Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

Phosphorescence de la fluorine ?


Guest MOONSTONE CURSE
 Share

Recommended Posts

Guest MOONSTONE CURSE

Quelques petites questions toutes bêtes concernant l'un de mes minéraux préférés, assez commun au demeurant : la fluorine (ou fluorite).

Est-il exact, comme j'ai pu le lire à diverses reprises ça et là, que ce minéral possède la propriété d'être phosphorescent dans le noir, s'il est chauffé ?

Si oui, cette propriété est-elle observable chez tous les spécimens quelles que soient leur taille et leur couleur (y compris les petits octaedres) ? Ou bien cela dépend-il de la teneur en fluor de leur composition chimique, etc ?...

Enfin, pour réaliser l'expérience, comment convient-il de s'y prendre, exactement ?

J'imagine que la châleur produite par une simple flamme de bougie ne suffit pas... (?)

Donc, comment faire ? Bec bunsen ? combien de temps d'exposition à la flamme environ ?

D'avance merci à quiconque saura me répondre !

:help!:

Link to comment
Share on other sites

Guest Rémi BORNET

Bonsoir, :coucou!:

Il est vrai que tout les spécimens de fluorine sont thermofluorescents, autrement dit, fluorescents quand ils sont chauffés. Si tu veux tenter l'expérience prend de préférence un morceau de fluorine massive car la chaleur provoque de petits éclats (il serait domage d'endommager inutilement un spécimen de ta collection bien cristallisé...). Pour le chauffer il ne faut pas utiliser la flamme d'une bougie, tu recouvrirais ton échantillon d'une couche noirâtre de carbone, utilise plutôt ta gazinière ou un bec benzen...

@+

Link to comment
Share on other sites

André Holbecq sait bien expliquer cela, il sera de retour lundi :coucou!:

Toute lumière est produite par le retour vers un état de moindre énergie d'électrons excités.

Quand l'émission de lumière suit l'excitation, on parle de fluorescence, quand le délai est plus long on parle de phosphorescence.

Vite fait, :grand sourire:

Link to comment
Share on other sites

Guest MOONSTONE CURSE
Bonsoir, :coucou!:

Il est vrai que tout les spécimens de fluorine sont thermofluorescents, autrement dit, fluorescents quand ils sont chauffés. Si tu veux tenter l'expérience prend de préférence un morceau de fluorine massive car la chaleur provoque de petits éclats (il serait domage d'endommager inutilement un spécimen de ta collection bien cristallisé...). Pour le chauffer il ne faut pas utiliser la flamme d'une bougie, tu recouvrirais ton échantillon d'une couche noirâtre de carbone, utilise plutôt ta gazinière ou un bec benzen...

@+

Ok ! :grand sourire:

(Ah tiens, je ne savais pas qu'il était également possible d'orthographier "bec benzen", je n'ai toujours connu que la forme "bec bunsen"... Je viens donc d'apprendre quelque chose de plus par la même occasion ! ;-)

Link to comment
Share on other sites

Guest MOONSTONE CURSE
André Holbecq sait bien expliquer cela, il sera de retour lundi

Toute lumière est produite par le retour vers un état de moindre énergie d'électrons excités.

Quand l'émission de lumière suit l'excitation, on parle de fluorescence, quand le délai est plus long on parle de phosphorescence.

Vite fait,

Merci pour cette utile précision, Théophraste !

Il est vrai que la confusion est fréquente entre les termes de fluorescence et de phosphorescence...

Confusion d'autant plus encouragée par l'existence des couleurs dites "fluorescentes", lesquelles n'ont pourtant pas la propriété de luire dans l'obscurité !!...

J'en déduis donc que la plupart des objets qui nécessitent une excitation plus ou moins prolongée juste avant l'émission de lumière sont fluorescents et non phosphorescents, c'est bien cela ?

Mais dans ce cas, quels sont donc les corps que l'on peut légitimement qualifier de phosphorescents ?

:coucou!:

Link to comment
Share on other sites

:coucou!:

chez les minéraux je ne sais pas, mais on observe dans la nature, la phosphorescence, autrement dit une Autoliuminescence chimique, chez la luciole (et quelques autres insectes nocturnes), chez certains animaux des abysses ....cette chimie lumineuse n'a d'utilité que dans les cadre de la reconnaissance des individus d'une espèce donnée...

@+

Link to comment
Share on other sites

Guest MOONSTONE CURSE
Au fait, je viens de recevoir le hors série 2005 du "Règne minéral" sur la fluorite du Puy de Dôme et de la Haute Loire : un seul mot : somptueux !!

@ Osiris :

Où peut-on se procurer cette revue ? Uniquement par correspondance ?

D'ailleurs j'ai aussi recherché chez les marchands de journaux la fameuse revue "ROCHES & MINERAUX", assez souvent évoquée dans les discussions du Géoforum, mais en vain.

Il semblerait que ces publications ne soient pas diffusées en kiosque, hélas...

Link to comment
Share on other sites

@ Osiris :

Où peut-on se procurer cette revue ? Uniquement par correspondance ?

D'ailleurs j'ai aussi recherché chez les marchands de journaux la fameuse revue "ROCHES & MINERAUX", assez souvent évoquée dans les discussions du Géoforum, mais en vain.

Il semblerait que ces publications ne soient pas diffusées en kiosque, hélas...

Oui uniquement par correspondance pour le règne minéral. Pour avoir des infos, tu tapes "le règne minéral" et tu fais "recherche", tu vas tomber sur le site.................

Link to comment
Share on other sites

Guest Belliou

A propos de la thermoluminescence de certaines fluorines j'ai eu l'occasion de lire sur ebay.com dans la sous-classe "fluorescent minerals" le commentaire anecdotique d'un vendeur américain de ce type de marchandise peu courante. Sous sa forme massive (comme le fait remarquer M.Bornet), celui-ci s'amusait souvent à en détacher des morceaux pour le plaisir de les voir changer de couleur à la chaleur de son allume-cigare! :coucou!:

Link to comment
Share on other sites

Guest JoeldeParis

La fluorescence tire son nom de la fluorite et n'est cependant absolument pas caractéristique dudit fluorure de calcium.

Par contre, bien que des auteurs semblent le contester, la thermoluminescence y est constante et caractéristique.

Comment mettre celle-ci en évidence ? Elémentaire, mon cher Watson. Vous déposez un petit morceau de spath fluor (je dis spath pour que vous n'abîmiez pas votre octaèdre rouge du Mont Blanc) sur la plaque de votre cuisinière électrique que vous allumez au minimum, voire au second cran, et vous faites l'obscurité. La fluorite décrépite un peu, lisez des petits morceaux volent en éclats, puis l'échantillon s'éclaire d'un douce lueur mauve.

Résultat garanti sinon ce n'est pas de la fluorite.

Postez si vous voulez une explication du phénomène.

JB

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...

Bonjour à tous.

Bon j'arrive un peu tard ici la fluo euh.. Phospho rescence a dû décroître depuis long. :sourire:

Juste une chose a évoquer:

[

i]chez les minéraux je ne sais pas, mais on observe dans la nature, la phosphorescence, autrement dit une Autoliuminescence chimique, chez la luciole (et quelques autres insectes nocturnes), chez certains animaux des abysses ....cette chimie lumineuse n'a d'utilité que dans les cadre de la reconnaissance des individus d'une espèce donnée...[/i]

Ce printemps, dans le jardin à la campagne j'ai vu un "ver luisant". Je me suis approché avec un ami dans le noir total et en s'approchant, le "ver luisant" avait plusieurs centimètres de diamètre! Je suis allé chercher une lampe de poche et a notre grande surprise, c'était du bois pourri que mon épouse avait cassé. La cassure était verte phosphorescente. Au début de l'été je suis retourné voir, il y avait une résiduelle. Apparemment c'est documenté. C'est une moisissure, un champignon. Mais rien de visible sur la cassure qui a la lumière du jour est blanchâtre et normale.

Il y a donc aussi de la phosphorescence végétale.

Mais je voulais surtout en venir là: La triboluminescence ? La fluorite l'est non? d'autres minéraux ? Sur la fonction recherche du forum, ça ne sort qu'une fois ( abordé par belliou) :siffler:

Link to comment
Share on other sites

quand j'étais gamin on s'amusait à écraser un morceau de sucre avec un marteau dans l'obscurité.

apparaissait alors une légere lueur.

j'en ai parlé en ce temps à mon prof de géol qui avait qualifié le phénoméne de triboluminescence...

je n'ai jamais vérifié ses dires.

qualqu'un pourrait éclairer ma lanterne ?

merci

Link to comment
Share on other sites

Guest JoeldeParis

Exact, il s'agit bien de triboluminescence.

Diverses substances soumises à des contraintes mécaniques émettent de la lumière. Le phénomène est apparenté à la piézoélectricité.

Maelilou a parlé de casser du sucre. Le chatterton, quand on le déroule, émet une faible lueur bleue. D'autres rubans adhésifs le feraient également mais il faut que le matériau soit opaque. Il y a probablement de très nombreux autres exemples : la calcite paraît-il ; on a parlé de tremblements de terre triboluminescents...

JB

Link to comment
Share on other sites

  • 4 years later...

bonjours tout le monde tout d'abord je viens de découvrir ce forum fortuitement .car une découverte pour moi,cette nuit je me lève pour remettre du bois dans mon godin je vais donc dans ma véranda prendre plusieurs buches et la ne comprenant pas mon bois se trouve illuminé je cherche la source d'éclairage et au bout du compte je m'aperçois que mon bois est phosphosrescent.il était 3 heures du matin je réveille ma femmes et mes 4 enfants pour leur montrer les buches il y en avait une trentaine .ce matin la phosphosrescense avait disparue.je voulais montrer le phénomène a un amis mais trop tard.je décide de récidiver ce soir 'et vers 20 heures je vais tronçonner quelques autres buches stockées dans ma petite forèt depuis 4 ans environs et ce soir vers 22 heures dans le noir de la véranda je découvre encore une vingtaine de buches fluorescentes puisque cela est le terme employé sur ce forum 'et qui plus est je découvre que le bois pourri produit ce phénomène.merci pour ce forum qui me tranquilise .je croyais que cela pouvais etre radio actif à plus .gérard

Link to comment
Share on other sites

Après de nombreuses recherches sur ce phénomène qui me paraissait bien étrange, il apparait qu'effectivement le bois pourri peut émettre une certaine phosphorescence, mais qui ne serait pas en relation avec un champignon (certains champignons le sont aussi par ailleurs), mais plutôt en relation avec du gaz présent lors de la décomposition du bois. Je n'ai pas réussi à trouver d'explications plus complètes, ce phénomène est simplement décrit mais pas expliqué.

Si tu avais moyen de faire une photo, j'ai lu sur certains sites que la lumière était si intense qu'on pouvait presque lire à côté.

:surpris:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...