Jump to content
Géoforum est un forum de géologie, minéralogie, paléontologie, volcanologie et, plus généralement, un site dédié aux Sciences de la Terre et au patrimoine géologique. Les discussions s'organisent dans des espaces spécifiques, il existe un forum géologie, un forum minéraux, un forum fossiles, un forum volcans, etc. Une galerie de photos de minéraux ou de roches, de photos de fossiles, ou encore de sites géologiques ou de volcans permet de partager des albums. Il est possible de publier des offres d'emploi de géologue, ou des demandes d'emploi ou stage de géologues. Venez poser vos questions, partager vos connaissances, vivre votre passion !

Quelques-uns des principaux sujets de Géoforum

Matériel de géologie et d'outils pour géologue.
▲  Magasin en ligne de matériel de géologie et minéralogie  ▲

Pierres de Dordogne


Recommended Posts

Bonjour,

En farfouillant dans votre forum j'ai pu répondre partiellement à mes questions de néophyte en matière de géologie et cailloux... Ces pierres rondes, parfois parfaitement sphériques, de toutes tailles, seraient des géodes (ou nodules si pas creuses, d'après Wikipédia). Je les trouve en Dordogne, plus précisément juste au sud de Périgueux (il y en a un peu partout dans le département, évidemment), encore plus précisément sur la commune de Coulounieix Chamiers et encore plus... par exemple, sur les coteaux, en forêt, qui longent la rive sud de la rivière l'Isle.

D'après la carte géologique BRGM il s'agit de "Crétacé supérieur (calcaire, calcaire gréseux, calcaire argileux et grès)". Dans le coin et dans le prolongement du lit de la rivière on trouve aussi d'autres zones plus basses en altitude intitulées, toujours sur la carte "Quaternaire actuel ou ancien (terrasses alluviales : limons, galets, graviers, sables, colluvions)". Je précise cela car, évidemment, cherchant à comprendre l'origine de ces roches, je ne vois guère le rapport avec les indications de la carte du BRGM...

Aucune de ces roches ne réagit à l'acide chlorhydrique, donc exit le calcaire, n'est-ce pas ? Voici des exemplaires :

IMG_1131.jpg

Et ici la géode A ouverte :

IMG_1132.jpg

Ma première interrogation concerne la formation de telles roches. Donc, si j'ai bien lu dans Wikipédia, votre forum et ailleurs, c'est pas magmatique, pas métamorphique, pas sédimentaire, mais ... hydrothermal (heu, précision pour les réponses, je n'ai que mes vieilles connaissances du lycée pour tout bagage en géologie).

1) Je n'ai pas bien compris comment se forment ces roches à partir de fluides (H²O) chargés de minéraux. Est-ce que ça se forme DANS l'eau, dans le sol imbibé d'eau ? Qu'est-ce qui explique la forme à peu près (voire parfaitement) sphérique ? S'il s'agit d'une poussée cristalline, je comprends que ça prenne une forme sphérique, les cristaux poussant dans toutes les directions, mais ensuite, comment s'explique le fait que cela se réduise finalement à une sphère malgré les contacts avec d'autres roches ? Comment aussi expliquer la couche blanchâtre, poreuse, mais dure, qui enveloppe ces sphères (attention, aucune réaction au chlorhydrique) ? Croute que l'on voit sur l'image D et sur celle-ci avec un nodule ouvert :

IMG_1134.jpg

2) Ma seconde interrogation porte sur comment de telles nodules/géodes ont pu arriver sur les flancs et les sommets des coteaux intitulés "Crétacé supérieur" sur la carte ? Bon, mon hypothèse, qui va sûrement être confirmée par plus expert que moi, c'est que les sphères en question se sont formées il y a plus de 100 Ma (Crétacé supérieur) et qu'à cette époque tout ça était bien plus bas en altitude, là où de l'hydrothermal pouvait agir, puis ensuite il y a eu soulèvement pour former tous les coteaux de Dordogne. Je me trompe ? Quelqu'un connait-il un lieu où de telles roches, nodules-géodes sont en train de se former actuellement ?

A présent, j'ai une question subsidiaire que je poste à la suite, car je crois que la formation de ce que je vais vous montrer à la suite est, elle aussi, hydrothermale. Voilà, on trouve aux mêmes endroits et mêlées aux nodules et géodes, des pierres, parfois énormes (genre 50 cm ou plus) qui prennent diverses formes. Voici quelques exemplaires :

IMG_1159.jpg

IMG_1141.jpg

IMG_1165.jpg

3) Quelqu'un peut-il me confirmer que c'est aussi d'origine hydrothermale ? Pourquoi là cela prend-il dans ce cas ces formes tarabiscotées et non sphériques ?

Sur l'image de la pierre W on voit un autre questionnement : à quoi correspondent les sortes de veines de roches qui courent dans les pierres ? Voici des exemples plus explicites :

IMG_1143.jpg

IMG_1145.jpg

et

IMG_1146.jpg

et encore...

IMG_1140.jpg

4) S'agit-il bien, là encore, de formations liées à l'hydrothermalisme avec des poussées de cristaux ? Comment expliquer la formation de ces tubes et leurs dérivations-bifurcations (figurées par des lignes noires à la roches J), par exemple ?

Dernière question, voici les photos :

IMG_1135.jpg

IMG_1163.jpg

Pour la pierre E, remarquez le minuscule nodule collé sur le gros, marrant ! Le coquillage est sur la gauche. Sur la pierre V, un coquillage écrasé-cassé ?

5) Donc, on voit des coquillages fossiles inclus dans les nodules-géodes. D'abord, il s'agit bien de purs fossiles, donc juste des empreintes, car il n'y a aucune réaction à l'acide (ce que ferait le coquillage, n'est-ce pas ?). Cela veut-il dire que dans les eaux thermales où se sont formés les nodules-géodes se trouvaient aussi des coquillages, les nodules poussant en incluant ces coquilles ?

Voilà, merci d'avance pour vos réponses que j'espère détaillées.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour cette précision. J'ai regardé un peu "Santonien" sur Wikipédia et ils y parlent de bivalves ("Sa base est définie par l'apparition du bivalve Cladoceramus undulatoplicatus"). J'ai trouvé un tel bivalve, voici deux images :

IMG_1166.jpg

et autre orientation :

IMG_1167.jpg

Donc il daterait du Santonien, soit plus de 80 millions d'années !

Link to comment
Share on other sites

Les seuls bivalves (sans doute du genre pecten) sont en surface des nodules " E et V" . Ces nodules sont tres courants dans le santonien des Charentes.En " R , G et X ? on voit des fragments de spongiaires tubulaires dégagés de leur gangue .En "W et H , des fragments de spongiaires tubulaires en partie pris dans la gangue. Ces formations sont sedimentaires , meme si des circulations hydrothermales ont pus se produire dans les sediments . Quand à l'altitude , il est probable que des plissements aient pu se produire au tertiaire , mais l'errosion a aussi fait sont travail.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

H, J et F pourraient bien être des rognons de silex développés autour de terriers.

Il s'agirait alors d'ichnofossiles c'est-à-dire des traces fossiles d'animaux.

En tout cas la présentation de la demande très documentée avec beaucoup de photos et l'échelle donnée de façon claire peut être considérée comme un bon exemple de la façon de poser des questions. D'autant que tu as fait l'effort d'une recherche documentaire préalable.

Belle journée et bon week-end,

jph

Link to comment
Share on other sites

En tout cas la présentation de la demande très documentée avec beaucoup de photos et l'échelle donnée de façon claire peut être considérée comme un bon exemple de la façon de poser des questions. D'autant que tu as fait l'effort d'une recherche documentaire préalable.

B)

Link to comment
Share on other sites

Merci pour toutes ces précisions. Je vois à présent qu'il y a des nodules-géodes purement d'origine minérale, mais encore des choses d'origine bio, les tubulaires, les spongiaires... Heureux d'apprendre justement que ces boules avec une queue sont des spongiaires.

Désolé Santon, mais H, J et F ne sont pas du tout la même pierre, je viens de le vérifier. On voit que J est petite, moins de 10 cm, alors que H et F (que j'ai mesurée) font 18 cm.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour toutes ces précisions. Je vois à présent qu'il y a des nodules-géodes purement d'origine minérale, mais encore des choses d'origine bio, les tubulaires, les spongiaires... Heureux d'apprendre justement que ces boules avec une queue sont des spongiaires.

Désolé Santon, mais H, J et F ne sont pas du tout la même pierre, je viens de le vérifier. On voit que J est petite, moins de 10 cm, alors que H et F (que j'ai mesurée) font 18 cm.

Je me suis mal exprimé , au lieu de tubulaire , j'aurais du dire " spongiaires ramifiés ou branchus ".Mais il est vrai qu'une variété se nomme "tubulospongia" .Il ne s'agit pas non plus de géodes ,celles ci ,étant purement minérales ,sont creuses et contiennent generalement des cristaux. Dans le cas present , c'est la silice qui a encrouté le fossile .

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

×
×
  • Create New...

Important Information

This site uses cookies, link to the general conditions and privacy policy page: Terms of Use.