Jump to content

Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans
Bourse aux minéraux et cristaux de Bourg d'Oisans du 1 au 3 mai

kilauea

Membre
  • Content Count

    44
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by kilauea

  1. Robin, je sais depuis plus longtemps que toi que le temps géologique n'est pas le même que le temps humain! C'est pour cela qu'il serait souhaitable que les humains limitent leurs prévisions éruptives à l'échelle humaine. Il est facile de dire que le Mont Fuji s'est fait secouer par le séisme de Fukushima, qu'il a été fragilisé et qu'il risque d'entrer en éruption. Dans combien de temps? 5 ans? 10 ans? 50 ans? Personne ne le sait, pas plus Florent Bringuier que ses collègues. Aujourd'hui, c'est le Fuji qui est à l'honneur, hier c'était Yellowstone avec des affirmations selon lesquelles le volcan aurait un cycle éruptif de plusieurs centaines de milliers d'années, affirmation extrêmement gratuite! Bien malin serait celui qui pourrait dire le type de la prochaine éruption! A côté de cela, nous ne sommes pas fichus de prévoir le comportement à court terme d'un volcan comme le Piton de la Fournaise qui, quoi que tu en dises Robin, a sacrément pris les gens de l'Observatoire au dépourvu lors de la dernière éruption! Ils n'avaient pas interprété la sismicité comme le signe d'une éruption à venir!!
  2. Pas d'affolement. Ce dernier événement observé à Yellowstone n’a rien d’extraordinaire: Les flux hydrothermaux se modifient fréquemment et créent de nouveaux points chauds qui affectent routes et sentiers. L’apparition de trous émettant de la vapeur sur les routes et dans les parkings est un phénomène habituel dans le Parc de Yellowstone.
  3. Déjà connue pour la qualité de son contenu, la revue bimensuelle de L’Association Volcanologique Européenne (L.A.V.E.) sera encore plus belle puisqu’elle est maintenant 100% couleur. Le numéro 169 du mois de juillet 2014 est largement consacré aux minéraux et roches volcaniques, avec des illustrations qui méritent bien des pages couleur. Coordonnées de L’Association Volcanologique Européenne: 7 rue de la Guadeloupe 75018 Paris Tél: 01 42 05 72 57 Site Internet: http://www.lave-volcans.com
  4. Le sujet n'est pas nouveau. Le lien entre le Mont Fuji et le séisme de Fukushima (2011), c'est un peu comme le monstre du Loch Ness, ça ressort de temps en temps dans la presse. Rien ne dit que le séisme de Fukushima a fragilisé le Mont Fuji. Ça se peut, mais ça n'a jamais été prouvé. A ce sujet, vous pourrez lire plusieurs articles parus sur mon blog le 9 septembre 2012, le 4 février et le 5 août 2013. Cela va faire 2 ans que ma première note est parue et toujours pas d'éruption du Mont Fuji en vue! C'est un "état critique" qui se prolonge! Le Fuji serait-il le Schumacher des volcans? Voici les liens: http://volcans.blogs-de-voyage.fr/.../09/mont-fuji-japon-5/ http://volcans.blogs-de-voyage.fr/.../mont-fuji-japon.../ http://volcans.blogs-de-voyage.fr/tag/mount-fuji/
  5. Nouveau livre auto-édité par Claude Grandpey : « Killer Volcanoes – Eruptions meurtrières des temps modernes » Format 21 X 13,5 – 210pages. Description des colères mortelles de quelque 45 volcans de la planète, sans oublier certains événements appartenant à un passé plus lointain et qui ont affecté la vie sur Terre. Plusieurs photos illustrent les chapitres. Prix : 10 euros lors des conférences et projections. 13 euros (avec les fraisd’envoi) en commandant par courrier électronique : grandpeyc@club-internet.fr.N’oubliez pas d’indiquer vos coordonnées postales !
  6. J’aurai le plaisir de faire une intervention grand public intitulée " Volcans et risques volcaniques " le vendredi 8 mars 2013 à 20h30 à la Salle des Fêtes de Puymoyen, dans la banlieue d’Angoulème (Charente). Mes propos – autant que faire se peut avec la participation du public – seront suivis de deux diaporamas en fondu-enchaîné sonorisé illustrant deux dynamismes éruptifs: " La Java des Volcans " et " Hawaii, le Feu de la Terre " . Cette soirée sera pour moi l’occasion de présenter et dédicacer mon dernier ouvrage "Killer Volcanoes – Eruptions meurtrières des temps modernes" .
  7. Une violente éruption s’est produite sur l’île de Manam (Papouasie-Nouvelle-Guinée) le 12 janvier. Les images satellites montrent des émissions de cendre atteignant 13 000 mètres d’altitude. L’éruption perturbe les vols entre l’Australie et l’Asie. La couleur du niveau d’alerte pour l’aviation est à son maximum, le Rouge. En 1996 et 2004, des coulées pyroclastiques ont tué respectivement 13 et 5 personnes. En Mars 2007, les fortes pluies ont déstabilisé les dépôts de cendre laissés par les coulées pyroclastiques et un lahar a tué 4 personnes dans le nord de l’île. Je profite de cette note pour indiquer que mon blog est à nouveau opérationnel 24h/24 après plusieurs semaines de perturbations dues à la migration vers une nouvelle plate-forme. L'adresse reste la même: http://volcans.blogs-de-voyage.fr
  8. Pas de panique! Ce qui se passe actuellement sur le Stromboli n'a rien d'extraordinaire. On l'a observé à plusieurs reprises par le passé. On a affaire à une activité strombolienne plus intense, comme le montre périodiquement l'accroissement du tremor. Parallèlement à cette intensification, un petit débordement se produit vers la Sciara del Fuoco dont la pente raide entraîne des effondrements en provoquant des nuages de cendre spectaculaires. Tant que les effondrements se produisent au-dessus du niveau de la mer, il n'y a absolument aucun danger. En revanche, les événements du 31 décembre 2002 montrent qu'un effondrement sous-marin de la Sciara del Fuoco peut provoquer un tsunami et occasionner des dégâts sur la côte de l'île de Stromboli. NB: Je profite de cette note pour indiquer que mon blog (http://volcans.blogs-de-voyage.fr) est momentanément inaccessible, suite à des travaux de rénovation effectués par mon hébergeur. Tout devarit fonctionner de nouveau normalement dans les prochains jours.
  9. Hello everybody! Aconcagua?
  10. Même si je n'écris pas toujours quelque chose, je viens régulièrement faire un tour sur le Géoforum. Il m'arrive même de participer au "volcan mystère", n'est-ce-pas Volcana? Amitiés limousines.
  11. J'ai mis en ligne plusieurs photos récentes de l'éruption du Nyiamulagira sur mon blog: http://volcans.blogs-de-voyage.fr
  12. Cette sismicité quasi permanente sous le Myrdalsjökull est tout de même bizarre. Depuis le temps, si elle annonçait vraiment une grosse éruption, je pense que le Katla se serait déjà manifesté. Je penche que l'on a plutôt affaire à une forte activité géothermale en profondeur, comme cela se produit souvent sous le Vatna. Mais, bien sûr, je peux me tromper!
  13. Hello everybody! Comme Robin, j'aurais opté pour le Beerenberg. Sinon, beaucoup de volcans sont sexués. L'Etna est une femme (les Siciliens l'appellent parfois "la vipera"). Stromboli est un mec, appelé "Iddu" (celui-là) par la population locale. Imaginez un peu une copulation entre l'Etna et le Stromboli! C'est peut-être pour ça que ça bouge parfois sacrément dans le détroit de Messine...
  14. Dans le journal en ligne Canarias 24 Horas, Domingo Gimeno Torrente, professeur de pétrologie et pétrochimie à l’Université de Barcelone, indique qu’après analyse les matériaux émis par El Hierro ne présentent pas les caractéristiques d’une éruption surtseyenne, comme cela a été affirmé à plusieurs reprises par la commission de suivi scientifique. Selon Torrente, les échantillons révèlent une roche de base de couleur noire (basanite) tandis que la partie blanche est un produit différencié (rhyolite alcaline). On aurait donc affaire à un magma plus explosif. Il ne comprend pas qu’une analyse systématique et approfondie n’ait jamais été faite depuis le début de l’éruption alors que la plupart des universités espagnoles possèdent un équipement et un personnel qualifié pour effectuer un tel travail. Quelle cacophonie au sein des scientifiques espagnols ! Pendant ce temps, on observe une intensification du tremor…
  15. Vous trouverez une description en direct du 16ème paroxysme de 14h à 17h30 - avec des captures d'écrans pour l'illustrer - sur mon blog: http://volcans.blogs-de-voyage.fr
  16. N°2: MAYON? J'espère que la mayonnaise sera bonne... (bof! c'est mauvais!)
  17. Allez, je me jette à l'eau: Bezymianny et Klyuchevskoy
  18. Numéro 5: je dirais TUNGURAHUA
  19. Il ne faudrait pas oublier d'associer les noms de Katia et Maurice Krafft à l'éruption du Pinatubo. Pendant que les deux volcanologues français mouraient sur l'Unzen, une vidéo sur les risques volcaniques réalisée à partir de leurs images permettait d'épargner des milliers de vies aux Philippines!
  20. L'activité est relativement basse en ce moment sur le Kilauea. Après quelques jours d'obscurité totale dans la bouche qui perce le plancher de l'Halema'uma'u, la lave a fait son retour, mais son niveau se situe encore à une grande profondeur. Le Kilauea a entamé une phase de gonflement alors que le Pu'uO'o semble encore déconnecté du système d'alimentation. J'ai passé une bonne partie du mois de février sur la Grande Ile, avec survol du Pu'uO'o, visites de l'Halema'uma'u et des coulées dans le secteur de Kalapana où je travaillais sur le processus de refroidissement de la lave. J'ai réalisé un petit diaporama de 7 minutes en fondu-enchaîné sonorisé qui se trouve sur YouTube à l'adresse suivante: Pensez à brancher les hauts-parleurs...
  21. A voir, pour le plaisir des yeux, une série de photos du cratère du Nyiragongo (République Démocratique du Congo) réalisée par Olivier Grünewald. A noter qu’Olivier utilisait du matériel numérique plein format qui permet de mieux restituer les couleurs de la lave que les petits capteurs des appareils grand public. Toutefois, il faut rester très vigilant de nuit car l’intensité des couleurs (le jaune en particulier) peut encore poser des problèmes comme le montrent les photos n° 4 et 28 où la lave est surexposée. Même en sous-exposant de 1 ou 2 IL et en activant le système d’atténuation des hautes lumières, le défaut reste présent, alors qu’il n’apparaît pas avec un film argentique comme j’ai pu le constater en doublant certaines photos de nuit sur les coulées de lave du Kilauea en février. Toutefois, comme je l’ai déjà fait remarquer, ce n’est pas de nuit que l’on obtient les plus belles photos volcaniques, mais à l’aube et au crépuscule. Reste ensuite à trouver un vidéoprojecteur digne de ce nom pour présenter les images sur un écran d’au moins 3 mètres de base… http://www.boston.com/bigpicture/2011/02/nyiragongo_crater_journey_to_t.html?p1=Well_MostPop_Emailed2
  22. Je suis de retour d'Hawaii et, comme prévu, j'ai pu tester mon Canon EOS 5D Mark II sur la bouche active dans l'Halema'uma'u et sur les coulées qui s'étirent sur la plaine côtière. S'agissant de l'Halema'uma'u, j'ai fait des prises de vues de jour, au crépuscule et de nuit, avec en prime 2 ou 3 petites séquences vidéo. C'est globalement excellent. Il faut dire que l'appareil travaille sur des lumières incidentes, vu que la lave n'est pas visible au fond de la bouche. Sur la plaine côtière, ça reste excellent de jour et au crépuscule (le meilleur moment pour photographier des coulées avec l'aube). De nuit, c'est moins pire qu'avec les petits capteurs, mais le jaune a tendance à virer au blanc sur les zones les plus chaudes. Le défaut est quelque peu corrigé en sous exposant de 2IL, mais ce n'est pas parfait. Le mode hautes lumières corrige un peu lui aussi, mais ce n'est pas suffisant. J'avais emporté en parallèle mon vieil EOS 30 chargé d'une pellicule Fuji Provia 400 et, comme précédemment, le rendu est parfait. Mais, comme je viens de l'écrire, la nuit n'est pas le meilleur moment pour photographier des coulées. Les contrastes avec le noir sont trop durs alors qu'au crépuscule, c'est somptueux. Pour le reste, s'agissant des paysages classiques, c'est vraiment très très bon. J'ai photographié des scènes de nuit à Honolulu en 2000 ASA. Je suis bluffé par les résultats sur des tirages en A3+! Pas de grain! Excellent aussi lors des survols du Pu'uO'o en hélico. J'ai mis une petite série de photos dans un album sur mon blog. La taille des images n'est pas très grande et elles sont en basse résolution de sorte qu'on ne se rend pas bien compte de leur qualité.
  23. Rectificatil: il a été demandé à plus de 1000 (et non 100) personnes de rejoindre les centres d'évacuation.
  24. Selon les volcanologues japonais, l’éruption actuelle du Kirishima ressemble fort à celle qui a secoué le volcan pendant plusieurs mois il y a trois cents ans en causant de gros dégâts. Au vu des analyses du sol effectuées sur le Kirishima, il semblerait que les éruptions aient tendance à passer d’un stade phréatique à un stade phréatomagmatique pour aboutir à un stade purement magmatique. L’an dernier, le Shinmoe-dake - qui est le siège de l’éruption actuelle - a connu de petites éruptions purement phréatiques. Ces dernières se produisent quand la chaleur libérée par le magma fait bouillir l’eau du sous-sol et entraîne une libération brutale de la vapeur sous pression. Par contre, les événements qui se déroulent depuis mercredi présentent toutes les caractéristiques d’éruptions phréato-magmatiques qui, comme leur nom l’indique supposent un contact direct entre le magma et l’eau du sous-sol. On a d’ailleurs observé de petites coulées pyroclastiques sur le versant SO du volcan. Vendredi, un survol du volcan a permis de réaliser qu’un dôme de lave d’une cinquantaine de mètres de diamètre (il semble beaucoup plus imposant sur les dernières images) était apparu dans le cratère. Le stade magmatique serait donc atteint. On sait que sur ce type de volcan, un tel dôme de lave riche en silice (57% dans le cas du Kirishima) est susceptible de croître et de s’effondrer en générant des coulées pyroclastiques dévastatrices. Les autorités japonaises restent donc particulièrement vigilantes. Il a été fortement recommandé à plus de 100 personnes de rejoindre des centres d’évacuation. Le rayon de la zone de sécurité est désormais de 3 km.
×
×
  • Create New...