Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

3 nouvelles de la paléontologie mondiale


Guest ndt
 Share

Recommended Posts

3 nouvelles de la paléontologie mondiale

Une première nouvelle datant du 17 décembre pour « khalfi_kaoutar » et « Jnoun11 ».

A passage, j'ai appris dernièrement que « Jnoun » voulait dire « démon » !

Découverte de restes de dinosaures dans le sud-est du Maroc

17-12-2008

post-5277-1230729198_thumb.jpg post-5277-1230729208_thumb.jpg

Une équipe de scientifiques marocains, britanniques et irlandais vient de découvrir dans le sud-est du Maroc des restes de deux dinosaures végétariens, qui datent du Crétacé, rapportent mercredi les quotidiens britanniques, The Daily Telegraph et The Times.

Les recherches menées par le Pr Samir Zouhri, de l'Université Hassan II de Casablanca, le Dr David Martill, de l'Université de Portsmouth (sud de l'Angleterre) et le Dr Nizar Ibrahim, de l'Université de Dublin (République d'Irlande), ont permis de découvrir un bec de 45 cm d'un ptérosaure, une espèce de reptiles volants jusque-là inconnue, et un os d'un mètre d'un sauropode de près de 20 mètres.

Les recherches effectuées, qui ont également permis de découvrir des fossiles de crocodiles de 18 mètres de longueur et de poissons prédateurs, montrent que la région était riche en sève, fleuves et lacs et dotée d'un climat tropical favorable à la vie de ces espèces, indiquent les chercheurs, ajoutant que le fleuve qui traversait la région était aussi large que le Danube, deuxième plus long cours d'eau d'Europe après la Volga.

"De larges espèces de poissons, dépassant les quatre mètres de longueur, vivaient dans ce fleuve de géants", indique le Dr Martill.

"Il est étonnant de penser qu'il y a des millions d'années, le Sahara était un véritable paradis tropical, abritant des dinosaures et des crocodiles géants", ajoute le Dr Nizar Ibrahim.

Les restes de ces dinosaures seront reacheminés vers le Maroc après des études et des analyses à l'Université de Dublin, a indiqué le Pr Zouhri.

Un dinosaure inconnu découvert en Yakoutie

27-12-2008

Des restes d'un dinosaure d'une espèce inconnue ont été mis au jour en Yakoutie, rapportent de nombreux sites, parmi lesquels celui de RIA Novosti, qui reviennent sur d'autres découvertes récemment effectuées en paléontologie dans la région de l'Amour et sur une énigme qu'elles posent.

Cette découverte, révélée dans le rapport annuel de 2008 de l'Académie des sciences russe, a fait sensation. Les restes de cet animal, à la frontière entre le reptile et le mammifère, ont été trouvés en Yakoutie, dans la région de la rivière Tèètè, à proximité de la localité (oulous) de Sountarski, dans le bassin de la rivière Viliouï.

Cette espèce inconnue de dinosaure a été classée parmi les thériodontes, qui constituent une sorte d'échelon intermédiaire entre les reptiles et les mammifères. Cet animal vivait il y a entre 145 et 125 millions d'années. En souvenir de Piotr Koloskov (*), un paléontologue russe qui a étudié pendant longtemps l'habitat des dinosaures, ce dinosaure a été appelé Xenocretosuchus koloscovi.

Après l'analyse de tous les échantillons envoyés par Piotr Koloskov, de 1988 à 2007, à l'Institut de paléontologie de l'Académie des sciences russe à Moscou, il a été établi que le Xenocretosuchus koloscovi, tout comme d'autres dinosaures du même type appartenant à la famille des cynodontes, était plutôt un mammifère. Peut-être même que son corps était recouvert de poils. Il était attiré par la terre ferme, ne pouvait demeurer longtemps dans l'eau.

Selon Innokenti Biélolioubski, collaborateur scientifique de l'Institut de géologie des diamants et métaux nobles de la Section sibérienne de l'Académie des sciences russe, à l'époque où vivait sur Terre Xenocretosuchus koloscovi, le bassin de la Viliouï se présentait sous la forme de l'immense mer de la Léna, dotée d'une abondante végétation sur ses berges.

"Au début du siècle dernier, rapporte le chercheur, le zoologue Guerts avait mis au jour pour la première fois, ici, dans la région actuelle de la rivière Tèètè, dans des dépôts du jurassique ancien, des traces de la présence passée de dinosaures. La découverte suivante d'ossements pétrifiés de dinosaures a été faite en 1960 par des membres d'une équipe chargée de réaliser des levés géologiques, dirigée par Vadim Filatov. Deux ans plus tard, Oleg Chtcherbakov a extrait, toujours dans cette même région de la Tèètè, de nouvelles pétrifications. Mais ce n'est qu'en 1988 qu'une expédition commune de l'Institut de paléontologie et de l'Institut de la géologie des diamants et des métaux nobles a été organisée sur l'ancienne rive occidentale de la mer de la Léna. Elle a extrait, dans du grès calcaire, des empreintes d'ossements de diverses espèces de dinosaures. Il a été établi ultérieurement que les mêmes animaux avaient vécu, à une certaine époque, dans les Montagnes rocheuses d'Amérique, ainsi qu'en Tanzanie", a confié Innokenti Biélolioubski au journal Yakoutia.

Les paléontologues de la région de l'Amour ont réalisé, il y a peu de temps, une autre découverte extraordinaire. Dans le célèbre cimetière des dinosaures de l'Annonciation, ils ont mis au jour des vertèbres d'un sauropode, le plus grand dinosaure ayant jamais vécu sur notre planète, rapporte RIA PrimaMedia.

Cette découverte a été assez impressionnante. Une vertèbre de la queue mesure à elle seule cinquante centimètres sur quarante et pèse plusieurs kilos. Les chercheurs ont déterminé très vite à quelle espèce de dinosaure ces vertèbres appartenaient. Selon les estimations, cet animal faisait plusieurs dizaines de mètres de longueur et pesait une trentaine de tonnes.

Le premier squelette de dinosaure entièrement conservé mis au jour dans la région de l'Amour l'a été en 1999. Il s'agissait d'un hadrosaure, ou "dinosaure à bec de canard". On pense que d'importants troupeaux de ces reptiles ont vécu à l'est de cette région, il y a quelque 70 millions d'années, à la fin de la période crétacée de l'ère mésozoïque. Pour la petite histoire, signalons que cet hadrosaure avait été baptisé Vanioucha.

Mais le plus intéressant, dans toutes ces découvertes, se situe ailleurs. Toutes les fouilles effectuées dans la région de l'Amour se rapportent en effet à la période du crétacé ancien de l'ère mésozoïque. Les reptiles préhistoriques dont des ossements ont été découverts ici ont disparu il y a environ 65 à 67 millions d'années. Quant aux sauropodes, ils ont disparu voilà une vingtaine de millions d'années. Les diplodocus de l'Amour auraient donc vécu une centaine de millions d'années de plus que leurs autres congénères. Les chercheurs sont incapables, dans l'état actuel des choses, de fournir une réponse à cette énigme.

(*) Le paléontologue Piotr Koloskov, docteur ès sciences géologiques et minéralogiques, est expert auprès de l'Union internationale des sciences géologiques pour l'estimation des objets postulant à être portés sur la Liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO. Piotr Koloskov est également collaborateur de l'Institut de géologie des diamants et des métaux nobles de la Section sibérienne de l'Académie des sciences russe.

Nouveau gisement de dinosaures, "le plus grand du monde", dans le Shandong

31-12-2008

Un gisement de dinosaures a été découvert cette année dans l'est de la Chine, il semble être le plus grand du monde, a indiqué lundi un paléontologue.

Plus de 7 600 fossiles de dinosaures ont été découverts jusqu'ici sur le territoire de la ville de Zhucheng dans la province du Shandong (est) et on en trouve encore, selon Zhao Xijin, paléontologue en charge de ce projet.

Ce savant est membre de l'Institut de paléontologie des vertébrés et de paléoanthropologie de l'Académie des Sciences de Chine.

Les fossiles datent de la période mésozoïque du Crétacé supérieur, quand les dinosaures ont disparu. Selon Zhao Xijin, "ces découvertes devraient contribuer à la recherche sur le mystère de l'extinction des dinosaures".

La ville possède déjà un important gisement de grand hadrosaurus, découvert dans les années 60 lors d'une prospection pétrolière. Plus de 50 tonnes de fossiles y ont été découverts depuis lors.

Le plus grand hadrosaurus de ce gisement a été trouvé dans les années 80. Il est exposé dans le musée local.

Le nouveau site a été trouvé lors d'une recherche minière au mois de mars près des communes de Longdu, Shunwang, Jiayue et Zhigou. A Longdu on a trouvé un gisement de 300 mètres de long, 10 mètres de largeur et 5 mètres d'épaisseur. Plus de 3 000 fossiles ont été trouvés sur ce site, et il pourrait contenir de nouveaux genres ou espèces, a dit Zhao Xijin.

Un crâne de 2 mètres d'un grand Cératopsien y a aussi été trouvé, c'est la première découverte de ce genre en dehors de l'Amérique du Nord, selon Xu Xin, chercheur de l'Institut de paléontologie des vertébrés et de paléoanthropologie .

Dans les 15 gisements adjacents, de nouvelles variétés d'ankylosaure, de tyrannosaure et de coelurus ont été également trouvés, a dit Xu Xin.

Zhao Xijin a déclaré que les fossiles ont une très petite chance d'avoir survécu toutes ces années. D'après ce que l'on sait, cette région a dû être une zone très humide avec une herbe abondante, une situation idéale pour les dinosaure à bec de canard, selon Zhao Xijin.

Selon les géologues, les dinosaures auraient pu être victimes d'une éruption volcanique et une inondation aurait ensuite charié les cadavres à cet endroit.

Les recherches sur les découvertes seront publiées à la fin de l'année prochaine et un parc pour les visiteurs sera aménagé dans la région, selon les autorités locales.

Link to comment
Share on other sites

Nouveau gisement de dinosaures, "le plus grand du monde", dans le Shandong - Suite

post-5277-1231154137_thumb.jpeg

Squelette fossile d'hadrosaure de taille impressionnante exhumé sur le site chinois de Zhucheng, déjà surnommé "Dinosaur city" par certains.

Link to comment
Share on other sites

post-5277-1231155092_thumb.jpg

post-5277-1231155096_thumb.jpg

post-5277-1231155100_thumb.jpg

Ces ossements fossilisés, mis au jour en Chine la semaine dernière ont, selon les scientifiques, de fortes chances d'appartenir au plus grand dinosaure d'Asie jamais découvert.

Link to comment
Share on other sites

3 nouvelles de la paléontologie mondiale

Mais le plus intéressant, dans toutes ces découvertes, se situe ailleurs. Toutes les fouilles effectuées dans la région de l'Amour se rapportent en effet à la période du crétacé ancien de l'ère mésozoïque. Les reptiles préhistoriques dont des ossements ont été découverts ici ont disparu il y a environ 65 à 67 millions d'années. Quant aux sauropodes, ils ont disparu voilà une vingtaine de millions d'années. Les diplodocus de l'Amour auraient donc vécu une centaine de millions d'années de plus que leurs autres congénères. Les chercheurs sont incapables, dans l'état actuel des choses, de fournir une réponse à cette énigme.

Euh, je comprend pas trop là

Link to comment
Share on other sites

Il semble que le lien qui menait à cette information ne soit plus valide. Alors, Info ou intox ?

http://news.google.fr/news/url?sa=t&ct...aH_yuS-GjA08H7w

Intelink

La science et les technologies russes au jour le jour

Intelink - 27 déc 2008

Les diplodocus de l'Amour auraient donc vécu une centaine de millions d'années de plus que leurs autres congénères. Les chercheurs sont incapables, ...

Link to comment
Share on other sites

  • 8 months later...

je consulte le doc cité et y trouve cette "coquille" absurde:

"Mais le plus intéressant, dans toutes ces découvertes, se situe ailleurs. Toutes les fouilles effectuées dans la région de l'Amour se rapportent en effet à la période du crétacé ancien de l'ère mésozoïque. Les reptiles préhistoriques dont des ossements ont été découverts ici ont disparu il y a environ 65 à 67 millions d'années. Quant aux sauropodes, ils ont disparu voilà une vingtaine de millions d'années. Les diplodocus de l'Amour auraient donc vécu une centaine de millions d'années de plus que leurs autres congénères. Les chercheurs sont incapables, dans l'état actuel des choses, de fournir une réponse à cette énigme."

Or il n'y a plus de dinos après - 65 Ma !!! Curieux que personne d'autre que Ricaille, n'ait relevé cette énormité sauropodienne.

On peut en savoir plus sur cette sans doute erreur de datation ?

Link to comment
Share on other sites

Or il n'y a plus de dinos après - 65 Ma !!!

En même temps, ce que tu dis n'est pas exacte, vu que les oiseaux sont des descendants des dinosaures, d'après les connaissances actuelles. Les dinosaures sont donc encore parmis nous. Si tu ne compte les oiseaux dedans, le terme de dinosaure ne signifie plus grand choses.

Mais il est vrai que la date parait néanmoins très bizare.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...