Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

mathieub

Membre
  • Content Count

    11
  • Joined

  • Last visited

About mathieub

  • Birthday 07/21/1985

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    hauts de seine

Recent Profile Visitors

2,905 profile views
  1. En fait je ne comprends pas vraiment votre question. aucune zone a risque accrue n'est censée être conservée. Ni miroir de faille ni paléokarst ne sera sécurisé, juste conservés en partie pour faire plaisir à certains qui se seraient levé contre ce projet s'il impliquait un comblement total. On ne parle ni de cout ni de bénéfices. Le fait est que les déblais du Grand Paris sont encombrants et qu'il faut bien les mettre quelque part. La mairie voulant depuis toujours détruire ces carrières pour en finir une bonne fois pour toute avec la friche située au dessus. L'arrivée du creusement de tunnel du futur metro ainsi que les tonnes de déblais a ne plus savoir quoi en faire à été une aubaine pour la mairie sachant pertinemment que le dossier serait valider par le ministère... Certaines zones intéressantes disparaitrons sous les remblais, les zones à combler sont déjà déterminées. Le fait de conserver des fenêtres géologiques servent principalement à permettent aux géologues de pouvoir les étudier. Parmi les projets de comblement de ces carrières émis ces 40 dernières années, certains prévoyaient le comblement total de ces carrières. A l'époque cela avait fait beaucoup de bruit dans la communauté scientifique ce qui à permis de faire classer le site à l'initiative d'opposants au projet. Le 2ème symposium sur les carrières souterraines à été organisé autour de celles-ci en lien avec ces contestations (et en partie avec l'aide d'un des gros propriétaire du site, très remonté contre le projet de destruction de ces carrières), je vous invite à vous procurer le livre édité a l'issu de ce symposium. Surement trouvable sur l'internet en PDF en cherchant bien, sinon demandez toujours... (je me pose des questions sur le droit à diffuser une copie PDF sur ce site donc je ne le fais pas...) Pour le moment rien ne sera fait pour sécuriser ces intérêts géologiques. Il y aura comblement de nombreuses galeries et préservation de certaines zones (non soumises a un risque d'effondrement généralisé selon la mairie) Je vous invite à feuilleter ce livret édité par l'association ar'site http://www.arsite.info/dossiers-thematiques/carrieres-et-colline-rodin-meudon/ Il synthétise parfaitement ce qui as pu se tramer ces dernières années ainsi que le projet de comblement.
  2. Et pourtant la mairie assure, rapports de stabilité à l'appui que les carrières dites "arnaudet" présentent un risque d'effondrement généralisé (comme une partie des carrières de craie de clamart/issy-les-moulineaux en 1961, carrières qui se situaient à une centaine de mètres seulement) Les derniers rapports en date on été fait par l'INERIS, après de maigres visites sur le terrain et une modélisation 3D totalement biaisée, en représentant les galerie en section "rectangulaire" comme s'il s'agissait de carrières de calcaire grossier, (typique de ce que l'ont peux voir dans l’Oise par exemple pour ceux qui voient le genre de taille dont je parle) alors que les galeries ont été taillées avec voute en plein cintre, en suivant scrupuleusement les recommandation en vigueur à l'époque ( fin 19eme debut 20eme). De plus la présence de lits de silex n'a pas été prise en compte. Concernant les contraintes subits par les piliers, les coefficients de sureté appliqués ont été déterminé arbitrairement, et ce de façon à minimiser leur résistance. Il faut savoir que qu'un des gros exploitant de ces carrières avait déjà subit un effondrement massif dans d'autres carrières de craie de Meudon (secteur Montalets) et avait écopé suite à un procès, d'une interdiction d'exploiter à nouveau. Une fois qu'il a enfin eu l'autorisation de s'y remettre, il à fait en sorte d'exploiter au mieux la nouvelle masse de craie dans le secteur "Arnaudet" Les deux autres grandes carrières de Meudon, que je nommerait Montalets et Brimborion/Funiculaire appartiennent en grande partie à des propriétaires privés. Les zones étant urbanisées depuis bien longtemps. La propriété du sol impliquant celle du sous-sol. Il n'y a, à ma connaissance pas eu d'étude de stabilité (publique) de ces carrières. Je ne suis même pas sûr que l'IGC y fasse toujours des visites ni même si elle a autorité à y pénétré sans accord des divers propriétaires. Vous dites qu'une carrière présentant un véritable risque ne peut pas être exploité pour l'enfouissement de déchets. Comment la mairie, en affirmant que les carrières Arnaudet présentent un risque d'effondrement généralisé peut-elle alors demander son comblement (plus de 50% de ces carrières) ? Il y a peut-être nuance sur le termes de déchets? Les remblais du Grand Paris seront considérés comme déchets inertes après traitement et/ou analyse j'imagine. Chose amusante... on parle de "valorisation des déchets" du Grand-Paris. ahh les services de communication ont bien bossé pour faire avaler la pilule. D'ailleurs un des arguments pour combler (rire) les scientifiques est la sauvegarde, ici et là de quelques "fenêtres d’intérêt géologique" (comprendre miroirs de faille, karst etc). Heureusement, beaucoup ne sont pas dupes.
  3. Bonjour a tous, Pour appuyer certaines réponses, Effectivement la pétition de change.org était destinée aux Meudonnais uniquement à la base. Le but étant d'éviter au maximum que la communauté "cataphile" (comprendre amateurs et amoureux du patrimoine souterrain, creusé de la main de l'homme. Bien que le terme cataphile correspond plutôt aux personnes visitant les "catacombes" Parisiennes de manière clandestine, disons que j'utilise cette appellation pour tout les amateurs de carrières souterraines...) ne signe la pétition. La pétition devait être transmise au ministère de la transition écologique dans le but de montrer que les Meudonnais se sentaient concerné par ce projet qui soit dit en passant à été préparé en amont par la Mairie le plus discrètement possible (sans aucune communication "visible"). Le fait est que le lien de la pétition à finalement tourné au delà des sphères Meudonnaises et on se retrouve donc avec un pourcentage de signatures meudo-meudonnaises assez faible. Sans oublier le nombre de signataires se cachant derrière leur pseudonyme "cataphile" ainsi que certains commentaires gratinés du genre "j'y vais souvent, j'y était hier, c'est trop beau, faut pas la détruire" ne servant à pas grand chose à part de dire aux yeux de tous que "je connais et pas toi". Bref, à coté de cette pétition, de nombreuses associations en lien avec le patrimoine souterrain, la géologie, la paléontologie ont été contactées et ont signé une pétition "parallèle" qui a également été envoyée au Ministère de la Transition Écologique et Solidaire. Il faut savoir des projets immobiliers divers et variés ainsi que le désir de comblement de ces carrières existe depuis le début des années 80 !!! Le classement de la carrière résulte en effet d'une opposition à ces projets visant à détruire ces carrières. Quoiqu'il en soit, pour répondre à Cristophe B. signer cette pétition, qu'elle vous plaise ou non dans la forme ou dans le fond, n'a de toute façon plus grande importance depuis de nombreux mois maintenant. Elle à été faite par des meudonnais, amoureux de ces carrières, (non-associatifs, non-politisé, non-scientifiques), qui ne voulaient pas voir ces carrières disparaître dans l'indifférence la plus totale, que ce soit au niveau des associations de Meudon où même des associations scientifiques. Sachez que sans ce "petit" levé de bouclier inespérée, sans ce coup de pied dans la fourmilière associative, personne aujourd'hui ne se soucierait de ce qui peut se produire. Et nous aurions simplement entendu tout le monde râler une fois les carrières comblées. Merci de l’intérêt que vous portiez au fond mais le souhait de cette pétition était d'avoir plus d'impact auprès de la mairie (via l'envoi du résultat de cette pétition au ministère en simultané avec la demande de la mairie pour outrepasser le classement des carrières, et donc d'avoir un maximum de signataires meudonnais. De toute façon, soyons réaliste, des pétitions réunissant quelques milliers de personnes ne servent à pas grand chose aux yeux des mairies et autre organismes étatiques. Vous avez pu vous rendre compte que le ministère à validé la demande de la mairie concernant la sainte valorisation des déchets du Grand Paris euh...comprendre la destruction pure et simple d'une bonne moitié des galeries de ces carrières par le bourrage de terres de remblais très encombrantes. La mairie à donc gagné la bataille comme on dit... mais pas la ... Toutefois un recours gracieux (et sa suite logique... ) à été initié avec la précieuse aide de certaines personnes la Fédération Française de Spéléologie (et de l'OCRA entre autre) qui est prête à mettre la main à la poche pour s'opposer correctement à cette décision ministérielle complétement aberrante (mais tellement logique au vu de la politique menée actuellement et des enjeux immobilier de toutes l'Ile de France, effectivement ceci est bien une histoire de gros sous, bien que la Mairie insiste sur la protection vitale de ses bons administrés qui pourraient être tous ensevelis dans un terrible effondrement de ces carrières si menaçantes... tellement amusant comme argument sachant que dans cette même ville, se trouvent dispersées à minima trois autres grandes Carrières de Craie, épargnées pour le moment par tout projet de comblement. Ces carrières sont principalement situées sous des zones déjà urbanisées donc très peu intéressantes au niveau foncier.) En gros pour le moment l'avenir de ces carrières est entre les mains de la justice. Plutôt que de remettre en question la forme de la pétition ou sa maladresse, et que vous avez les moyens ou les connaissances de vous opposer a un tel projet que vous trouvez injuste voire biaisé, n'hésitez pas à faire quelque chose pour tenter d’empêcher que ce projet n'aboutisse. Il y a déjà eu trop de monde pour critiquer, pour venir expliquer comment faire mieux, mais curieusement personne pour FAIRE ! beaucoup de parlotte, mais aucun acte. En tout cas, un grand merci à tout les signataires, à toutes les associations et aux personnes qui se sont mobilisés et ont aidés à donner du poids à cette contestation, contestation qui est toujours en cours. Quasiment 40 années de contestation sur ce site d'ailleurs, c'est pas fini.
  4. Pas vraiment de fausses infos en fait, juste des infos tronquées ou tues, pour le moment aucun bâtiment ne sera construit sur l’emprise de ces vides. seul un parc paysager sera crée sur cette emprise, des bâtiments le seront en revanche tout autour sur les terrains adjacents, dont une série de petits immeubles construits a l'aplomb de l'ancienne crayère "effondrée" (en partie...) située a proximité immédiate (au nord) des carrières Arnaudet. Wait and see... aujourd'hui beaucoup de monde s’élève contre ce projet qui a failli passé inaperçu jusqu'au dernier moment...
  5. La catastrophe de Clamart à bien eu lieu juste a coté. dans des crayères assez similaires, il faut toutefois connaitre l'histoire des carrieres "arnaudet" pour se rendre compte qu'elles ont été creusées en respectant scrupuleusement les règles en vigueur à l’époque et même bien plus encore. De nombreuses études ont été faites à "Arnaudet" par des spécialistes reconnus (Vincent Maury entre autre...). Ces études contredisent celles de l'INERIS qui se contente de faire des rapport successifs en s’appuyant sur leur propres rapports passés en y ajoutant un peu d’esbroufe à base de divers coefficients de tenue et de solidité de la craie, et ce, sans jamais tenir compte de la présence de lit de silex par exemple etc etc Bref c'est le serpent qui se mord la queue. De plus l'INERIS n'a jamais préconisé uniquement le comblement dans leur dernier rapport en date (avril, mai et juillet 2017). Ils préconisent des confortations ou du combnlement pour certaines partie. Biensur, avec tellement de remblais sur les bras, la mairie (comprendre l'Etat) a immédiatement coché la case comblement. Le fait qu'elles soient classées leur pose problème d'où une demande déposée au Ministere de la transition Ecologique pour obtenir l'autorisation de souiller ces carrières malgré leur "protection". Je ne m'étendrais pas sur les omissions, mensonges et menaces de notre chère Mairie.... Il n'y a qu'a lire l'article du parisien pour se rendre compte de l'état d'esprit de la mairie.... http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/meudon-veut-combler-40-de-ses-crayeres-20-12-2018-7973616.php Bref tout ca pour dire que la fameuse catastrophe de clamart est un des arguments favori de cette Mairie qui adore sortir cette excuse de sa poche pour effrayer et mettre les pauvres Meudonnais ignorants dans leur poche. Comment pouvoir contredire la Mairie alors que personne ne la visite et que la plupart des rapport la contredisant sont discrédités ou cachés....
  6. Bonjour, Pas de gypse accessible en souterrain a Meudon a l'heure actuelle, il y a bien quelques carrières de gypse située 20m sous la chaussée mais inaccessibles. Les carrières de craies ne donnent pas accès aux couches de gypse a part quelques petit cristaux de type pieds d'alouettes ou rose des sables qui peuvent être trouvées dans certains effondrements donnant accès a la couche glaiseuse située au dessus de la couche de craie. Après pour le 93 et le 78 on peut toujours trouver des galeries accessibles, en plus ou moins bon état donnant accès à la deuxième masse de gypse exploitée (les fers de lances peuvent être trouvés entre la 1ere et 2eme masse de gypse exploitée. Attention, le gypse en souterrains est particulièrement dangereux...
  7. Bonjour ! Ça serait pas ce qu'on appelle des perles de cavernes, en calcite comme le dit Hervé 22 j'en ai déjà vu quelques une dans une carrière de craie dans une galerie où les infiltrations d'eau ont crées plusieurs petites vasques concrétionnées (ça se dit ça?? ...) contenant des petites perles. Ceci dit la photo étant petite, il peut s'agir d'autre chose. mathieu.
  8. Alors je vais essayer de préciser tout ça. J'ai trouvé la dent par hasard il y a exactement une semaine en cherchant de petit cristaux de gypse du genre rose des sable (voir photo) dans une couche de "conglomérat" composée de sorte de glaise, de petit morceaux de calcaire (blocs broyés ??), de petit cristaux de gypse et apparemment de quelques fossiles. Cette couche se situe au dessus des couches de craies affleurant dans les hauts-de-seine. Il n'y a pas de personne interposée, j'ai effectivement trouvé ceci en "dépiautant" un morceau de cette "glaise", il y a deux semaines. voila voila j'espère que ça vous aidera. à bientôt. Mathieu.
  9. Alors pour l'origine géographique, ça vient tout simplement du centre des hauts-de-seine, à quelques centaines de mètre de la seine si ça peut aider quelqu'un à déterminer l'animal qui se cache derrière cette dent. bien à vous. Mathieu.
  10. Merci, je n'était pas sûr de ce qu'il s'agissait n'ayant jamais trouvé d'autre fossile que des oursins et autres bestioles marines .... A vrai dire je pensais à une griffe aussi... m'enfin je n'ai aucune notion quant à l'identification de fossile donc je m'adresse à vous. merci de vos précisions ! mathieu.
  11. Bonjour à tous. Voici un petit fossile découvert en région parisienne. C'est un fossile de l'éocène et plus précisément de l'Yprésien (Sparnacien)... enfin logiquement... Savez vous de quoi s'agit-il. Je vous remercie. Mathieu.
×
×
  • Create New...