Aller au contenu
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


jrmei

A la recherche de l'eau perdue ...

Messages recommandés

Bonjour à tous et à toutes, 

 

Ce message va concerner des forages que j'ai fait dans mon jardin. 

Après avoir épluché plusieurs post sur le forum, je me décide à poster afin de vous exposer mon problème et voir si vous auriez une solution. 

 

Afin de mettre en place un arrosage enterré et un goutte à goutte pour mon potager je me suis décider à mettre en place un forage dans mon jardin. 

 

Dans un premier temps j'ai fait passé un sourcier qui m'a trouvé de l'eau à 4m avec un débit de 3m3/h. Etant motivé et l'eau n'étant pas trop profonde j'ai décidé de faire le forage à la tarière manuelle (diamètre 200). Afin plus ou moins de difficulté j'ai atteins la profondeur indiquée par le sourcier. Le point positif et que j'avais de l'eau. J'ai continuer un peux à creuser (1m de plus) afin de faire une réserve d'eau. J'ai injecté de l'eau sous pression et nettoyer le fond du forage avec une pompe thermique pendant plusieurs heures, jusqu'à ce que je ne remonte quasiment plus de sable. 

J'ai tubé mon forage en PVC diamètre 200 sur les 3 premiers mètres afin détailler le forage. J'ai passer ensuite un tube PVC en 120 avec une crépine en bout sur 1m. 

Après plusieurs test de débit il s'avère que je n'ai que 0.4m3/h. 

 

Dans un second temps comme j'ai vraiment besoin d'eau et que je suis un peu têtu, je me suis dit que j'allais faire passer une société de forage qui emploi un  sourcier afin de valider les dires du 1er soucier et peut être m'aider à résoudre mon soucis de débit. 

Le 2ème sourcier a validé les informations données par le 1er, mais n'était pas convaincu par mon forage. 

Il m'a également trouvé de l'eau en plus grosse quantité mais plus profondément à un autre endroit dans mon jardin. A savoir 6m3/h à 12m. Ce second sourcier étant foreur professionnel  il m'a proposé de réaliser le forage. 
Le foreur à travailler comme il me fait partout dans mon département. IL a foré, tubé, nettoyé le forage avec compresseur et de l'eau, posé le massif filtrant.
Après quelques jours de repos, nous avons fait des test de débit et je n'ai que 0.5m3/h ... 

 

Données du sous sol. 

Pour mon forage fait main à 5m, le sol est composé de strate d'argile et de sable/quartz blanc d’épaisseur variable. 

Pour le forage fait par le professionnel à 12m ça semble sensiblement la même chose. 

 

Je ne comprends pas où peut disparaitre l'eau que les sourciers m'ont trouvé. 

Et surtout avait vous de solutions pour que je puisse augmenter mon débit, car avec si peu d'eau je ne peux pas faire tourner de pompe. 

Merci d'avance et n'hésitez pas si vous avez des questions. 

 

Jrm

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites


je confirme!!!    sourcier et hydrogéologue, quoique l'on en dise , sont deux choses différentes !!

       un sourcier peut être capable de détecter l'eau (pour les bons....) mais pas un débit !!!!   par définition c'est impossible de cette façon !

   pour une nappe aussi peu profonde , la topographie  est fondamentale (je suppose vu la description alluviale ou alluviale ancienne)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la fracturation hydraulique; pente des couches sédimentaires; la discontinuité du terrain...  sont tous des facteurs importants qui contrôlent la nappe phréatique, faite une recherche dans ce sens

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si la formation est très peu perméable, la fracturation, s'il y en a, ne fera pas grand chose à l'affaire. Dans un contexte sables très fins ou limoneux et/ou argileux, il n'y aura pas de miracle et à peine plus d'eau. 

Si on avait une localisation précise sur carte, on pourrait tenter de se faire une idée de la géologie du site et "sentir" s'il y a une anomalie ou pas (et donc de l'espoir).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.



×
×
  • Créer...