Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Obsidienne?


Recommended Posts

Bonsoir à tous,

 

Selon vous est-ce de l'obsidienne? Il me semble fortement que oui, mais c'est comme si la roche était entre deux états, quand je la scie elle casse aussi en prtits éclats, genre verre, mais elle est beaucoup plus tendre. Les points ce sont des impuretés...

mms_img780929866.jpg

mms_img1392485017.jpg

mms_img1956841847.jpg

mms_img-573300357.jpg

mms_img-812712197.jpg

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir

Résidu de verrerie? Ce sont des galets trouvés en rivière. Les photos sont lévolution entre la pierre d'origine et la taille que j'ai effectué. J'ai continué sur d'autres aujourd'hui je vais vous mettre les photos. Les résidus de verreries peuvent se trouver comme ça en galets? si oui ça peut être ça, mais ce qui est curieux c'est que j'ai trouvé à la base du granit comme un épanchement genre lave. Vous pensez que ça aurait pu être jeté ici par un verrier? En même temps c'est pas à coté de la route..

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

13 hours ago, gryph58 said:

Bonsoir Galimba,

Pour moi plutôt laitier (résidu de fonderie) plutôt que de verrerie mais surement pas obsidienne surtout avec des bulles.

Oui ça semble confirmé, tout s'éclaire, mais une question me traverse, c'est surement résidi fonderie comme vous dites, mais savez vous si nos ancêtres gaulois avait des résidus quand ils fondaient le bronze? Si les celtes ont pu faire ce genre de dépots dans les rivières?

Link to comment
Share on other sites

https://racf.revues.org/1194

https://www.google.fr/webhp?sourceid=chrome-instant&rlz=1C1ASUT_frFR449FR526&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=vestiges+de+fonderies+gauloises

 

Fonderies et verreries au temps des gaulois, romains etc... il y en a eu de partout, les restes ont été éparpillés au fil des nombreux siècles, par le fait des hommes tout comme de l'érosion naturelle.

Link to comment
Share on other sites

Le mot fonderie est très général, en parlant de résidu de fonderie, on dit juste que ce n'est pas naturel.

Une fonderie, c'est en premier lieu un procédé de mise en forme de matériaux portés à l'état liquide à haute température et sans transformation chimique. On peut fondre des métaux, du plastique, une verrerie n'est rien d'autre qu'une fonderie de verre.

Si on fond du plastique, le résidu sera principalement formé de plastique.

Dans une fonderie de bronze, on fond ensemble du cuivre, de l'étain et à la rigueur du zinc. Le résidu sera essentiellement métallique et surtout pas vitreux comme dans l'exemple actuel.

On parle souvent de fonderie à propos de mérallurgie extractive, ce qui suppose que l'on fond un minerai dans le but de le réduire. Le résidu est alors formé des minéraux qui accompagnent le minerai avec des traces de minerai et de métal mais certainement pas aussi homogène que ce qui est présenté ici.

Pour moi, c'est plutôt un résidu de verrerie.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour mr42,

Ce qui m'a fait dire ça c'est qu'à St Léger des Vignes autrefois il y avait une verrerie et les résidus que y trouve sont plutôt transparents et ressemblent plus à du verre.

 

déchet verrerie.JPG

opaline bleue-jaune 1.jpg

 

http://www.stleger.info/les72StLeger/region5/58b.cpverreries.htm

 

 

A St Benin d'Azy autrefois on fondait du minerais de fer et les résidus qui se trouvent à l'emplacement de l'ancien fourneau sont opaques verts ou/et noirs comme ceux ci et ils ressemblent beaucoup à ceux de Galimba.

 

laitiers St Benin d'Azy 1.JPGlaitiers St Benin d'Azy 2.JPG

 

Sidérurgie

Article connexe : Histoire des forges du Nivernais .

Les activités sidérurgiques étaient pratiquées par diverses entreprises jusque dans les plus petits hameaux :

  • Le fourneau d'Azy fondait les minerais de la Jarnosse, de Limon et du Bois d'Azy. En 1770, il fondait 250 tonnes de minerais par an. En 1810, sa production n'était que de 50 tonnes de gueuses et l'exploitant : le sieur Castain, était contraint à la faillite. Repris par le propriétaire, le sieur Leonor Brière d'Azy, ce fourneau produira 75 tonnes en 1813. Une machine à vapeur y fut installée en 1841 mais malgré tout l'activité cessa en 1887 ;
  • La forge de Valotte appartient en 1627 au sieur Gasciong. Elle est acquise par Leonor Brière d'Azy en 1840. Elle comportait un feu de mazerie et 2 petits feux d'affinerie, une soufflerie à soufflets et un martinet. Une soufflerie à piston remplaça un peu plus tard 2 groupes de soufflets en bois. La chute avait un dénivelé de 4 m, avec un débit faible mais régulier qui permettait à l'usine de tourner toute l'année. Elle pouvait produire, vers 1840, 60 tonnes de petits fers et aciers par an et consommait 250 tonnes de charbon de bois pour ce faire. Elle utilisait les fontes du fourneau d'Azy, distant de 2 km ;
  • La forge du Paillot appartenait au Comte du Bourg, avant de devenir la propriété de Leonor Brière d'Azy. Les bois de Sauvry produisaient du minerai, qui alimenta, un temps le haut fourneau de Druy, sur le Gravot ; mais sa teneur en phosphore donnait des fers cassants et son utilisation fut bientôt abandonnée.

Il existait d'autres forges sur le canton tel la forge de la Guesne et la forge des Gamards.

En 1815, 190 ouvriers travaillaient dans les forges et fourneaux de Saint-Benin-d'Azy. La concurrence avec les grosses industries mit fin à toutes activités à la fin de XIXe siècle. Les salaires dans l'industrie était au XIXe siècle de 1 à 3,6 francs pour un homme et 0,,75 franc à 1,5 franc pour les femmes. Les enfants étaient eux payés entre 0,50 franc à 1,25 franc et chaque spécialité avait un tarif différent10.

 

Article tiré de:https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Benin-d'Azy

 

 

Link to comment
Share on other sites

Ah oui c'est ça vert et noir, et il y a aussi des restes de métaux fondus et de laitier, et d'autres bizarreries, mais c'est chouette à tailler on sait pas sur quoi on va tomber comme la roche c'est très peu différent. Merci pour toute ces précisions.

 

Comme il n'y a pas de fonderie dans le coin je pense à quelque chose de  plus ancien, ptet gallo romain oui qui sait... en tout cas on fait pas la différence avec l'obsidienne naturelle quand elle est noire... je part au mexique, je tacherai d'en ramener histoire de boucler la boucle:)

Link to comment
Share on other sites

Merci Gryph, ça c'est de la documentation.

Les procédés miniers et métallurgiques sont relativement bien connus depuis Agricola au 16ème siècle.

Pour les plus anciens, c'est une autre histoire. Les résidus romains où moyenâgeux peuvent prendre d'autre aspects qui dépendent des températures atteintes, fusion où pas fusion...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...