Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

Bivalve (je crois) bizarre de l'auversien


Recommended Posts

Salut tout le monde,

 

D'habitude avec les mollusques, c'est assez rapide à identifier, mais là... je sèche !

Je ne suis même pas sûr qu'il s'agisse de bivalves : au début la forme en cône en biais me faisait penser à un genre d'Hipponyx !

Puis, j'ai vu l'espèce de charnière sur le troisième exemplaire.

 

Résumons nous : c'est trouvé dans l'auversien roulé du nord du 77.

La forme est en cône enroulé en spirale, avec des lamelles concentriques façon "chama".

Il semble y avoir une charnière au moins sur le 1 et le 3.

Le 2 a autant de lamelles concentriques à l'intérieur qu'à l'extérieur.

Si ce sont des bivalves, je n'ai pas idée de la forme de l'autre valve !

J'espère que ce sont 3 spécimens de la même espèce... 

 

Vous avez une idée ?

En haut : 1,2,3 vu de dessous.

En bas : les mêmes vu de dessus

Taille : entre 20 et 30 mm

DSCF4131b.jpg

Link to comment
Share on other sites

Incroyable !

Je me demandais si ce n'étais pas ça, mais la forme générale me bloquait totalement : ça ne ressemble pas à des Chama.

Bien vu quand même parce que la variabilité de cette espèce m'étonnera toujours.

 

Question au passage : comment fait-on exactement la différence entre Chama turgidula, papyracea et fimbriata, compte tenu justement de cette variabilité ?

... et comme ils se trouvent tous dans le Bartonien.

Link to comment
Share on other sites

Chama papyracea du Guepelle sont assez caractéristique, présentant une forme avec de fines lamelles, pour les autres gisements je ne sais pas trop, car ceux dans lesquels j'en ai trouvé présentait le faciès des sables d'Auvers et étaient très usés, ce qui n'était pas le cas au Guepelle la plupart du temps.

 

 

 

 

pl_chama_papyracea.jpg

pl_chama_papyracea2.jpg

Link to comment
Share on other sites

Merci pour tes photos !

Je viens de relire ce que disent

- Deshaies (1824 puis 1860)

https://archive.org/stream/descriptiondesco01desh#page/n7/mode/2up

https://archive.org/stream/descriptiondesan00desh#page/n5/mode/2up

- Cossmann (1887)

https://archive.org/stream/CossmannM.1887CatalogueIllustrDesCoquillesFossilesDeLEoccneDesEnvironsDeParis2_201409/CossmannM.1886CatalogueillustredescoquillesfossilesdelEocenedesenvironsdeParis2#page/n5/mode/2up/search/chama

- Cossmann et Pissarro

https://archive.org/stream/iconographiecomp212coss#page/n97/mode/2up

 

Le moins que l'on puisse dire c'est que c'est confus quand on regarde les fossiles en vrai.

 

C. calcarata et C. papyracea sont, en effet, assez faciles à reconnaître quand ils sont entiers et en bon état.

 

Pour ceux de l'auversien roulé, c'est une autre histoire.

D'autant que C. turgidula n'existerait plus, selon Pacaud, et serait maintenant confondu avec C squamosa. (c'était pas une espèce anglaise, C. squamosa ?)

 

De même, C. ponderosa, selon Deshaies en 1824, semblait facile à reconnaître par son épaisseur, sa masse et ses très nombreuses lames irrégulières (j'en ai 2 du Guépelle qui correspondent exactement).

Mais il n'existe plus et est confondu avec C. fimbriata.

 

Hé hé...

J'arrête là, je vais m'intéresser pour l'heure à quelques gastéropodes dont la forme constante ne génère pas autant de subjectivité. ;)

 

Link to comment
Share on other sites

Voir si cette pseudo-espèce serait une forme accidentelle associée à des niveaux de tempête (faciès charrié auversien). Puisqu'elle produit de toute évidence des géométries aléatoires liées à des phénomènes externes ou une résistance à une prédation.

 

Pecos tu peux commencer par examiner les niveaux sableux : sédimentologie, granulométrie et on en rediscute.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.