Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

Identification de quelques micro minéraux


Recommended Posts

Bonjour à tous,

En passant en revue des tas d'échantillons que j'ai accumulés depuis des années, je me retrouve avec quelques minéraux présents en très petites quantités qui ne permettent pratiquement aucun test.

J'ai des idées sur la nature de certains mais j'aimerais un avis éclairé, merci d'avance.

Link to comment
Share on other sites

Tout d'abord, une série recueillie sur les haldes du Poyet, ancienne mine de plomb et d'argent près de Champoly, 42.

Le premier est quasiment invisible à l'oeil nu, on dirait de la poussière, j'ai failli passer tout ça à la brosse !

Le support est un bloc de fluorine jaune traversé par une veine de sphalérite, c'est typique de la localité, je ne pense pas que ce soit un clandestin.

post-10860-0-39547700-1440695837_thumb.j

Link to comment
Share on other sites

En regardant de plus près (champ 6 mm + détail) on observe des gerbes de minuscules cristaux très allongés incolores et transparents.

Difficile de déterminer le système cristallin mais en zoomant au maximum on peut apercevoir quelques terminaisons : ce sont des faces planes inclinées par rapport à l'axe du cristal. La section est très aplatie, les cristaux ressemblent plus à des lames qu'à des aiguilles.

Du gypse ?

post-10860-0-56326800-1440695911_thumb.j

post-10860-0-62751200-1440695915_thumb.j

post-10860-0-60815200-1440695917_thumb.j

Link to comment
Share on other sites

Merci Alain pour cette intervention.

Deuxième échantillon à déterminer, même origine que le précédent.

C'est un mince placage d'une couleur bleue intense. On distingue quelques cristaux allongés groupés en éventail (champ 6 mm + détail)

Azurite ? Linarite ?

Il faudrait faire un test à l'acide mais vu la taille de l'échantillon, ce serait assez destructif et comment être certain de ne pas embarquer des minéraux du substrat ?

post-10860-0-37800500-1440862012_thumb.j

post-10860-0-21256700-1440862017_thumb.j

Link to comment
Share on other sites

J'ai réussi à détacher un petit fragment de cristal bleu (moins d'un dixième de mm) que j'ai recouvert d'une goutte d'HCl.

Le résultat est assez surprenant.

Le cristal se décolore en quelques secondes, il reste un résidu blanc qui ne semble pas se dissoudre même après plusieurs minutes.

J'ai recommencé l'essai pour être certain de ne pas prélever le substrat en même temps que le cristal bleu mais le résultat est toujours le même.

Une certitude, pas d'effervescence donc on peut écarter l'azurite.

Link to comment
Share on other sites

Merci Pablo pour cette piste très intéressante.

J'ai fait une petite recherche sur internet avec les mots linarite + HCl et je trouve notamment ce petit échange sur géoforum où 3frangin dit la même chose que toi : « la linarite se teinte en blanc au contact de HCl »

http://www.geoforum.fr/topic/8006-linarite/

En cherchant un peu plus, j'ai trouvé ce site italien qui donne l'explication:

http://it.inforapid.org/index.php?search=Linarite

La linarite est un sulfate mixte de cuivre et de plomb. Dans HCl dilué, le plomb forme des cristaux blancs de chlorure de plomb.

Après, est-ce que ça se dilue ou pas, c'est peut être une question de temps, de concentration...

En tout cas, ça se précise pour la linarite.

Link to comment
Share on other sites

Troisième échantillon, même origine, champ 6 ou 7 mm.

Cette fois, c'est un placage blanc fait de nombreuses petites boules sans forme cristalline nette.

Celui-là est assez abondant sur le site, j'ai pu faire quelques essais :

1) il est soluble dans l'acide chlorhydrique avec effervescence,

2) j'en ai passé un peu au spectrographe : il y a du zinc.

Donc probablement carbonate de zinc plus ou moins hydraté...

Mais ça laisse encore au moins deux possibilités:

Hydrozincite ? Smithsonite ?

post-10860-0-91528100-1441127763_thumb.j

Link to comment
Share on other sites

Pas évident, les UV.

Ma lampe à UV long est de mauvaise qualité, elle arrose dans le visible et colore tout en bleu-violet. J'ai comparé avec d'autres minéraux blancs (quartz, calcite) et je ne peux pas dire que cet échantillon réagisse plus que les autres.

Par contre en UV courts, l'échantillon prend une légère teinte bleue, vraiment légère mais à côté des minéraux blancs, on voit la différence.

Link to comment
Share on other sites

Le site Database of luminescent Minerals :

http://www.fluomin.org/uk/fiche.php?id=416

précise que l'hydrozincite donne une faible fluorescence orange en UV longs et une très forte fluorescence blanc bleuté en UV courts.

Pour la smithsonite, il indique une fluorescence rouge en UV courts.

Si le choix est limité à ces deux minéraux, c'est bien vers l'hydrozincite que ça penche.

Link to comment
Share on other sites

Deux nouvelles vues pour montrer ce qui se passe en UV courts.

La première est prise en lumière du jour. L'échantillon à déterminer est à gauche sur la photo. A droite, c'est un bout de cipolin blanc.

Pour la photo en UV, je règle dans un premier temps la balance des blancs sur une cible neutre éclairée par la lampe UV.

Avec la balance des blancs ainsi réglée, la couleur de fluorescence n'est plus polluée par les composantes visibles de la lampe UV.

Sur la deuxième photo sous UV, on voit bien la fluorescence bleue mais elle est limitée à quelques zones de l'échantillon.

post-10860-0-94398600-1441211820_thumb.j

post-10860-0-43246000-1441211825_thumb.j

Link to comment
Share on other sites

Un document intéressant trouvé sur internet.

Il est assez ancien mais au moins il est en accès libre. C'est de la chimie de base, je ne pense pas que les connaissances de l'époque soient complètement obsolètes.

Les auteurs présentent l'hydrozincite comme un résultat d'une altération de la smithsonite. Ils parlent de gisements situés en Utah mais le processus doit être plus général.

Il est dont tout à fait possible que dans le cas présent les deux minéraux cohabitent, l'altération du premier n'étant que partielle.

Une petite photo sous UV courts en zoomant au maximum, champ de 3 mm.

Les partie fluorescentes (gris bleuté) semblent effectivement posées sur la croûte blanche (en gris plus sombre sur la photo) alors que le substrat apparaît en noir.

S'il fallait coller une étiquette, ce serait plutôt : « smithsonite partiellement altérée en hydrozincite ».

Qu'en pensez-vous ?

post-10860-0-58291600-1441299391_thumb.j

post-10860-0-17123000-1441299413_thumb.j

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.