Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

Polémique sur le nombre d'espèces de dinosaures


Cath-de-la-Caille
 Share

Recommended Posts

Bonjour tout le monde !

 

Il y a quelques années, un paléontologue (australien je crois) avait émis l'hypothèse que certaines espèces n'étaient que des formes juvéniles ou sub-adultes d'espèces déjà cataloguées.

De même que des espèces découvertes en différents lieux de la planète seraient les mêmes mais de "races" différentes ayant évoluées en raison du biotope.

Selon lui, en partant de ce postulat, plus d'un tiers des espèces seraient concernées.

 

Juste un encart lu dans "Sciences et Avenir" et plus aucune info sur cette polémique.

 

En avez-vous entendu parler ?

 

Merci

Link to comment
Share on other sites

C'est d'une évidence, il y aussi quelques chimères telle que l'amagasaurus!

Le 30/09/2017 à 13:55, Cath-de-la-Caille a dit :

De même que des espèces découvertes en différents lieux de la planète seraient les mêmes mais de "races" différentes ayant évoluées en raison du biotope.

Et ça( l'isolement de fraction de populations)c'est LE catalyseur de la diversification spécifique.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

 

En fait ce ne serait pas étonnant.

 

Pour beaucoup d'espèces les paléontologues ne disposent que d'un individu et en pratique souvent seulement de fragments.

 

Quand on voit la variabilité interindividuelle qu'il peut y avoir au sein de certaines espèces, pas toutes bien sûr mais tout de même, la description d'espèces nouvelles sur base de quelques fragments peut sans doute être douteuse dans certains cas.

 

En même temps sur un même os il y a de nombreux paramètres différents qui sont mesurés, les paléontologues ne travaillent cetainement pas au hasard.

 

Par ailleurs, et pour terminer, dans la systématique des orchidées européennes on a eu, à une certaine époque, une véritable explosion d'espèces, notamment dans le genre Dactylorhiza, on en est un peu revenu. Or là on travaille avec du vivant actuel, bien observable en bon état, à des stades de développement différents et sur des populations suffisantes que pour faire des statistiques sur des jeux de mesures. Vous me direz que ce sont des plantes pas des reptiles, mais ca donne tout de même à réfléchir.

 

Bonne soirée,

 

jph

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Cath-de-la-Caille a dit :

Merci de vos commentaires 

 

j'ai fait quelques recherches sur notre ami gogol mais je n'ai rien trouvé sur le sujet... c'est un peu décevant car cette interrogation est intéressante

 

Bonne journée (pluvieuse)

Pas de quoi! Regard Allosaure/Megalosaure ou Gastornis/Dyatrima. Ce sont les k d'école classique pour cette problématique 

Link to comment
Share on other sites

Bonjour

 

Cette théorie a été émise (entre autres) par Jack Horner

Le cas d'exemple pour cette théorie serait le développement du crâne de Pachycephalosaurus wyomingensis, avec sa forme juvénile Dracorex hogwartsia et sa forme sub-adulte (voir un dimorphisme sexuel) ; Stygimoloch spinifer.

 

Si on fait l'analogie avec les espèces actuelles ont peu effectivement constater qu'au sein d'une espèce le phénotype peut être extrêmement variable ; chez H. sapiens sapiens tout simplement on peut rencontrer des personnes qui 120 kilos d'autres qui en font 70, et des personnes qui font 1 mètre 60 et d'autres font frôler les deux mètres.

 

Le 02/10/2017 à 08:23, gaeldeploeg a dit :

C'est d'une évidence, il y aussi quelques chimères telle que l'amagasaurus!

Et ça( l'isolement de fraction de populations)c'est LE catalyseur de la diversification spécifique.

 

C'est la spéciation ; isolation génétique d'une population (et possible création d'une espèce) suite à un isolement géographique (pour faire simple)

 

Cordialement

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.