Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

otto lidenbrock

Membre
  • Posts

    5,758
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by otto lidenbrock

  1. Greg, non communes, de grande qualité, mais les gendarmes ont fait avorter la matrice féconde…
  2. En effet… J'en avais parlé avec Josef Mullis car il n'est pas impossible que l'oeil ne fasse de l'analyse chimique fine entre les Fe2+ et Mg2+. Avec une relation directe sur la fente alpine mère (ouf…). C'est simple dans le principe, plus compliqué à mettre en oeuvre du fait du nombre d'analyses à faire.
  3. Je suis content que tu apprécies ce spécimen du "fond du sac"
  4. Quartz habitus dauphiné montrant une macle de la gardette double ; l'individu support est barré [50mm] Spécimen détaché Le Pinsot Photo Jeff Scovil
  5. Quartz, cristaux macromosaïques, montrant des fantômes d'une Ferro-Chlorite Mg riche (?) blanc verdâtre, grisâtre à jaunâtre [100mm] Piste des Chamois, La Verte
  6. Galenobismutite en cristaux aciculaires dans un cristal de Quartz macromosaïque hyalin ; traces de limonite [40mm] La Maya, Le Dolent, VS, CH Découverte Roger May
  7. Fluorine cubique rosée à coeur jaune et Barytine en cristaux lamellaires ; petits cristaux cubiques de Galène [100mm] Le Rossignol
  8. Fluorine, cristal octaèdrique 'mayas' violet sur micro cristaux de Quartz [55mm] Bisage
  9. Or natif en petites feuilles cristallines sur le Quartz morion et la Brannérite en cristaux aciculaires striés noirs. [50mm] La Gardette Photo Jeff Scovil
  10. Quartz hyalin, macro mosaïque, montrant un fantôme d'un silicate blanc indéterminé (une chlorite blanche plutôt qu'une argile ?) ; spécimen détaché [70mm] Grand four des Mottets, massif du Mont-Blanc
  11. Barytine de cristaux cubiques verdâtres montrant des curieuses associations, peut-être de type épitaxique (j'ai déjà montré des sps. ce type, il y qq temps) ; traces de Pyrite [110mm] Le Rossignol
  12. C'est plutôt un jaunâtre 'pisseux', qui pourrait être le résultat de la destruction de centres colorées par le soleil ? Fluorine mauve, cristal courbe type ochsenauge, fantôme [35mm] La Barre
  13. Fragment de Fluorine bleue ; traces de protogine [35mm] Talèfre Découverte Fanfan Dan.
  14. À la mémoire du grand collectionneur belge, René Hubin [1943-2016] Pyromorphite en prismes verts 'mouillés' sur Fluorine [110mm] Le Rossignol
  15. Oui tout à fait, toujours dispo chez LRM. Le texte y fait le point sur un certain nombre de choses sur la crichtonite du PDL. Pour info : https://pubs.geoscienceworld.org/msa/ammin/article-abstract/61/11-12/1203/40594/The-structure-of-crichtonite-and-its-relationship comme d'hab, le spécimen retypé n'est pas 'situé'. Halil Sarp avait fait analyser une crichtonite du MHNGe, sans étiquette précise, clairement de PDL, qui aurait montré la présence de ruthenium dominant et ainsi blackboulé PDL comme la première localité avec minéral à Ru (Depuis le Kamtchatka s'est rattrapé…) ! Je n'ai pas pu retrouver la publication sur le net. Il s'agissait sans doute d'une erreur technique d'analyse chimique du fait de la volatilité de Sr et Ru. La volatilité de Sr fait que les cristallographes avaient bien compris qu'il s'agissait d'une espèce distincte que les chimistes ne pouvaient pas autrefois appréhender. Il y a eu clairement un découverte d'une fissure exploitée entre 1780/1800. Mon spécimen figuré plus bas vient d'un échange avec un grand musée européen contre mon ancien spécimen que j'avais acquis de la dispersion de la collection de l'Université de Philadelphie (alors la plus ancienne des USA) avec une étiquette manuscrite de Lucas (figurée dans mon papier). Il est probable que le MNHN en conserve pas mal de spécimens, mais autrefois, le spécimen exposé (tout comme à Paristech) était une ilménite lamellaire. 'Mon' spécimen, ici photographié par Jeff Scovil. (inutile de dire qu'il a été vérifié) Il y a plusieurs cristaux sur la gangue, typique, et l'un d'entre eux est associé avec une anatase. Mon ami Hans-Anton Stalder, se posait alors la question, après les découvertes suisses de méga Senaïte (pour les Alpes), si il n'y avait pas une opposition entre l'anatase et la crichtonite.
  16. Fluorine jaunâtre, cristal courbe type ochsenauge, fantôme [35mm] La Barre
  17. Il y a le logo de notre Marianne bien aimée, c'est donc une publication d'Etat, ou c'est usurpé ? Un fake de notre bien aimé Roger B. J'aurai aimé lui en parler, il faut que je m'arrête pour lui en causer. Cristal d'un fluorure de plomb, de fait une pyro qui a bénéficié d'un lifting avec HF. Une belle histoire.
  18. J'en ai figuré une dans mon incontournable opus… Calcite en encroûtement avec des peintures blanches d'Hydrozincite sur Quartz [45mm] Vaulnaveys
  19. 'Allingite', masse résineuse gemme. [30mm] Les Allinges Les spécimens de ce type sont très rares. Anc. coll. Charles-Alexandre de Challaye [1816-1855] donnée au MGL.
  20. Fluorine en cristaux violets octaèdriques 'mayas' ; micro cristaux de Quartz ; sur Quartz [55mm] Bisage
  21. Fluorine en petits octaèdres mauves sur Hématite en fines lamelles hexagonales et Adulaire (les petits cristaux blancs) [80mm] La Verte N.B.: le grand écart minéralogique avec l'opposition oxydé / non oxydé, spécialement rare dans les Alpes.
  22. Merci, le mauve/ jaune représente la meilleure couleur de Chaillac, pas si facile que çà à attraper… Merci Michel pour cette belle remarque. J'ai mis les significations du mot madeleine d'après le gouvernement : MADELEINE1, subst. fém. MADELEINE2, subst. fém. A. − [P. allus. à celle qui fut pardonnée par Jésus] Pécheresse repentante. Une Madeleine. Elle leva la tête en haut comme au ciel, et je vis ses grands yeux bleus mouillés comme ceux d'une Madeleine. Pendant qu'elle priait, il prenait le bout de ses longs cheveux et les baisait sans faire de bruit (Vigny, Serv. et grand. milit., 1835, p. 44). − Expr. fam. Pleurer comme une Madeleine. Pleurer à chaudes larmes, en abondance. Quand j'ai vu cela, j'ai pleuré comme une Madeleine (Rolland, J.-Chr., Révolte, 1907, p. 473). B. − BOT. Variété de fruits qui mûrissent à l'époque de la Sainte Madeleine. Poire, pêche Madeleine. P. ell. la Madeleine. Les cépages de table précoces peuvent intéresser l'amateur de toutes les régions de France (...). Peu de variétés sont réellement satisfaisantes. La plus belle, la Madeleine angevine (...) arrive à maturité environ dix jours avant le chasselas (Levadoux,Vigne,1961, p. 37). Prononc. et Orth.: [madlεn]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. I. 1. 1223 faire la Madelainne «affecter le repentir, l'humilité» (Gautier de Coinci, Les Miracles de Nostre Dame, éd. V. F. Koenig, I, ch. 8, 1814); 2. 1834 pleurer comme une Madeleine «pleurer abondamment» (Balzac, Langeais, p. 340). II. 1701 «nom donné à diverses variétés de fruits» (L. Liger, Maison rustique, II, 146: Poire Magdeleine, fort hative et se mange à la mi-Juillet; p. 143: pêche Magdelaine, blanche, bonne à la my-Août). Du lat. chrét. Maria Magdalena «Marie de Magdala» (nom d'un bourg de Galilée), pécheresse repentante de l'Évangile (cf. Luc, 8, 2), dont la fête est célébrée le 22 juillet. Petit gâteau de forme ovale dont le dessus est renflé et strié et dont la pâte est moelleuse et délicatement parfumée. Le conducteur, qui à Commercy était remonté en mangeant une madeleine, à Verdun des dragées, sautait sur le marchepied (Giraudoux, Simon, 1926, p. 200): 1. Elle envoya chercher un de ces gâteaux courts et dodus appelés petites madeleines qui semblent avoir été moulés dans la valve rainurée d'une coquille de Saint-Jacques. Proust, Swann, 1913, p. 45. − [P. allus. littér. à l'expérience de la madeleine de Proust]: 2. Cette expérience de l'éternel peut (...) s'opérer à travers une sensation vive et fraîche qui, dans une brusque fusion d'un souvenir et d'une perception mystérieusement apparentés nous détache, par un miracle léger, de la servitude avilissante du temps. On connaît les exemples célèbres de Proust: la saveur d'une madeleine trempée dans une cuillerée de thé, une cuiller cognée contre une assiette, les pieds posés sur deux pavés inégaux suffisent à ouvrir le paradis intérieur... Mounier, Traité caract., 1946, p. 321. Prononc. et Orth.: [madlεn]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1769 gâteaux à la Madeleine (Menon, The Professed Cook, trad. Les soupers de la Cour, t. 2, 8, 410 ds Quem. DDL t. 20); 1807 des Magdeleines (Alm. des gourmands, 5, 76 cité par M. Höfler ds Z. rom. Philol. t. 84, 92, n. 10). Du prénom fém. Madeleine, pour des raisons inconnues. La recette de ce gâteau est attribuée par De La Reynière (v. Quem. DDL t. 20) à Madeleine Paumier, pensionnaire et ancienne cuisinière de Madame Perrotin de Barmond, dont on ne possède aucun renseignement précis. D'autres hyp. peu convaincantes ont été proposées (v. FEW t. 6, 24, note 2). Manifestement la "forme ovale et striée" pourrait convenir. J'aurai pu dire en 'amande striée' ou en 'mandorle'… Fluorine en cristaux cubiques jaunes et Galène sur Fluorine blanche [90mm] Le Rossignol
  23. À la mémoire de mon ami Philippe Glastre Pyrite et Albite sur quartz [75mm] Plan du Lac
  24. Hématite 'en rose', Anatase en un très inhabituel cristal jaune et octaèdrique tronqué ; Adulaire, Albite et Quartz [60mm] Donnée pour être de l'ilménite, mais je crois qu'il s'agit d'hématite du fait de la régularité des hexagones et de la couleur grise, malgré la contiguïté avec l'anatase. Plan du Lac Découverte Patrick Allier
  25. Le combo classique : Fluorine cubique rosée à coeur jaune et Barytine en cristaux groupés 'en madeleine' ; traces de Galène [100mm] Le Rossignol
×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.