Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2022, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 23>26 juin 2022

Qu'est-ce que c'est ?


Recommended Posts

j'ai bien une hypothese valable mais...

Il existe un grand nombre de mineraux differents, beaucoup d'entre eux se ressemblent si bien que l'on risque de les confondre. C'est pourquoi, lorsque l'on veut identifier un mineral avec certitude, il faut avant tout observer ses proprietes physiques, lesquelles peuvent etre mises en evidence a l'aide de tests simples qui sont a la portée de tous.

Nous vous proposons donc de vous guider dans l'identification de votre mineral, et pour cela nous avons besoin de votre participation:

->Il nous faut deja une photo nette de votre caillou (la photo doit etre prise d'assez proche pour que les details du mineral soient bien visibles).

Sur ce point, rien a redire, la photo est tres bien.

->il faudrait autant que possible nous preciser aussi la provenance de votre mineral (au minimum, preciser le departement d'origine, meme si une localisation un peu plus precise serait apreciable)

D'autre part, s'il s'agit d'un echantillon que vous avez collecté vous-meme, il serait egalement utile de nous decrire le genre d'environnement dans lequel il a ete trouvé (ex: montagne? mine? lit de riviere? etc...)

D'ailleurs, lorsque l'on etiquette un mineral, il est important de noter non seulement son nom, mais aussi sa provenance exacte (car celle-ci nous renseigne sur des données essentielles concernant l'echantillon en le replacant dans son contexte d'origine, se contexte c'est son histoire).

->Ensuite, nous avons besoin que vous procediez a trois tests sur votre mineral: il s'agit de trois petites experiences faciles et amusantes, sans lesquelles nous ne pourrons pas vous donner une reponse sure et definitive quant a l'identité de votre caillou. C'est seulement avec les resultats de ces tests que nous pourrons avancer!

Remarque: plutot que de risquer d'abimer votre meilleur echantillon (surtout si celui-ci semble fragile, et c'est effectivement le cas ici), il est preferable de pratiquer les tests sur un specimen de moindre interet si vous en avez un en double (un petit eclat du mineral qui se serait accidentellement detaché de l'echantillon peut aussi tres bien faire l'affaire)

Voici donc les trois tests de base pour identifier un mineral avec les moyens du bord:

1)Test de dureté: avec ce mineral, pouvez-vous rayer:

-le dessus de votre ongle?

-du cuivre?

-la lame d'un canif (genre couteau-suisse)?

-la surface d'une vitre en verre?

-de l'acier trempé (par exemple, une lime a métaux)?

Le test de l'ongle et le test du verre sont les deux plus importants: en tres bref, si le mineral raye l'ongle, alors sa dureté est plus grande ou egale a 2,5 et si le mineral raye le verre, alors sa dureté est plus grande ou egale a 5,5 (Sachez que l'on classe les mineraux sur une echelle de dureté qui va de 1 a 10)

Attention: une vraie rayure ne disparait pas si on la frotte avec le doigt humide.

2)Test de trace: pour ce test il vous faut un carreau de carrelage. Il faut effectuer ce test au dos du carreau de carrelage, c'est a dire sur le coté non emaillé. Il est important d'utiliser un carreau de carrelage dont le dos est blanchatre (et non pas brun/orangé: il faut qu'il soit fait en ceramique blanche et non pas brune!). Le mieux c'est d'utiliser un morceau de porcelaine blanche (non glacée/non emaillée) si vous en avez.

Ce test est tres simple, il suffit de frotter le mineral sur le dos du carrelage de facon a tracer un trait dessus: de quelle couleur exactement est ce trait?

3)Test d'effervescence au vinaigre:

Verser un petit peu de vinaigre sur le mineral: est-ce que ca fait des petites bulles?

Et voila! N'oubliez pas de nous indiquer les resultats de chacun de ces tests.

Une fois ces trois tests effectués nous allons pouvoir essayer d'identifier precisemment votre mineral:

pour cela on se fie d'une part a son apparence visuelle (d'apres la photo), cela permet deja de formuler une ou plusieurs hypotheses quant a la nature du mineral, mais ce sont les tests qui sont les veritables indices car ils vont nous permettre de confirmer une hypothese plutot qu'une autre (en fait, ces tests vont nous eviter une confusion avec un autre mineral d'aspect similaire)

La provenance de l'echantillon sera encore un indice supplementaire pour confirmer une hypothese (car on ne trouve pas n'importe quel sorte de mineral n'importe ou!)

PS: ces trois tests sont des plus basiques, mais si vous etes curieux d'en savoir plus sur l'art et la maniere d'identifier les mineraux, vous pouvez allez voir au lien suivant: http://www.geoforum.fr/index.php?showtopic=5028

(vous y apprendrez plein de choses sur les proprietés physiques et chimiques des mineraux, comme par exemple le clivage, la densité...)

Link to comment
Share on other sites

Merci cascaillou pour ces tests. :question:

En voici les résultats : pour la dureté je pense à du =ou supérieur à 5.5 (la pierre raye facilement un ongle ,raye le verre ainsi que la lame d'un canif).

Concernant la couleur de la trace (sur carreau) il n'y en a pas ou alors vraiment très faible en insistant (rouge bordeaux).

Pour finir ,la pierre ne réagit pas au vinaigre.

Je ne peux malheureusement pas donner de détails pour la provenance. Tout ce que je sais est que la personne qui possédait cette pierre avant moi avait beaucoup voyagé au Maghreb et Proche-Orient d'où il rapportait des pierres. Il a aussi récupéré des pierres dans les Alpes et l'Est de la France.

Link to comment
Share on other sites

donc pas d'effervescence au vinaigre, dureté superieure ou egale a 5,5 et trace de couleur rouge

bon, on a bien avancé :-)

Maintenant je vais te presenter quelques mineraux qui peuvent, dans une certaine mesure, ressembler visuellement a ton mineral.

Ton mineral se trouve biensur parmis ceux-ci.

Eh oui, les resultats de tes tests on bel et bien confirmé mon hypothese de depart, mais je ne dirai rien:

ayant bien observé ton mineral, et grace au resultats des tests que tu as faits, tu devrais desormais etre capable de trouver par toi meme duquel il s'agit.

GRAPHITE:

trace (sur carreau de carrelage): noire a gris metallique foncé

dureté: 1 a 2 (donc ne raye pas l'ongle, et certainement pas le verre)

eclat: metallique (ce qui signifie que le mineral a un aspect metallique brillant/luisant) ou parfois mat (=qui ne brille pas)

transparence: opaque (non transparent, ne laisse pas passer la lumiere)

couleur: noir, gris foncé, gris metalique

effervescence au vinaigre: non

magnetisme: aucun (n'attire pas l'aimant)

autres proprietes: gras au toucher (et il peut laisser des traces noires sur les doigts), sa densité 2,1 a 2,25 (=mineral peu lourd), bon conducteur d'electricité, insoluble dans les acides, clivage parfait, il s'emiette facilement

morphologie: structure en ecaille, parfois agregats spheriques, remplissages terreux, rarement en cristaux...

GHOETITE:

trace: jaune

dureté: 5 a 5,5

eclat: metallique ou mat

transparence: opaque

couleur: brune ou noire

effervescence au vinaigre: non

magnetisme: n'attire pas un aimant normal

autres proprietes: densité 4,3 (=mineral plutot lourd), lentement soluble dans l'acide chlorhydrique concentré, clivage parfait

morphologie: agregats massifs, terreux, souvents a organisation rayonnante, oolitiques, stalactites, concretions, cristaux...

LIMONITE:

trace: brune, brun-jaune

dureté: 5 a 5,5

eclat: mat, terreux, ou soyeux, parfois semi-vitreux

transparence: opaque

couleur: jaune, brune a noire

effervescence au vinaigre: non

magnetisme: aucun

autres proprietes: densité 3,6 a 3,7 (=mineral moyennement lourd), lentement soluble dans l'acide chlorhydrique, non clivable

morphologie: agregats fibreux, terreux, massifs, oolitiques, microcristallins, stalactites...

HEMATITE:

trace: rouge (rouge cerise a rouge rouille -a ne pas confondre avec brun rouille)

dureté: 6,5

eclat: metallique, ou mat

transparence: opaque

couleur: brun-rouge, gris-noir ou noire

effervescence au vinaigre: non

magnetisme: leger (peut attirer un peu un aimant)

autres proprietes: densité 5,5 a 5,3 (=mineral lourd) ,soluble dans l'acide chlorhydrique concentré, non clivable mais se divise/s'emiette en feuillets ou petites lamelles fines (la varieté d'hematite ecailleuse, que l'on nomme spécularite, s'emiette tres facilement)

morphologie: agregats ecailleux, en rosette, grenus, massifs, noduleux et rayonnants, oolitiques, cristaux...

MAGNETITE:

trace: noire

dureté: 5,5

eclat: metallique, gras ou mat

transparence: opaque

couleur: noire a gris-noir

effervescence au vinaigre: non

magnetisme: fort (attire fortement les aimants, et parfois meme se comporte elle-meme comme un aimant en deviant l'aiguille d'une boussole)

autres proprietes: densité 5,2 (=mineral lourd), difficilement soluble dans l'acide chlorhydrique, clivage imparfait

morphologie: agregats massifs, grenus, impregnations, cristaux...

MOLYBDENITE:

trace: gris-bleu, verdatre apres etalement

dureté: 1 a 1,5

eclat: metallique

transparence: opaque

couleur: grise, a nuance gris-bleuatre

effercescence au vinaigre: non

magnetisme: aucun

autres proprietes: densité 4,7 a 4,8 (=mineral lourd), grasse au toucher (et peut laisser des traces grises verdatre sur les doigts), peu soluble dans les acides, clivage pafait, s'emiette facilement

morphologie: en ecailles, agregats feuilletés, rarement en cristaux...

CHROMITE:

trace: brune

dureté: 5,5

eclat: metallique, semi-metallique ou gras

transparence: opaque

couleur: noir, ou brun-noir

effervescence au vinaigre: non

magnetisme: non

autres proprietes: densité 4,5 a 4,8 (=mineral lourd), insoluble dans les acides, non clivable

morphologie: agregats massifs, grenus, impregnations, amas, rarement en cristaux...

PYRRHOTITE:

trace: gris-noir

dureté: 4

eclat: metallique

transparence: opaque

couleur: brun-jaune, bronze

effervescence au vinaigre: non

magnetisme: n'attire a priori pas un aimant normal

autres proprietes: densité 4,6 (=mineral lourd), soluble dans l'acide chlorhydrique, bon conducteur de l'electricité, clivage imparfait

morphologie: agregats grenus, massifs, en tablettes, cristaux...

Link to comment
Share on other sites

Super ces tests ! Merci beaucoup cascaillou :grand sourire:

En voici les résultats :j'observe un magnétisme léger ,la pierre ne réagit pas au vinaigre ,elle s'émiette en feuillets ,elle est opaque ,son éclat est métallique et son empreinte couleur rouille. Je suppose que c'est une hématite d'après les élements que tu as mis à ma disposition.

Link to comment
Share on other sites

effectivement ca m'en a tout l'air, bravo :etude::grand sourire:

et d'autres pourront surement confirmer.

je salue au passage ta bonne volonté, qui recompense largement le temps que j'ai investi dans ces petits laius pedagogiques :super:

Comme tu a pu le constater, identifier un mineral, c'est avant tout croiser les resultats d'un maximum d'observations et de tests, de facon a ne retenir que l'hypothese la plus probable quant a la nature du mineral.

Et les tests de trace et de dureté doivent toujours venir en premier, car meme si ces deux seuls criteres ne suffisent pas en eux-memes a obtenir une reponse definitive, ils permettent deja d'orienter la recherche dans une direction precise, ce qui elimine d'emblée un grand nombre de possibilités.

A partir de la, on recoupe avec d'autres observations et tests pour affiner la recherche jusqu'a finalement parvenir a trouver sans ambiguité l'identité du mineral, quelques essais plus specifiques (comme dans ton cas le magnetisme) pouvant venir confirmer le choix fait.

Evidemment dans certains cas l'identification d'un mineral peut etre un peu plus ardue, car il peut arriver de tomber sur un mineral dont l'aspect et les proprietes physiques soient tres proches de celles d'autres mineraux semblables. Auquel cas, pour obtenir une identification sure du mineral, il peut s'averer necessaire de proceder a des observations plus precises (ex: forme des cristaux, observation du clivage...), a des tests physiques supplementaires (ex: mesure precise de la dureté, de la densité...), et dans les cas les plus difficiles, a des analyses chimiques.

Mais dans le cas present, il n'y a effectivement qu'un mineral correspondant precisemment a ta description et c'est bien l'hematite (la trace rouge bordeaux que tu as evoquée est notemment caracteristique).

Comme tu l'avais pressenti, l'hematite est effectivement un minerai de fer, de formule Fe2O3, un oxide de fer donc (en chimie on le nommerai oxide ferrique, ou oxide de fer III)

L'une des ancienne methodes d'extraction du fer consiste a reduire le minerai avec du charbon de bois dans un bas fourneau pour obtenir une masse heterogene de fer que l'on apelle loupe, massiot ou éponge de fer.

Si tu veux voir les differentes formes que peut prendre l'hematite, va au lien suivant (plus de 1000 photos d'hematite!):

http://www.mindat.org/gallery.php?min=1856

En tout cas, j'espere que la demarche t'aura interessée et divertie, et si tu souhaite approfondir les methodes d'identification des mineraux, je te recommande vivement la lecture du sujet suivant: http://www.geoforum.fr/index.php?showtopic=5028

Et si lors de prochaines investigations mineralogiques tu as besoin d'une base de donnée (avec images a l'appui) te premettant de rechercher des mineraux par leur proprietes c'est http://www.mindat.org/

a +

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...