Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Livre sur les minéraux français
Livre sur les minéraux français.


lomdumtblanc

Membre
  • Compteur de contenus

    1 140
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de lomdumtblanc

  • Date de naissance 06/09/1977

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.geologie.montblanc.fr
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Les Houches

Visiteurs récents du profil

11 155 visualisations du profil
  1. Öræfajökull

    Ben alors? Je suis le seul à suivre le truc? Quelques tremblements de terre, des odeurs de soufre, un affaissement dans le glacier... Ça va péter ou bien? http://en.vedur.is/about-imo/news/a-new-ice-cauldron-in-oraefajokull-volcano
  2. Poilu...

    C'est malin ça Gregounet!!!
  3. Poilu...

    Salut! Y a pas encore de rubrique "Demande d'identification de microminéraux"? Bon, ben je poste là alors... Alors, à votre avis, qu'est-ce que c'est? Ça vient d'une pièce de quartz fumé améthysé du massif du Mont-Blanc (évidemment! ), face Sud des Courtes. La forme des poils en "onde sonore" et de flèche m'a rappelé la thèse de Poty qui parlait d'hématite... Mais certains disent que non, c'est pas ça. Alors??? Pour le petit cube, j'aurai dit pyrite, mais en zone oxydante...
  4. Terme technique pour bouche éruptive.

    @antakari : oui un peu, pas besoin de minéraux pour que ça soit intéressant! Tunnel de lave, fissure, lave cordée, cheminée... et hornito donc, suffisent largement à mon bonheur! @Kayou : toujours aussi fort!!! Merci! Bon, ben j'avais lu ce terme dans une brochure, mais je pensais que c'était une mauvaise traduction de l'italien... (comme il y en avait beaucoup dans ce fascicule). Du coup ça vient de l'espagnol. Une petite photo de l'intérieur alors! Ils ont crépi!!!
  5. Terme technique pour bouche éruptive.

    Salut! Etant sur l'Etna il y a quelques semaines, j'ai eu l'occasion de pénétrer une bouche éruptive à la forme bizarre : ça fait comme un pigeonnier, c'est creux à l'intérieur avec quelques "fenêtres" sur le sommet, le tout positionné sur un "puits vertical, d'où sortait à l'époque la lave. C'est formé d'une accumulation de petits morceaux de lave en forme de pains de campagne. Plusieurs monticules identiques sont alignés sur une fissure, datée de 1947 (versant Nord pour situer...) Quelqu'un connait-il le terme exact de cette formation? Impossible de trouver quoi que ce soit sur le net... Je crois qu'il y a les même à la Réunion. Merci les volcanos!
  6. L'Etna couronnée

    Magnifique!!! C'est juste un petit prout du volcan... une émission de gaz un peu plus forte pour être politiquement correcte.
  7. Katla se rappelle à notre souvenir ?

    Ah? Le Katla est dans le centre de l'île maintenant? Première nouvelle... Non, c'était bien marqué dans l'article qu'ils craignaient un jökulhlaup!
  8. Katla se rappelle à notre souvenir ?

    Ils commencent à fermer quelques routes et l'accès au secteur aux touristes... Mais rien de prévu encore.
  9. Vas y otto! On veut voir tout le reste!!!
  10. Voici le programme: Jeudi 4 août Conférence de M. Albert JAMBON 20 h 30 à la salle du Bicentenaire Sujet : Fers extraterrestres de l'Age du Bronze. Lors d’un projet récent de recherche de météorites en Syrie, l’auteur a appris la découverte d’un objet d’origine météoritique dans une sépulture de l’Âge du Bronze. Une étude de la littérature sur le sujet révèle que des dizaines d’objets en fer ont été découverts au Proche Orient, datés de l’Âge du Bronze. Les archéologues proposent deux hypothèses explicatives possibles : 1) la métallurgie du fer aurait existé dès cette époque, mais serait restée un procédé confidentiel. 2) la métallurgie du fer était inconnue et le fer utilisé est d’origine extraterrestre (météoritique). Savoir dans quelle mesure l’une ou l’autre de ces hypothèses (ou les deux) est correcte est, d’un point de vue archéologique, fondamental. Nous présenterons des éléments dans divers domaines, mais surtout d’un point de vue analytique (géochimie) et épigraphique puisque nous avons la chance de posséder des textes interprétables dans toute la région à l’Âge du Bronze. Le problème se révèle particulièrement difficile : la présence de nickel dans le métal a été considérée comme une preuve de l’origine météoritique par certains, mais d’autres pensent que des minerais latéritiques sur roches ultrabasiques conduisent après réduction à un métal riche en nickel. Nous montrerons que des analyses géochimiques plus fines permettent de trancher ce débat... sauf que très peu d’objets ont été analysés convenablement. L’analyse des textes est aussi un exercice délicat. Par exemple, l’expression « métal du ciel » évoque une origine météoritique mais ne prouve absolument rien, le même mot ayant pu être utilisé plus tard ou dans une autre culture pour désigner le métal de réduction. Certains considèrent même que cette expression devrait être prise au sens figuré (du ciel = divin) et que l’origine météoritique n’est absolument pas validée par les textes. Nous examinerons dans quelle mesure les interprétations anciennes sont robustes ou méritent d’être remises en question ou au moins réinterprétées. Nos conclusions (provisoires) suggèrent, sur la bases d’analyses nouvelles d’objets météoritiques et archéologiques divers, que tous les fers de l’Âge du Bronze seraient d’origine extraterrestre. La question suivante est donc de savoir où, quand et comment la métallurgie du fer a été inventée sachant que les traces archéologiques de l’époque-clé sont extrêmement peu nombreuses. Vendredi 5 août Conférence de M. Frédéric GAUDRY 20 h 30 à la salle du Bicentenaire Sujet : Mines de cuivre et minéraux de Chessy-les-Mines. Chessy les mines, petite bourgade du Pays des Pierres Dorées, située dans le bas Beaujolais sur les rives de l’Azergues a connu un passé minier qui s’étend très probablement de l’époque Romaine jusqu’au milieu du 19° siècle. Exploité plus activement depuis le moyen-âge avec des fortunes diverses, le gisement de Chessy-les-Mines a fourni d’exceptionnels minéraux de cuivre et de zinc qui comptent parmi les fleurons de la minéralogie française. En 1811, le maître mineur Christian Traugott Woellner, issu de la célèbre école des mines de Freiberg, réalise la découverte fantastique de la Mine bleue constituée de ce qui sera appelé la Chessylite puis l’azurite à un moment charnière de l’histoire des sciences de la Terre. Ce gisement à la géologie complexe et improbable, en partie liée à la tectonique alpine, aura été également le lieu d’inventions et d’applications de techniques innovantes pour le traitement des minerais à base de pyrite. La beauté et la diversité des échantillons découverts contribuent encore de nos jours au rayonnement mondial de ce petit village du Beaujolais. Des sondages récents attestent de la présence d’un nouveau gisement caché, réserve stratégique en cuivre et zinc et rêve fou de tout minéralogiste. La gestion de la collecte et le traitement de tous les rejets issus des anciens réseaux de galeries, et de l’ensemble des activités passées, reste de nos jours d’une impérieuse actualité, dans le cadre de la protection de la nature et de la préservation de l’environnement. Jeudi 18 août Conférence du Dr Eric ASSELBORN 18 h 30 à la salle du Bicentenaire Sujet : Histoire de la fluorine rose. La fluorine rose est littéralement la reine cachée du Mont-Blanc. Sous ce nom poétique - et étrange - se cache un minéral aux couleurs merveilleuses, mais malheureusement trop tendre pour être utilisé en joaillerie. Les granites du massif du Mont-Blanc recèlent dans leurs fissures de la fluorine rose et surtout rouge, dans une qualité inégalée dans l'écorce terrestre. C'est l'histoire de ce trésor que nous allons vous conter, dans une causerie illustrée avec ces fameux cristaux …
  11. Un peu d'or alluvionnaire

    Waouh! Bien joué!
  12. Coucou les fans de Chessy! Êtes-vous au courant qu'une expo exceptionnelle se prépare... à Chamonix? Ouverture dans un mois à peu près au musée des Cristaux, avec des pièces inédites prêtées par le musée des Confluences de Lyon. Que des masters pieces selon les spécialistes!
  13. Belles balades! Tiens nous au courant pour le gros bloc!
  14. Ca parle moraine ici!?! Bon ben alors: La partie basse m'a "interpelé" en quelque sorte. Est-ce que ça ne serait pas la partie en contact avec la glace, qui n'aurait pas encore été érodée? (glacier de Leschaux, juste en amont de la confluence avec le glacier du Tacul)