Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet.
▲  Vente et achat de minéraux français et cristaux du monde sur Internet  ▲

du66

Membre
  • Content Count

    120
  • Joined

  • Last visited

1 Follower

Contact Methods

  • Website URL
    http://www.mindat.org/user-2524.html

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    Perpignan
  • Intérêts
    Microminéralogie régionale
    Archives minières, documentation générale et spécifique à mon secteur de prospection

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Et moi j'ai la photo originale (je te parlerai de l'auteur en direct) Comme son titre l'indique le bouquin traite essentiellement du domaine minier. La version de base a été publiée en 1991, époque où il fallait beaucoup de motivation et de temps (sans parler des déplacements) pour consulter toutes les sources de documentation existantes. Cette édition a donc eu une bonne utilité, comblait un vide et a été largement (photo)copiée. En 2005 une réédition améliorée et illustrée a vu le jour. Aujourd'hui il est évident qu'avec internet on peut retrouver facilement une partie du contenu du bouquin. Après 2005 nous avons continué à travailler le domaine minier puis nous nous sommes intéressés aux phosphates des pegmatites locales, d'autres ont étudié un affleurement de minéraux de terres rares, le tout publié dans plusieurs Cahiers des Micromonteurs (qui est plus spécialisé qu'un bouquin tous publics). Quelques nouveaux gisements sont sortis après l'édition 2005 ( comme les pistes de Riutort) mais il n'est pas prévu de mise à jour. Il n'était pas question d'essayer de faire un inventaire des sites à grenat, tourmaline... ou autres espèces d'affleurements naturels même si des points « classiques » sont cités. Utiliser des cartes géologiques et le « Guitard » est largement suffisant dans ce cas et le bouquin ne t'apporterait pas grand chose. (Ceci dit, je te le prête volontiers et te l'amène à la bourse de St-Estève ou avant si on se voit!) G. Guitard a un temps travaillé dans le domaine minier puis est devenu un spécialiste des terrains métamorphiques. Ses activités et sorties de terrain ciblées l'ont donc amené à visiter de nombreux affleurements susceptibles de donner des minéraux comme le grenat que tu recherches. Nous avons nous aussi suivi ses pas sur de nombreux gisements à 30 ans d'intervalle et avons largement utilisé ses travaux pour les zones sur lesquelles il a travaillé. 3 photos de grenats de 3 amateurs différents (8 mm pour les cristaux sauf le dernier 7 mm) et la couverture de l'édition 1991.
  2. PS: pourquoi j'ai écrit accociation dans mon précédent post?
  3. C'est normal ! Il suffit de lire la définition de « élément de langage » sur wikipédia pour voir comme ma phrase est pertinente. Je veux bien admettre que je confonds un peu PNR et géoparc. Ceci dit, la région concernée ici est étudiée depuis des décennies par différentes universités (dont les sujets d'étude n'ont pas d'interférence avec les amateurs), je ne vois pas en quoi un geoparc change la donne... sauf à récupérer des subventions comme le dit Théophraste. J'aimerais une protection intelligente concernant des endroits précis retenus en collaboration avec les différentes disciplines (ex : ne pas fréquenter telle zone pendant telle période de l'année, laisser intacte une galerie bien conservée du XVIe siècle, ne pas construire à tel endroit...), loin de ce qui se fait actuellement. Heureusement l'expérience montre que dans toutes ces structures, on peut rencontrer des gens ouverts et intelligents (y compris chez les archéologues miniers!) avec lesquels l'amateur de minéralogie sérieux a de bons rapports et qui ne voient pas ce dernier d'un mauvais œil (même si souvent cette discipline ne leur est pas familière). Pour terminer, deux visions différentes sur les mines des Corbières : 1 site planet-terre.ens-Lyon Où trouver de tels échantillons ? En se promenant dans les montagnes quasi-désertes des Corbières, sur les communes de Padern et de Montgaillard (11), à moins de 35 km de la foule des plages sur-fréquentées du Languedoc-Roussillon. Ces anciennes mines et leurs trésors minéraux ont plusieurs ennemis, dont la végétation qui recouvre tout et les services de l'état, qui, atteint d'un « principe de précautionnite » aigu et exacerbé, risquent de tout détruire (on appelle cela « sécuriser » en langage administratif). Allez-y avant qu'il ne soit trop tard ; c'est l'occasion de belles ballades, et cela permet de passer des vacances géologiquement riches. 2 site association mines en Corbières (extraits) Nous sommes ici dans le simple cadre d’une évocation et d’explication d’éléments très visibles (notamment les mines de baryte de Montgaillard, visibles de la route qui dessert le village) sans pour autant inviter les randonneurs à y monter. Eviter de s’y rendre : le PAT ne souhaite pas pour le moment inviter à une découverte physique des mines. Il faut rester dans de l’évocation. Si l’on invite à venir sur un territoire, il faut pouvoir concrètement montrer quelque chose d’autant plus que l’on va au maximum empêcher le déplacement dans les mines. PS: Marrant Nico
  4. Avec 3 mots clés : éco, préservé, protégé, plus le baratin avec de beaux mots sur la nature, l'économie, le développement, les aides financières, sans oublier le caractère exceptionnel et unique de la zone... , on vous vend n'importe quel projet n'importe où en France. Et ça marche, voir le mail de Trias 07 qui reprend les éléments de langage répétés en boucle dans les médias. La lecture sur internet des financements importants du parc cité par Trias 07 (au regard des actions qui auraient sans doute demandé un budget bien plus léger avec les moyens existants), des contraintes parfois sous-entendues, me laisse beaucoup moins convaincu. Protégées les Corbières ? Oui de l'urbanisation, de l'envahissement des touristes, de l'invasion de panneaux à bord ou fond rouge... bref un des derniers espaces de liberté dans la région. La très grande majorité des locaux que je connais ne m'ont jamais parlé d'un besoin de parc. Qu'il y ait quelques points dans la région (bien connus et référencés partout) qui concentrent les visiteurs et qu'il faille prendre à ces endroits des mesures particulières, pourquoi pas ? Les mêmes sur les 170 km2 ne se justifient pas. La pub, les sentiers de randonnée, les circuits de découverte, les sites avec de nombreuses données...tout cela existe déjà, pas besoin de géoparc ; pour moi les dépenses d'investissement et de fonctionnement d'une structure « lourde » seront largement plus importantes que les quelques visiteurs supplémentaires attirés uniquement par un label. De plus en plus tout est fait pour que les gens ne soient pas autonomes et soient « encadrés » et guidés dans les moindres détails. Faut faire venir des spectateurs de la nature ! Quoi qu'on en dise, ça se fera, c'est dans l'air du temps. Pour le concret on verra plus tard. Bon tant que les réglementations futures ne concernent que les touristes... en tout cas c'est promis je ne ramasserai pas de caillou par terre, d'ailleurs tout le monde vous le dira : ramasser des minéraux par terre... ce n'est bien que si on a une porte de garage à caler.
  5. Top qualité pour la zone, tu es dans le "taillable" et tu pourrais comparer avec de véritables anciens bijoux catalans (assez rares avec des grenats locaux). Les échantillons ressemblent à celui mis en page de couverture du livre P-O Corbières, récolté il y a environ 45 ans! Et attention, tu cherches dans la zone du prochain géoparc (voir les posts à ce sujet) Et pour Alain Abréal: rhodolite n'existe pas, seule compte pour moi la nomenclature de l'IMA et pas les appellations diverses plus ou moins fantaisistes ou commerciales.
  6. Un Projet de géoparc associé à un parc naturel régional Corbières-Fenouillèdes couvrant 170 km2 est en voie de finalisation (signature finale espérée fin 2020). Ce qu'on peut lire sur ce type de structure: La théorie : Les Géoparcs sont des territoires labellisés par l’UNESCO où l’élément géologique patrimonial est le support pour des projets de protection, de développements du territoire et d’éducation. Les Géoparcs agissent pour une reconnaissance des géopatrimoines et pour le développement économique, touristique et social des territoires en associant les populations locales. De nouvelles contraintes pour le territoire ? Absolument pas ! Le Géoparc est seulement un label et n'implique aucune mesure de protection, réglementation ou taxation particulière. Il n'implique aucune contrainte légale en termes d'aménagement du territoire, de protection du sous-sol et de ses ressources. Du concret : Exemple de préconisations sur un géoparc français existant J’évite la cueillette des plantes sauvages. Je préserve ainsi les 67 espèces réglementairement protégées. Ne volons pas les minéraux et les fossiles. Laissons-les à terre !
  7. Je ne connais pas trop les grenats mais il semble que dans les Pyrénées Orientales, on a souvent les mêmes formes de cristaux très allongés dans les gisements où le diopside (ou des minéraux de la série diopside/hédenbergite) est associé au grossulaire (Pics Barbet et Canigou, Riutort). Est-ce une association caractéristique? Est-ce que les autres grenats en France (almandin, spessartine…) présentent des formes similaires ? Cette méthode permet de balayer rapidement l'ensemble des photos. On peut aussi utiliser Mindat en procédant d'autres façons suivant ce que l'on veut. Exemple : (pour la même recherche) search : saisir spessartine (mineral name) et China (locality name) On peut alors : - soit choisir un gisement précis dans la liste des gisements chinois (on aura alors la paragenèse totale du site choisi , du moins celle qui a été renseignée) - soit aller en bas de la page (search 926 photos....) et ouvrir ainsi la galerie de spessartine pour la Chine. L'intérêt de ce choix est d'avoir alors un ensemble de filtres à disposition permettant de saisir un gisement (ex ici taper Tongbei dans keyword), de choisir l'ordre des photos (ex never first pour voir les dernières postées), de voir uniquement les photos « macro » (photo type : full view)... Une petite remarque : en choisissant most viewed on pourrait penser que les plus vues représentent les meilleurs échantillons, ce n'est pas toujours vrai, d'autres facteurs influent sur le nombre de vues. De même, d'une façon générale, ça fait parfois bizarre qu'un échantillon passable d'une espèce très commune recueille beaucoup plus de vues qu'un bel échantillon de la même espèce ou d'une autre plus rare.
  8. Je plaisantais bien entendu! Ceci dit tu avais quand même raison, après la première publication (sur laquelle pas mal se sont précipités), certains tomes ont été retirés pendant quelque temps avant de réapparaître. Reste que 70 ans, quand tout est "pompé" immédiatement actuellement, ça fait bizarre et inadapté. Mais puisque l'Europe le préconise!
  9. Le sujet a été abordé plusieurs fois sur géoforum, le Lacroix complet a semble-t-il toujours été disponible en téléchargement (qui est donc devenu légal!) sur le site archive.org. Le délai de 70 ans comporte des exceptions qui ne sont pas applicables dans ce cas. Les "collectionneurs" de livres anciens préférant l'ouvrage réel sont dans le domaine de la reproduction papier qui elle reste interdite.
  10. Faut mieux chercher 3 frangin Reste à modifier cette fameuse loi pas très "juste". Sinon tout le monde sait où trouver le Lacroix sur le net (peut-être pas cette édition mais c'est déjà pas mal)
  11. Suivant tes objectifs, ta motivation, tes moyens... deux solutions se présentent : 1- Tu veux photographier avec de très petits champs (< 2 mm) créer une boutique de vente de microminéraux faire de la photo artistique participer à des concours faire des tirages papier de grandes dimensions investir du temps et de l'argent Dans ce cas il faut passer par un montage dédié comme il est déjà dit 2- Tu veux montrer sur un forum ce que tu as trouvé poster des photos illustrant un gisement photographier avec des champs > 3 mm ne pas investir de temps et/ou d'argent dans ce domaine Dans ce cas, tu as déjà la bino, tu achètes un petit APN compact d'occasion (j'utilise un Olympus camédia C 480 Z qui vaut entre 30 et 40€) que tu tiens à la main au-dessus de l'oculaire (en utilisant le zoom et en mettant au point avec la bino). Les amateurs pratiquaient ainsi au départ du numérique. Il y a du déchet mais c'est très peu chronophage et les photos obtenues sont largement satisfaisantes pour les objectifs recherchés et au regard des moyens utilisés. De plus les photos font « plus naturel ». Pour ma part, j'ai pris des centaines de photos comme cela dont j'ai mis une partie sur mindat. Je ne peux bien entendu pas prendre certains échantillons... mais le soleil se lève quand même le lendemain !
  12. Est-ce que le problème n'est présent que sur l'Internet mobile? Sur mon PC, tout est très simple et fonctionel. Search saisie fluorite dans mineral name saisie Pyrenees orientales dans locality name Search Les résultats apparaissent et sont corrects. Ceci dit mauvaise idée de chercher de la fluorite dans les PO (du moins pour mettre des échantillons cristallisés en vitrine!)
  13. ça fait pas vraiment Espira comme forme de cristaux.. et pas de gangue!
  14. Quelques photos d'almandins du massif des Albères (P-O) donnés par Aldébaran lors de la bourse de St-Estève en Février. Les cristaux mesurent 3 mm, d'où leur transparence fréquente et leur forme nette qu'on ne retrouve que rarement dans des tailles supérieures. Même si ce minéral est assez peu cherché en micro, les amateurs de macro peuvent voir l'intérêt des petits cristaux par ces exemples. Photos prises à main levée avec petit compact sur vieille bino.
×
×
  • Create New...