Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

Néodyme

Membre
  • Content Count

    244
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    centre var
  • Intérêts
    MINERALOGIE, ....géologie

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Ah ah oui très juste! J'ai fait un amalgame avec la Romanche où je vais aller bientôt aussi. Ca mérite un bon...ramponneau. JP
  2. Voici un peu de pyrite et de dolomite de Romanenche (dans un caillou que les enfants, qui passaient par là, m'ont ramené) Par la même occasion, si icarealcyon pouvait répondre à mon MP..... JP
  3. Bonjour, Ce serait bien si la question ne restait pas sans réponse. Vous devriez vous rapprocher d'un grand musée de minéralogie ou une université qui enseigne la minéralogie et demander au conservateur de bien vouloir vous faire une analyse. Si vous acceptez de vous démunir d'un bout de votre échantillon (il est gros, ça devrait être acceptable) je pense que vous trouverez quelqu'un pour vous faire l'analyse gratuitement. C'est suivant où vous habitez. Vous pouvez tenter le MNHN de Paris (Mr. Chiappero), je pense aussi au muséum de Lausanne (Mr. Meisser). Voire l'université de Clermont-Ferrand, mais je ne connais pas trop. Il y a aussi le musée des Mines Paris Tech, mais pour ce type d'analyse je crains qu'ils ne soient obligés de se retourner vers le MNHN, donc... Quant au musée de la fac de Jussieu (UPMC), je n'ai plus de contacts, vous pouvez tenter de passer par l'association des Amis du Musée. Tenez-nous au courant. JP
  4. Tout à fait passionnant. Je ne connaissais pas ce travail sur la comparaison Mohs-Vickers. GARDEZ BIEN TOUS CE POST EN MEMOIRE, VOUS VOUDREZ SUREMENT LE RELIRE UN JOUR Ca montre que Geof peut parfois aller bien au delà des polémiques stériles et permet le partage des connaissances, et c'est heureux! JP
  5. Hello, Bon, je reviens étaler un peu ma science, j'ai beau être en retraite, j'ai encore mon diplôme d'ingénieur dans la poche, et il date d'une époque où on n'avait pas d'ordi, et où on avait intérêt à s'y connaître en métallurgie avant de se lancer dans la construction d'un pont ou d'un avion. Si on parle de dureté, il ne faut pas aller chercher des cas extrêmes. -le quartz définit le niveau 7 sur l'échelle de Mohs, et l'orthose (feldspath) le niveau 6. Ca vaut le coup d'investir 4 ou 5 euros et d'acheter un petit quartz et un petit feldspath bien pointu dans les "boîtes à gamins" qui pullulent dans toutes les bourses (...aux minéraux...s'entend!). -le verre est généralement donné pour 6,5, mais là aussi il faut entendre "verre ordinaire" ou verre à vitre. J'ai fait des essais comparatifs entre une vitre lambda et une vitre trempée et du verre dit "cristal" (qui est juste un verre au plomb pour faire de la jolie vaisselle). Après j'ai trouvé des verres beaucoup moins durs (bouteilles) et aussi des plus durs. Donc la dureté du "verre" est d'"environ" 6,5. C'est juste indicatif et sans garantie. En pratique j'ai un petit carré de verre ordinaire qui me sert à tester les cristaux. -Pour l'acier, c'est encore plus vaste. Le pb, c'est qu'il y a des centaines de variétés. Un acier, c'est quoi? D'abord, c'est du fer, avec plus ou moins d'éléments d'alliage en plus. Le premier est le carbone: on part d'aciers à bas carbone (et peu d'autres choses) qui sont très "mous" (on dit ductiles) vulgairement appelés "aciers à ferrer les ânes", jusqu'à des aciers très fortement alliés, à fort taux de carbone ou pas. On va tomber dans des aciers spéciaux très durs, qui servent par exemple dans les tuyères ou les turbines de réacteurs. Ces aciers peuvent comporter dans leur formule du titane, du tungstène, du molybdène...etc. Et là on peut tomber sur des "anomalies". En effet, selon les conditions d'élaboration, le carbone peut s'allier au tungstène pour former du carbure de tungstène, réputé pour sa dureté, qui, au lieu de se "diluer" uniformément dans l'acier, peut s'agglomérer et former des "clusters" qui vont donner localement des points très durs, au point qu'une telle pièce pourra rayer du quartz. Alors quand on dit que l'"acier" a une dureté de 5+, il faut entendre un acier courant, "grand public", mais de bonne qualité, pas pour ferrer les ânes. Par exemple, j'ai testé: un couteau suisse, une pointe à tracer, un scalpel, une grosse aiguille à coudre, et tous ces objets sont rayés par le quartz et l'orthose. Rayent-ils l'apatite? Je n'ai pas d'apatite assez grosse pour faire le test. Si on essaye de les rayer les uns avec les autres, (à la main bien sûr, pas avec un étau-limeur) on se rend bien compte qu'ils se valent. On sait tous qu'on peut scier un fer à béton avec une scie en acier, ou qu'on peut limer un acier avec une lime également en acier. Mais, oui, il y en a bien un qui est plus dur que l'autre, donc il faut choisir avec un peu de bon sens, et pour tester une dureté prendre plutôt un acier dur. Voilà, j'espère que ça évitera des discussions oiseuses. JP
  6. Bonjour, Pour répondre au début du début, voici quelques échantillons de fluorine française naturellement cristallisée en octaèdre: -une petite fluo couleur ocre de Fontsante -des petites fluos violettes de Lozère -une fluo de l'Avellan entièrement recouverte de cristaux de quartz, mais en dessous on distingue bien l'octaèdre Et pour finir, toujours de Lozère, une fluo couverte d'oxyde qui donne de jolies irisations
  7. Personne ne veut me répondre? Bon, je vais faire un effort. Quelques échantillons: dundasite, pyromorphite, azurite (c'était il y a déjà quelques années, d'où ma question) JP
  8. Pour reparler d'autres cailloux d'ailleurs dans le Var, j'ai eu l'occasion de prospecter les schistes du Cap Nègre. Déjà au cap Nègre même, en dessous de la villa des Bruni et jusqu'au bout du cap. Il y a des zones un peu différentes qui se succèdent: une zone à grenats, de quelques mm, et de couleur lie-de-vin, puis une zone à staurotides assez jolies car souvent gemmes et bien oranges, et enfin une zône où apparaissent ce que j'ai toujours cru être des tourmalines (shorl) assez sombres, d'un jaune verdâtre/brun presque noir et gemmes. Je mets quelques photos, qui ne sont pas des plus belles, mais qui expliquent ce que je veux dire: Ouais, la photo du shorl, pas top. Mais j'ai aussi été prospecter du côté de la Verne. Sur le GR qui fait le tour de la colline, par endroits, il y a tellement de grenats par terre qu'on croirait que le chemin a été gravillonné. Là on voit mieux les différences grenat-staurotide-tourmaline (supposée) Et puis j'ai aussi trouvé des cristaux en gerbe, très noirs, mais ce n'est pas du shorl. Hornblende???
  9. Quelques améthystes du Défends au dessus de StRaph. Depuis, bulldozers et bétonneuses sont passés par là. Elles remplissaient des bulles dans la rhyolite. JP
  10. Hello, En général, les zones minéralisées dans les fissures de l'estérellite ont littéralement été "bouchées" par un remplissage tardif de calcite. Une seule solution: éliminer la calcite avec de l'acide chlorhydrique. Mais il faut faire attention: il y a parfois des cristaux flottants, et donc si on enlève la calcite, ils partent avec. Donc suivre l'attaque de près, et même en final laisser un petit chouïa de calcite pour conserver une certaine tenue à la couche de minéraux. Ensuite rincer abondamment, et faire un bain de rinçage intermédiaire avec de l'eau additionnée de bicarbonate de soude. Attention, l'acide, ça ronge! JP
  11. Le tout premier post de la liste (épinglé) explique comment on mesure une densité! Comme disait la pub: "Et à quoi ça sert, que JP y se décarcasse!" JP
  12. Bronze +1 Morceau de fusée plausible. Autre possibilité: cage de roulement (butée) à billes JP
  13. Désolé, j'arrête là, pas la peine de polémiquer. Il y a deux mondes qui s'opposent et ne peuvent pas se comprendre. JP
  14. Eliminer la galène, c'est facile, il suffit de regarder si c'est dur ou pas, et de mesurer la densité. Ce qu'il faudrait faire de toute façon pour savoir de quel ferroalliage il s'agit. Comme je l'ai déjà dit, pour faire des aciers fortement alliés, les métallurgistes passent par des alliages intermédiaires, en général des eutectiques: ferrochrome, ferronickel, etc. Ensuite, pour faire par exemple un acier inox 18-8 (le plus courant, et non magnétique) il suffit de fondre ensemble ces deux alliages pour obtenir l'inox recherché, éventuellement en rajoutant en faible quantités des métaux donnant de propriétés particulières: Mo, Ti...etc. Ce qu'il se passe, c'est que ces fours qui fonctionnent en continu sont arrêtés une fois par an pour remise à neuf, et là on y va carrément au marteau piqueur, et s'il restait un peu d'alliage solidifié au fond, ça donne des trucs assez jolis comme ceux ci-dessus. JP
×
×
  • Create New...