Jump to content
Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2022, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 23>26 juin 2022

Origine des oiseaux


Recommended Posts

Je soumets à votre lecture cet intéressant document pour cogitation et critiques éventuelles.

Ce fossile est aussi troublant que le rejet systématique des "mandarins" détenant le savoir officiel. A propos l'un d'eux m'a écrit qu'il était fort improbable que la plume ait apparu à différentes époques indépendamment; ce à quoi je rétorque que le poil l'a pourtant bien fait chez les ptérosaures puis chez les mammifères, alors ...

Que pensez-vous de ce "poil à gratter" volontairement mis aux oubliettes ? Il se heurte systématiquement à des fins de non recevoir lorsqu'il présente ses articles aux revues scientifiques mensuelles.

Il existe sur Internet : QUELQUES PRECISIONS SUR L ANATOMIE ET LA PLACE SYSTEMATIQUE TRES SPECIALE DE COSESAURUS AVICEPS par P.Ellenberger Cuadernos Geologia Iberica vol4 pages 169-188 Madrid 1977

extrèmement intéressantes et déroutantes (des empreintes de plumes, une tête à crâne globuleux de grive, un bec, des orbites grandes comme chez l'oiseau, etc.

on peut aussi lire les pensées de Mr Pomarède (professeur agrégé) sur http://monsite:wanadoo.fr/originedesoiseaux

Il a écrit et édité un livre : LES VERTEBRES VOLANTS ET L ORIGINE DES OISEAUX

www.sauramps.com

L'origine des oiseaux

L'affaire Cosesaurus

En 1974, on a découvert dans une ancienne carrière près de Taragone, en Espagne, un curieux fossile. C'était l'empreinte d'une sorte de lézard à longue queue, d'une quinzaine de centimètres de longueur. Etudié par les paléontologues Villalta et Ellenberger, il est appelé Cosesaurus aviceps (Cosesaurus de l'ile grecque de Cos où s'acheva le vol mythique de Dédale, saurus car c'était un reptile). L'animal, mort noyé avait de longues pattes postérieures indiquant un bipède et un crâne arrondi avec de grandes orbites. Il ne passa pas inaperçu. Dans un article paru en juillet 1975 dans la revue La Recherche, l'éminent paléontologue Armand de Ricqlès le signale dans son article consacré aux premiers vertébrés volants, indiquant que le crâne semble se terminer par un bec et qu'une membrane alaire prenant appui sur les membres postérieurs très longs est possible. Mais pour lui, Cosesaurus n'est pas sur la voie directe menant aux oiseaux. Ce n'est pas ce que pense Paul Ellenberger qui étudiant attentivement le fossile y met en évidence la présence de plumes: leurs bases sont bien apparentes sur les pattes postérieures et elles forment un éventail caudal. Mais des plumes avant l'archaeopteryx cela est impensable car, depuis les travaux de l'américain Osborn, il est devenu incontestable que l'archaeopteryx, au squelette de dinosaure, est le père des oiseaux ! Les ailes seraient apparues chez des dinosaures bipèdes (Théropodes) qui couraient en battant des bras…Ellenberger persiste: pour lui Cosesaurus annonce les oiseaux car son crâne est très comparable à un crâne d'oiseau moderne. Aussi, il prépare une thèse où Cosesaurus apparaît comme leur lointain ancêtre Cette thèse ne verra jamais le jour en raison de l'opposition des paléontologues en place, qui ont adopté la thèorie dinosaurienne.. Elle deviendra un mémoire déposé à Société géologique de France.

Apparemment de Ricqlès avait mal observé Cosesaurus ! et il l'aurait peut-être confondu avec un autre fossile, Podopteryx du Trias supérieur. Celui-ci avait une membrane alaire prenant appui sur ses pattes postérieures et sur sa queue. Cosesaurus avait bien des plumes et Paul Ellenberger n'était pas un inconnu. Dans son article, de Ricqlès lui reconnaît le mérite d'avoir découvert et étudié dans la Trias du Basoutoland, de nombreuses pistes de petits reptiles bipèdes, accompagnées de fines excroissances évoquant des plumes …!

Entre temps, un ornithologue, Maurice Pomarède, spécialiste du plumage, a fait sa connaissance. Pour lui, la plume par son origine et son rôle multiple (protection, parure, vol ) est apparue en premier et a été récupérée pour le vol. Ajoutant aux arguments d'Ellenberger, sa connaissance des oiseaux, il élabore une théorie selon laquelle des productions cutanées seraient devenues plumage grâce à une sélection sexuelle, puis l'aile serait apparue par allongement des plumes de la main venant compenser sa réduction, entraînée par la course bipède. Finalement, le vol aurait été découvert en milieu forestier. Maints arguments empruntés à l'anatomie comparée, à l'observation des oiseaux, à leur répartition et même à la génétique viennent à l'appui de cette thèse.

Mais la découverte de dinosaures à plumes dans le Liaoning en Chine à partir de 1994, semble renforcer la théorie classique. Maintes espèces sont décrites, faisant la une des journaux et l'on s'attend à la découverte du chaînon-manquant qui mi-dinosaure mi-oiseau apportera la preuve définitive. Mais les plumes de ces dinosaures se révèlent imparfaites, mal réparties et ce sont des coureurs incapables de voler. De plus l'archaeoraptor présenté comme le chaînon-manquant, tant espéré, se révèle un faux misérable. Il est maintenant évident que les plumes ont précédé le vol, mais aussi qu'il y avait des oiseaux au temps des dinosaures à plumes (La Recherche janvier 2006).

Cela rejoint une observation possible dès 1861. On avait peu avant découvert une plume isolée, manifestement d'oiseau, qui avait été appelée archaeopteryx (plume ancienne). Mais ce nom a été étendu aux animaux à plumes découverts par la suite, et cela bien que leurs plumes soient différentes et qu'ils soient incapables de voler. Comme ils avaient des plumes on a fait de ces archaeopteryx des oiseaux. Maintenant nous savons que la plume ne fait pas l'oiseau, car des dinosaures en ont eu, tout comme les reptiles volants, les Ptérosauriens, ont eu des poils, que l'on croyait propres aux mammifères ! Il est devenu évident que les archaeopteryx, contemporains des dinosaures du Liaoning, sont comme eux des dinosaures à plumes, apparus indépendamment des oiseaux.

Entre temps, les articles M. Pomarède ont été refusés parce qu'il n'était pas un paléontologue. Argument dérisoire, comme on le sait Pasteur n'était pas médecin, Wegener n'était pas géologue et Mendel était moine !. Mais les idées reçues sont coriaces. A.de Ricqlès, qui a négligé Cosesaurus, persiste à ignorer l'importance de la sélection sexuelle comme explication du plumage; en fait, il est sans explication. Reconnaissant que les premiers oiseaux n'ont pu être que de petite taille (le poids est l'ennemi du vol), il en est venu à imaginer une miniaturisation des dinosaures ! Hypothèse aussi saugrenue que celle de son collègue Eric Buffetaux qui avait vu dans Microraptor un dinosaure à 4 ailes pouvant être un ancêtre des oiseaux.

Il est de plus en plus probable que l'origine des oiseaux est à rechercher dans de petits reptiles (prolacertiformes) qui vivaient il y a quelques 200 millions d'années et qui ayant acquis des plumes, ont ensuite acquis des ailes pour devenir des oiseaux.

Croire que les oiseaux sont issus des dinosaures est une erreur regrettable. Plus regrettable encore est l'attitude des paléontologues, qui consiste à refuser de discuter d'une théorie nouvelle parce qu'elle n'est pas issue du clan des spécialistes. Cette attitude qui va jusqu'à nier des évidences est d'autant plus regrettable qu'elle concerne des personnalités du monde scientifique.

Le grand silence qui s'est abattu sur les dinosaures à plumes apparaît comme la reconnaissance de leur erreur.

M.Pomarède (2007) < originedesoiseaux. monsite.wanadoo.fr >

Nota: Philippe Taquet du Museum national d'Hist. Nat. et depuis académicien voyait dans l'archaeopteryx, le père des oiseaux (ref. l'empreinte des dinosaures p. 299). Opinion partagée par de Ricqlès et autres paléontologues en place. Mais depuis démentie par les faits: l'origine des oiseaux seraient bien antérieure aux dinosaures

A tout cela j'ajouterai que la dernière étude du 10ème exemplaire d'Archéoptéryx dit Thermopolis, exposé à Senkenberg Museum Université de Francfort sur le Main que j'ai observé de près récemment possède toutes les homologies nécessaires selon Taquet pour être un dinosaure à part entière. D'ailleurs Mayr le paléontologue allemand le dit : « Die vierte Zehe des Archéoptéryx : Archéoptéryx war offenbar mehr Saurier als Vogel » ce qui signifie : Le quatrième orteil d’Archéoptéryx : A. fut évidemment plus saurien qu’oiseau.

Voici un extrait traduit de l'article paru dans Science :

UN ARCHEOPTERYX BIEN CONSERVE

SPECIMEN A CARACTERES DE THEROPODE

Gerald Mayr, Burkhard Pohl, D.Stephan Peters

Un squelette à peu près complet d’Archeoptéryx avec des os excellemment conservés, montre que l’ostéologie de cet oiseau primitif est semblable à celui des dinosaures théropodes non aviens.. Le nouveau spécimen confirme la présence d’un deuxième doigt hyper extensible comme chez les dromaeosaures et les troodontidés. Archéoptéryx avait un os palatin tétraradié plésiomorphe et un premier orteil pas entièrement inversé. Ces informations fournissent d’ailleurs une preuve que les théropodes sont les ancêtres des oiseaux.. De plus , la présence d’un second doigt de pied hyper extensible trouble la distinction des archéoptérygides des deinonychosaures de base (troodontides et dromaeosaures,) et défie le monophyllum des oiseaux.

j'ajoute ce petit texte extrait d'un article que j'ai écrit au sujet de la visite du musée Senkenberg:

Expo temporaire Archéoptéryx dit « Thermopolis »

Ce qui m’a décidé à retrouver ce musée pour la 3ème fois c’est évidemment l’exceptionnelle expo temporaire du dernier exemplaire d’Archéoptéryx dont on a pu lire la description dans la revue américaine « Science » (vol 310 2/12/2005 p 1483 - 1486).

Tous les exemplaires, ou plutôt leurs moulages, sont disposés dans une galerie aboutissant à une petite pièce coffre fort dans laquelle est présenté le 10ème exemplaire, l’original et inestimé « Thermopolis » qui a été décrit en décembre 2005 par Gérald Mayr. On commence par la plume trouvée en 1860 à Solnhofen, l’exemplaire exposé à Londres trouvé en 1861, celui conservé à Berlin (1874/1876), celui de Maxberg (1956), celui de Haarlem (1855/1970), celui d’Eischstätt (1951/1973), celui de Solnhofen (1988), celui de München (1992), deux fragmentaires de 1997 d’Eischtätt et de 2005 appartenant tous deux à des collections privées.

Selon les scientifiques l’Archéoptéryx était plus proche des dinosaures qu’on ne le pensait.

En effet le pouce des pattes postérieures n’était pas inversé contrairement à ce qui était dit auparavant, et contrairement à ce que l’on voit chez les oiseaux.

Le deuxième doigt de la patte avant est hyper extensible comme chez les dinosaures du type Vélociraptor.

Dans le crâne on peut voir des os palatins spécifiquement dinosauriens et pas aviens.

Le processus ascendant de l’astragale est très développé et bien visible car vu de face pour la première fois, et il est une homologie typiquement dinosaurienne. J’avais réussi à mettre en évidence ce détail avec une vue rasante de la cheville de l’exemplaire de Londres qui présentait ses pattes de façon latérale. C’est maintenant nettement incontestable.

Donc « plus dinosaure qu’oiseau » ainsi apparaît ce 10ème exemplaire particulièrement bien conservé.

Des panneaux didactiques et un téléviseur expliquent schémas à l’appui toutes les nouvelles données résumées sur un excellent dépliant en 18 pages mis à disposition des visiteurs. Dommage que cette exposition se termine fin décembre, elle mériterait d’être maintenue.

Bonne lecture et à vous de cogiter.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...