Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2020, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 25>28 juin 2020

Michel de Champigny

Membre
  • Content Count

    2,116
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by Michel de Champigny


  1. Bonjour,

    La France doit avoir un problème avec ses comités scientifiques. Le temps passe et peu de gens se souviennent ou veulent se souvenir des quelques problèmes suivants:

    En 1976, alors que Tazieff disait qu'il n'y avait aucun risque d'explosion majeure avec nuée ardente de la Soufrière à la Guadeloupe en démontrant que les éruptions phréatiques du volcan ne rejetaient aucun fragment de lave fraîche, un mandarin grande gueule bien introduit, C Allègre puisqu'il faut l'appeler par son nom, un géophysicien qui n'a jamais mis les pieds sur un volcan en activité (sauf peut-être une fois à la Soufrière avec Tazieff, ils ont failli y rester car ils se sont retrouvés au milieu d'une explosion brutale qui les a copieusement bombardés) soutient le contraire et convint les autorités d'évacuer toute Basse-Terre. Ça mettra l'économie de la Guadeloupe à plat pour des décennies, pour rien.

    En 1986, après Tchernobyl, le comité scientifique dirigé par le professeur Pellerin n'aura de cesse de dire qu'il n'y a pas de problèmes en France, que tout va bien, que la radioactivité, bien qu'un peu en hausse, est tout à fait normale, etc...Tout cela avec la caricature du nuage radioactif arrêté à notre frontière par l'anticyclone des Açores !...

    Il doit y en avoir d'autres que j'oublie, dans un sens ou dans l'autre (je pense par exemple à R. Bachelot que l'on a vilipendé à l'époque du H1N1 et qui avait bien raison avec ses stocks de masques).

    Maintenant un comité scientifique nous dit (paraît-il) qu'il n'y a aucun risque particulier à aller voter et 2 jours après on confine tout. Ensuite on nous dit que le port du masque est inutile et maintenant ils veulent masquer tout le monde (il va bien falloir écouler les masques fabriqués !), que les gants, ça ne sert à rien, etc, etc... Dans ce contexte il est sûr qu'un professeur Raoult avec son look improbable de Buffalo Bill fait sacrément tâche devant tous ces mandarins (ce qui n'empêche d'ailleurs pas Raoult d'être aussi sans doute un mandarin dans son style) que l'on voit à la télé, qui se font mousser car ils ont l'oreille des politiques et espèrent bien avoir plein de crédits (on ne peut pas trop leur reprocher ce point car la recherche sans crédit privée ne fonctionne pas) pour leurs labos. Si Raoult a raison, comment le comité scientifique arrivera-t-il à avaler son chapeau sans faire une indigestion ?


  2. Il y a 4 heures, laurentdeshautesalpes a dit :

    bonjour Michel non je n'ai pas vraiment cherché de toute façon je pense que l'on est dans le parc des écrins et donc meme le ramassage des minéraux est interdit.....

    j'ai déjà vu sur le forum des photos de  pièces trés anciennes circuler mais moi désolé je n'ai rien....

    bonne journée a vous

    laurent

    Bonjour,

    Merci pour la réponse. Dommage, ça aurait pu valoir la peine de voir à quoi ressemble ce gisement (en se retenant de prendre quoi que ce soit..., je sais, ce n'est pas facile...). Je n'ai jamais eu l'occasion d'y monter et connais peu le Valgaudemar, à part une virée vers les Rouies via le refuge du Pigeonnier il y a quelques années.

    Bien amicalement

     

    Michel


  3. Il y a 2 heures, jojo38 a dit :

    Il y en a des cons mais alors ceux-là, battent les records, il faudrait qu'il y ait un besoin au niveau de leurs familles, même constat avec les infirmières. 

    Au lieu de faire chier le monde, il ou elle ferait bien de retourner à l'école ou autre !!

    A ce niveau là, le cas est désespéré et retourner à l'école n'arrangerait rien.

    Des cons il y en a à tous les niveaux, malheureusement. Nos gouvernants le montrent suffisamment depuis quelques semaines:

    - Les masques, ça sert à rien: au lieu de nous dire franchement qu'il n'y en a pas !

    - Les masques en tissu, ça ne sert à rien, ça n'arrêtent pas les virus de 0,5 µ: maintenant il faut tous en porter

    - Il n'y a aucun problème sanitaire à ce que les élections municipales se déroulent normalement: 2 jours après on est tous confiné

    - La pêche, c'est interdit, c'est incompatible avec le confinement

    - Le préfet de police de Paris, une référence de la connerie: ceux qui sont en réanimation, c'est de leur faute, ils n'ont pas respecté le confinement ! Il parait qu'il s'est excusé, il aurait fallu le virer. Dans les boîtes, il y en a qui se font virer pour beaucoup moins que ça !

    - Enfin une petite dernière entendue ce matin sur France Inter: Un jeune de 24 ans s'est tué dans le Massif du Mont Blanc à ski de randonnée après une chute de 300 m. Comme si cela ne suffisait pas, le journaliste, un con qu'on n'inviterait pas à un dîner tellement il est sinistre, a trouvé intelligent d'ajouter et d'insister : "alors que le ski de randonnée est formellement interdit pour cause de confinement ". Sous entendu: c'est bien fait pour toi, tu n'avais qu'à respecter les interdictions !

     Il y a vraiment des cas désespérés et désespérants !

    Petit coup de gueule du matin

     

    Michel


  4. il y a 36 minutes, Jeando80 a dit :

    Bonsoir les spécialistes!

     

    Question sans doute un peu con (ma "culture" a énormément de lacunes en micro):

    ces magnifiques baguettes de cuprite rouge, ce sont elles qui sont responsables en macro de la variété chalcotrichite?

    C'est exactement la même chose. A Villecun on trouve les 2 variétés de cuprite:

    La cuprite sensu stricto avec des cristallisations parfois très complexes avec de cubes accolés les uns aux autres, comme des blocs d'immeubles compliqués, mais petits. Parfois la cuprite est massive sous forme d’encroûtements, d'imprégnations ou d'auréoles dans le basalte. Du fait des faces cristallines très réfléchissantes, la photographie de ces amoncellements de structures cubiques est particulièrement compliquée (voir Tempo et Debey).

    La chalcotrichite en aiguille. Les amas d'aiguilles peuvent être centimétriques et plus. Ces aiguilles sont souvent complètement silicifiées: on a des pseudormorphose de chalcotrichite en silice. Parfois les aiguilles présentent une gaine de silice avec en surface des aiguilles de malachite ou autres minéraux du cuivre ou bien des sortes de draperies de chrysocolle. Le cuivre natif est également souvent présent.

    Tous ces minéraux se trouvent dans des vacuoles du basalte, c'est ce qui fait le caractère pratiquement unique de ce gisement.

    Pour le fun, une petite que j'avais déjà publiée. Dimensions 5,4 x 4,1 mm

    Villecun 7 54x41 pds.jpg


  5. il y a une heure, Herlinus-g a dit :

    Ce serait du sucre ? ^^

    Et non la couleur orange ne m'inspire pas vraiment confiance

    Il suffit de mettre le bout de la langue dessus.

    Si goût salé intense mais différent du sel de cuisine commun, il s'agit de sylvinite, mélange de sel (halite) et de chlorure de potassium. C'est utilisé comme engrais (après avoir retiré le chlorure de sodium). Typique par exemple d'Alsace.


  6. Il y a 1 heure, jojo38 a dit :

    Nous sommes bien d'accord, pour le bricoleur acide 28 ou 33%, les autres ne sont de toute manière pas en vente libre dans le commerce.

    Personnellement je n'ai jamais vu d'acide à 33% dans le commerce "libre" (où en trouves-tu ?). Le plus souvent ça tourne autour de 20%. Déjà à cette concentration le liquide est un peu suffocant si on met son nez dessus d'autant plus que souvent l'acide technique du commerce public n'est pas pur mais contient des impuretés soufrées qui lui donnent en plus une odeur d’œuf pourri (sulfure d'hydrogène, très toxique à forte concentration).  Le plus concentré que l'on trouve pour les labo est à 37%, soit une concentration en acide de 12 moles/litre (12 N pour l'acide chlorhydrique). A partir de 6 à 7 moles/litre, la solution n'est plus suffocante à froid et c'est déjà une solution très efficace. Par contre quand on chauffe de l'acide chlorhydrique, des vapeurs d'HCl se forment très rapidement. Je rappelle que HCl est un gaz qui dissout dans l'eau donne la solution d'acide chlorhydrique du commerce.

    A moins de vouloir jouer au petit chimiste en sachant et maîtrisant ce que l'on fait, il faut absolument éviter de mettre de l'acide chlorhydrique dans de l'eau de Javel. Ça dégage instantanément une grande quantité de chlore. C'est peut-être joli, car jaune-vert, mais c'est hautement toxique: le chlore a été le premier gaz de combat utilisé pendant la première guerre mondiale avant l'ypérite.

    Autre petite expérience amusante (et pas dangereuse): si vous avez une solution d'ammoniaque, vous pouvez approcher 1 tissu imbibé avec la solution d'ammoniaque d'un autre tissu imbibé avec de l'acide chlorhydrique concentré. Vous verrez un magnifique nuage blanc se former instantanément (chlorure d'ammonium).


  7. Excellent reportage comme pratiquement tous ceux diffusés par cette remarquable émission de la RTS qu'est "Passe-moi les jumelles". A chaque fois que je regarde un de ses reportages sur You Tube, je ressens toujours un grand sentiment de quiétude, les paysages suisses peut-être...Pour les amateurs de montagnes (entre autre car il y a aussi de la diversité), cette émission est mon avis une référence. Pour ceux qui aiment l'alpinisme je recommande le reportage-hommage diffusé après la mort de E. Loretan, un modèle du genre.

    A une époque lointaine il y avait sur FR3 une émission du même type, dont le titre était tout simplement "Montagne". C'est dommage qu'elle n'existe plus depuis longtemps, audimat oblige sans doute.


  8. il y a une heure, kiteri a dit :

    pour me262

                                       Laisser une trace ecrite (ou notes diverses "ordonnées")me parait une bonne solution pour toi

                                                             cela ne resout pas mon probleme pour autant........         kiteri

    Bonjour,

    Si le montant demandé pour la collection est raisonnable par rapport à la qualité et la rareté des pièces, il est possible de proposer le rachat à une association de caillouteux amateurs. Soit l'association achète la collection, conserve dans son patrimoine certaines pièces (collection de l'association) et revend à prix coûtant les autres pièces à ses membres; soit les membres de l'association intéressés se réunissent pour rassembler la somme et se partage ensuite la collection au prorata de leur apport et de l'évaluation de chaque pièce.

    Une idée à creuser si vous avez une association proche de chez vous...

    Cdlt

    Michel


  9. Il y a 15 heures, simpson a dit :

    221-Marcassite (5x4cm), Cap-Blanc-Nez, Pas-De-Calais (62).

    5x4cm.thumb.JPG.a9d9d4c6b3bbf65d4b2c7aa8d6f09c4e.JPGDSC_1327.thumb.JPG.7e4d18761671f3cb38e348fa9a8baacf.JPG

     

    222-Marcassite (6x3.5cm), Cap-Blanc-Nez, Pas-De-Calais (62).

     

    DSC_1332.thumb.JPG.b6db12a2c4ebc3545828fd55f23ba21e.JPG6x3cm.thumb.JPG.59cd866d010a4c5b6ebc5e2b54bec055.JPG

    223-Marcassite, nodule de 12 cm. Provenance inconnue.

     

    J'avais la même ouverte en deux parties mais suite à une mauvaise conservation dans un garage sans précaution elle s'est fortement dégradée  (une espèce de "mousse" jaunâtre se formant à la surface avec une forte odeur de ferraille) et désagrégée, j'ai dû m'en séparer.

     

    Si quelqu'un a une idée d'où cela peut provenir je suis curieux de savoir, je ne sais même pas si c'est français ou étranger.

     

    DSC_1336.thumb.JPG.026df4643586c3b496e899091ca53a07.JPGDSC_1334.thumb.JPG.efc9a4d15b77887d48d6affa95a525a7.JPG. Cet acide

     

    Bonjour,

    Ces grosses boules de marcasite proviennent souvent des calcaires champenois.

    Quand elles sont cassées, elles se contaminent très vite par des bactéries qui vont les attaquer en produisant de l'acide sulfurique.Cet acide va encore accélérer le processus de dégradation produisant cette espèce de mousse jaunâtre (constituée entre autre de soufre) que tu observes ainsi que de très fines aiguilles blanchâtres (des sulfates ferreux) très poudreuses. La production d'acide sulfurique s'autoentretient et conduit progressivement au pourrissement général de l'échantillon. De plus on observe effectivement une odeur de fer rouillées (les sulfates de fer), la production de vapeurs sulfureuses qui en vitrine sont susceptibles d'attaquer et corroder tout ce qu'il y a autour. Les marcasites du Cap Blanc Nez subissent souvent les mêmes problèmes.

    Non cassées, la couche d'oxydation en surface les protègent en général, mais il arrive aussi qu'elles se dégradent suivant le même processus par des microfissures présentes au départ dans l'échantillon. On observe alors l'apparition de tous ces produits de dégradation au niveau de ces fissures et progressivement l'échantillon entier peut tomber en poussière.

    Pour les éviter et éventuellement tenter de stopper le processus, on peut laver abondamment l'échantillon, le faire tremper dans l'alcool à 90 ou 95 ° pendant plusieurs heures puis mettre l'échantillon dans un four à 150° pendant 15 à 30 mns. Il faudra ensuite le conserver au sec et éviter de trop le manipuler.

    Cdlt

    Michel


  10. Il y a 19 heures, Cath-de-la-Caille a dit :

    Bonjour ! 

    Je remonte ce vieux sujet car je me pose une question... Pourquoi des fluos réagissent aux uv longs et d'autres non ? Et pourquoi, sur un même site, certaines réagissent et d'autres pas (exemple Fonsante) ? 

    Pourquoi la rémanence (réaction qui perdure la lampe éteinte) est elle parfois forte ou inexistante ? 

    Bon, en fait, ça fait  3 questions... ^^

    Bonjour,

    Le fluorure de calcium pur n'est pas fluorescent. La fluorescence de la fluorite est liée à la présence d'impuretés (divers atomes métalliques notamment) dans le réseau cristallin du minéral. Par conséquent suivant les conditions chimiques lors de la formation du gisement, on peut observer ou non le phénomène. Ces conditions au sein d'un même gisement peuvent varier d'un endroit à un autre à n'importe quelle échelle depuis un échantillon (certaines parties fluorescent alors que d'autres non) jusqu'à des endroits particuliers d'une mine.

    L'autre phénomène que tu appelles rémanence se nomme en réalité phosphorescence. Lors de l'excitation des atomes provocant le phénomène lumineux par les photons UV, des électrons absorbent l'énergie de ces photons. Devenant plus énergétiques, ils sont instables à leur position d'origine et changent alors de couche électronique autours du noyau atomique. Cette nouvelle position étant également instable, les électrons vont revenir à leur position de départ en libérant une partie de l'énergie qu'ils ont reçue sous forme de photons moins énergétiques que les UV, donc notamment dans le visible d'où la couleur observée. La plupart du temps, ces sauts électroniques sont extrêmement rapides et la fluorescence semble (je reviendrai plus bas sur ce verbe) cessée instantanément dès qu'on éteint la source d'UV. Dans d'autres cas, la redescente des électrons vers un état stable peut être plus longue et on observe alors une luminosité résiduelle après avoir éteint la lampe UV. Cette phosphorescence peut durer plusieurs secondes.

    En réalité, même si on a l'impression que l'émission de lumière s'arrête immédiatement après la coupure de la source UV,  l'arrêt de la fluorescence quand on éteint la lampe n'est pas vraiment instantanée, mais les durées de fluorescence sont si courtes que cela parait immédiat. Des appareils de très hautes précisions (spectrofluorimètres à temps de fluorescence) existent permettant de mesurer le temps pendant lequel les molécules excitées reviennent à leur état stable quand la source UV est éteinte. On mesure des temps de l'ordre de la micro ou nano seconde (peut-être même moins, je ne sais plus). Ces appareils équipés de monochromateurs permettent également d'étudier le comportement des molécules en fonction de la longueur d'onde d'excitation. Avec des lampes très énergétiques (au xénon par exemple), on peut ainsi étudier les temps de fluorescence en fonction de la longueur d'onde émettrice depuis les UV très lointains (juste avant les rayons X) jusqu'aux UV de nos bonnes vieilles lampes de minéralogistes amateurs (250 à 365 nm). Certains appareils possèdent plusieurs monochromateurs: un sert à sélectionner la longueur d'onde d'excitation et le ou les autres servent à déterminer précisément des spectres de fluorescence, en plus de la durée.

    Merci pour la question qui permet de passer quelques moments de confinement !

    cdlt

    Michel 


  11. L’huître ressemble à une Ostrea crassissima de l'Hérault. Loupian par exemple, une carrière où il y avait un banc d'huîtres comme ça sur plusieurs mètres, imbriquées les unes dans les autres, pratiquement impossibles à extraire. Mais sur les côtés, il y avait des parties sableuses où les huîtres étaient entières et assez facilement extractibles. La carrière a complètement disparu et est remplacée par un lotissement...


  12. il y a 15 minutes, CAILLOUTEUX a dit :

    Emissions de méthane, 24 fois plus actif que le C0², mais tellement facile a éliminer, faire des concours de  , comme a l'armée  la plus longue ....................FLAMME !

    C'est ce qu'on appelle avoir le feu au derche  euhhh désolé j'ai pas pu résister  ,

    Oui, mais quand ça brûle, ça émet du CO2 et de la vapeur d'eau qui participent à l'effet de serre (24 fois moins il est vrai !).

    Essayons d'imaginer une seconde un troupeau de vaches dans un pré avec un bougie allumée attachée au bon endroit.

    La nuit, ça ferait peut-être penser à un volcan, surtout en Auvergne !


  13. Le 20/03/2020 à 17:01, Kayou a dit :

    ?

    La première photo montre les argiles rouges très abondantes sur le site entre certains blocs de basalte et à la surface du filon basaltique. Dans les vacuoles, on trouve plutôt parfois des argiles verdâtres. Il est possible que le rouge proviennent d'une oxydation à l'air des argiles verdâtres (?)

    Les amas feuilletés bleus sont certainement du chrysocolle. La photo avec le chrysocolle et la multitude de petites aiguilles marron est très sympa. Ces aiguilles sont de la cuprite plus ou moins transformée. On peut trouver du cuivre natif dans ce genre d'échantillons. Souvent les aiguilles de cuprite sont complètement transformées en silice. On trouve aussi des aiguilles avec de la cuprite gainée par de la silice. Sans analyse, il n'est pas possible de donner un nom précis sur les aiguilles vertes-bleutées qui montrent des nuances de couleur très diversifiées. La malachite est en général bien reconnaissable à sa couleur verte foncée, soutenue. Elle est souvent en boule, avec ou sans zonation, mais on trouve aussi souvent des cristaux en aiguilles nettes de couleur caractéristique de la malachite. Des formes bizarres et très variées sont aussi fréquentes.

    Il y a 13 heures, SACHA16 a dit :

    Même l'orthographe est confiné

    Orthographe est féminin !

    De mon côté je m'excuse pour les erreurs éventuelles sur les accords des adjectifs de couleurs. J'ai un peu de mal à savoir quand il faut et ne faut pas mettre de s au pluriel et j'ai la flemme de vérifier à chaque fois !

×
×
  • Create New...