Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

▲ Interdiction de ramassage des fossiles et minéraux sur 37 km de côtes en Normandie, non ! >> Il faut participer à l'enquête d'utilité publique 🙂
>> https://www.registre-dematerialise.fr/4130/
Faites svp participer vos proches 🙂 Partagez svp ! >> Réseaux sociaux, courriels aux amis, etc. Plus que quelques jours...▲

Principaux sujets de Géoforum.


▲ Interdiction de ramassage des fossiles et minéraux sur 37 km de côtes en Normandie, non ! >> Il faut participer à l'enquête d'utilité publique 🙂
>> https://www.registre-dematerialise.fr/4130/
Faites svp participer vos proches 🙂 Partagez svp ! >> Réseaux sociaux, courriels aux amis, etc. Plus que quelques jours...▲

Quartz plat !


Recommended Posts

hé bien pourquoi pas ?

plusieurs possibilités... un éclat de quartz recristallisé peut donner ces résultats mais ici c'est plutôt un quartz tabulaire genre quartz à âme, en gros la cristallisation se fait le long d'une ligne blanche plus ou moins épaisse (correspondant aux inclusions fluides, gaz, eau, etc...) en fonction du volume et de la forme de cette ligne on obtient des morphologies cristallines différentes mais souvent tabulaires

Link to comment
Share on other sites

Peut-on utiliser le terme de quartz "lamellaire" dans ce cas?

aux vues de la photo probablement maintenant par forcément du fait de la morphologie en quartz tabulaire > ces quartz tabulaires pourraient aussi être macromosaïques.

Cela dit, Gwen a l'air d'être plus un chercheur archarné dans le Breton (Vive la Bretagne !), cela ressemble a priori à la zone à anatases du Finistère (Roudouhalec ou qq chose comme ça) et de ce que j'en sais, on est dans le lamellaire. à voir s'il peut nous donner plus d'infos pour affiner si nécessaire

amicalement

greg la veine

Link to comment
Share on other sites

Pour la provenance (j'avais oublié de la préciser) c'est du "Ploemeur". Trouvé dans la même

poche que les derniers biterminés présentés dans "des minéraux bretons"

Quelle est la différence entre un quartz tabulaire et un quartz a âme ? :question:

Sinon, je ne pensai pas que l'on pouvait utiliser le terme lamellaire pour le quartz. D'après

Wiki "lamellaire" signifie une cristallisation en feuillets (type mica) :desole:

Je dois bien avouer que je suis un peu perdu avec toutes ces appellations :gratte-tete::debousole::help1:

Link to comment
Share on other sites

Merci Laurent mais j'avais déjà lu ces pages de wiki. En avouant d'ailleurs ne pas

bien maîtriser tout ce qui est "systèmes cristallins, constance des angles, maille

élémentaire et autres indices de Miller" :triste:

Mais ma question principale était surtout -"Quelle différence entre quartz tabulaire

et quartz à âme ? "

Justement l'âme me direz vous!!!

Mais il me semble bien qu'un quartz à âme peut être aussi laiteux, et dans ce cas l'âme

n'est pas forcement visible, Alors...? :question:

J'ai déjà survolé pas mal de post qui abordaient ce sujet mais je n'y ai jamais trouvé

de réponse simple, claire et unanime sur la différence entre quartz plat,tabulaire

lamellaire, à âme :desole:

Sans parler des peignes et autre gwindel! :siffler::clown:

Link to comment
Share on other sites

pas simple en effet tu as raison. Je vais essayer de te l'expliquer : on parle de deux choses différentes

> le quartz à âme se définit par un élément nécessaire à sa croissance : le germe emprisonné que l'on appelle âme et qui vu à la loupe donne un fil de petites bulles d'air et de liquide selon un alignement

> le quartz "plat" définit une morphologie du cristal (il est plat comme son nom l'indique).

On peut donc avoir des quartz à âme pas plat (je pense à la Tbale 73 où c'est assez courant par ex), des quartz à âme plats et des quartz plats sans âme (visible tout au moins).

Sur la question de l'âme, tout le monde semble s'accorder pour lui attribuer un rôle de germe. Reste à savoir pourquoi et comment. J'avais eu une hypothèse qui ne me convainc pas complètement mais que je peux comprendre qui consiste à imaginer du quartz encore non solide (gélatineux suivant l'auteur) qui se développerait perpandiculairement aux parois de la fissure (genre de stalactite/stalagmite qui pousserait sans respecter les loi de la gravité) et qui servirait de germe au quartz qui vient après.

Comme je disais, cela me semblait un peu farfelu mais l'idée n'est probalement pas complètement absurde.

Après, force est de constater que les quartz à âme sont très très souvent plats.

L'histoire de lamellaire et macromosaïque est différent. Les lamellaires poussent par couches successives les unes sur les autres (comme un oignon). cela est bien distinct des macromosaïques qui sont composés de plusieurs individus imbriqués les uns dans les autres (beaucoup plus difficile à expliquer mais je te renvois sur l'art du N° spécial Mt Blanc du LRM à ce sujet). Cela dit, Pleumeur de ce que j'en sais est sur une autre logique qui sort de ces deux catégories (quartz alpha et béta) que je connais moins.

espérant t'avoir un peu éclairé comme je le pouvais

greg la veine

Link to comment
Share on other sites

ici, dans les pegmatites , les quartz qui poussent sur les orthoses alterees sont souvent assez plats , le coté plat etant souvent plaque sur les orthoses.

la cristallisation, d'apres mes lectures, depend grandement du niveau d'energie des faces, certaines sont naturellement privilegiees (pyramides des quartz) pour arriver a une structure d'equilibre.

le fait que certaines faces sont inhabituellement privilegiées suppose un niveau d'energie inhabituel, peut etre du a la composition a un moment donne de la solution ou a un facteur genant pour les autres faces...

c'est juste une supposition..... amateur

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir

Merci beaucoup Greg pour cette explication. :super:

J'y ai appris des choses, et ça confirme dans les grandes lignes ce que je

pensai.

Par contre j'ignorai totalement qu'il existait des quartz à âme pas plat.

Je pensai qu'ils étaient tous plus ou moins plats. :huh:

Les lamellaires poussent par couches successives les unes sur les autres (comme un oignon). cela est bien distinct des macromosaïques qui sont composés de plusieurs individus imbriqués les uns dans les autres

greg la veine

Ce qui veut dire que le quartz lamellaire n'est composé que d'un seul individu :question:

Si quelqu'un en a un à montrer en photo, je serai très curieux de voir à quoi

ça ressemble :content:

:merci:

Link to comment
Share on other sites

le fait que certaines faces sont inhabituellement privilegiées suppose un niveau d'energie inhabituel, peut etre du a la composition a un moment donne de la solution ou a un facteur genant pour les autres faces...

c'est juste une supposition..... amateur

Qui semble tenir la route :super:

Link to comment
Share on other sites

Ce qui veut dire que le quartz lamellaire n'est composé que d'un seul individu :question:

C'est un peu raccourci mais globalement oui. C'est pour cela que les macles sont plus rares aussi alors qu'elles sont systématiques dans la macromosaïques

Si quelqu'un en a un à montrer en photo, je serai très curieux de voir à quoi

ça ressemble

j'essayerai de te trouver ça

greg la veine

Link to comment
Share on other sites

Je vais profiter de ce sujet pour tenter une petit résumé théorique.

le quartz est soit de conception lamellaire, soit de conception macro-mosaïque. Le quartz macro-mosaïque est beaucoup plus rare que le lamellaire (principales localités : Alpes Aar-Mont Blanc, mine Dodo...)

Le quartz lamellaire est en fait un seul individu qui grandit en accumulant des couches successives (que nous ne voyons pas à l'oeil nu, sauf en cas de présence de chlorite)

Le quartz macro-mosaïque est une pâte à modeler de plusieurs sous individus

Oublions le terme de quartz tabulaire, et parlons de quartz à âme plats, de quartz burins et de Sucres.

Le quartz à âme plat peut être lamellaire ou macro-mosaïque

Le quartz burin est lamellaire (jamais vu encore en macro-mosaïque en ce qui me concerne) ---> HS Règne minéral VI page 36

Le Sucre est macro-mosaïque (voire micro-mosaïque) ---> HS Règne minéral V page 48

En fonction des températures, des pressions et des caractéristiques de la soupe, le quartz ne germera pas de la même manière. L'âme d'un quartz à âme est antérieur au quartz lui même, qui l'a utilisé pour croitre, ce qui a modifié les rapports de croissance sur les axes "a" et "c" (d'où l'aplatissement).

Théorie personnelle : le quartz burin et le Sucre grandissent perpendiculairement à leur "âme" (invisible, germe de quartz cassé?) alors que le quartz à âme grandit presque parallèlement à son âme (visible : voir explications de Greg).

En ce qui concerne le quartz que nous voyons en photo sur ce sujet : quartz à âme laiteux, de type lamellaire, très ressemblant aux quartz à âme de La Table.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous

Bon, avec les explications de Greg la veine et de Jex Savoie je crois que je commence à comprendre.

Mais tout d'abord une confirmation me semble primordial (excusez-moi si je m'écarte un peu de la

question de départ)

Il n'y aurai donc dans la conception du quartz que 2 options possible. Le lamellaire (qui serai en

grande majorité) et le macro-mosaique. Il n'y aurai que ces 2 seules nominations pour expliquer

la croissance d'un quartz ?.

Les autres termes tabulaire, sucre, à âme, etc...correspondraient à une morphologie ou à un élément qui

a influé sur son aspect

Donc hormis une dénomination précise sur son apparence tout les quartz sont lamellaires ou macro-mosaique

C'est bien ça ou je suis à coté de la plaque ? :huh:

désolé si mes questions sont un peu bêtes mais il faut bien apprendre! :rougir:

Je joint quelques photos pour illustrer ma pensée.

Le fait de voir ces changements de couleurs confirme un quartz lamellaire ?

post-7079-0-11326700-1295733126_thumb.jp

Ces marques sont bien des stries de croissance ? donc lamellaire ?

post-7079-0-15523100-1295733139_thumb.jp

Link to comment
Share on other sites

Voyons large, si nous pouvons distinguer deux types de quartz, il faudrait commencer par les quartz Alpha et Beta

Quartz Beta (formation du quartz au dessus de 573°C)

Quartz Alpha (formation du quartz en dessous de 573°C)

Lorsque la température passe en dessous de 573°C, le réseau du quartz devient automatiquement Alpha (mais le quartz garde l'apparence d'un Beta)

Nous avons deux types de quartz Alpha : lamellaire et macro-mosaïque

Ne nous trompons pas : il est très difficile, même pour un spécialiste du quartz, de pouvoir à l'œil nu faire la différence.

Le quartz lamellaire n'est pas toujours égal à lui même en terme d'apparence externe : en fonction des température, pressions et nature des solutions, ainsi qu'en fonction de l'évolution de ces trois données dans le temps, nous pouvons avoir une absence de croissance du rhomboèdre (et donc n'avoir que le prisme, ou la "pyramide" pour les non initiés, comme les photos que nous venons de voir), des croissances bi-dimensionnelles (dites croissances presque parallèles) ou tri-dimensionnelles (parfois sous la forme d'une macle du Japon : croissances presque parallèles ou presque perpendiculaires). Et dans toutes ces formes, nous distinguons aussi nos fameux quartz plats.

Pour en revenir aux photographies, le quartz peut aussi croitre en plusieurs étapes (plusieurs générations différentiées par des températures/pressions/natures des solutions qui ont évolué) : nous avons alors des sceptres (dont les plus connus en France sont les sceptres améthysés du Mont Blanc ou les sceptres des quartz fenêtre), ou tout simplement des quartz comme ceux que tu nous a montré, avec une base améthysée, dont nous voyons clairement les différentes générations.

Les marques laissées par la chlorite dans la croissance d'un quartz lamellaire est un cas particulier : nous pouvons alors voir les zones de croissance alors qu'il n'y a eu qu'une seule génération. C'est le fameux quartz fantôme.

Il faudrait sans doute faire un tableau croisé pour essayer de mieux expliquer tout ceci, illustré par des photographies : ce sujet intéresse assez peu par sa complexité.

Pour répondre à ta question : tes quartz sont Alpha, lamellaires. Il y a plusieurs générations, dont la première est améthysée. Ils ont une croissance bidimensionnelle (croissance presque parallélisée des différents individus). La striation que l'on remarque sur certains individus est une zone de contact de croissance entre deux quartz lamellaires. :sourire:

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir

Ok Jex, merci encore pour le temps que tu accordes à ce post et pour toutes ces explications qui doivent

d'ailleurs te sembler (comme probablement à beaucoup d'autre) un peu rébarbative

Je m'aperçois donc que ce n'est pas aussi simple que ma dernière interprétation. ce qui ne m'étonne pas

du tout . Mais petit à petit je commence à y voir plus clair.

Je vais tacher de me documenter et de potasser un peu le sujet de mon coté maintenant que je sais vers

ou aller (quartz alpha et bêta, la base) :lire2:

Alors merci encore à tous pour vos explications :super:

Désolé si ça part un peu dans tout les sens mais suite au dernier post de JexSavoie j'ai maintenant une

question sur le terme fantôme :siffler:

Les marques laissées par la chlorite dans la croissance d'un quartz lamellaire est un cas particulier : nous pouvons alors voir les zones de croissance alors qu'il n'y a eu qu'une seule génération. C'est le fameux quartz fantôme.

Est-ce le seul cas où l'on parle de fantôme?

Pour moi, étaient considérés comme fantôme, des quartz, justement de plusieurs générations, dont la dernière est limpide et laisse voir la génération précédente par transparence, souvent accentuée par un dépôt quelconque ou par un changement de couleur ,provoqué ( comme JexSAvoie là très bien expliqué)par un changement de la solution, de la température ou de la pression pendant la formation. :etude:

Link to comment
Share on other sites

@jex :préférer l'appellation de quartz burin au quartz tabulaire est un peu étrange...car ce que certains appellent "burin" n'est pas forcément tabulaire...... des prismes avec pointe en "burin" existent (par exemple au Grandes Rousses)

et l'appellation "burin" existe en France mais ailleurs, elle existe aussi ?

Link to comment
Share on other sites

@jex :préférer l'appellation de quartz burin au quartz tabulaire est un peu étrange...car ce que certains appellent "burin" n'est pas forcément tabulaire...... des prismes avec pointe en "burin" existent (par exemple au Grandes Rousses)

et l'appellation "burin" existe en France mais ailleurs, elle existe aussi ?

En fait, j'ai pris l'habitude de suivre le Règne Minéral dans les appellations. Seule littérature française d'actualité facilement accessible, dont les nombreuses photographies permettent de se faire une idée correcte sur quoi est quoi, je me suis dit que c'était plus simple d'aller dans leur sens dans un soucis d'harmonisation des termes (même si cela doit contrevenir à certains codes ancestraux).

Burin étant un terme particulier, peu usité pour d'autres minéraux, je le trouve plus adapté que tabulaire. Dans la même idée de supprimer petit à petit le terme de "peigne" qui provoque de trop nombreuses confusions, j'aime à penser que chaque type de quartz devrait être identifié précisément.

En effet, burin, comme Sucre, est un mot bien français dont je doute qu'il soit repris ailleurs que dans l'hexagone. Le quartz burin étant sans doute une particularité de formation par rapport aux axes a et c, il est préférable qu'il ne soit pas confondu dans les termes avec des quartz à âme ou des Sucres, sous l'appellation globale de quartz plats ou quartz tabulaires.

Ceci dit, comme tu es un des rares à apprécier la complexité du quartz tout en ayant des connaissances assez précises sur le sujet, il faudrait que l'on tente de faire ce fameux tableau croisé d'identification, avec tous les termes et appellations utilisés depuis de nombreuses années : un boulot assez énorme si on décide d'inclure les quartz citadelle, ananas, cipo, muzo... :sourire:

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...