Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Principaux sujets de Géoforum.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

Cristaux d'Inde


Recommended Posts

Bonjour,

lors d'une bourse aux minéraux j'ai trouvé cette intéressante pièce minéralogique dans un lot en provenance d'Inde (POONA et autres ?)

Le vendeur m'a indiqué qu'il s'agissait d'une Baryte, mais j'ai rapidement eu un doute.

Taille : 8,5 x 6 x 4 cm

Couleur : incolore à miel

Clivages : aucun ou invisibles

Association: A la base un peu d'Heulandite + quelques cristaux de Stilbite

et Dureté : 4,5 à 5 (pas rayé par Harmotome et difficilement rayé par Apatite)

J'ai bien sur une idée mais elle pose un problème, d'où l'appel aux spécialistes !

post-9423-0-26988500-1300189441_thumb.jp

Link to comment
Share on other sites

Bravo à José el français !

Il s'agit effectivement (sans doute) de Powellite et c'est peut être une des plus grosses pièces existantes !

La photo ci-jointe montre la fluorescence (jaune) aux UV courts qui confirment la Powellite à coté de celle émise par une Scheelite (bleue) de Chine.

Un problème reste néanmoins posé, c'est la dureté.

Tous les bouquins disent: Powellite: de 3,5 à 4

et ma pièce a (sans erreur possible) de 4,5 à 5 !

En fait tous les bouquins sont faux car la mesure a été faite (à mon avis) avant la découverte des Powellites de Nasik en Indes.

Avant cette découverte les plus gros cristaux (inf au cm) correspondaient à des cristaux tabulaires (pseudomorphoses de Molybdénite) dont la dureté était inférieure à celle des cristaux octahédriques de Nasik.

Donc si les possesseurs de Powellite de Nasik voulaient bien faire un essai avec un Harmotome par exemple, cela confirmerait mon hypothèse.

post-9423-0-57115800-1300203705_thumb.jp

Link to comment
Share on other sites

Evidemment la dureté peut être variable mais les auteurs indiquent alors ces variations dans les livres (Powellite de 3,5 à 4 par exemple).

C'est la première fois que je constate un tel écart d'autant que mes essais ont été réalisés avec des cristaux le plus pur possible.

La variation de cristallisation me semblait la réponse la plus logique.

Link to comment
Share on other sites

Mais si mais si le frangin !

2 exemples :

- la Kyanite, là sur un seul individu on a de grandes différences de dureté, donc selon la méthode de mesure ou la manière dont se présente le cristal, on peut avoir des surprises

- les minéraux isomorphes, où là, selon les ingrédients et les proportions, on peut observer de légères différences dans les propriétés physiques/optiques du cailloux.

JeF

Link to comment
Share on other sites

Pour l'exemple du Disthène, faut savoir que beaucoup d'autres minéraux, le Diamant est un autre exemple et pourtant cubique, possèdent une dureté différentielle directionnelle.

Ensuite pour les tests de dureté faut être conscient des variations du minéral testé autant que celles du minéral testeur.

Autre chose qui pourrait expliquer ces différences (et là on parle donc de 4 à 4.5, même si l'échelle de Mohs n'est pas régulière), c'est l'état atomique du caillou, j'pense aux Zircons métacmites pour un nouvel exemple.

Encore une fois mes connaissances en minéralogie sont très limitées, mais comme diraient les frères Bogdanoff : une bonne coupe de cheveux peut cacher un visage ingrat. heu non, pas la bonne citation, c'était ça plutôt : dans l'Univers, rien n'est impossible ! clown.gif

JeF

Link to comment
Share on other sites

zircon métacmite (et peut être les autrres minéraux métacmites...) resttent des cas à part ... exception de dame nature ...

par contre tu as tout a fait raison pour les tests !! non seulement la façon de faire, la force mais aussi si c'est une face d'un cristal ou un clivage ou une cassure on apprécie différement !! (même si la dureté reste sensiblement identique )

Link to comment
Share on other sites

Je l'ai toujours dit : les livres c'est bien beau, mais avec des minéraux "types" !!

José a certainement raison concernant une scheelite, et je suis fier de lui concernant son interprétation de "l'état" d'un cristal au moment du test !!

J'ai vu des saphirs voler en éclats sur un test de dureté sur un quartz !!

Mais dans l'idée, Laurent a aussi raison !! Hors les exceptions : un minéral a en moyenne une valeur "sûre" de dureté ....

Link to comment
Share on other sites

les exemples d'anisotropie sont multiples, mal étudiés et sources de nombreuses erreurs dans l'appréciation de la dureté.

Je m'en rend compte en taillant les pierres (à facette). Pas plus tard qu'hier, j'ai pu constater çà avec un feldpath.

Dans la nature, dès qu'on sort des chemins tracés, c'est le bordel !sourire.gif

(et j'aime çà)

Link to comment
Share on other sites

C'est le merlot !! :grand sourire::clin-oeil:

Il faut faire des test de dureté sur la partie de ce qui semble être le plus cohérent du minéral.

Cela se voit sur des quartz ! un cristal transparent ( type) et un cristal laiteux n'ont pas la même "attaque" sur des minéraux "test" !! ( c'est pourquoi souvent le quartz raye le quartz ....................)

Link to comment
Share on other sites

Le débat est très intéressant car il montre les limites de cette mesure qui pourtant est utilisée dans ce forum comme un crytère essentiel et fiable à priori.

Je suis bien d'accord qu'une pointe d'un minéral peut rayer une surface du même minéral mais la variation (relative) de dureté ne devrait néanmoins pas dépasser quelques dixièmes sur l'échelle de Mohs.

Dans mon cas c'est comme si j'avais trouvé un quartz de dureté d'environ 7,8 !

Je voudrais rajouter que la Powellite forme une série avec la Scheelite dont la dureté est indiquée de 4,5 à 5, comme mon échantillon. Evidemment la Powellite de Nasik reste un minéral rare et typique de ce gisement sur lequel il n'y a pas besoin de vérifier la dureté.

Dureté commence avec un D comme discernement !

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...