Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

Volcanisme spécifique


Mlle-Marjow
 Share

Recommended Posts

Bonjour, je me posais quelques questions sur le volcanisme en fonction de diverses zones :

quel type de volcanisme peut on associé a ces structures :

-subduction ocean ocean

-subduction ocean continent

-point chaud continental

-point chaud oceanique

-dorsale oceanique

-rift continental ?

C'est pour completer mon cours, merci d'avance de vos reponses.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour, je me posais quelques questions sur le volcanisme en fonction de diverses zones :

quel type de volcanisme peut on associé a ces structures :

-subduction ocean ocean

-subduction ocean continent

-point chaud continental

-point chaud oceanique

-dorsale oceanique

-rift continental ?

C'est pour completer mon cours, merci d'avance de vos reponses.

Ce sont des questions ouvertes ou on te propose le choix entre plusieurs types ?

Donne nous tes idées déjà ! Il y en a de facile !

l

le sablais

Link to comment
Share on other sites

Coucou! bon voilà de bonnes questions! flute et reflute, j'ai pas encore réussi à mettre mon site en ligne!!!! Je traite de ce sujet en plus LOL. Bon, je vais te répondre comme ça à l'arrache... Euh vouqs autres, si je dis des âneries, ben aidez moi à corriger!!!

bon je vais en message morcelés, le temps de rédiger ma réponse

déjà, là ou les plaques s'écartent, ou zone de divergence ou d'accrétion (que ce soit rift océanique ou continental)

Il s'agit de zones au volcanisme très intense mais qui passe inaperçu, car profondément sous marin.

C'est dans ces zones que se fabrique le nouveau plancher océanique, le long de fractures appelées "dorsales océaniques" qui sillonent la croute terrestre sur 60 000km, ce qui implique une forte production de magma.

Les dorsales océaniques se situent à l'aplomb d'un panache issu des mouvements de convection de l'asthénosphère et sont l'expression de la distention consécutive ces mouvements convectifs.

Jadis, la divergence a été amorcée par la montée d'un diapir thermique (point chaud) favorisé par la convection en contexte continental.

S'est ensuivi un "bombement" de la croûte suite à la remontée de l'asthénosphère: les fractures consécutives ont donné le champ libre à un volcanisme fissural très intense d'affinité chimique alcaline, si intense que cette activité fut à l'origine de grandes provinces basaltiques, les fameux TRAPPS.

Puis le bombement s'accentuant, il y a un amincissement crustal, suivi de l'effondrement d'un graben (ou rift). Le magmatisme exprimé devient transitionnel, sous saturé en silice. C'est l'ébauche d'un nouveau plancher océanique...

L'activité prend son rythme de croisière, et un océan voit le jour.

Le taux de fusion partielle du manteau, contrôlée par une subite décompression adiabatique, y est élevée. Le magma produit, appauvri en élément alcalin (peu concentrée en potassium et sodium), est appelé aussi Tholéiite.

Ce magma alimente des volcans caractérisés par leur importante activité lavique.

En grande profondeur, cette usine à plancher océanique passe totalement inaperçue: l'énergie libérée est submergée par la pression de centaines de mètre d'eau! La plupart du temps ce sont des intrusions qui ont lieu, ou l'émission de coulées en pillow lavas, ou se manifeste par des activités hydrothermales intenses...

Exceptionnellement, ces immenses chaines volcaniques emmergent, comme en Islande, ou bien sont au stade de gestation, comme en Afrique orientale au Grand Rift Valley

Link to comment
Share on other sites

tiens je ne comprends pas....ça me fait des taille de police différentes.... Bon pas grave:

Maintenat la subduction: voilà

Dans ces zones d'affrontement, la plaque lithosphérique la plus dense ploie et s'enfonce inexorablement dans les entrailles du manteau, où elle sera "recyclée" si l'on puis dire. Arrivée à une pression et température favorables, la plaque subduite va subir une déshydratation par métamorphisation, puis une fusion partielle. L'eau libérée va faire baisser la température de fusion des péridotite sus jacentes (comme quand on fait du caramel) et favoriser la formation de magmas riches en silice (qui fond en première et basse température) et élément alcalin (hydromagmatophile), Ces magmas andésitiques sont appelés aussi magmas calco-alcalin, alimentant des volcans caractérisés par leur activité explosive.

Selon l'âge de la lithosphère subduite, la vitesse et l'angle de la subduction (plan de Bénioff) , les magma produit verront leur chimie quelque peu évoluer....

bon je vais séparer 2 cas: voilà!

1- la subduction océan-océan:

Un arc insulaire nait de la collision entre 2 plaques lithosphérique océaniques. La plus dense des 2 plaques disparaît sous la plus légère, formant à l’endroit de la subduction une fosse océanique et en arrière de cette fosse une surrection d’îles volcaniques (Aléoutiennes, Japon, Indonésie…).

Le magmatisme calco-alcalin caractèrise le volcanisme d'arc, avec des éruptions volcaniques explosives. Mais en proportion notable, et surtout si la plaque subduite est "fraiche", il arrive qu'un volcanisme tholéiitique particulier s'exprime (tholéiite d'arc riche en quartz)

2- la subduction océan-continent

L’arc continental, ou arc-cordillère, nait de la collision entre une plaque lithosphérique océanique et une plaque continentale. La plaque océanique, plus fine et dense, sera subduite sous la plaque continentale plus épaisse et pourtant plus légère.

Le magmatisme produit, s'apparente à celui des arcs insulaires, mais avec quelques différences.

Le volume de sédiments en bordure des continents étant plus important (formation du prisme sédimentaire), une plus grande quantité de matières sédimentaires est entraînée dans la subduction.

Dans ces croûtes continentales épaisses, le magma produit est riche en silice et en eau, parfois très enrichi en éléments alcalin. De plus, la contamination crustale est importante.

C'est le carburant de volcans explosifs redoutables regroupés en cordillères.

Bon voilà pour le moment.... euh mes Seigneurs chats m'appellent. je m'en vais les servir. Je reviens plus tard

Link to comment
Share on other sites

Bon me voilà de retour! mes seigneurs chats sont satisfaits!!!! Ah en contexte de subduction, j'ai oublié celui-ci!

Le volcanisme de collision: le volcanisme y est plus rare, souvent conséquence des déformations dues à la collision de 2 plaques lithosphériques continentales (zone orogénique). Les laves produites sont souvent très alcalines (shoshonites) du à un taux de fucion très faible.

A priori, même si le phénomène de compression dans ce contexte est dominant, il existe aussi des zones de distention locales (écartement) autorisant le passage et l'émission de matière en fusion. L'étude du volcanisme en contexte de collision demeure cependant très complexe en raison de la coexistence et de la succession de plusieurs types de volcanisme dans l'espace et dans le temps, et en fonction des tensions tectoniques.

Parfois, la croute continentale fond partiellement et donne un magma d'anatexie à l'origine d'un volcanisme rare et très violent caractérisé par l'émission de nappe d'ignimbrite rhyolitique! Plus rarement, en contexte distensif local, l'émission de lave d'origine tholéiitique aura lieu (volcanisme de rift local)

maintenat je passe au point chaud.

Euh pardon pour les fautes, je relis pas trop ce que j'écris

Link to comment
Share on other sites

aller, je me lance sur les point chaud maintenant, voilà:

Ils sont l'expression superficielle d'une anomalie thermique profonde (entre 650 et 2300 KM). Ces anomalies thermiques ont une origine encore mystérieuse et secrète, et diverses hypothèses ont été émises à ce sujet : dégradation de certains éléments radioactifs, perturbation du flux de chaleur par les zones de subduction ou de collision. Aussi je m'avance pas trop là dessus!

La couche sous jacente, plus chaude, chauffe la couche supérieure: des instabilités en forme de panache se développent et montent vers la surface (principe de la "lampe magma"!)

Le magma est produit sous l’effet du panache de chaleur remontant de grandes profondeurs du manteau, voire à la limite du noyau! . Il est à l’état pur, pauvre en silice. Ce magma est à l’origine de basaltes alcalins sous-saturé en silices et aussi tholéiitiques.

Le magmatisme de point chaud en contexte océanique est responsable de la formation des volcans intraplaques, et est à l’origine de chapelets d'îles volcaniques très caractéristiques comme ceux qu'on retrouve nombreux dans le Pacifique. À l'une des extrémités du chapelet, un volcan actif est dû au percement de la plaque par le magma du point chaud tel un chalumeau. La plaque se déplaçant sous l'effet de la tectonique (la position du point chaud reste "fixe"), les volcans sont emportés loin de la source et meurent. L’archipel de Hawaï en est le plus bel exemple! Le volcanisme se caractérise par des éruption de type hawaiienne justement: des volcans gentil et peu explosif....

Sur les continents les points chauds sont à l’origine de chaînes de volcans (comme au Cameroun) ou de champs volcaniques.

La caldera de Yellowstone aurait aussi pour origine un point chaud en contexte continental. La proximité de la zone de subduction de la plaque Pacifique sous plaque nord américaine, et la grande épaisseur de la croûte continentale, modifie fortement la chimie du magma par contamination crustale et par fusion partielle de la croute continentale. Ceci explique sans doute le caractère fortement explosif et l'émission d'ignimbrite par cet énorme volcan au passé turbulent lors de 3 éruptions cataclysmiques...

Ainsi, dans le cas d'un point chaud continantal, le volcanisme peut être gentil comme tyrannique!!!

Enfin il y a des "croisements": certaines activités volcaniques sont le résultat de la combinaison d'un point chaud et d'un rift (comme le Massif central), d'une dorsale (comme l'Islande), ou encore de plusieurs points chauds combinés (îles de la Société). Ce qui signifie que ce type de volcanisme montre une très grande variété de types éruptifs: des éruptions laviques basaltiques aux violentes nappes d'ignimbrites!

Jadis, le volcanisme de point chaud particulièrement vigoureux serait à l'origine de remodelage de contrées entières: les grandes provinces ignées, ou LIP et serait l'amorçage de l'activité d'accrétion qui suivit.

Les plus connues sont les trapps du Deccan en Inde, ceux de Sibérie et de la rivière Columbia aux USA, les plaines du Karoo (Afrique) et d'Ethiopie... et j'en passe. Ces provinces ont été mises en place dans la douleur, à l'occasion d'activités laviques qui dépassent l'entendement!

Tiens je crois que je me répète là non? ah bah, c'est l'âge, je radote....

Bon voilà, j'espère que ça t'a un peu répondu. Ca va bien ce que j'ai dis?

voili voilou

Volcana

Link to comment
Share on other sites

Pour les deux points chauds je me rectifie donc et dis "on ne peut pas vraiment savoir". je recapitule donc :

Subduction ocean ocean = explosif

Subduction ocean continent = explosif

Point chaud lithosphere continentale = on ne peut pas vraiment savoir

Dorsale oceanique = effusif

Point chaud lithospere oceanique = on ne peut pas vraiment savoir

Rift continental = effusif

Est ce bien ca ?

Merci beaucoup beaucoup pour ces explications tres precieuses.

Link to comment
Share on other sites

Pour les deux points chauds je me rectifie donc et dis "on ne peut pas vraiment savoir". je recapitule donc :

Subduction ocean ocean = explosif

Subduction ocean continent = explosif

Point chaud lithosphere continentale = on ne peut pas vraiment savoir

Dorsale oceanique = effusif

Point chaud lithospere oceanique = on ne peut pas vraiment savoir

Rift continental = effusif

Est ce bien ca ?

Merci beaucoup beaucoup pour ces explications tres precieuses.

tu crois , Hawaï par exemple !

le sablais

Link to comment
Share on other sites

Ah oui pardon au lieu de lire "des volcans gentil et peu explosif..." j'ai lu "ou" (on va y arriver) donc :

Subduction ocean ocean = explosif

Subduction ocean continent = explosif

Point chaud lithosphere continentale = on ne peut pas vraiment savoir

Dorsale oceanique = effusif

Point chaud lithospere oceanique = effusif

Rift continental = effusif

Link to comment
Share on other sites

si l'on considère les "familles" dans lesquelles tu as regroupé les types de volcanismes selon leur contexte géodynamique (sans doute pour aider a retenir certain point de cours!!!), c'est cohérent...

Maintenant, si on se penche d'avantage sur le détail, c'est bien plus complexe qu'on se l'imagine.

C'est très simple, plus on s'intéresse à l'intimité des Volcans, plus on en conclue que chacun est unique, avec sa "personnalité" propre....

Hummm, c'est pour ça qu'ils me passionnent autant, mes Volcans. :wub:

Link to comment
Share on other sites

  • 3 years later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...