Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


tempo

Stacker précis sans l'être

929 messages dans ce sujet


La conclusion est simple..... Lorsque la diffraction domine ( diamètre tache > 2 pixels) la pdc diffraction domine tout (l'autre n'existe pas) et seule la diffraction existe. Bien sûr on peut ajouter du flou en plus mais il n'y a aucun marge de plus. Un ajout se traduit par une dégradation de l'image.

Si le capteur est saturé (un grand capteur avec peu de définition et une lentille de tube de focale courte.....) avec une diffraction faible. Bref si la résolution image > résolution du capteur alors vous avez une marge additionnelle géomètrique.... Mais elle se base sur le fait que votre capteur est peu efficace. Bref si vous une image de 4000 lignes et que votre capteur ne peut en capturer que 2500 alors vos avez cette marge de pdc pour que l'image passe à 2500 lignes....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Quelques précisions.

Comment comparer le cdc qui voit une tache parfaite (au sens géométrique) et la diffraction qui voit une tache avec une variation d'intensité lumineuse ?

1280px-Airy-3d.svg.png

Le critère de Rayleigh indique que je peux distinguer les taches si elles sont séparées de la valeur de un rayon r = 0.6 lambda/ON

C'est à dire qu'on peut analyser ces taches comme étant plus intense au centre et que je peux poser qu'elles sont deux fois plus petites (avec une perte de contraste).... c'est à dire des taches de rayon r = 0.3 lambda/ON au sens géomètrique. Elles se touchent quand je ne peux les distinguer en limite.

ainsi on a un capteur qui voit à deux pixels..... et des taches qui sont deux fois plus petites. Ainsi pour un 10x et ON = 0.28 la résolution est de 1 um pour des taches de 2 um. Cependant on peut les analyser comme des taches de diamètre 1 um.... Quand j'observe donc un objet avec des taches de 2 um (en fait elles sont sur le capteur modulées par le grandissement) je peux les analyser avec le critère de rayleigh comme des taches de 1 um de diamètre.

En largeur mon capteur de 6000 pixels ne peut voir que 3000 pixels ces taches (deux pixels pour résoudre).... Ainsi j'observe 3000 taches de 1 um pour un champ de 3 mm. Les deux résolutions sont égales.

C'est important à comprendre car j'ai pour mixer diffraction et cdc utilisé ce fait qui est vérifié par les mesures. On peut voir les taches de diffraction au sens géométrique à condition d'y inclure ce critère lié à la variation de l'intensité. Le calculateur intègre ce paramètre.

On peut si on ne fait pas attention faire deux erreurs qui se compensent. Je calcul le diamètre d'une tache : 2 um. Et je considère que les capteurs sont efficaces à un pixel. Ainsi pour 6000 pixels j'observe 3000 taches pour un champ de 3 mm.

Donc pour comprendre :

- Il faut deux pixels en largeur pour analyser un point.
- La variation d'intensité de la tache d'airy permet de voir les taches comme des taches deux fois moins large (un peu de contraste en moins).

Je vais faire un schéma....

newmacro1352.jpg
newmacro1353.jpg

Ici un calculateur qui intègre diffraction et quand il existe le cercle de confusion. C'est un fichier open office (libre office aussi).

Ne pas utiliser microsoft !!!

http://www.alpinismeetmineraux.fr/mineralogie/macro/newmacro/pdc.ods

Ici pour des mesures

http://www.geoforum.fr/topic/2577-tous-a-vos-micro-mineraux/?p=551381

http://www.geoforum.fr/topic/2577-tous-a-vos-micro-mineraux/?p=551139

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La suite bientôt

newmacro1355.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est un article super bien détaillé, le problème c'est que je n'y comprends rien, (ce ne sont pas tes explications) c'est simplement que c'est trop théorique pour moi, en fait il faudrait que tu nous montre ton installation et que tu donne quelques éléments clés pour comprendre les dites explications.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est en construction.... justement

Mais ça demande du temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'attends cela avec impatience alors, bonne continuation

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voici des éléments clés

newmacro1359.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je lis des absurdités ici et là donc rappelons donc :

la pdc pour tout capteur résolu est dans nos montages limitée par la diffraction. Elle ne dépend en rien du grandissement (ou du grossissement) sauf à aller vers le vignettage. Il est impossible pour les capteurs de 24 Mpixels de percevoir le cercle de confusion avec des objectifs comme les mitutoyos plan apo sans vignettage.

Un capteur de 24 Mpix permet de résoudre les images des mitutoyos et donc un surcroit de définition ne sert strictement à rien.

Un capteur de 24 Mpix ne peut servir que si la taille de l'image est adaptée au capteur. Dans le cas contraire la résolution de l'image est réduite dans les montages standards sauf pour un grand capteur plein format.

UN capteur plus grand ne doit pas voir plus large pour une résolution donnée. Sinon c'est que l'adaptation n'est pas bonne. ON ne peut comparer deux capteurs de même résolution qu'avec des champs identiques.

Les objectifs anciens de faibles ouvertures n'ont pas besoin de capteurs grands et modernes. La qualité est réduite par la faible résolution de ces objectifs. UN capteur de 10 Mpixels suffit le plus souvent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon comme je vois les dinosauriens chercher ce que mon calculateur donne depuis des mois ;) je donne quelques séries de profondeur de champs ici :

En l'absence de saturation du capteur (99 % des cas avec un capteur de 24 Mpix) :

On a PDC diffraction =

au 20x avec ON= 0.4 la PDC est de 3.9 micromètres avec le vert. Cependant c'est un peu moins car les capteurs sont meilleurs dans le vert. Donc la règle des deux pixels est une règle exigeante....

au 10x on a PDC = 8.3 micromètres pour une ON = 0.28.

au 40 x avec ON = 0.5 on PDC = 2.4 micromètres ......

Bonne journée :).... aie aie dur de ne rien comprendre.

http://www.alpinismeetmineraux.fr/mineralogie/macro/newmacro/pdc.ods

Et rappelons la règle, tant que la résolution de l'image est inférieure à celle du capteur (en suivant sauf monochrome la règle des deux pixels) alors seule la diffraction est dominante..... C'est la physique (ça tombe bien je crois que c'est ma formation de base :) ). Après si la résolution du capteur est monstrueuse (avec une densité adaptée) alors on peut obtenir une PDC supplémentaire.

Cependant la règle des deux pixels est un peu trop exigeante. Si on observe les tests de MTF 50 on peut obtenir un peu mieux. C'est à dire qu'un capteur de 6000 pixels peut observer un peu plus que 3000 bandes sur une mire. Je dirais dans les 3300 bandes (noires et blanches).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un lien intéressant et attention au fait que pour bien échantillonner il faut une fréquence double environ (un peu moins) => 6000 pixels pour 3300 bandes.

http://www.imatest.com/docs/sharpness/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

1/5

Les cours magistraux, c'est bien mais c'est quand même plus facile quand on passe aux TD.

Voici un essai simple à réaliser pour comprendre comment ça marche. Ce n'est pas tout à fait la méthode Tempo mais c'en est très proche.

Vous avez besoin de l'équipement minimum pour faire de la photo de micro minéraux :

- une binoculaire avec correction dioptrique (elles l'ont presque toutes)

- appareil photo avec mode macro et mise au point manuelle

- un pied.

L'idéal c'est de pouvoir piloter l'appareil depuis l'ordinateur via un câble usb.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

2/5

La correction dioptrique, c'est cette petite bague placée sous un des deux oculaires de la bino qui permet de compenser les différences de vision entre les deux yeux.

post-10860-0-28956900-1459074943_thumb.j

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

3/5

Vous accrochez l'appareil sur son pied et vous le positionnez dans l'axe de l'oculaire équipé de la correction dioptrique.

Il faut un peu tâtonner pour trouver la bonne position de l'appareil : alignement des axes optiques, bonne distance et en même temps trouver le bon réglage de la bino sans toucher à la correction dioptrique...

Une fois que tout est en place, que la mise au point est bonne, vous ne touchez plus à l'appareil sauf pour déclencher si vous n'êtes pas relié à l'ordinateur (dans ce cas, il est indispensable d'utiliser le retardateur)

post-10860-0-23742300-1459074981_thumb.j

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

4/5

On peut alors prendre une série de vues tranquillement en tournant légèrement la bague de correction dioptrique entre deux déclenchements.

Vous verrez qu'une rotation à main levée de la bague de correction permet un décalage du plan de mise au point suffisant pour faire du stacking.

Voici un exemple de vue réalisée avec ce montage : 12 vues successives assemblées avec combineZP, champ de 2,7 mm.

post-10860-0-08506400-1459075008_thumb.j

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !


Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.


Connectez-vous maintenant