Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

grenat66

Membre
  • Content Count

    372
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by grenat66

  1. Dans les archives communales ou départementales des P.O, on ne retrouve pas de trace précise et vérifiable d’exploitation des grenats. Ce qui ne signifie pas qu’il n’y en ait pas eu, mais si des grenats locaux ont vraiment été taillés (on pense notamment à ceux des alluvions de l’Agly) la production devait être bien faible ou du moins très insuffisante pour alimenter les bijoutiers du département. Pour faire face à la demande de leur clientèle, les bijoutiers s’approvisionnaient auprès des tailleries du Jura, puis à partir du milieu du XXeme siècle auprès de celles d’Idar-oberstein. Quant à la provenance du brut, pas mal de pays producteurs dont la République tchèque (Bohème), l’Inde, le Sri-Lanka… Perso, en 10 ans de prospection, je n’ai pas trouvé un seul grenat qui soit de dimension et de qualité suffisantes pour être taillé puis monté sur un bijou. Il en est de même parmi mes connaissances qui s’intéressent aux grenats des Pyrénées-Orientales. Comme Alain Abreal le précise, tu peux en savoir plus en consultant le site de l'Institut de Grenat. Des articles sur le sujet y ont été publiés et le fondateur de l'Institut (Laurent Fonquernie) est un spécialiste incontournable de l'historique du "Grenat de Perpignan". http://www.institutdugrenat.com/2020/04/le-grenat-une-pierre-aux-facettes-un-peu-catalanes/ (La partie consacrée à la bijouterie roussillonnaise se situe dans les dernières pages de l'article)
  2. Salut Mica. Je dois bien me rendre à l'évidence, je ne suis plus tout jeune, mais de là à me demander s'il s'agit de réalisations personnelles... (j'ai bien précisé que ces pierres avaient été taillées au début du XXeme siècle). Bon, pour cette fois je veux bien passer l'éponge... Trêve de plaisanterie : ces pierres ne m'appartiennent pas, elles sont la propriété d'un bijoutier perpignanais qui les conserve précieusement. Ceci étant dit, il s'agit de grenats dits "taille Perpignan" ce qui ne signifie en aucun cas que le brut provient des Pyrénées-Orientales, mais que cette forme de taille est spécifique des grenats employés dans la bijouterie roussillonnaise... Pas de culasses pour ces pierres qui, avant d'être serties, sont posées sur un paillon réflecteur (rouge) qui permet de souligner la couleur de la gemme...
  3. Un contexte favorable à de telles cristallisations ne peut-il pas se produire à des périodes différentes ? Ou peut-être le mot "périodes" n'a pas ici le sens que je lui accorde ?
  4. Du coup, maintenant que j'habite loin des P.O, ta découverte sonne à mes oreilles comme un petit air de nostalgie... mais pas suffisamment pour me donner envie d'y revenir (il va falloir que je change de pseudo) ! En tout cas, mes compliments et bonne continuation. Je reste à ta disposition pour les dégagements.
  5. Le cristal, lorsqu'il était entier devait être assez balèze ! Donc à priori il n'y a pas vraiment de raison pour que tu ne trouves pas son grand frère... complet. Et là, je serais curieux de voir la bête ! J'imagine aussi le caillou une fois taillé, puisque tu précises que tous ne sont pas fracturés. Donc, bonne continuation, j'attends la suite avec impatience.
  6. Bonjour, Qu'ils soient photographiés au soleil ou à l'ombre, la couleur de ces cailloux parait bien "sympathique". En revanche, je me demande comment tu t'y prends pour tailler des pierres aussi petites. Peux-tu nous dire quelles sont les dimensions des plus gros échantillons que tu as trouvés ?
  7. Le saphir "envoie" par sa couleur, bien que petit il n'a rien à envier à certains sri-lankais ou autres provenances prestigieuses. Les autres pierres sont pas mal du tout et notamment le grenat.
  8. Pour le dernier commentaire... se rapportant au premier : excellent et probablement très proche de la réalité !
  9. Tu pourras récupérer de précieuses infos sur les corindons français (notamment où les trouver) en achetant le n°spécial "Saphirs et rubis de France" auprès de la revue Le Règne Minéral. La publication date de 2010, mais il me semble que des exemplaires sont encore disponibles (20€).
  10. Bonjour, De plus tu devrais avoir le choix car à ma connaissance trois rivières portent ce même nom dans le Puy-de-Dôme : la Couze Chambon, la Couze Pavin et la Couze d'Ardes. Quant au fait qu'il y ait des saphirs dans l'une d'entre elles (ou dans plusieurs) rien de moins sûr. En tout cas, bonne prospection... et sait-on jamais !
  11. Merci gryph58. Par les temps qui courent, un compliment et un petit trait d’humour sont toujours les bienvenus. Le caillou est une découverte d’Aldebaran66, en fait deux seuls échantillons de ce type après une prospection méticuleuse de l’endroit. Comme à l’habitude, le département livre ses trésors avec beaucoup de parcimonie…
  12. Grenat almandin (cristal 2,7cm) Néfiach (pyrénées-Orientales) Désolé, mais je n'ai pas d'autres départements à proposer...
  13. Merci Serge, C'était très peu probable je l'admets. Vous avez certainement raison quant au fait qu'Alain ne se serait pas vraiment intéressé à ce gisement lorsqu'il exposait au Guéry. D'ailleurs je ne me souviens pas d'avoir vu des sanidines sur son stand, mais bien plus de 40 ans ont passé et la mémoire étant ce qu'elle est...
  14. Sympas ces petits cailloux. Pour un débutant dans le domaine de la taille, je trouve que tu te débrouilles pas mal du tout. Donc bonne continuation. Tu as trouvé les saphirs dans les environs de Saint-Georges-d'Aurac ?
  15. Surprenant de retrouver une sanidine auvergnate dans ce musée. Peut-être un Américain en vacances l’a-t-il achetée il y a bien longtemps au lac du Guéry…
  16. J'ai connu un tel scénario dans le massif des Albères où j'avais trouvé des grenats entre 1 et 2cm, bien formés, avec de belles troncatures, engagés dans de la pegmatite... dans un talus, en contrebas d'une route forestière. A l'évidence, ils avaient été trainés sur plusieurs dizaines de mètres, voire même beaucoup plus, lors de la construction de ladite route. A un tel point que lorsque je suis revenu accompagné, il nous a été impossible de déterminer l'endroit exact où ils étaient en place. Pourtant Dieu sait que nous avons passé du temps à essayer de trouver des traces sur l'accotement, le talus, mais le chantier étant ancien, plus aucun indice (revégétalisation, éboulements...). En tout cas, merci au bulldozer sans l'aide duquel les grenats n'auraient probablement jamais été mis au jour. Celui-ci en faisait partie (bon, c'est pas un caillou de La Salvetat mais il illustre ce dont nous parlions.)
  17. "la réalisation de travaux TP", "beaucoup de temps et de prospection", "et une pincée de chance" : en fait, les ingrédients habituels pour faire de belles découvertes. Une lame de bulldozer ou autres engins de TP remplacent avantageusement des dizaines d'heures de travail à la pioche et à la pelle... et certainement même bien au delà. J'imagine que le secteur doit être étroitement surveillé au cas où... Avec un peu d'imagination, on peut penser à ce qu'il y a sous nos pieds lorsqu'on se balade dans le secteur.
  18. Bonjour, "Le petit poucet de cette poche dans les 2,5 cm " : petit, peut-être, mais superbe assurément ! Depuis ces fameuses découvertes des années 80, notamment celle de Maurice Laboye, aucune autre n'a été faite ?
  19. Belle "part de gâteau" que voilà ! Mais un peu indigeste tout de même...
  20. A Obélix bien sûr ! D’ailleurs chacun sait qu’il était un grand collectionneur de minéraux (ci-dessous un aperçu de la vitrine dans laquelle il les exposait). Le mystère des alignements de Carnac est enfin résolu !
  21. Tout à fait d'accord... Un petit moment d'humour, histoire de détendre l'ambiance (on en a bien besoin dans ces moments difficiles)
  22. Croix pectorale du cardinal Isidro Gomá y Tomás (1869 - 1940) Améthystes et diamants montés sur or. Trésor de la cathédrale de Gérone (Espagne)
×
×
  • Create New...