Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum.

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2024, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 26>30 juin 2024

Vertébrés du gisement de Dormaal (Belgique) transition Paléocène éocène


elasmo

Recommended Posts

Vertébrés du gisement de Dormaal (Belgique) transition Paléocène éocène 

 

J'espère que ce nouveau sujet vous intéressera un peu, pour une fois je vais parler d'un gisement situé en Belgique, ou je n'ai jamais eu l'occasion de fouiller, mais pour lequel j'ai récupéré des éléments osseux, et des sables que j'ai traités par tamisages à l'eau, avec des tris qui m'ont apportés beaucoup d'informations.

 

Localisation en Belgique :

 

carte_dormaal_belgique.jpg.b0ca7f4a8863e678e13f43fe3e1188e1.jpg

 

Stratigraphie :

 

Entre le Thanétien et l'Yprésien

 

stratigraphie_dormaal.jpg.db427f84a5196130181d655622400ceb.jpg

 

Rapide historique du gisement :

 

On doit la découverte de ce gisement à A. RUTOT en 1883, à qui une espèce de requin de cette période est déjà dédiée (Paleohypotodus rutoti WINKLER, 1874).

 

Edgard CASIER (1904-1976) ichtyologiste reconnu pour ses travaux sur la racine dentaire chez les élasmobranches entre autre

 

publie en 1967 un mémoire  sur la faune d'élasmobranches à dominante du Paléocène, disponible en PDF à cette adresse

 

https://www.vliz.be/imisdocs/publications/252012.pdf

 

en 1927 un premier recueil est écrit par Pierre TEILHARD DE CHARDIN sur les faunes mammaliennes, trouvées dans un gravier de type fluviatile

 

D'autres clades sont également étudiés par DOLLO (reptiles), LERICHE (poissons osseux)

 

Bibliographie succinctes :

 

SMITH, R., 1999, Elasmobranches nouveaux de la transition Paléocène-Eocène de Dormaal (Belgique). Bulletin de l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique 69: 173-185, 2 fig., 2 pl. 

 

GODINOT M., 1980, La variabilité morphologique dentaire du Landenodon (Condylarthra) de Dormaal (Eocène, Belgique), 167-196, 16 fig., 5 tabl., 1 pl. MÉMOIRE JUBILAIRE EN HOMMAGE A R. LAVOCAT (1980). 

 

Edgard CASIER, 1967, Le Landénien de Dormaal (Brabant) et sa faune ichthyologique. - Mém. Inst. roy. Sc. nat. Belg., Mém. n°156, 66 pp., 10 fig-, 8 pl. 

 

SMITH, R. & SMITH, T., STEURBAUT E., 1999, Les élasmobranches de la transition Paléocène-Eocène de Dormaal (Belgique): implications biostratigraphiques et paléobiogéographiques." Bulletin de la Société Géologique de France 170(3): 327-334, 1 pl. 

 

BUFFETAUT E., 1985, Les crocodiliens de l'Eocène inférieur de Dormaal (Brabant, Belgique) - Bulletin de la Société belge de Géologie 94: 51-59. 

 

SMITH T., 1997, Les insectivores s.s. (Mammalia, Lipotyphla) de la transition Paléocène-Eocène de Dormaal (MP7, Belgique): implications biochronologiques et paléogéographiques - in Aguilar, J.-P., Legendre, S. & Michaux, J. (eds.) - Actes du Congrès BiochroM’97 - pp. 687-696, Mémoires et Travaux de l’E.P.H.E. Montpellier 21. 

 

BUFFETAUT E., 1985, Lower eocene crocodilians from dormaal, brabant, belgium (les crocodiliens de l'eocene inferieur de dormaal (brabant, belgique))." Bulletin de la Société Belge de Geologie 94(1): 51-59. 

 

SMITH, T. & SMITH, R., 1996, Synthèse des données actuelles sur les vertébrés de la transition Paléocène-Eocène de Dormaal, Belgique - Bulletin de la Société belge de Géologie 104: 119-131. 

 

STEURBAUT, E., Coninck, J. de, Roche, E. & Smith, T., 1999, The Dormaal Sands and the Paleocene, 275. 
 

 

Aperçu des faunes en présence :

 

Reptiles (crocodiles, chéloniens, squamates, ophidiens)

 

Amphibiens

 

Oiseaux

 

Poissons osseux (Lepisosteus très abondant) et Amia, Ablua, etc...

 

élasmobranches (requins, raies et holocéphales)

 

Mammifères

 

C'est la partie que je vais aborder en premier

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

La datation relative de Dormaal est donnée du MP7 (Mammifère Paléogène 7) établi dans la publication Biochrom'97, par Gilles ESCARGUEL, Bernard MARANDAT et Serge LEGENDRE, publié en décembre 1997 et encore en vigueur de nos jours.

 

Cette publication à été établie suite à une conférence sur l'âge numérique des faunes de mammifères Paléogène d'Europe et en particuliers celles de l'éocène inférieur et moyen, allant du MP1 (62 Millions d'années) au MP30 (24 Millions d'années, soit la fin de l'Oligocène).

 

La publication Biochrom'97 est disponible à cette adresse en trois parties (fichiers PDF)

 

http://hybodus.free.fr/pdf/biochrom97/

 

Tableau extrait de la publication, il y a également les tableaux de correspondances des faunes d'âges identiques trouvés sur d'autres gisements européens, surtout français

 

datation_biochrom97.jpg

 

On notera que le gisement de Pourcy (Marne - France) est une équivalence de Dormaal

 

J'avais déjà parlé d'un de ces gisements que j'ai eu l'occasion de fouiller entre 2005 et 2011, dont j'ai déjà livré une partie des photographies sur le forum et sur mon site internet (identification faites ou confirmés par des spécialistes français et belges que je remercie à nouveau pour leurs aide).

 

http://vertebresfossiles.free.fr/sites/pourcy_marne/intro_pourcy_marne.html

 

mp7.jpg.137198a97537ea11b539d74f31c9b508.jpg

 

 

A cette période les mammifères sont tous de tailles très modestes, l'un des plus grand mammifère étant le Landenodon de la taille d'un renard actuel, mais avec une niche écologique très différente, dont les molaires sont bunodontes (1)  traduisant un régime alimentaire omnivore, à coté de ces animaux de relative grande taille, d'autres formes sont présente, des Marsupiaux, des clades disparus (Condylarthes et Lipotyphla, ainsi que les Créodontes) ainsi que les premiers vrais carnivores, des rongeurs, des primates, et divers autres groupes.

 

Les plus grosses dents sont rarement au delà de 15 mm et c'est déjà gros, la majorité des restes dentaires et parfois des restes de mandibules et maxillaires sont de l'ordre de 5 a 6 mm

 

la liste faunistique donnée est la suivante (depuis cette liste à un peu évoluée, certains genres ayant étés créer et d'autres révisés)

 

Marsupiala

 

Peratherium constans, Amphiperatherium brabantense

 

Proteutheria


Palaeosinopa Russell    
 

Apatotheria

 

Eochiromys landanensis, Apatemys teilhardi, Apatemys sp.
   
Lipotyphla


Leptacodon dormaalensis, Wyonycteris richardi, cf. Bustylus marandati, Remiculus delsatei, Remiculus cf. deutschi, Macrocranion vandebroeki, Macrocranion germonpreae

 Rodentia
     
Microparamys nanus,   Pseudoparamys teilhardi,  Paramys cf. woodi, Paucimys cordicingularis

 

Plesiadapiforme
    
Platychoerops georgei    

 

Primate

 

Teilhardina belgica    
 

Creodonta

 

Oxyaena casierin Dormaalodon woutersi, Paleonictis gigantea, Arfia junnei / woutersi, Prolimnocyon sp    

Carnivora  
  
Miacis latouri 

 

Condylartha

 
Landenodon woutersi, Phenacodus teilhardi, Paschatherium dolloi, Microhyus musculus    

 

Perrissoadactyla


Hallensia louisi  

 

Artiodactyla 


Diacodexis gigasei    
 

 

1) pour rappelle les dents de mammifères ont des crêtes sur les molaires et quelques prémolaires sont très différentes suivant les régimes alimentaires, il y a quatres grands types, eux mêmes scindés en plusieurs sous catégories, souvent associés entre elles

 

a) bunodontes (dent en forme de colline en gros les régimes omnivores, comme les ursidé, suidé, primates, hippopotames)

b) sélénodonte (en forme de croissant de lune, a base de végétaux, ou folivores, ruminant, cervidés)

c) lophodonte (en forme de lames, comme chez les éléphants, tapirs, rhinocéros, et rongeurs)

d) sécodonte (tranchantes chez les carnassiers et créodontes, Lion, Tigre, martre, fouine, etc... )

 

 

Link to comment
Share on other sites

J'ai environ 180 dents de mammifères dont seules une petite partie sont identifiées avec certitude, d'autres sont en cours de photographies, sous une loupe binoculaire, équipée d'une caméra (Hayer) et d'un petit élévateur me permettant de faire des stack des faces occlusales les plus intéressantes pour l'identification des spécimens.

 

Quelques photographies partiellement identifiées par divers spécialistes de ces faunes :

 

Je débute avec les dents sur mandibules, de taille modestes

 

pl_mandibule_dormaal_2_dents.jpg

 

pl_mandibule_dormaal_num14.jpg

 

pl_mandibule_num1_dormaal.jpg

 

pl_mandiule3_dormaal.jpg

 

pl_mandibule_num11_dormaal.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bonjour PK67 bis

 

Bien vu, ce sont effectivement ce sont des dents assez caractéristiques de Marsupiaux (groupe de mammifère qui ont la particularité d'avoir une reproduction différente des classiques placentaires, mais également la présence de 4 molaires, alors que les Placentaires n'en ont que 3 au maximum).

 

Au moins deux espèces connues à Dormaal :

 

Peratherium constans

Amphiperatherium brabantense

 

 

Link to comment
Share on other sites

Dents d'Arctocyonidae et du genre Landenodon

 

Landenodon fait parti des Arctocyonidae, voir cet article sur Wikipédia

 

https://en.wikipedia.org/wiki/Arctocyonidae

 

et surtout Marc GODINOT, 1980 sur les Landenodon de Dormaal

 

https://palaeovertebrata.com/articles/view/297

 

Molaire supérieure indéterminée (cassée, mais complète) de grande taille

 

pl_molaire_sup_dormaal_num113.jpg

 

pl_landenodon_dormaal_num3.jpg

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...