer' la force exercée ...

j'appuie pas assez, trop ?

Eternelles questions que je me pose ...

Je comprends vite...mais faut m'expliquer longtemps (lol)

A+

edit : oui je récupère les morceaux de pâte que mon petit neveu balance (il a 2 ans) sur ma terrasse, il adore ...etmoi ça me sert ...

Link to comment
Share on other sites

Guest phénacite

Je me faisais souvent "piéger" car l'arête dont je me servais pour le test était .....érodée, cad arrondie !!! Trouve un côté bien acéré et tu verras la différence !!

Link to comment
Share on other sites

oui il y a des difficultés de précision de dureté notament :

_entre face cristallisée et brute

_entre arête et face

_entre échantillons d'origine différentes....(du fait de la pureté entre autre)

...

c'est pourquoi il faut toujours !!!! croiser les tests (plus yen a mieux c'est !!!) pour approcher une réponse "valable" .....

quand on coince reste que analyses en labo !!!

Link to comment
Share on other sites

Guest akwaba

Hello

Ok, j'ai testé le quartz sur une des faces nettes vitreuses, et il y a bien

une marque. Par contre les faces plus 'rugueuses' pas de trace possible.

Je suppose dureté 7.

Pour du quartz, est-ce courant cet assemblage des cristaux (cf. contraste entre faces vitreuses et 'brutes').

Dommage de pas avoir trouver les cristaux en entier...et d'avoir un meilleur apperçu de la cristallisation.

Bon week-end à toutes et tous.

Link to comment
Share on other sites

Guest akwaba

Hello

Thanks 1frangin !

Ce que je voulais dire concernant le test dureté, par exemple pour la Topaze :

Pour rayer la topaze par autre topaze, je me rends compte qu'il faut vraiment insister,

c'est à dire pour avoir une rayure sur la surface plane et lisse, je trouve que la pression/force exercée

doit être relativement forte...

et c'est là où j'essaie de trouver le juste équilibre/force avec l'échantillon à tester.

Si je dois insister pour avoir une rayure topaze/topaze,

je me dit que la même force doit être appliquée avec l'échantillon test.

Donc, pour moi le test dureté sur topaze par exemple, ne peut pas être à mon avis un test de rayure

avec une 'simple' force sans insistance.

A mon avis je dois exercer la même pression force qu'entre 2 topazes.

Si le 1frangin a un avis (avec ton expérience...), suis preneur !

Ciao

Link to comment
Share on other sites

Hello, :sourire:

les tests de dureté c'est pas toujours probant!

Selon l'endroit du cristal testé et l'usure du minéral testeur (cf Phénacite).

L'idéal c'est de pouvoir faire une trace sans trop forcer et qui ne part pas au nettoyage.

Sinon, il y a les stylets spéciaux pour tester la dureté...plus précis...

whiki :

Pour paraphraser un célèbre jeu, on pourrait appeler cette méthode le « Qui raye qui ». La dureté est une valeur relative, comprise sur une échelle de 0 à 10, qui va mesurer la résistance d'un minéral à la rayure, à l'abrasion (usure), ou à la pénétration. C'est un des plus importants paramètres physiques des minéraux. Il permet souvent d'identifier rapidement un minéral (avec la prise en compte d'autres facteurs). L'échelle la plus souvent utilisée est celle de Mohs (inventée en 1812), qui donne une graduation de dureté de 1 à 10 avec 10 minéraux types.

Dureté Minéral Composition chimique Structure cristalline

1 Talc, friable sous l'ongle Mg3Si4O10(OH)2 monoclinique

2 Gypse, rayable avec l'ongle CaSO4·2H2O monoclinique

3 Calcite, rayable avec une pièce en cuivre CaCO3 rhomboédrique

4 Fluorine, rayable (légèrement) avec un couteau CaF2 cubique

5 Apatite, rayable au couteau Ca5(PO4)3(OH-, Cl-, F-) hexagonale

6 Orthose, rayable à la lime, par le sable KAlSi3O8 monoclinique

7 Quartz, raye une vitre SiO2 hexagonal

8 Topaze, rayable par le carbure de tungstène Al2SiO4(OH-, F-)2 orthorhombique

9 Corindon, rayable au carbure de silicium Al2O3 rhomboédrique

10 Diamant, rayable avec un autre diamant C cubique

Il suffit d'avoir des étalons de dureté connus, et d'essayer de les rayer avec le minéral à identifier. Il y a 4 étalons assez simples et pratiques : l'ongle (2 à 2,5), la pièce en cuivre (3,5) ou la lame de couteau (5,5), et la lame de verre (vers 6,5). Ce qui raye le verre a une dureté supérieure à 6,5 (quartz, corindon, diamant…), ce qui est rayé par l'ongle a une dureté inférieure à 2,5 (d’où les informations dans le tableau ci-dessus). Il faut bien faire attention, lorsque l’on pratique ce test, à ne pas forcer : la rayure doit se faire sans que l’on exerce de pression importante.

Chaque minéral type raye le précédent et est rayé par le suivant. Ainsi, si un minéral (dont on cherche à établir la dureté), raye l'orthose et est rayé par le quartz, alors sa dureté est d'environ 6,5. Dans les tests, il faut prendre un morceau en pointe pour essayer de rayer une surface test.

Link to comment
Share on other sites

Guest akwaba

Hello

On est d'accord sur tout ça...

juste reprendre ce que dit Esor6, quand l'échantillon raye le verre, la dureté est supérieure ou égale

à 6,5...c'est bien ça ?

Mais ma question est plutôt : exerce-t-on la même pression (force) / test rayure entre :

_ 2 calcites

_ 2 quartz

_ 2 beryls

_ 2 diamants

A+

A+

Link to comment
Share on other sites

C'est même pire que ça Akwaba.

La dureté que l'on mesure dépend du plan cristallin ou le test est effectué. Le meilleur cas d'école est le disthène dont la dureté peut passer de 5 à 7 suivant l'endroit ou on effectue le test. Donc si tu prends une pointe "pourrie" et que tu teste une face "dure" tu vas appuyer comme un âne, alors qu'une bonne pointe sur une surface tendre te donnera une rayure nette sans difficulté. Et puis les choses sont parfois encore plus abjectes, vu qu'il y a des diamants qui sont plus durs que d'autre. Je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi. Pour moi il y a trop de paramètres variables pour établir une loi simple mettant en relation la pression à appliquer entre deux solides identique pour provoquer une rayure.

Link to comment
Share on other sites

Guest phénacite

Oui mais 7 fois sur 10 on peut déjà se faire une petite idée !! C'est vrai que dès que la dureté atteint 7 les choses sont un peu plus difficiles. Je vais dire que tout dépend de la zone qui va rayer : il faut qu'elle soit assez "épaisse" sinon avec la pression, même si c'est du "dur" la zone se casse, s'écrase, et le test ne vaut rien. Il faut choisir une partie assez dense sur une partie bien nette n'ayant pas servie. Personnellement je fais plusieurs passages AU MEME ENDROIT!! car des fois on n' a pas assez appuyé, ou des fois la partie testée est recouverte d'un autre minéral qui peut fausser le test : on croit avoir rayer mais dessous "niet"...

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...