Jump to content

Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais.
Bourse aux minéraux et fossiles de Beauvais les 28 et 29 mars

kilauea

Membre
  • Content Count

    44
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by kilauea

  1. Je ne suis convaincu (du moins j'espère) que par le plein format. S'agissant des petits capteurs, la lave de nuit ne passe pas (les images de la dernière éruption du Piton de la Fournaise réalisées avec ce genre de matériel le prouvent). S'agissant de mon Canon 5D Mark II, j'attends de voir comment il se comporte avec les hautes lumières. J'ai quelques doutes quand je vois les images du Kawah Ijen réalisées de nuit par Olivier Grünewald. Elles sont belles, certes, mais les torches et autres fortes lumières sont surex! J'ai réalisées des photos du Vieil Annecy cet été de nuit. C'est extra. On peut pousser la sensibilité vraiment très haut sans avoir de grain sur des tirages 30x45, ce qui était impossible en argentique. C'est vrai aussi que la lave de nuit ne constitue pas la majorité des clichés. Si besoin était, j'ai en réserve une bonne quantité de telles diapos réalisées en argentique et numérisées pour le cas où les diapos perdraient de leur qualité dans quelques années. Le dernier livre avec les photos des Krafft montre qu'il y a une sérieuse perte de qualité, à moins que la photogravure ne soit pas à la hauteur.
  2. Bonjour, Je suis allé voir les photos sur votre site. Je vois que vous êtes surtout spécialisé dans les ciels d'orage. J'aime bien. De mon côté, je suis davantage attiré par la photo volcanique. Jusqu'à présent, je travaillais essentiellement en diapos (Velvia, Provia) car le numérique ne permettait pas de rendre convenablement les somptueuses couleurs de la lave pendant la nuit. En plus, je ne suis pas trop partisan de la retouche. Pour moi une photo est bonne et on la garde; elle est mauvaise et on la jette! Maintenant, avec le plein format, ça a l'air d'aller mieux. Les photos de nuit de l'éruption islandaise m'ont paru correctes. J'ai troqué mon Canon 450D pour un 5D Mark II que je vais tester à Hawaii en février. J'emporte tout de même un boîtier argentique et quelques pellicules, au cas où! J'ai mis en ligne plusieurs albums photos sur mon blog ("albums photos" dans la colonne de droite, "photoblog" dans la colonne de gauche). Adresse: http://volcans.blogs-de-voyage.fr Amitiés.
  3. Les essaims sismiques sont fréquents dans la partie ouest du Parc, en particulier dans le secteur du Madison Plateau. On pense de plus en plus que ce sont les fluides hydrothermaux qui sont responsables, même s'il est très difficile de faire la distinction avec des mouvements de magma. S'agissant du gonflement de la caldeira, qui a récemment fait l'objet d'un article dans le National Geographic, il s'est considérablement ralenti. De toute façon, de telles variations en surface n'ont rien d'exceptionnel en milieu volcanique. Il suffit de voir ce qui se passe dans les Champs Phlégréens avec les mouvements bradysismiques! J'ai effectué des mesures de températures en juillet 2010 dans le Parc et il n'y a pas de variations notoires avec le tableau de référence 2009 que m'avait fourni le YVO. Vous trouverez une note sur l'article du National Geographic ainsi que le résultat des mesures de températures en 2010 sur mon blog perso: http://volcans.blogs-de-voyage.fr
  4. Le Merapi a connu une nouvelle crise éruptive aujourd’hui vers 16h30 (heure locale). Toutefois, l’événement était beaucoup moins violent et a duré moins longtemps que celui de mardi qui a tué plus de 30 personnes. Le nuage de cendre a parcouru une distance estimée à 3,5 km. Dans le même temps, le bilan du tsunami qui a frappé l’ouest de Sumatra continue à s’alourdir. On dénombre aujourd’hui 311 morts, 379 disparus et 261 blessés.
  5. Dans son dernier rapport, l'INGV confirme que le tremor s'est brusquement accru le 24 octobre vers 21 heures et cette hausse s'est confirmée le 25 octobre. Toutefois, le nombre d'événements VLP reste faible (environ 9 par jour) et l'intensité des explosions reste faible elle aussi. Affaire à suivre. Il ne serait pas surprenant de voir une effusion de lave dans la Sciara del Fuoco. Actuellement les webicorders du Stromboli ne fonctionnent plus. C'est fort dommage!
  6. Dans son dernier bulletin, l'INGV confirme que le tremor a connu une hausse brutale le 24 octobre vers 21heures, sans plus de précisions. Ce niveau élevé du tremor a continué le 25 octobre. A noter que le fonctionnement du volcan ne semble pas affecté puisque les événements VLP se produisent - plus ou moins comme avant la hausse du tremor - à raison de 9 par heure. De plus, l'amplitude des explosions reste sur des valeurs basses. Affaire à surveiller. On pourrait bien avoir un débordement de lave sur la Sciara del Fuoco.
  7. Depuis quelque temps, le Merapi montre des signes de réveil. Tous les accès au volcan ont été fermés au public le 22 octobre et le niveau d'alerte est passé à 3. Il était déjà passé à 2 le 22 septembre dernier. Le Merapi est actuellement en train de gonfler. Le 21 octobre, l'inflation était de 8,5 cm; le 23, elle atteignait 16,4 cm ! 7 séismes volcaniques profonds, 34 événements de surface, 321 séismes multi-phases et 93 émissions de lave ont été enregistrés. Les autorités locales de Yogjakarta et des communautés situées autour du Merapi accélèrent la mise en place de voies d'accès pour une évacuation, même si cette dernière n'a pas été ordonnée à l'heure actuelle. Les services sanitaires ont eux aussi été mis en alerte. La dernière éruption du Merapi a eu lieu en 2006. L'éruption la plus meurtrière a tué 3000 personnes en 1672 et 1300 personnes ont perdu la vie pendant l'éruption de 1930. Plus de détais sur mon blog : http://volcans.blogs-de-voyage.fr
  8. Bonjour à tous. Je me permets d’intervenir dans ce petit débat. J’ai eu la chance de connaître (un peu) les Krafft et (beaucoup plus) Tazieff qui reste ma référence en matière de volcanologie. Les Krafft ont avant tout été de merveilleux vulgarisateurs. Les films de Maurice sur les éruptions du Mauna Loa et du St Helens restent des documents exceptionnels. Katia a été mon modèle dans le domaine photographique. Tazieff, de son côté, a fait avancer la volcanologie en montrant que c’était par des missions longues sur le terrain que l’on comprendrait le mécanisme éruptif. Il s’est entouré de scientifiques qui n’étaient pas forcément des volcanologues, mais qui étaient des spécialistes dans leur domaine, essentiellement dans l’étude et l’analyse des gaz qui, selon Garouk, étaient le moteur des éruptions et qu’il fallait donc étudier en priorité. Aujourd’hui, faute d’argent, il n’y a plus de missions longues « à la Tazieff » sur le terrain. Je ne vois pas poindre à l’horizon des spécialistes des gaz volcaniques du niveau de Fanfan Le Guern. Comme cela a été signalé dans cette discussion, on s’appuie de plus en plus sur de modélisations informatiques, science exacte qui ne correspond guère aux aléas volcaniques. La formation des gens qui se disent volcanologues aujourd’hui est, à mon avis, trop théorique. Il ne suffit pas d’avoir fait une thèse de doctorat agrémentée de quelques brefs séjours sur le Kilauea ou sur le Mérapi pour comprendre comment fonctionnent les volcans. Cela demande un travail de longue haleine. Tazieff disait que les meilleurs volcanologues étaient les guides (de l’Etna en particulier) qui passent l’essentiel de leur temps sur le volcan. Au final, nous ne sommes guère plus avancés dans la prévision volcanique qu’à l’époque des Krafft ou de Tazieff, même si des progrès réels ont été effectués avec l’apport des images satellitaires et une meilleure instrumentation des volcans. L’éruption soudaine du Sinabung vient de démontrer qu’il restait encore beaucoup à faire !
  9. Certes c'est beau, mais c'est aussi dangereux. N'oublions pas que nous sommes dans le domaine des volcans explosifs de la Ceinture de Feu dont nous ne savons pas prévoir le comportement. Le Sinabung a lancé 4 avertissements (29 août, 30 août, 3 septembre, 7 septembre) avec des séquences explosives d'intensité croissante. Il est à craindre qu'il n'ait pas dit son dernier mot! Il y a actuellement quelque 24 000 réfugiés et beaucoup de villageois reviennent régulièrement travailler sur les pentes du volcan....
  10. Le Karangetang est entré en éruption vendredi juste après minuit, avec un probable effondrement du dôme sommital. Quatre personnes sont portées disparues, Cinq ont été blessées, dont une grièvement. Quelque 65 personnes appartenant à 16 familles ont été évacuées de leurs villages. Au moins une maison a été ensevelie et plusieurs autres édifices ont été endommagés, y compris un pont dont la destruction a isolé 20 000 personnes dans six villages. L'événement s'est produit sans signe annonciateur, preuve - si besoin était - que nous sommes incapables de prévoir ce type d'éruption. Il est possible que les fortes pluies de ces derniers temps aient accéléré l'effondrement du dôme.
  11. Bonjour, Je confirme ce qui a été écrit précédemment: il n'y a rien de volcanique autour de Grimsey ou de la péninsule de Tjornes. La région est une zone sismique très active, comme la presqu'île de Reykjanes au sud-ouest de l'Islande. Comme l'a écrit Robin, ce sont des zones de failles transformantes où s'affrontent deux segments de la dorsale. Sinon, le secteur de l'Ejafjallajökull et du Katla est calme. Les séismes que l'on enregistre de temps en temps sont très superficiels et ne correspondent en aucun cas à une montée de magma.
  12. Mise au point volcanique… Ce matin, en allumant la radio, les premiers mots volcaniques que j’ai entendus ont été « Pinatubo » et « Mont St Helens » ! Tendant mieux mon oreille encore endormie, je me suis vite rendu compte qu’il ne s’agissait pas d’un réveil de ces deux monstres, mais d’une assimilation très rapide que faisait la presse avec l’éruption islandaise. Toujours attirée par le spectaculaire, la presse catastrophiste et nécrophage voyait déjà en grand, en comparant les panaches émis par ces volcans lointains, respectivement, en 1980 et 1991, avec celui qui vient de provoquer la fermeture de nombreux aéroports. Le problème, c’est que le Pinatubo et le St Helens n’appartiennent pas à la même catégorie que l’Eyjafjallajökull et ils ne jouent pas dans la même division si l’on se réfère à la violence de leurs éruptions. S’agissant du volcan islandais, on en parle beaucoup parce qu’il perturbe notre vie, qui plus est à la veille d’un départ en vacances ! Si son panache avait eu la bonne idée de se diriger vers le nord-est, la presse n’en parlerait pas ou très peu, comme elle l’a fait pour l’éruption islandaise précédente! L’éruption qui se déroule en ce moment est une éruption sous-glaciaire classique, avec une première émission d’un panache de vapeur quand la chaleur du volcan a fait fondre la calotte glaciaire. Nous traversons actuelle ment une phase de « débourrage » qui se traduit par une abondante émission de cendre, comme cela peut se produire sur d’autres volcans comme l’Etna. Ces cendres sont très abrasives et ne font pas bon ménage avec les réacteurs des avions, d’où les mesures de précaution prises par l’aviation civile. Il y a quelques années, un avion de la British Airways a connu de graves problèmes en traversant un nuage de cendre au-dessus de l’Indonésie. Les journalistes s’inquiètent des problèmes respiratoires que pourrait occasionner l’éruption de l’Eyjafjallajökull. Comme je l’ai écrit hier, les Islandais ont conseillé à la partie de la population la plus exposée à la cendre de se munir de masques anti-poussière. En France, nous n’en sommes pas encore là. Nous ne sommes pas confrontés – pour le moment – à une éruption majeure. Même si le nuage de cendre survolait la France, il serait extrêmement dilué et ne poserait pas vraiment de problèmes sanitaires. Si, comme la météo islandaise le prévoit, le nuage éruptif se dirige vers le sud – donc vers l’ouest de la France – il n’est pas impossible que l’on assiste à des couchers de soleil extrêmement colorés…. Tout cela pour dire qu’il n’y a pas lieu, pour le moment, de trop s’inquiéter ! Il y a fort à parier que les émissions de cendre vont devenir moins intenses dans les prochains jours (avec quelques rechutes possibles) et que l’Eyjafjallajökull continuera son éruption en se faisant oublier des journalistes. Claude Grandpey Vice-président de L.A.V.E. D'autres infos sur l'éruption sur mon blog: http://volcans.blogs-de-voyage.fr
  13. L'éruption sous-glaciaire de l'Eyjafjallajökull perturbe le trafic aérien dans le nord de l'Europe. La couverture nuageuse ne permet malheureusement pas de voir l'éruption sur les webcams. La sismicité a retrouvé un niveau normal après l'essaim sismique qui a précédé l'éruption. Plus d'informations sur mon blog: http://volcans.blogs-de-voyage.fr Claude Grandpey Vice-Président de L.A.V.E.
  14. Il n'y avait pas recrudescence de l'éruption qui était relativement stable ce matin, avec un certain déclin de l'intensité des fontaines de lave. Le volumineux nuage blanc n'est autre que la vapeur générée par le contact entre la lave et la neige et la glace encore très présentes dans ce secteur (voir l'image satellite de la NASA sur mon blog hier). Dans ce genre d'éruption, il ne faut pas se laisser abuser par le nuage de vapeur dont la densité dépend aussi de la température et du degré d'hygrométrie de l'air. J'ai fait un travail de recherche là-dessus à Vulcano il y a quelques années.
  15. Re-bonjour, N'étant pas vraiment un habitué des forums, je suis désolé si le fait d'avoir mentionné la vente et dédicace d'ouvrages lors de la Bourse aux Minéraux de Rilhac-Rancon vous a gênés. Je l'ai fait tout à fait innocemment et vous pouvez supprimer la phrase si elle vous gêne. Mon but était surtout de faire connaître l'événement (par ailleurs annoncé sur le site) car le journal local de la région Limousin (Le Populaire du Centre) est absent des kiosques depuis hier. Ayant vu un chapitre "volcanologie" sur le Geoforum, j'ai pensé que les informations fournies quotidiennement sur mon blog pouvaient intéresser des internautes, surtout en ce moment avec l'éruption islandaise. Très cordialement.
  16. La situation est stable sur l'Eyjafjoll en ce jeudi 1er avril, suite à l'ouverture d'une nouvelle fracture hier soir sur le coup de 21h30. Comme je l'indique sur mon blog (http://volcans.blogs-de-voyage.fr), l'alimentation de cette nouvelle fracture est très probablement la même que celle qui s'est ouverte le 21 mars dernier. En effet, les webcams montrent que les fontaines de lave ont des évolutions en tous points parallèles.
  17. La situation vient d'évoluer ce soir en islande. Une nouvelle fracture s'est ouverte à l'est de celle qui existait déjà et sept nouvelles coulées s'en échappent. Deux d'entre elles sont plus vigoureuses que les autres. La nouvelle fracture a une longueur d'environ 300 mètres. Il est conseillé aux personnes qui visitant le site éruptif d'être extrêmement prudentes. Détails de l'éruption et adresses des webcams sur mon blog: http://volcans.blogs-de-voyage.fr
  18. Bonjour, Je suis ravi de découvrir le GEOFORUM. Je m'appelle Claude GRANDPEY. Je suis passionné de volcanologie et vice-président de L'Association Volcanologique Européenne (L.A.V.E.). A toutes fins utiles, je vous signale que je serai présent les 3 et 4 avril à la Bourse aux Minéraux de Rilhac-Rancon (Haute-Vienne). J'y présenterai plusieurs diaporamas en fondu-enchaîné sonorisé d'une durée d'environ 20 minutes chacun. Au programme: le samedi 3 avril: 14h30: L'altiplano chilien et bolivien; à 15h30: La Java des volcans; à 16h30: La Chaîne des cascades. Le dimanche 4 avril: 14h30: Alaska, la dernière frontière; 15h30: Le Parc de Yellowstone; 16h30: Hawaii, le feu de la terre. Vente et dédicaces de mes livres. A bientôt peut-être.
  19. Bonjour, Je suis ravi de découvrir le GEOFORUM. Je m'appelle Claude GRANDPEY. Je suis passionné de volcanologie et vice-président de L'Association Volcanologique Européenne (L.A.V.E.). L'activité volcanique se concentre essentiellement en Islande ces derniers temps avec une éruption entre les glaciers Eyjafjallajökull et Myrdalsjökull. Vous trouverez les derniers développements de l'éruption (et d'autres informations volcaniques) sur mon blog: http://volcans.blogs-de-voyage.fr A toutes fins utiles, je vous signale que je serai présent les 3 et 4 avril à la Bourse aux Minéraux de Rilhac-Rancon (Haute-Vienne). J'y présenterai plusieurs diaporamas en fondu-enchaîné sonorisé d'une durée d'environ 20 minutes chacun. Au programme: le samedi 3 avril: 14h30: L'altiplano chilien et bolivien; à 15h30: La Java des volcans; à 16h30: La Chaîne des cascades. Le dimanche 4 avril: 14h30: Alaska, la dernière frontière; 15h30: Le Parc de Yellowstone; 16h30: Hawaii, le feu de la terre. Vente et dédicaces de mes livres. A bientôt peut-être.
×
×
  • Create New...