Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2022, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 23>26 juin 2022

Les temps changent


Recommended Posts

En ce moment à la télé sur la chaîne planète un excellent film documentaire : Les temps changent. :clin-oeil:

En 2075, d'importants changements climatiques ont boulversé les écosystèmes de la planète. De nombreuses espèces animales ont déjà disparu. En europe, la température monte.

Les dernières vignes dans le bordelais disparaissent, les insectes migrateurs envahissent notre pays. Le désert a pris de l'empleur. L'eau devient une denrée rare dans certaines régions.

Fonte des glaciers, des neiges éternelles du kilimandjaro, du Fujiama.......

Documentaire vraiment intéressant sur ce qu'il pourrait nous arriver. Mais alors, que faire pour éviter un tel changement climatique ?

Je retourne voir la suite. :coucou!:

Link to comment
Share on other sites

vu sur le satelite (je sais plus quelle chaine .......)

Moi qui suis sur canalsat c'était sur la chaîne 60.

Le documentaire vient de se terminer. C'était vraiment un bon documentaire fiction :exclamation: .

Voici un petit résumé trouvé sur le net. Documentaire qui avait déjà été diffusé sur France 2, mais que j'avais raté.

Nous sommes en 2075. Le film suit quatre personnages dont le destin est affecté par d’importants bouleversements éco-climatiques touchant la totalité de la planète. Le scénario est basé sur les travaux du GIEC (le groupe de scientifiques chargé par l’ONU de l’étude du réchauffement de la terre et qui a obtenu le Prix Nobel de la Paix en 2007.)

"Julia, la quarantaine, se bat pour maintenir en vie un domaine qui n’a plus de viticole que le nom. Des années d’efforts d’adaptation n’ont pu sauver la vigne alors qu’une nouvelle saison de sécheresse met Julia devant de nouveaux choix cornéliens. Lucas, son grand-père, survivant de l’époque bénie du climat tempéré est le dernier lien avec cette terre qu’elle ne peut, pourtant, se résigner à abandonner.

Idri aussi, est profondément enraciné dans la terre de ses ancêtres, mais la terrible sécheresse qui frappe le sud du Sahara semble ne devoir jamais connaître de fin. Il n’y a alors d’autre alternative, pour cet adolescent africain, que de laisser les siens derrière lui et tout risquer pour atteindre le nord. En compagnie de Faouzi, un garçon un peu plus âgé que lui, ils vont traverser le désert et ne survivront que pour affronter une nouvelle épreuve. Les innombrables candidats à l’émigration sont regroupés dans un camp de sélection qui peut leur ouvrir, ou leur fermer à jamais, les portes de l’Eldorado européen.

Niels est un jeune biologiste allemand qui a saisi le premier prétexte venu pour se rendre au Canada et y rencontrer Grace Lajoie une sommité des sciences de la nature. Dégoûtée d’avoir vu disparaître, malgré ses efforts, une grande partie de la biodiversité de la planète, Grace, maintenant âgée et cynique, vit repliée sur elle même. Ensemble, ils partent à la recherche du dernier ours polaire vivant. Lotte, la femme de Niels, enceinte de leur futur enfant, est une avocate réputée qui se bat aux côtés d’ONG environnementales pour faire avancer la cause de la protection de la planète.

Ces histoires se croisent, se répondent et nous permettent d’aborder la plupart des conséquences probables d’un réchauffement planétaire dont nous sentons déjà les premiers effets."

Link to comment
Share on other sites

c'est bien ça que j'ai vu .......

ça fait peur ................

enfin des citroniers a bordeaux ce sera le début de la cote d'azur en bretagne !!! 2075 ...............houla !! je serais plus la ..............maël oui!!!!

Salut laurent,

En fait ce sont des orangers, mais bon je te pardonne :grand sourire: Quoi la côte d'azur en bretagne :surpris: Non mais tu rêves, ce n'est pas prévu dans le documentaire. Mais avec ces changements climatiques qui vont se succeder, qui sait......

Comme tu le dit, nous ne serons pas là pour le voir. Quant à Maël, je lui souhaite de vivre le plus longtemps possible (2075 qui sait) Mais j'espère surtout qu'il ne verra pas de telles catastrophes.

Au fait, si tu as un zoo proche de chez toi, n'attend pas pour lui montrer les animaux, car beaucoup d'espèces animales auront disparu de la planète, il ne restera plus qu'un seul ours polaire. Quoi que l'ours polaires en bretagne :siffler: , j'amais entendu parlé :grand sourire: . Remarque une morceau de banquise qui dérive et hop il arrive :grand sourire:

Blague à part, c'est vrai que ça fait peur.

Link to comment
Share on other sites

rassures toi charles les frangins ont un parc animalier (a coté du musée!!) et maël y va dès qu'il fait beau !!!

(en plus on a quelques bètes a la maison ......moi sans nature j'suis perdu!!)

de plus on connait tout les parcs du coin , voir même les dirigeants donc pô de problèmes pour faire des visites pô chères ..............

au fait tu viens quand tu veux voir notre soleil breton !!

Link to comment
Share on other sites

rassures toi charles les frangins ont un parc animalier (a coté du musée!!) et maël y va dès qu'il fait beau !!!

(en plus on a quelques bètes a la maison ......moi sans nature j'suis perdu!!)

de plus on connait tout les parcs du coin , voir même les dirigeants donc pô de problèmes pour faire des visites pô chères ..............

au fait tu viens quand tu veux voir notre soleil breton !!

Je sais, il faut qu'un jour je me décide à venir. Tu as raison de parler de soleil breton, ici il pleut comme vache qui pisse :grand sourire:

Link to comment
Share on other sites

...

http://geo.news-prisma-presse.com/_c.aspx?...il.com&r=17 Faut-il instaurer une taxe sur les pets du bétail ?

En 2007, l'élevage représentait 18% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, soit plus que le secteur des transports. La faute aux 80 millions de tonnes de méthane émises chaque année dans l'atmosphère par les estomacs des animaux d'élevages, notamment les vaches. Pour lutter contre l'émission de ce gaz 23 fois plus réchauffant que le dioxyde de carbone, l'Irlande et le Danemark viennent de proposer l'instauration d'une taxe sur les gaz produits par les animaux d'élevage. Son montant serait de 13 centimes d'euros par vache irlandaise et de 80 centimes d'euros par vache danoise.

Faut pas avoir peur, Charles, ...beaucoup de "vent" dans tout ça !

Et puis le retour à l'océan primitif... ce serait retrouver nos "racines" ! Voilà de quoi remettre les pendules à l'heure ...

Si les glaces fondent, ça fera des terres à coloniser, et penses à tout ce qu'il y a dessous à découvrir ! L'érosion intense va nous mettre à jour des fossiles et des minéraux...

En prévision j'ai scié le vieil abri-côtier et l'ai remplacé par un palmier à tuba incorporé !

Si le port doit être noyé, me faudra poser un anneau sur la terrasse pour amarrer le bateau ...

Nos fleuves et nos rivières vont retrouver leur aise dans leur lit majeur, et les maires qui accordent à tort et à travers des permis de construire seront destitués...

Les mochetées de mobilhome seront emportées par les flots, les autoroutes seront détruites et les bouchons de vacanciers aussi, ...

Et si l'apocalypse est pour demain, je m'installe sur un rocher face à la mer, avec quelques bouteilles de

Faugères, de la saucisse de Lacaune, un tròç de Cantal, une belle miche de campagne, des cigares (je m'y remets pour l'occasion), je chante "la vièlhassa" et "Ah que nos pères étaient heureux", je débranche le manomètre à cholestérol, et...je crois que ça suffira !

Faut pas avoir peur Charles !

Link to comment
Share on other sites

:super: Alors si il y des citroniers en Bretagne, je revient ! :sourire:

En faite, il y en a un sur le balcon chez ma mère à naonete !

En faite, il y en a un sur le balcon chez ma mère à naonete !

naoned .....?? vive la bretagne !!

Nozvezh vat

La bretagne l'autre pays du citron ;) Laurent va vendre la collection de minéraux pour investir dans les arbres fruitiers. D'ailleur il a déjà revendu un quartz de Ploemeur pour acheter un citronnier à sa maman :super:

Kenavo

Link to comment
Share on other sites

En ce moment sur la chaine planète N°60 (pour ceux qui ont canalsat) une grand documentaire de Yann Arthus Bertrand : Vu du ciel, pour que vivent les fleuves. Sensibiliser les populations aux menaces qui pèsent sur les ressources en eau à travers le monde.

A voir absolument, très intéressant, j'y retourne. :sourire:

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

A ne pas manquer, ce soir sur planète à 20 h 40 (chaîne 60 de canalsat) un documentaire : Ca chauffe sur les alpes

Voici un résumé du documentaire : Le rechauffement climatique affecte les glaciers des Alpes. Les glaciers alpins en effet reculent. Ces changements vont-ils entraîner une multiplication des éboulements ?

Les effets du réchauffement climatique sont maintenant bien visibles dans les Alpes. Comme responsable de cette montée de la température sur le globe, on invoque la fatalité, les responsabilités individuelles ou collectives.

Dates des rediffusions :

Vendredi 10/04/13h30

Jeudi 16/04/13h40

Lundi 20/04/22h14

:ye!:

Link to comment
Share on other sites

Demarrage du film ca chauffe sur les Alpes dans 5 minutes (sur planète, chaîne 60) :sourire: . Un café et hop devant la télé, je ne veux pas le rater.

Trouvé sur le net concernant ce film :

Une réalisation de Gilles Perret, durée 52 minutes. Réalisation 2008.

" Nous sommes le 8 janvier 2006 et après avoir connu l'automne le plus chaud des cinquante dernières années, nous sommes en train de connaître l'hiver le plus doux depuis un siècle.

Comment ne pas penser au « réchauffement climatique ». Partout, il est question de ce phénomène. Plus question de parler politique sans évoquer le thermomètre. Impossible d'avancer la moindre idée sans qu'elle ne soit développée, durable… recyclable.

Pour tenter de comprendre, rien ne vaut un séjour dans les Alpes. Ici, nul besoin de grands discours. L'observation suffit. Au delà des conversations de comptoir sur le dérèglement du climat, il y a la mer de glace, les glaciers, les pistes de ski. Du concret. Observable à l'œil nu sur une étendue géographique à peine plus grande qu'un laboratoire.

Les glaciers alpins ne sont-ils pas qualifiés de « meilleurs indicateurs climatiques » par les climatologues ? On trouve ici, l'idéal pour réfléchir, se faire une idée. Et sans doute se rendre à l'évidence qu'il est urgent d'agir… à l'échelle de l'Europe, de la planète toute entière.

La neige n'est plus ce qu'elle était et les canons des stations ne suffisent plus à enrayer la pénurie de poudre blanche. La montagne s'érode et le permafrost, en fondant, déstabilise les équipements posés dessus.

Qui pourrait contredire le constat ? Qui pourrait nier l'inquiétude face à une crise annoncée et sans précédent ? N'est-il pas grand temps de penser que c'est justement cette économie en danger qui a une part de responsabilité dans nos désordres climatiques ?

Les responsables politiques des principaux partis s'engagent à agir pour mettre en œuvre un développement durable, harmonieux, soucieux de l'environnement. C'est tant mieux, mais au pied du Mont-Blanc, on est bien placé pour se méfier des déclarations d'intention. « Plus aucun camion ne doit raisonnablement passer au tunnel du Mont-Blanc, il faut les mettre sur des trains ! » disait déjà Jacques Chirac en 1999. Depuis, le nombre de poids lourds passant chaque jour sous le glacier des Bossons est pratiquement revenu au niveau d'avant la catastrophe…Ceci explique en partie cela.

Au delà du discours des politiques et des mises en garde lancées par les plus grands experts internationaux, il nous semble essentiel de recueillir la parole de ceux qui vivent ces bouleversements au quotidien et sur le terrain. Ils sont guides, glaciologues, pisteurs, cristalliers, climatologues ou architectes et vivent en montagne. C'est avec eux que nous allons prendre la température des glaciers, mesurer l'état de fébrilité des montagnes, tenter d'établir un premier bilan des dégâts provoqués par le « réchauffement climatique ».

Il y a urgence car « ça chauffe sur les Alpes », et c'est génial car l'étude des glaciers permet de garder la tête froide… "

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...