Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles

Bourse minéraux Sainte Marie aux Mines 2019, avec fossiles et gemmes.
Bourse minéraux et fossiles de Sainte Marie aux Mines (Alsace) - 27>30 juin 2019

Principaux sujets de Géoforum. - Pistolet nettoyeur haute pression pour minéraux et fossiles.


Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie  ▲

gégé

Membre
  • Content Count

    65
  • Joined

  • Last visited

About gégé

  • Birthday 11/02/1948

Contact Methods

  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Genre
    Homme
  • Lieu
    CHATEAUGAY (63)
  • Intérêts
    Astronome amateur - Géologie alpine et volcanologie
  1. gégé

    Solstice

    A main levée je trouve un rapport de 1 à 3 cad qu'un point situé à 45° reçoit 3 fois plus de lumière sur une même surface au solstice d'été que ce même point au solstice d'hiver Par 2 méthodes de calcul par les cosinus je trouve 2.5 et 2.48 1ère Au solstice d'été le soleil est à 22° du zénith (45°-23°) cos 22 = A =0.9272 Au solstice d'hiver le soleil est à 68 ° du zénith (43 + 23) sin 68 = B = 0.3746 A/B = 2.48 2è Je considère un cylindre de lumière de 2° de diamètre qui frappe la Terre au point 45°. Les extrémités du cylindre sont, au solstice d'été à 21 et 23° par rapport au zénith du point 45. Au solstice d'hiver à 67 et 69 °. La chaleur reparties dans ces 2° frappe une surface plus petite au solstice d'été (le soleil est haut, les ombres sont courtes) qu'au solstice d'hiver (le soleil est bas les ombres sont longues). La portion de Terre éclairée se defini par la différence des 2 cosinus (sur un croquis c'est plus évident qu'au clavier...) Cos 23 = 0.9205 cos 21 = 0.9334 Sur face éclairée 0.0129 Cos 67 = 0.3907 Cos 69 = 0.3584 Surface éclairée = 0.0323 Au solstice d'hiver l'intensité de chaleur du soleil se répartie sur une surface 0.0323/0.0129 = 2.50 plus grande. La précision serait meilleure avec des formules de géométrie sphérique mais je les connaissaient en 1966. C'est un peu loin tout ça. En tout cas j'aimerais bien savoir si je suis loin du compte. Merci.
  2. Contrairement à ce que beaucoup de monde croit ni la Terre ni un astéroïde n’ont jamais « fabriqué » leurs propres métaux (or, fer, cuivre…. ).Tous les métaux (je ne parle pas des oxydes métalliques) ont pour origine la nucléosynthèse stellaire. L’or est synthétisé lors de la deuxième des dernières phases de vie d’une étoile massive explosant en super novæ. Tous les métaux, jusqu’au fer mais pas au-delà, sont synthétisés dans la première phase (phase de synthèse lors de l’évolution normale de la vie de cette étoile) Le fer utilisant plus d’énergie qu’il n’en fourni, l’enveloppe de l’étoile s’effondre sur le cœur (plus de pression radiative pour compenser la gravité), rebondi et l’onde choc crée alors les conditions de température pour que des éléments plus « lourds « que le fer se synthétisent (l’or en particulier). L’enveloppe de l’étoile (il reste simplement une étoile à neutron au centre) est expédiée dans l’espace (hydrogène, hélium, carbone, oxygène….silicium, …or … terres rares…). Sous l’effet de la gravitation ces éléments peuvent se regrouper pour former une nouvelle étoile avec son enveloppe des poussières qui constituera des planètes plus ou moins massives. Et l’or pourra se retrouver dans n'importe lequel de ces corps massifs (planètes ou astéroïdes). Après l’astrophysique laissera sa place à la géologie.
  3. Merci à eric94 pour le tuyau de l'Homme de Beurre (paysage somptueux). Mes guiboles de 60 berges et la menace d'un orage ne m'ont pas permis de gambader sur le haut; je suis resté dans la combe. Malgré cela quelque petits cristaux de quartz très limpides et une minéralisation que je mettrai bientôt ici pour identification. Sous le col de la Madeleine, après les carrières d'ardoise, j'ai prospecté quelques pierriers le long de la route : épidote et quelques quartz. Bon séjour à eric à St François et le plein d'anatases!!!
  4. Une rythmicité de 40 000 ans aurait été évoquée pour un déplacement des centres éruptifs le long de failles parallèles en Ardèche (région d'Aubenas). Pour certains c'est là que pourrait survenir une très hypothétique reprise d'activité plutôt que dans la région des Puys. Avez vous des informations? Je me suis rendu sur place en particulier au Souilhol au-dessus de Neyrac. C'est un strombolien avec des fontaines de lave - beaucoup de projections soudées, preuve que le basalte (limburgite) sort à très haute température et a une trajectoire très rapide. Les "twisted ribon bombs" le plus souvent intactes mais repliées sur elles mêmes par le souffle sont spectaculaires. Des cheveux de Pélé ont également été trouvés (pas par moi). Si vos pas vous mènent dans ce coin n'hésitez pas; les coulées prismées en fond de vallée sur des paléosols sont également spectaculaires et en plus on mange très bien et pour pas cher dans ce coin.
  5. Certainement les restes d'une ancienne exploitation de charbon de bois. Ce n'est pas rare dans ce coin.
  6. Juste pour compléter quelques photos du Waw Al Namous en Lybie prises lors de l'éclipse totale de Soleil en 2006 (la ligne de centralité passait quelques dizaines de kilomètres plus au sud. Sur l'une d'elle JM Bardintzeff avec le bob et Gilbert Mahoux de l'association LAVE. Les vehicules donnent l'echelle.
  7. Dans un basalte de 16 mns d'années (Chateaugay 63) micro-minéraux cubiques de 0.25 mm dans une mini géode.
  8. Une photo du Misti prise de la passerelle en escale à Arequipa en nov 2007 et une en vol du Ubinas (5672 m; petite activité fumerolienne) entre Juliaca (près du Titicaca) et Arequipa. Souvenir, souvenir...
  9. J'ai trouvé à "la trouvaille". Merci à tous
  10. Pour le rangement général j'ai ce qui faut (petits meubles en bois blanc à tiroirs multiples du castobricomerlin du coin) mais c'est dans les tiroirs que ça se gatte. Je n'ai pas de grosses pièces, essentiellement du volcanique, du métamorphique et des fossiles de petites tailles bref des échantillons qui raconte des histoires.
  11. L'invasion menace et les petits pots plastique de yoghourt ne suffisent plus. Connaissez vous un fournissuer de petites boites plastique transparentes pour ranger mes échantillons. D'avance merci.
  12. J'ai fais un saut ce matin. Pas terrible sur le plan pédagogique mais pas ininterressant lorsqu'on aime bien gratter. Ci joint un compte rendu rapide
  13. Renseignement pris aujourd'hui, il y aurait des nodules dans la coulée de Chanat (entre le village et le cimetière) - 90 000 ans, un des premiers de la chaine des Puys. Chanat est sur la faille de la Limagne dans la proche banlieue de Clermont. Je vais y faire un saut ce week end et si je trouve queqlques chose de pédagogiquement interressant j'en ferai part.
  14. Je n'avais pas répondu avant pensant apporter une réponse positive à la demande de Serge concernant des péridotites fraiches moins éloignées que Sauterre. Mais je n'en vois pas. Il y a quelques nodules au Puy Beaunit dans les scories mais pas dans une coulée comme à Sauterre. En plus il y a des c...qui les ont massacrées à coups de marteau et il faut grimper au flanc de la coulée ce qui , avec des élèves, .... A si le Mont Briançon n'était pas si loin!! Désolé
  15. Le sujet m'a fait faire un peu d'archéologie dans mes boites. Trois cristaux d'amphibole du Moulard près d'Aleyras. Après la pluie le chemin en scintille tellement il y en a.
×
×
  • Create New...