Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2022, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 23>26 juin 2022

Identification chimique


Recommended Posts

Je pense que tu voulais dire des tests chimiques pour identifier les minéraux , et non pas les roches, parce que la détérmination de celles-ci se fait généralement sous microscope.

Les tests chimiques par le biais de certains acides comme l'HCl par exemple , aident à avoir tout simplement une idée sur la nature carbonatée ou non des minéraux, si le test est positif, on est devant un minéral carbonaté...

NB : L'utilisation des acides se fait avec beaucoup de précaution

Bien amicalement

Link to comment
Share on other sites

On commencera toujours par pratiquer les tests d'identification physique (dureté, trace, clivage, etc...) pour orienter la recherche dans une direction

Ensuite, si besoin est, des tests chimiques permettront de preciser cette premiere orientation, ou de confirmer une identification

Si tu veux en savoir plus je te recommande tres vivement l'ouvrage suivant: "quel est ce mineral?" de Jean-Claude Berthelay (on peut l'acheter online pour quelques dix euros)

La premiere partie du livre traite des criteres d'identification physique (qui sont d'ailleur particulierement bien expliqués), et la deuxieme partie (qui constitue la majeure partie du livre) traite exclusivement des methodes de determination chimique (par voie seche comme par voie humide)

C'est un ouvrage que je n'ai decouvert que tres recemment, et que je considere deja comme l'un des livres indispensable pour tout amateur de mineralogie (et si tu veux en savoir plus sur la determination chimique des mineraux c'est sans aucun doute l'ouvrage qu'il te faut)

Par contre, tu realisera que l'identification chimique suppose un certains investissement pecunier: deja il te faudra un minimum de materiel (un petit chalumeau, de la verrerie de laboratoire, etc...) ainsi que des reactifs chimiques assez divers (lesquels peuvent etre achetes par le biais de fournisseurs specialisés, mais ceux-ci ne les vendent que par quantité superieure aux besoins du mineralogiste, ce qui fait que ca revient vite assez cher, a moins de faire des achats groupés)

Autre remarque: les produits chimiques les plus utilisés sont globalement peu dangereux a l'exception du reactif de Montequi (a base de chlorure mercurique tres toxique et cancerigene), et des acides et bases fortes concentrés (HCl, H2SO4, HNO3, NaOH et KOH qui sont tous tres corrosifs, le port de gants et surtout de lunettes de protection etant obligatoire)

Le livre fait aussi couremment mention de l'utilisation de HF (extremement corrosif et tres toxique) pour dissoudre les mineraux silicatés, mais l'ouvrage precise aussi que pour cet usage on peut tout aussi bien utiliser KOH a la place (je pense qu'il est donc preferable de s'abstenir d'utiliser HF)

Link to comment
Share on other sites

ah merde, je m'etais pas rendu compte de ton jeune age...le bouquin reste excellent et tres instructif, cela dit la manipulation de produits chimiques reste reservée au personnnes averties (et possedant un minimum de bases en chimie) et n'est donc pas recommandable pour un petit jeune comme toi, mais peut-etre ton proffesseur de chimie pourrait-il t'assister, avec le materiel de l'ecole?

De toute facon, la plus part des mineraux que rencontre le debutant peuvent etre identifiés par leur simples proprietés physiques (et il n'est alors aucunement necessaire d'avoir recours a la chimie)

D'aileurs si tu a besoin d'aide pour identifier tes mineraux, n'hesite pas a demander de l'aide sur le forum (auquel cas pense a poster une photo nette de l'echantillon, et a indiquer le resultat des test de dureté, de trace et d'effervescence au vinaigre)

Link to comment
Share on other sites

Guest Rémi BORNET

:siffler:

Autrement il y a le MEB avec détecteur EDS, très bien pour avoir une idée de la compo chimique, ça fait de l'imagerie on a donc la forme du cristal. Mais très cher aussi... Les nouveaux MEB, analyse jusq'au bore, sans nécessiter d'azote pour le détecteur EDS, 50 000€ aujourd'hui, c'est cher mais quand même moins que les MEB de table à 250 000€, d'ici 15-20 ans ça devrait devenir accessible. :siffler:

:triste:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...