Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


elparigot

Membre
  • Compteur de contenus

    611
  • Inscription

  • Dernière visite

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    PARIS
  • Intérêts
    trouver les plus belles pièces possibles. s'en donner les moyens

Visiteurs récents du profil

9 137 visualisations du profil
  1. Merci pour les réponses. Vous êtes drôlement bien équipés ! (pour la petite histoire, j'ai sollicité récemment le musée de Berlin pour une analyse et l'on m'a répondu que le labo de rayons X ne fonctionnait "pas bien" en ce moment).
  2. Bonjour. Peux-tu nous en dire plus sur les analyses permettant de distinguer pyrites et marcassites (même composition chimique mais système cristallin différent). Je suis très intéressé par le sujet !
  3. Minéraux AUVERGNE / PUY-DE-DÔME

    bien vu !
  4. Nettoyeur haute pression pour minéraux et cristaux

    Juste une remarque : sur les kit de sablage vendus chez les fabricants de Karcher le tuyau qui plonge dans le seau d'abrasif est raccordé juste à la sortie du jet (donc bien après les pièces mécaniques susceptibles de s'user). La seule pièce qui pourrait éventuellement s'user est la buse de sortie.
  5. Les minéraux pyrénéens

    vraiment remarquable !
  6. Fluorite d'où?

    Merci pour la photo ! Pour celle-ci, la provenance ne fait aucun doute, du coup sa fluorescence (s'il ne s'agit pas d'un reflet "traître" sur les cristaux particulièrement brillants de ce gisement) en fait une pièce particulièrement intéressante. Après quelques essais infructueux je m'étais persuadé que les fluos de ce gisement ne réagissaient pas (ondes longues).
  7. Fluorite d'où?

    Merci pour les photos ! - sur la première photo il me semble voir une structure bréchique où des fragments anguleux de l'encaissant sont emballés par de la fluorine. Cela me semble exclure complètement Berbès comme origine possible. - je serais preneur de photos de fluos de berbès violettes sans fantôme. A l'exception des venues terminales (mais dans ce cas les fluos sont incolores) des fluos violettes sans fantômes sont très peu représentées à Berbès. - même si la couleur est rarement un bon critère d'identification, l'ensemble me paraît bien pâle surtout si l'on considère la zone sciée qui n'a pas dû être décolorée par le soleil.
  8. Fluorite d'où?

    Berbès possible mais : - je ne vois pas beaucoup de fantômes dans les cristaux (une caractéristique du gisement) - si support = fluo massive, cela me paraît difficilement compatible avec Berbès Cela dit on trouvait des fluos semblables dans le "mur des français" (mais plus gemmes que cela), ou au pied de ce fameux "mur" (avec des cristaux dépolis comme ceux montrés en photo) donc en "bord de mer". Comme déjà demandé (à juste titre par frangin), une photo du dessous et des côtés seraient plus que bienvenues.
  9. Blanchiment d'une gogotte à ciment de silice

    La carrière (remblayée depuis longtemps) se trouvait dans le 28.
  10. J'imagine que tu dois en avoir des caisses et des caisses. J'achète le tout !!!!!
  11. quésako ?

    blende, calcite, +++ Trepca ?
  12. La gogotte de mon avatar provient d' Harleville. Je ne sais pas trop comment cela se passe dans l'Yonne mais en région parisienne mon avis est que tu n'obtiendras jamais d'autorisation pour aller dans une carrière en ativité. Non pas que les gens y soient moins "cool" qu'ailleurs mais les compagnies d'assurance exigent des exploitants l'application de règles très strictes (clôture, hauteur de merlon, panneaux,...) visant à empêcher tout accès non autorisé : les carrières appartiennent le plus souvent à de grands groupes industriels et j'imagine mal un salarié prendre le risque de perdre son job pour faire plaisir à un "collectionneur". A l'exception de rares visites encadrées à but pédagogiques bien difficiles à obtenir il n'y a rien à espérer d'une demande officielle (à part te faire "repérer"). Il faut également noter qu'en région parisienne les carrières en activités constituent des "points chauds" souvent visités nuitamment par des personnes à la recherche de gasoil ou pire : les lieux sont très surveillés. Un dernier conseil (suite à mésaventure) : il peut s'avérer utile de laisser une personne dans le véhicule durant la visite...
  13. Le grand plaisir de mon épouse avec qui j'ai fait de nombreux chantiers "cailloux" en France et à l'étranger aurait été de chercher et trouver de vraies gogottes avec moi (on a bien sûr été à Bonnevault mais uniquement pour les calcites). Ce n'est vraiment pas faute d'avoir prospecté mais à ma connaissance aucun nouveau gisement n'est apparu depuis que nous nous connaissons (20 06 1990). Ceci étant dit, une bonne devise en matière de prospection reste quand même : "il n'est point besoin d'espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer". PS : la photo de mon avatar est un scan de photo argentique (cela situe l'époque)
  14. Je pense que la vraie différence se situe au niveau de la motivation. Le plus souvent, utiliser un perfo implique un gros chantier, coûteux en temps, en argent et en énergie dépensée. La motivation peut effectivement être liée à l'appât du gain ==> tous les professionnels utiliseront de gros moyens mais ce n'est pas le cas le plus général : bien souvent les collectionneurs amateurs les plus motivés utiliseront des moyens identiques pour assouvir leur passion. Si l'on se place du point de vue de la "protection des minéraux", je suis convaincu que les gros chantiers permettent de sauver davantage de pièces. S'il peut être frustrant pour un collectionneur consacrant une après midi sur le terrain de voir des traces de "gros chantier", il est également frustrant pour des collectionneurs prêts à passer plusieurs semaines d'affilée (avec les moyens ad hoc) sur un bon spot de voir des cristallisations massacrées en raison du manque de matériel.